Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Egypte une découverte absolument hallucinante...

Publié par MERLIN sur 20 Mars 2015, 21:09pm

Catégories : #Mysteres

Obélisque d'Hatchepsout taille de 40 mètres ...

Obélisque d'Hatchepsout taille de 40 mètres ...

Récemment découvert à Assouan, en Egypte, l’obélisque aurait été commandé par Hatchepsout vers 1500 avant JC. S’il ne s’était pas fendu, il aurait mesuré 42 mètres de haut et aurait été le plus grand obélisque égyptien jamais érigé...

Egypte une découverte absolument hallucinante...
IMPRESSIONNANT...

IMPRESSIONNANT...

Outre les dimensions qui sont impressionnantes, il faut également considérer le poids de cet incroyable obélisque... entre 1 000 et 1 200 tonnes !

On a peine à imaginer comment "ils" pouvaient déplacer de telles masses, et les ériger en hauteur !

Dans le genre, il y a aussi les deux colosses de Memnon, dont le poids est stupéfiant, puisqu'ils pèsent au total plus de 1 800 tonnes chacun !

Comme expliqué dans le reportage LRDP, cela est inconcevable, et pourtant ils sont la, bien présent, preuve que nous ignorons complétement l'histoire de l'humanité.

Egypte une découverte absolument hallucinante...

Ces deux sculptures de pierre monumentales sont situées sur la rive occidentale de Thèbes (Égypte), sur la route qui mène à la nécropole thébaine. Ils sont les derniers vestiges du gigantesque temple des millions d'années d'Amenhotep III, construit durant la XVIIIe dynastie, qui n'existe plus de nos jours. Ils sont situés au lieu-dit Kôm el-Hettan.

Et pour ajouter aux mystères, contrairement à la plupart des autres monuments égyptiens, ces deux monolithes ne sont faits ni de calcaire, ni de granite, ni de grès, mais d'une brèche siliceuse de quartzite, « masse de cailloux agatisés liés entre eux par une pâte d'une dureté remarquable. Cette matière très dense et d'une dureté tout à fait hétérogène offre à la sculpture des difficultés peut-être plus grandes que celles que présente le granit.

Et c'est pas fini...

Les couches de la roche dont sont extraits les deux colosses sont orientées différemment pour l'un et l'autre. Le colosse du sud voit les couches de son matériau disposées verticalement tandis que celles du colosse du nord le sont horizontalement. Ce fait indique que le premier fut extrait de sa gangue à l'horizontale (couché), tandis que le second le fut à la verticale (dressé).

Les anciens Égyptiens ont donc dû résoudre des problèmes de transport et de génie civil importants, impossible serait plus juste, afin de mener à bien leur érection : transport fluvial sur une longue distance, érection de masses rocheuses trois fois plus lourdes que les classiques obélisques et façonnage d'un matériau très dur.

On ne cesse de se demander, comment ont-ils réussis de tels exploits !?

Egypte une découverte absolument hallucinante...

Selon les "anciens" tels : Pline l'Ancien, Tacite, Strabon, ou encore Pausanias, la statue se met à « chanter » au lever du soleil.

Ce phénomène est interprété par les Anciens comme le cri de Memnon, héros de la guerre de Troie, accueillant sa mère Eos, l'Aurore.

La voix de Memnon n'a commencé à se faire entendre que peu de temps avant l'ère chrétienne, à l'époque ou la statue fut "abîmée" brisée, à cause selon les théories admises, d'un séisme en 27 av JC.

Le phénomène est reconnu et célébré vers le règne de Néron, et il finit au temps de Septime sévère, ou le colosse fut "rétabli" réparé... Pourquoi ? Personne ne le sait !

Et souvenez vous il y a un an tout juste pratiquement, deux autres colosses d'Amenhotep III étaient dévoilés en Egypte...

Egypte une découverte absolument hallucinante...
Egypte une découverte absolument hallucinante...

Deux immenses statues du pharaon Amenhotep III ont été dévoilées dimanche à Louxor, où trônent déjà les deux Colosses de Memnon, célèbres représentations du Pharaon qui a régné plus de 35 ans sur l'Egypte.

 

Les deux immenses statues en quartzite rouge ont été dévoilées dans le temple funéraire du pharaon, également connu sous le nom de "temple des millions d'années", sur la rive occidentale du Nil. Elles ont été dressées sur leurs emplacements originels, selon les archéologues.

 

Ce temple est célèbre pour ses deux colosses dit de Memnon, vieux de 3.400 ans, qui représentent Amenhotep III, dont le règne, au 14e siècle avant JC, marqua l'apogée de la civilisation de l'Ancienne Egypte. "Jusqu'à présent, le monde connaissait deux Colosses de Memnon, à partir d'aujourd'hui, il connaîtra quatre colosses d'Amenhotep III", a déclaré l'archéologue Hourig Sourouzian, à la tête de la mission de conservation du temple.

 

Les Colosses de Memnon, qui représentent le pharaon assis les mains sur ses genoux, attirent chaque année des milliers de touristes à Louxor, une ville-musée sur les berges du Nil. Les deux nouvelles statues ont été sévèrement abîmées au fil des siècles, "par les forces destructrices de la nature comme les tremblements de terre, ou les irrigations" a prévenu Mme Sourouzian.

 

L'une des nouvelles statues, qui pèse 250 tonnes, représente le pharaon assis, les mains reposant sur ses genoux. D'une hauteur de 11,5 mètres, elle mesurait à l'origine 13,5 mètres pour 450 tonnes, le pharaon étant coiffé de la double couronne traditionnelle.

 

Sous la couronne, Amenhotep III porte némès, une coiffe rayée dégageant les oreilles. Il est vêtu d'une tunique plissée retenue à la taille par une large ceinture. Le long de sa jambe droite se dresse une statue de son épouse, Tiyi, coiffée d'une longue perruque et portant une robe longue ajustée.

 

Une statue de la mère du Pharaon, qui a assuré la régence lors de sa montée sur le trône, à 12 ans, était sculptée le long de sa jambe gauche, mais a disparu, selon les archéologues. Le trône lui-même est décoré de part et d'autre de scènes illustrant l'unification de la Haute et de la Basse Egypte.

 

La seconde statue du Pharaon, représenté debout, a été installée à la porte nord du temple. D'autres pièces ont été présentées dimanche, notamment une rare statue en albâtre d'Amenhotep III, une "pièce unique", a indiqué Mme Sourouzian à l'AFP.

 

Une statue de la fille du pharaon, la princesse Iset, a également été découverte. Amenhotep III est monté sur le trône d'Egypte à 12 ans, aux environ de 1390 avant JC. Il a hérité d'un empire s'étendant de l'Euphrate au Soudan, et a régné plus de 35 ans avant de léguer le trône à son fils, Amhénotep IV, plus connu sous le nom d'Akhénaton.

Source : 7sur7.be

 

Vous avez sans doute noté cette petite statue au pied d'Amenhotep III, elle fait tout de même à vue de nez dans les 2.5 ou 3 mètres de hauteur...

Egypte une découverte absolument hallucinante...

Qui a construit cet incroyable obélisque de 42 mètres de long, et de 1 200 tonnes ?

Qui a construit les 2 incroyables colosses de Memon, de plus de 1 800 tonnes ?

On nous dit, ce sont les Egyptiens, il y a pas de problèmes, avec des cordes, des bouts de bois, des esclaves, des coups de fouet etc, et pourtant si, il y a problème, car cela est impossible, mais leur simple présence, prouve que c'est possible, débrouillez vous avec ça !

Comme toujours, c’est à vous de juger...

 

Cliquer sur le gif animé pour retourner sur l’accueil du blog…

 

 
Commenter cet article

OTOOSAN 04/08/2015 18:09

Rien de tout ça, en effet il existe des ébauches de statues dans les réserves des musées où sont visibles les différentes étapes de la taille et du polissage...il faut juste quelques outils, du savoir faire et du temps, beaucoup de temps... Il est évident que les blocs moulés de Joseph Davidovitz ont été utilisés dans les pyramides, comme l'on fait après eux les Romains pour leurs monuments, avec une autre formule de béton...

FLANDRE 26/06/2015 18:25

Des ingénieurs français ont émis l'hypothèse que les blocs avec lesquels furent construites les pyramides étaient constitués de ciment moulé.
Mais cette hypothèse ne peut s'appliquer aux obélisques qui sont monolithes comme chacun a pu le constater (voir celui de la Concorde par exemple) !

crami25 24/03/2015 20:17

De même pour les obélisques. Une fois taillé, ils faisaient peut être des tranches pour le déplacer, et les empiler ensuite pour reconstituer le volume entier, en verticale. Pour cette thèse, Il faut vérifier sur les autres obélisques en place...

crami25 24/03/2015 20:06

On pense bien sur et naturellement à la lévitation. De cette manière, le souci est résolu. Ceci dit, les 2 grosses statuts me semblent en plusieurs morceaux, comme un mur monté. Je me trompe peut être, mais si tel est le cas, on peut facilement imaginer le mode opératoire.

Autre hypothèse : Sans rien déplacer, ils ont taillé sur place. Soit dans un rocher naturel, et dans ce cas, il fallait faire place net, tout autour, soit dans un gros caillou de circonstance. Mais ce n'est pas toujours réaliste...