Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

Publié par MERLIN sur 23 Mai 2015, 23:47pm

Catégories : #Révélations...

Aujourd’hui nous allons voir quand les chercheurs nazis et leurs travaux sont dignes des plus grands livres de science-fiction, et pourtant tout cela est 100% véridique !

 

Les armes secrètes des nazis… (Par Laurent Legrand )

 

8 mai 1945, jour de l'armistice, les Alliés se sont battus. L'enjeu ? Des chercheurs nazis et leurs travaux dignes des plus grands livres de science-fiction. Parmi les armes secrètes des nazis, des vaisseaux massifs et des machines anti-gravitationnelles.

“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

La capitulation allemande est signée le 7 mai 1945 à Reims au sein du quartier général d'Eisenhower avant d'être une nouvelle fois ratifiée le lendemain au quartier général du maréchal Joukov situé à Berlin. Une reddition qui aboutit au dépôt des armes le 9 mai 1945.

 

Durant le laps de temps qui sépare la première capitulation du dépôt des armes, un nombre considérable de soldats allemands accourent vers les lignes anglo-américaines jugées bien plus hospitalières que celles de l'armée du tsar rouge.

 

Cependant, derrière cette capitulation de l'Allemagne, se cache une guerre souterraine opposant les grands vainqueurs et dont la cause n'est autre que les scientifiques nazis ayant officié sous l'égide du IIIe Reich. Les Américains déclenchent alors l'opération Paperclip afin de récupérer les recherches et travaux lancés par les chercheurs nazis depuis les années trente.

 

La zone 51 du IIIe Reich…

 

Les grandes firmes militaires allemandes ont produit de nombreux appareils de combat au cours de la Seconde Guerre mondiale, que ce soit pour la Wehrmacht ou la Luftwaffe, parmi lesquels nous pouvons citer le redoutable char Tigre ou encore le célèbre chasseur, et non moins performant, Messerschmitt Me 262.

 

Néanmoins, la production des usines allemandes ne s'est pas résumée à la fabrication d'armes conventionnelles puisqu'elles ont conçu une quantité d'armes secrètes, dont les plus notoires sont les missiles balistiques Vergeltungswaffen capables d'atteindre des cibles situées à une distance de plus de 300 kilomètres - pour le V2 notamment.

 

En réalité, les travaux des scientifiques nazis ne se sont pas cantonnés à ces fusées puisque, dès 1933, le nouveau gouvernement nazi place ces travaux de recherche sous la supervision directe du SS Himmler au sein d'une unité spéciale appelée "Bureau SS-E-IV". Cette cellule secrète dispose d'une organisation bien spécifique et se démarque des autres organismes de recherche.

 

Son statut demeure privilégié et elle bénéficie donc de plusieurs avantages avec tout d'abord la mise à disposition d'une main-d'oeuvre considérable issue du système concentrationnaire et du STO, mais aussi de l'industrie des pays annexés à l'Allemagne.

 

Le Bureau SS-E-VI allie cette autonomie concernant les travailleurs à une indépendance financière qui lui permet d'entreprendre des projets comme bon lui semble, ce qui explique en partie qu'un certain nombre de ces derniers soient restés dissimulés au sortir de la guerre.

 

Wunderwaffe…

 

À l'intérieur de ce compartiment extraordinaire, on compte de multiples expérimentations parfois sidérantes, à l'image du Landkreuzer P. 1000 Ratte, véritable croiseur terrestre de 1 000 tonnes équipé de deux canons de 280 mm montés en tourelle mobile et communément utilisé sur les navires de la Kriegsmarine.

 

L'imagination créative des chercheurs nazis ne se résume pas à des engins destinés à l'armée de terre. En effet, ces derniers investissent pareillement le champ de l'aéronautique. On pense notamment à l'aile volante à réaction Ar E-555 de la firme Arado dont le rayon d'action est censé permettre à cet appareil d'atteindre la côte est des États-Unis et de pilonner cette zone avec 4 000 tonnes de bombes, voire une hypothétique bombe atomique.

 

Le 28 décembre 1944, le ministère de l'Air du Reich ordonne la cessation immédiate de tous les travaux liés au projet. Cela étant, les services secrets américains s'empressent de recruter les développeurs de ce prototype de bombardier stratégique qui, en définitive, ouvre la voie des années plus tard à la création du bombardier furtif B-2 Spirit qui effectuera son premier vol le 17 juillet 1989.

 

 

Jusqu'au début des années trente, les recherches dans le domaine des Jenseitsflugmaschinen - machine volante - se sont avérées infructueuses, mais l'avènement des nazis au pouvoir va impulser une nouvelle dynamique avec le recrutement de physiciens, et notamment du docteur Victor Schauberger, qui, à la suite d'un entretien avec Adolf Hitler en 1934, va se voir confier un groupe de travail destiné à poursuivre les recherches sur la force anti-gravitationnelle.

 

L'un des projets qui retient l'attention est le Vril Glocke Projekt. Ce projet, comme la majorité des programmes secrets, est implanté dans les régions montagneuses de basse Silésie et en Tchécoslovaquie. Die Glocke - la cloche - est censée fournir une source d'énergie et une capacité anti-gravitationnelle suffisamment puissante pour permettre d'arriver à un vol stationnaire.

 

Soucoupe…

 

C'est ainsi que divers prototypes de forme ovoïde voient le jour. Les projets de soucoupes de type RFZ, Haunebu et Vril se multiplient et donnent lieu à la conception de plusieurs séries de prototypes comme le RFZ 6, plus connu sous le nom de V-7.

 

Cet appareil d'une hauteur de 3 m 20 et d'un diamètre de 14 m 40 est inventé par Richard Miethe, qui décide de fuir l'Allemagne pour les États-Unis en 1945. Ce n'est qu'en 1953 que le savant nazi livre publiquement le fruit de ses travaux dans les colonnes du quotidien allemand Die Welt :

"Si des disques volants évoluent dans le ciel, j'ai la prétention de dire qu'ils ont été construits en Allemagne, mis au point sous mes ordres et probablement reproduits en série par les Russes ou les Américains."

Le point.

L'un des projets les plus impressionnants imaginés par les scientifiques de l'époque du IIIe Reich est le projet Andromède dont la finalité doit aboutir à la conception d'un vaisseau géant de 120 mètres de diamètre.

 

Ce bâtiment a été pensé comme un énorme vaisseau mère susceptible d'accueillir en son sein des soucoupes de type Vril et Haunebu. Cette immense forteresse n'a jamais vu le jour et demeure sur les planches à dessin, mais témoigne tout de même de l'extravagance des chercheurs de la Schutzstaffel E-IV.

 

Science-fiction ou réalité ?

 

Plusieurs auteurs et journalistes retracent l'existence de tous ces projets titanesques qui se fondent sur des dossiers confidentiels SS récupérés dans les archives de l'Union soviétique. La chasse aux technologies nazies commence au sortir de la guerre sans pour autant que le fruit de ces recherches soit divulgué au grand jour.

 

Toutefois, les plans retrouvés, les prototypes, les installations basées à l'Est, la disparition de scientifiques nazis ou encore les témoignages des pilotes de l'aviation alliée au sujet des flying saucers ont largement entretenu le mythe des ovnis qui occupent à l'heure actuelle toujours nos esprits.

Source : Le point.

 

Tout ce que vous venez de lire la et 100% authentique, du moins sur les inventions, pour le reste en ce qui concerne le fait que certaines n'aient jamais vu le jour et demeurent sur les planches à dessin, rien n’est certain à 100%, on reste dans le domaine du spéculatif et du supposé…

 

Mais revenons au “Project Géant”…

“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

Le projet Riese, est le nom de code d'un projet de construction du Troisième Reich, commencé dans les Góry Sowie en 1943-45 et jamais achevé !? Il s'agit d'un ensemble de sept complexes militaires souterrains situé en Basse-Silésie, anciennement en Allemagne, aujourd'hui territoire polonais.

 

En septembre 1943, fut inauguré un projet de construction dans le château Fürstenstein et d'usines souterraines dans les Góry Sowie. Les plans prévoyaient la création d'un complexe en dessous du château et la construction de tunnel et de grandes salles souterraines à plusieurs endroits dans les Góry Sowie.

 

Les roches de cette montagne furent percées et des cavernes furent créées à l'aide d'explosifs, le tout étant renforcé par des structures en acier. Ensuite, un réseau de routes, de chemins de fer, de conduites d'eau, d'électricité et de lignes téléphoniques devaient être mis en place.

 

Les prisonniers ont foré des tunnels dans la montagne, construit des routes et des voies de chemin de fer, transporté des matériaux de construction. La mortalité était très élevée à cause des maladies, de la malnutrition, de la fatigue, des travaux souterrains dangereux et des mauvais traitements infligés par les gardes allemands. Le nombre total estimé de victimes est de 5 000.

 

L'armée rouge et l'armée polonaise sont arrivées dans la région en mai 1945. Après la guerre, les complexes furent démantelés et tous les équipements et matières premières furent réutilisés. En effet, ceux-ci étaient de grande valeur dans un pays en ruine ayant subi 6 ans de guerre.

 

Il semble que le château Fürstenstein et ses environs immédiats étaient préparés pour recevoir le quartier général principal d'Hitler mais si aucune preuve concrète ne valide cette hypothèse. Le but de ces complexes souterrains n'a jamais pu être déterminé…

 

Selon les experts, l'hypothèse la plus probable est que ces complexes étaient destinés à la production d'armes de guerre. Aucun de ces complexes n'a pu être achevé, selon la version officielle bien entendu !

 

Actuellement, même si les lieux sont visités, la plus grande partie du système souterrain de ces complexes est fermée pour risque d'éboulements. Circulez il y a rien à voir en gros !

“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

Regardons un instant ce qu’est ‘’La Cloche’’ ou ‘’Die Glocke’’ en allemand, ce fameux projet développé par les nazis, en Pologne. La légende dit que l’appareil était tellement puissant que le projet s'était terminé avec le meurtre de près de 60 scientifiques travaillant dessus !

 

«Die Glocke – son nom de code pour les nazis – était un objet en métal dont la taille était d’environ quatre mètres. Selon un journaliste polonais, auto-proclamé historien militaire, et qui se base sur le témoignage d’un général SS, la Cloche contenait deux cylindres en plomb qui tournaient dans des sens contraires.

 

Ces cylindres contenaient un métal liquide, le Xerum 525, qui ressemblait à du mercure mais qui virait au violet quand la machine était en marche, ce qui consommait énormément d’électricité. Une fois activée, personne n’explique vraiment ce qu’elle faisait, à part tuer les hommes et les animaux autour d’elle en les désintégrant. Certains disent même qu’elle était conçue pour voyager dans le passé, courber la gravité et l’espace-temps.»

 

On le sait à présent, les nazis étaient sur le point de conclure la réalisation de l’arme atomique, il s’en fallait de quelques mois seulement ! On a tous entendu parler et vu des reportages, qui montrent que des bases nazi étaient construites et opérationnelle en Antarctique.

 

Souvenons-nous de cette info également, ou une fabrique d'armes atomiques nazie aurait été découverte en Autriche. Un documentariste autrichien dit avoir localisé "probablement la plus grande usine secrète de fabrication d'armes de tout le Troisième Reich" non loin d'un camp de concentration, c’est un complexe industriel géant.

 

Selon le documentariste autrichien Andreas Sulzer, des armes atomiques pourraient même y avoir été conçues. Tout cela situé à proximité du camp de concentration de Mauthausen.

 

C'est ici que les Nazis auraient, dans le plus grand secret, "aspiré à créer des missiles et des armes de destruction massive", selon l'historien allemand Rainer Karlsch, spécialiste des recherches atomiques menées par le régime hitlérien, et associé au projet d'Andreas Sulzer. "Ils souhaitaient équiper les missiles V2, ou d'autres plus avancés, de gaz toxique, de matériel radioactif, ou d'ogives nucléaires", explique-t-il au Sunday Times.

 

Les autorités locales autrichiennes ont exigé des autorisations supplémentaires pour que Sulzer puisse continuer ses recherches. Mais le documentariste se veut confiant sur la poursuite des opérations. "Des prisonniers des camps de concentration venus de l'Europe entière ont été choisis pour leur compétences pour travailler sur ce monstrueux projet", a-t-il expliqué au journal du dimanche britannique. "Nous devons aux victimes d'ouvrir enfin le site et de révéler la vérité".

 

Source : Washington Post. / via francetvinfo.fr

 

L’incroyable plan des nazis pour brûler les villes ennemies et faire bouillir les océans…

 

On navigue en pleine science-fiction. Et pourtant, le plan des militaires et des scientifiques nazis de construire un miroir géant dans l’espace était bien sérieux, si l’on en croit les images de Life Magazine de 1945, ressorties par le journal anglais Daily Mail.

“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

La Seconde Guerre mondiale aurait pris des tournures de Guerre des étoiles, avec le projet de «Sun Gun» dans le rôle de l’Étoile noire. Ce «pistolet du soleil» devait dévier la lumière du soleil vers une zone précise, à la manière d’une loupe que l’on utilise, pour créer un feu.

 

Ce projet de miroir géant devait, dans les espoirs des nazis, «brûler une ville ennemi ou faire bouillir des points précis de l’océan». Cette idée farfelue provenait de l’esprit de Hermann Oberth, un physicien et ingénieur allemand, né en Autriche-Hongrie, spécialiste des fusées. C’est d’ailleurs lui qui créera, à la fin des années 1920, le modèle des V2.

 

Selon le scientifique, son projet aurait dû coûter trois millions de marks et prendre une quinzaine d’années pour sa construction. Le projet original était en fait de fournir du soleil n’importe où sur le globe. «Ce n’est que plus tard qu’Oberth le décrit comme “arme ultime”», écrit le Daily Mail.

 

«Mon miroir de l’espace est comme ceux qu’utilisent les écoliers pour diriger la lumière du soleil sur le plafond de leur salle de classe. Un bref halo dans le visage du professeur pourrait provoquer des réactions désagréables», explique Hermann Oberth.

 

La découverte de ce plan s’est faite en 1945, lorsque les alliés ont récupéré divers plans de guerres nazis. Les Allemands avaient mis à jour les propositions d’Oberth, et avaient sérieusement commencé à étudier la possibilité pour le Troisième Reich d’envoyer ce miroir à près de 36.000 kilomètres de la Terre.

 

Selon l’article de Life Magazine, l’envoi en orbite se serait fait en pièces préassemblées. Le «pistolet de soleil» aurait aussi été équipé d’une station spatiale occupée par des humains. Elle est censée être composée de piste pour l’accostage des fusées, de jardins hydroponiques pour recycler et créer de l’oxygène, ainsi que des panneaux solaires pour fournir de l’électricité à l’incroyable base spatiale.

 

La révélation de ce projet a de quoi nourrir les fantasmes, mais aussi les questions…

 

Ci-dessous Hermann Oberth :

“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

Et encore, nous n’avons je pense qu’effleuré ce vaste et étrange sujet des constructions, projets, et secrets des nazis qui sont tous plus incroyables les uns que les autres, et qui ne cesseront jamais d’alimenter les phantasmes, et ce, à juste titre…

“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

Juste quelques exemples : Hitler pour ses plans de domination mondiale, considère les bateaux de guerre comme le symbole ultime de la puissance du IIIème Reich et ordonne la construction de deux vaisseaux, le Bismarck et le Tirpitz, plus puissants, plus grands et plus armés qu'aucun autre sillonnant les mers…

“Project Géant” les fantastiques constructions des nazis… !

L'Hirondelle est un des avions de chasse les plus avancés technologiquement de la Seconde Guerre mondiale. Il a notamment dramatiquement contribué au plan hitlérien…

 

Hitler à exiger la construction du plus gros tank que le  monde ait  jamais vu : une forteresse mobile pesant 180 tonnes. Mais pour satisfaire sa soif d'armes de guerre, Hitler ordonne encore par la suite la construction d'un navire de guerre pesant 1 000 tonnes…

 

Les tous premiers lance-roquettes longue portée ont été conçus et construits par les nazis dans un réseau de laboratoires de recherche top secret. Le scientifique Wernher von Braun a annoncé la naissance des missiles balistiques et a posé les bases technologiques pour la course à l'espace…

 

Alors que les pays européens tombaient les uns après les autres face aux forces allemandes, Hitler s'est peu à peu convaincu de ses capacités sur le plan militaire. Il a donc décidé d'envahir la Russie et a ordonné la construction de la Wolfsschanze (« Tanière du loup »), un ensemble gigantesque et complexe de blockhaus et de maisons hautement protégé. Mais alors qu'il s'isolait dans cette ville de béton, la guerre prenait une nouvelle tournure et une conspiration voyait le jour, visant à faire de cette base secrète son tombeau…

 

Longue de plus de 330 km, la ligne Siegfried est l'une des plus imposantes fortifications de l'histoire de la guerre. Sa construction a duré plus de six mois et a coûté la vie à plus de 140 000 soldats américains.

 

Pour protéger au mieux leurs sous-marins, les nazis ont construit d'impénétrables et massifs abris. Ces structures étant très visibles et imposantes, elles ont été conçues pour résister aux tirs et aux bombes ennemies. Des abris subsistent encore aujourd'hui et sont l'exemple de l'imagination sans limite de cette l'époque…

 

N’oublions pas non plus le gros Gustav le nom du plus gros canon de très gros calibre de tous les temps, monté sur rails et fabriqué en deux exemplaires pour la Wehrmacht, il pesait 1 350 tonnes ! J’en parle dans ce sujet lié ci-dessous intitulé : Vidéos : Les armes de folies crées par les hommes...

 

Concluons avec cet extrait des reportages du national géographique ‘’Nazi Megastructures ‘’

Qui a coulé le cuirassé Bismarck ?

 

Fantastique, impressionnante, et encore perturbante, telle est la proue du Bismarck. Le plus grand navire de guerre mis à l'eau par l'Allemagne. Il y a soixante ans, ce cuirassé germanique disparaissait de la surface après une grande bataille. Aujourd'hui, une expédition scientifique a découvert l'épave à plus de 6 000 mètres de profondeur. Son but : étudier les causes et les conséquences de cette bataille du 27 mai 1941, qui a envoyé le géant d'acier vers les fonds…

 

Cette vidéo nous explique qu’ils ont Coulé le cuirassé allemand Bismarck avec des vieux biplans !

Souvenons-nous également de cet étrange ‘’affaire’’ des radars nazis. En avril 1942, cette fois l’Allemagne possède, elle aussi, des radars. Mais elle va s’en servir à tout autre chose que les Anglais.

 

Goering, Himmler et Hitler demandent au professeur Heinz Fisher grand spécialiste des radars et des rayons infrarouges de se rendre, dans le plus grand secret sur l’île de Rügen (côtes baltes) pour se livrer à l’expérience la plus ahurissante de l’histoire : Braquer ses radars vers le ciel à 45° et … attendre !

 

Attendre quoi ?

 

Attendre tout simplement, car si la terre est creuse, on finira par recevoir par réflexion des ondes radars, des images de points extrêmement éloignés, à l’intérieur de la sphère. Goering espérait ainsi recevoir des images de la flotte anglaise mouillant à … Scapa Flow !

 

C'est alors à ce moment que les alliés commencent à bombarder massivement l’Allemagne et ses usines d’armement ! Mais la plus grande partie des rares radars germaniques sont ailleurs...

 

Quelques sujets liés :

 

Vidéos : Les armes de folies crées par les hommes...

 

Starfifh prime : l'explosion nucléaire à 400 km d'altitude ... !

 

Programme spatial secret de la NASA & Co...

 

Rudolf Hess, fasciné par la Lune… ! Partie 1.

 

Une découverte qui confirme la théorie de la Terre creuse...

Comme toujours, c’est à vous de juger...

 

                      Cliquer sur le gif animé pour retourner sur l’accueil du blog…

 

 

                

   Pour me contacter, ou me proposer un sujet, cliquer sur l’image adéquate…

 

 

 
Commenter cet article

crami25 07/06/2015 01:32

N'oublions pas que soit disant Hitler n'est pas mort en 1945. Il serait parti en secret et en sous marin, dans une île, à l'abri de tous.
Imaginez l'ampleur des secrets d'états. Ici avec l'histoire de la seconde guerre mondiale, nous arrivons à quelques exemples sur des faits marquant, mais c'est rien comparé à tout ce qui se passe...

andre 31/05/2015 21:01

cette guerre est étrange et d une complexité , comment un pays aussi petit a mis au point une tel machine de guerre avec un système qui contrôle tout. j ai vu en 40 ans des document des articles et combien sont inconnu du public , car secret , pourquoi des juifs ont été sacrifier pourquoi eux , qui avait intérêt a ce qu une population soit exterminé si les nazi auraient été les maitres qui ensuite serait passer par les chambres a gaz