Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Les personnes qui disparaissent, comme volatilisées... !

Publié par MERLIN sur 29 Mars 2015, 19:42pm

Catégories : #Mysteres

Les personnes qui disparaissent, comme volatilisées... !

Un internaute suite à mon annonce sur ce blog pour me suggérer des sujets, m’a proposé ce sujet des disparitions de personnes. Alors je me suis lancé…

 

Chaque jour on enregistre officiellement la disparition de 175 personnes en France.

 

Le 26 mai 2002, un monument aux Irlandais disparus a été inauguré dans le comté de Kilkenny, République d'Irlande, par la Présidente Mary  McAleese.  C'est le premier monument de ce genre dans le monde.

 

Rien qu’en France, en  moyenne, d'après le Ministère de l'Intérieur plus de 40 000 personnes disparaissent chaque année. Plus de 30 000 sont retrouvées. Il reste environ 10 000 disparitions non élucidées classées inquiétantes, chaque année.

Je vous épargne les enlèvements d’enfants, les personnes amnésiques, les meurtres sordides, les personnes fragiles qui souffrent de dépression ou de maladies mentales etc…

 

Je démarre ce sujet avec une disparition qui m’a interpellée et ému également, c’était en 2013 en Corses, il s’agit de Mr Hubert Boiron qui s’est pratiquement volatilisé à deux pas de son groupe !

Je me suis intéressé à cette étrange disparition à l’époque, puis avec le temps, je l’avais oublié…

 

Voici les faits :

Hubert Boiron, un homme de 82 ans en excursion avec sa femme qui voyageait pour fêter leur noce d'or ( 50 ans) et un groupe d'agriculteur s'est comme " volatilisé " en pleine rue... en bonne santé, il marchait dans la rue après une visite, lorsqu'il s'est littéralement volatilisé.

 

ll n'a parcouru que quelques mètres après avoir visité la maison de Napoléon, en plein centre-ville. Puis plus aucune trace de lui. D'après des témoins, il marchait en file indienne avec son groupe de voyage organisé et son épouse la dernière fois qu'il a été vu.

Hubert Boiron n'a plus donné de signe de vie depuis le 18 septembre 2013.  La police avait relancé l’enquête à zéro et lancée de vastes recherches.  Sa fille qui a mené son enquête dans l'île, témoigne :

 

( Nous sommes en 2013) Comment disparaître en plein centre-ville d'Ajaccio dans un périmètre restreint et en plein jour ? Cette interrogation plane autour du cas Hubert Boiron, l'octogénaire natif de l'Isère qui n'a pas donné signe de vie depuis le 18 septembre dernier. Les éléments parcellaires recueillis pour retracer son itinéraire n'entament pas aujourd'hui l'espoir de sa fille, Véronique, de retrouver son père vivant.

« C'est un agriculteur, un homme qui est vaillant et capable de marcher de longues heures et qui coupait encore son bois cet hiver », confiait-elle hier, au terme de l'enquête qu'elle a mené dans l'île.

 

Elle repartait hier de Bastia, après avoir fait le tour des autocaristes. Elle a aussi refait le périple avec la guide, qu'elle « remercie pour son aide chaleureuse ».

 

Son intime conviction ? Son père est quelque part, dans l'île ou en dehors. Dans un village insulaire, en Italie, sur le Continent?Pourquoi pas ? « Il a peut-être pris un car qui l'a mené en bateau », conjecture-t-elle.

 

Le problème est qu'Hubert Boiron n'avait pas sur lui de moyen de paiement, pas plus qu'un téléphone portable. Tout au plus, l'homme de 82 ans avait en poche une cinquantaine d'euros. Pas de quoi aller très loin.

 

C'est donc dans un tout petit périmètre que reprennent les fouilles des policiers de la direction départementale de la sécurité. « Nous reprenons tout à zéro dès mercredi (aujourd'hui N.D.L.R.) pour revenir sur tous les lieux qu'il aurait pu arpenter, on va saturer le terrain », annonce le commissaire Christian Ghirlanda qui va piloter un dispositif sur terre, dans les airs et près de la mer.

 

« Il y a eu des loupés tout le long »

À la mi-septembre, les policiers cherchaient une personne mobile pouvant avoir marché sur de longues distances. Les chiens de la brigade cynophile avaient arpenté la rue, les hélicoptères ont sillonné les crêtes et les plongeurs le port. La configuration a changé puisque l'option d'un décès est envisagée. Tout est à refaire.

 

« Il se trouve peut-être dans un endroit où il n'est pas visible », esquisse un policier qui craint le pire, en tendant la fiche de signalement qui va être distribuée en ville.

 

La relation des faits résume un mystère urbain. Le groupe de 49 touristes retraités auquel appartenait Hubert Boiron, qui voyageait avec sa femme avait débuté sa visite de la cité impériale le 18 septembre vers 14 heures. Une guide avait offert un condensé de la cité impériale. Début à 14 heures avec une visite de la Parata, puis de la grotte de l'Empereur et retour à la gare routière en fin d'après-midi. Non sans une visite dans la vieille ville et une halte devant la maison Bonaparte vers 17 h 30.

 

Des caméras extérieures le filment avec son groupe. Hubert Boiron s'évanouit ensuite dans la nature. Les autres retraités retournent au car en revenant à la gare routière et maritime par le boulevard du Roi-Jérome. À 17 h 45, ils reprenaient leurs bagages pour se rendre à l'hôtel du Golfe. L'épouse d'Hubert Boiron se rendait compte de son absence et rebroussait chemin. En vain.

 

« Mon père n'avait pas l'adresse de l'hôtel ni du restaurantBel Messereoù il devait aller le soir avec le reste du groupe puisque c'est ma mère qui avait le programme : il y a eu des loupés tout le long du voyage », regrette sa fille. Le soir, son père est vu par au moins un témoin. « Il a été logique, il est revenu vers la gare et a attendu son car, mais il n'y avait plus personne. Il a rencontré un vigile vers 20 h 20 à qui il demande son chemin puis un autre qui aurait appelé les pompiers s'il paraissait fatigué, mais ce n'était pas le cas », poursuit-elle.

 

D'autres témoignages ont affirmé avoir vu l'ancien agriculteur. Ils restent à recouper pour retrouver la trace d'Hubert Boiron.

 

C'est à 17 h 30 le 18 septembre que l'octogénaire a disparu dans le centre, alors que son groupe visitait la partie génoise de la ville après un crochet par la Parata, le cimetière et la grotte Napoléon avec un guide.

 

Des caméras extérieures de la maison Bonaparte le filment avec sa femme. Puis il disparaît. Ce n'est que quinze minutes plus tard que son épouse s'aperçoit de son absence et tente de le retrouver en faisant le chemin inverse, de la gare routière à la place des Palmiers… sans résultats !

 

Malgré une importante mobilisation, le mystère reste entier depuis la disparition d’ Hubert Boiron !

 

1 an plus tard, rien… pas de nouvelles de Mr Hubert Boiron, plus de nouvelles de la justice, ni des enquêteurs, la femme et le fils de ce monsieur témoignent :

Passons à présent à  d’autres  disparitions …

 

Parlons de ces  étranges disparitions qui ont eu lieu un peu partout dans le monde et qui n'ont pas reçu d'explications unanimes. En effet, les circonstances de ces dernières sont souvent troubles et entourées de mystères. Pour tenter d'illustrer ce phénomène, nous allons voir trois cas différents.

 

Parmi ceux-ci, celui de trois personnes qui se sont volatilisées en mer au large de l'Australie, puis celui d'une forêt qui est connue pour avoir enregistré la disparition d'une dizaine de personnes, et enfin nous verrons le cas d'un pilote qui se volatilisa après avoir rencontré un objet inconnu.

 

Alors, peut-on réellement disparaître sans laisser de traces ? C'est ce que nous allons tenter de découvrir...

 

En 2007, trois hommes se préparaient à vivre une aventure en mer visant à longer les côtes de l'Australie sur 5000 km. Fort heureusement, l'équipage était constitué d'un capitaine expérimenté qui n'était pas à son premier périple en mer.

 

Bien que tout s'annonçait pour le mieux et que la joie du départ était au rendez-vous, le voilier tarda néanmoins à rallier sa première escale après avoir annoncé à un opérateur bénévole sa position.

 

Il fallut attendre trois jours plus tard pour avoir des nouvelles du navire, qui fut retrouvé à plusieurs kilomètres de sa route, totalement à la dérive.

 

Lorsque les secours montèrent à bord du voilier, ils furent stupéfaits de constater qu'il n'y avait absolument plus personne à bord, comme si l'embarcation avait été abandonnée à la hâte. De plus, aucune trace d'accident matériel, ni de sang ne fut retrouvé sur le bateau.

 

Malgré une vaste opération de recherche, jamais les corps ne furent retrouvés et nous ne savons donc toujours pas si l'équipage est vivant ou non...

 

Alors comment expliquer cette étrange disparition ?

 

Bon nombre de personnes y vont de leur théorie. Alors que certains pensent qu'ils ont subi l'attaque d'un calmar géant qui aurait confondu la coque du navire avec une proie, d'autres sont persuadés qu'ils ont été victimes d'un enlèvement d'extraterrestres.

 

Pour autant, le fait qu'une ligne de pêche ait été retrouvée emmêlée autour du gouvernail a donné naissance à une explication beaucoup plus rationnelle. En effet, il se pourrait que celui qui était entrain de pêcher soit tombé à l'eau et que les deux autres membres de l'équipage soient également tombés en tentant de le secourir.

 

 

Au Vermont, aux abords la ville de Bennington, existe une forêt qui effrayait déjà les amérindiens qui pensaient qu'elle était habitée par des esprits vengeurs. Mais, elle est également connue aujourd'hui pour être le théâtre de disparitions mystérieuses.

 

L'une des plus anciennes connue à ce jour se déroula en 1949, lorsqu'un homme rentrait chez lui après avoir rendu visite à sa famille. C'est sur la route du retour, dans le bus qui était sur le point de le reconduire chez lui qu'il disparut subitement. En effet, 14 témoins ont affirmé l'avoir vu à l'arrêt précédent, ce qui fait qu'il se serait volatilisé entre deux stations, alors que le bus était entrain de rouler ! Depuis, plus personne ne réussit à retrouver sa trace.

 

Plus récemment, alors qu'une jeune étudiante rentrait tranquillement chez elle en passant aux environs de la forêt, elle fut aperçue par deux randonneurs. Ces derniers furent surpris de perdre brusquement sa trace lorsqu'elle passa à l'endroit d'un tournant.

Malgré une grande opération de recherche, elle ne fut jamais retrouvée.

 

Mais, encore plus troublante est l'histoire de la disparition d'un guide local et amateur de promenades de plein air. En effet, celui-ci connaissant très bien la région réussit néanmoins à s'évaporer en quelques secondes.

 

Au total, ce ne fut pas moins de 6 disparitions qui se déroulèrent entre 1945 et 1950, ce qui valut à cette région le surnom de triangle de Bennington.

 

Néanmoins, un corps fut finalement retrouvé en 1951. Chose surprenante, il était présent à l'endroit où une battue avait déjà eu lieu quelques temps auparavant. Bien qu'aucune trace ne permit de déduire les causes du décès, les policiers soupçonnèrent alors l'existence d'un tueur en série qui enlèverait ses victimes en voiture.

 

Pour autant, les preuves étant insuffisantes et d'autres corps n'ayant jamais été retrouvés, les forces de l'ordre décidèrent de laisser tomber cette hypothèse.

 

Alors, quelles sont les autres théories qui ont été formulées pour tenter d'expliquer ces étranges disparitions ?

 

Beaucoup de personnes pensent qu'elles seraient causées par l'action d'un animal sauvage, tel qu'un cougar, capable de trainer ses victimes sur de longues distances. Certains pensent même qu'il pourrait s'agir d'un big foot.

 

Néanmoins, cela n'explique pas pourquoi aucun corps n'a été retrouvé malgré les longues battues et surtout cela ne colle pas du tout avec la disparition qui a eu lieu en 1949.

C'est ainsi que d'autres spécialistes penchent plutôt pour la théorie du trou de ver qui serait une fissure dans l'espace-temps.

 

Notre dernier cas s'est déroulé en octobre 1978, suite au décollage d'un Cesna à Melbourne. Le pilote, malgré son jeune âge, avait déjà une bonne centaine d'heures de vol à son actif et donc une assez bonne expérience.

 

Sa destination était King Island, et il devait sur le chemin passer aux alentours du détroit de Bass, connu pour son activité sismique et ses nombreuses disparitions de navires.

 

Alors qu'il avait effectué les ¾ de son trajet, le pilote aperçut un autre objet volant à une altitude similaire à la sienne. Pour autant, aucune trace de celui-ci n'était visible sur les échos radars.

 

Celui-ci se mit à faire d'étranges manœuvres autour du Cesna, sautant d'une position à une autre brusquement, avant de foncer littéralement sur lui. Suite à cela, le pilote se mit à perdre le contrôle de son appareil et s'écria avant de disparaître que l'appareil qui le suivait n'était pas un avion.

 

Malgré que l'appareil était doté d'un transpondeur qui aurait dû permettre aux secours de retrouver aisément l'avion, celui-ci ne fut jamais localisé.

Alors se pourrait-il qu'un ovni soit impliqué dans cette disparition ?

 

C'est en effet le scénario qui nous vient en premier lieu à l'esprit. Et pour cause, à notre connaissance, seul un objet de ce type serait capable d'effectuer de telles manœuvres. De plus, des témoins au sol auraient vu cet étrange appareil tourner autour du Cesna. Enfin, cela pourrait également expliquer pourquoi aucune épave n'ait été retrouvée...

 

Néanmoins, d'autres plus sceptiques pensent que le pilote aurait pu, par exemple, lui-même simuler sa disparition afin de pouvoir commencer une nouvelle vie ailleurs. Autre hypothèse plausible, il aurait également pu subir une grave désorientation qui l'aurait conduit au pire. L'autre appareil qu'il aurait aperçu pourrait être alors qu'un simple drone militaire...

 

Source : http://www.mystere-tv.com/bizarre-ou-quoi-les-disparitions-inexpliquees-v4154.html

 

 

Voir ce sujet également que j’avais traité au début de mon blog, et qui est assez stupéfiant : 

Les disparitions sur le 35° parallèle...

 

Extrait :

 

L’homme qui disparaissait...

 

James B. Warson est buveur, certes, mais il est aussi un excellent sportif. Ce 3 septembre 1873, il court, suite à un pari stupide, afin de couvrir 60 km sans s’arrêter. Ils sont trois, dont un photographe, à le suivre dans une carriole attelée. James avance à une bonne allure, sans fatigue apparente… Derrière lui, ses amis l’encouragent. Tout à coup, il semble tituber, trébucher et tomber en avant, dans un grand cri. Il n’arrivera jamais à terre…Il disparaîtra d’un seul coup, comme on supprime une image dans un film. On ne le retrouvera pas et ses amis ne s’en remettront jamais vraiment.

 

A vous de juger...

 

Cliquer sur le gif animé pour retourner sur l’accueil du blog…

 

 
Commenter cet article

cecilia 05/04/2016 17:04

Je cherchais sur les disparus sans explication et je suis tombé sur votre blog. C'est un sujet qui me passionne, mais dans aucun pays veulent savoir, tout c'est qui est inexplicable n'interesse pas. En Espagne il y a quelques cas bien connus, ¿ mais quoi faire? et il y a d'autres cas qui restent dans l'anonimat.

Caddie Chemla 08/08/2015 17:41

Disparus de Mourmelon :

http://www.dominique59121.skyrock.com

crami25 01/04/2015 20:17

En disparitions, tout est possible, et dans l'ordre du plus important à mon avis, ce sont les abductions manigancés par l'état et les ETs.

SOBRAL 30/03/2015 19:26

je ne pas de doute OUI il y a de disparitions lies a certains races qui vienne d autres GALAXIES bien sur, par fois il les ramenne et par fois non le pour quoi nous ne savons pas???peut etre tout simplement parce que la vie avec eux c est bien mieux que par ici? pour des experiences? et a partir de la, moi par exemple je me retrouve avec une raça avancer a tout niveau je me passerais de revenir ici lol

SILURE94 30/11/2015 09:28

Bjr à tous. Il y a peut être une autre explication. Selon le regetté Jimmy Gieu, il existerait des dimension parallèles qui parfois se croisent et les gens sont projetés dans d'autres plans pour un temps + ou - longue. Selon son enquête ( 3 cas ) en France

Horus 29/03/2015 21:37

Salut grans sage :) ... Je me posai justement la question a propos du pilote allemand du vol Barcelone-Dusseldorf. Et s'il avait tout simplement disparu du cockpit? Son suicide implicant l'assassinat de 150 personnes me semble un peu trop gros...difficile a gober

MERLIN 29/03/2015 23:29

Mon avis, est que le copilote du vol de l'A320 voulait se crasher sur le LHC qui est sur sa trajectoire. Le CERN a du recevoir des menaces pendant la semaine avant, car ils ont repoussé la mise en marche pour un sois disant court-circuit, après 2 ans de maintenance ?!

Le copilote a peut être annoncé au chasseur qu'il allait commettre son méfait ou pas, mais je pense que le mirage n'a pas eu le choix et la plombé sur ordre des autorités bien sur, dans un lieu plutôt isolé, afin de faire le minimum de victimes, hormis les passagers et membres d'équipage bien sur...

Le LHC va sans doute faire de grandes découvertes sous peu, et cela dérange, peut être à juste titre, je ne sais pas, car il va peut être ouvrir la boite de pandore...

Horus 29/03/2015 23:14

Je ne suis jamais tres loin ;)
Pour en revenir a mon avion, trop de choses sont etranges. Comme cette boite noire audio qui dit que le pilote a respiré tranquillement jusqu'au crash, alors qu'un mirage 2000 a fait un passage devant cabine avant le crash (temoin oculaire sur itele) Qu'est ce que/le chasseur a vu ?
D'ailleurs cette boite noire audio qui dit que l'autopilote a été modifié manuellement pour une descente, WTF ? L'audio donne pas ces renseignements. Alors que la boite numerique elle a été retrouvée... mais sans sa carte memoire WTFx2 ? Trop de zones d'ombre et de bobards dans cette affaire, encore...ca rappelle de trop le vol MH370.
C'est clair que ma disparition reste une explication, et peut etre pas la meilleure. En tout cas elle expliquerait pourquoi on entend plus parlé du Mirage, imagine qu'il ait vu un cockpit vide...

MERLIN 29/03/2015 21:47

Haaaa salut Horus, très content de te revoir par ici.

Pour le pilote et "l'accident" de l'A320 je ne sais pas, mais cela semble tout de même peu probable, mais tout est possible en effet, comme les mensonges et inventions autour de cette disparition qui ne manquent pas.