Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Mystères sur le "gouffre du Souffle du Dragon"… !

Publié par MERLIN sur 17 Juin 2015, 20:31pm

Catégories : #Mysteres

Mystères sur le "gouffre du Souffle du Dragon"… !

Connaissez-vous le plus grand lac souterrain du monde ?

 

Avec une superficie d'environ 20 000 m2, le souffle du Dragon est le plus grand lac souterrain que l'on connaisse. L'eau fossile qu'il contient, est là depuis des milliers... voire des millions d'années. La profondeur du lac reste un mystère. On peut plonger jusqu’à 100m, sans en voir le fond.

 

 

La cavité du Souffle du dragon a été découverte en 1986. Elle doit son nom aux forts courants d'air humide qui en remontent. Cette cavité fait partie d'un réseau de grottes qui s'étend sur des milliers de kilomètres sous le Kalahari. La vie s'est imposée jusque dans ces obscures profondeurs. Le poisson-chat doré est le poisson le plus rare au monde. On ne le trouve qu'ici. Ses conditions de vie sont aussi dures que celles des animaux du désert. Pour seule nourriture, il a ce qui tombe à la surface de l'eau. Et il est aveugle. Il ne perçoit que ce qu'il touche.

 

 

Le gouffre est en effet unique, non pas par sa profondeur, même si on n’en connait pas les dimensions exactes, car encore incertaine, et semble sous-estimée, ni par sa largeur, très impressionnante, mais par son lac souterrain.

 

 

Sa superficie est de 2.61 hectares, équivalent à peu près à celle de 100 terrains de tennis.

 

 

Le souffle du dragon est situé au nord de la Namibie, dans le bassin du Kalahari, à 46 km à l'ouest de la ville de Grootfontein, près de la ferme de Harasib. Cette région désertique est en fait probablement constituée d'un réseau de grottes et de nappes phréatiques.

 

 

Le fait que le site soit peu accessible (verticalité des parois) l'a rendu exceptionnel, surtout en ce qui concerne le lac. L'obscurité totale et permanente à l'intérieur a également favorisé une évolution propre de la faune. Enfin, le lac n'a aucun contact avec l'extérieur (si ce ne sont les débris tombant dans le gouffre) et dispose ainsi d'un biotope et d'une biocénose unique et autonome sur le plan de leurs interactions (reproduction, chaîne alimentaire...).

 

 

On peut donc y trouver des animaux caractéristiques des grottes et autres cavités sombres tels que les chauves-souris. Mais la véritable particularité du gouffre est un poisson, une merveille de l'évolution. Dans les profondeurs du lac, le Clarias cavernicola  ou poisson-chat doré est un poisson-chat qui a évolué spécifiquement. Dans une obscurité totale, il a en effet perdu l'usage de la vue. Sa couleur d'écaille s'est également éclaircie pour donner une teinte dorée, d'où son nom.

 

 

Aucune forme végétale ne pouvant croître dans un tel environnement, ce poisson ne se nourrit que de ce qui tombe à la surface de l'eau et donc en faible quantité. Il est pour toutes ces raisons un animal d'une rareté exceptionnelle. En effet, il est le poisson le plus rare du monde, ne siégeant que dans cet abysse, totalisant à peu près 150 individus.

Mystères sur le "gouffre du Souffle du Dragon"… !

Le souffle du dragon a animé de nombreux mythes notamment sur le lac, réserve d'eau paraissant inépuisable. On retrouve en effet quelques pierres gravées proches du gouffre, dont les auteurs sont inconnus, et supposé être probablement des bochimans, qui y ont aussi peut-être trouvé refuge.

 

 

Les populations autochtones ont pourtant quelques mythes à propos de cet impressionnant précipice. Notamment le mythe du fleuve caché, un fleuve souterrain qui passerait sous l'Afrique australe. Ce cours d'eau prendrait sa source par-delà le lac Tanganyika. Il traverserait le continent pour enfin se jeter dans l'océan atlantique.

 

 

L'existence d'un tel fleuve n'a encore jamais été démontrée, pourtant, même si la totalité du lac n'a pas été explorée, notamment ses profondeurs, celui-ci ne semble pas avoir d'issue comme le suggère la mythologie. Mais la on en sait rien…

 

 

D'autres ‘’mythes’’ ont été évoqués par les peuples colonisateurs. Ainsi, le nom de Gouffre du Souffle du Dragon vient du fait qu'à l'entrée de ce précipice, un vent humide venant des abysses remonte à la surface, faisant penser à la respiration d'un dragon.

 

 

Le gouffre paraît si mystérieux qu'il a engendré de nombreuses rumeurs, et histoires, que nos scientifiques nomment des mythes. Mais la frontière entre le mythe et la réalité est tellement  étroite, et liée, et souvent réelle !

 

 

Sources : travelnewsnamibia.com / ma-planete.com/blog / Wikipédia.

En parlant de lac et de mystères, je ne résiste pas à la tentation de vous raconter une partie de mon voyage au Pérou en octobre/novembre dernier, ou les mystères sont omniprésent partout, et ceux du lac Titicaca ne dérogent pas à la règle, voici donc mon récit :

 

Nous avions un guide pour toute la durée du séjour, et parfois un guide local prenait le relais, et ce fut le cas sur le lac Titicaca, puisque notre guide était de Puno une ville importante située sur les rives du lac, notre guide habituel était lui de Lima, la capitale.

 

Le guide commença tout d'abord par nous parler du lac en général, et demanda quel était le plus grand lac du monde, tout le monde ou presque donna le nom d'un lac, je fus le seul à donner la bonne réponse,  je suis trop fort lol, j'annonçais le lac supérieur ?  bonne réponse ! 

 

 

A la fin de ses explications le guide demanda si nous avions des questions, et comme j'étais tout près de lui, je lui demandais s’ il avait des informations sur la découverte de cette fameuse cité engloutie sous le lac ?

 

 

Il répondit alors :  c’est une bonne question, d’ailleurs c’est un français qui a découvert en 1er ce lieux, c’est le commandant Cousteau.

 

 

Ses dires sont différent pourtant de l’histoire dite officielle, il raconte alors que Cousteau en explorant les fonds, a découvert un escalier partant de l’ile du Soleil et descendant jusqu’à la cité, mais qu’il n’a pas touché à la cité qu’il a vu !

 

 

Cousteau découvrit également des fosses de plus de 500 mètres de profondeur.

 

 

L’histoire retenue dit qu’il n’y trouva pas les vestiges archéologiques qu’il recherchait, ce que semble contredire le guide !

 

 

Notre guide en resta la, et nous continuâmes notre visite…

Mystères sur le "gouffre du Souffle du Dragon"… !

Ci-dessus, le magnifique lac Titicaca...

 

 

L’histoire officielle fut la suivante, après les plongées du commandant au bonnet rouge, plus personne ne s’intéressait plus au lac jusqu’à ce qu’une équipe européo-sud-américaine d’archéologues spécialisé dans la recherche sub-aquatique décide de reprendre les recherches.

 

 

L’expédition, baptisée « Atahualpa 2000″, du nom du dernier empereur inca, concentra ses recherches aux abords de la plus importante des îles du lac, celle du Soleil.

 

 

Trente chercheurs plongeant chaque jour virent leur obstination récompensée, découvrant les restes d’un chemin, un mur de 700 mètres de long, un monument et une terrasse, reliques d’un temple de 250 mètres de long et 50 mètres de large. Mais ce temple demeure isolé.

 

 

Convaincus qu’il faisait partie d’un ensemble urbain plus vaste, les archéologues n’ont trouvé aucun vestige de ville.

 

 

En revanche, ils ont identifié une île aujourd’hui submergée. Longue de 3 600 mètres et large de 600, elle a été recouverte par la brusque montée des eaux du lac, conséquence d’un cataclysme qui a du se produire au XIIè siècle et qui serait la cause du déclin de la civilisation de Tiahuanaco.

 

 

C’est sans doute là que se trouve l’origine du mythe inca, qui situait l’origine du monde dans le lac Titicaca et considérait la brillante culture de Tiahuanaco comme la genèse de l’humanité.

 

 

Je m’arrête la pour ce qui est de la fameuse cité, et vous laisse faire vos propres recherches, car j’aimerai vous parler ovni sur le lac Titicaca…

 

 

Alors que notre superbe visite sur le lac était terminée, nous revenions à Puno en bateau, je vis le guide parler avec le commandant de notre bateau, et il semblait bailler et s’ennuyer, je dis à ma compagne, j’irai bien le voir et lui poser une ou deux question, elle me dit bah vas y !

 

 

Aller hop, j’y vais, je m’avance à l’avant du bateau, il me regarde étonné, et je m’assois sur le siège devant lui, et lui dit : je peux vous poser une question ?

Il me dit : oui bien sur, même 2, une pour moi une pour le commandant. Alors je me lance…

 

 

On entend beaucoup parler de lumières sur le lac, et d’objets inconnus sur ou dans le lac, beaucoup de témoignages affirment que des lumières ou objet évoluent au-dessus ou dans le lac, vous en avez déjà vu ?

 

 

Sa réponse fut franche et spontanée : Oui, j’ai vu une fois un disque qui tournoyait au-dessus du lac, il était midi et il a disparu en plongeant !

 

 

Je lui dis : selon vous c’était quoi ?

 

 

Il réfléchit 2/3 secondes et me dit : Vous savez il y a un trafic de drogue entre la Bolivie et le Pérou, et je pense que ce pourrait être un aéronef des trafiquants de drogue, pour récupérer l’argent !

 

 

Je lui dis ok, merci, je n’ai pas osé le contredire, ou aller plus loin, tout heureux déjà qu’il m’ait répondu sincèrement et sans me prendre pour un fou. Avec le recul, je me dis qu’il a comme nous tous, tenté de trouver une explication ‘’logique’’ à une observation incongrue et impossible, et qu'il n'a pas comprise sur le moment !

 

 

Il me dit alors, aller la 2e question pour le commandant, ce qui en réalité était une 3e question …

 

Vous pouvez demander au commandant si lui a déjà vu ou entendu parler de lumières ou d’objets sur le lac ? ( Le commandant ne parlait pas le français, et n’avait rien compris de notre conversation ) Aussi le  guide lui fit ma demande en Péruvien.

 

 

La réponse du commandant fut brève, rapide, et coupant court à toute autre question, il répondit NON, en tournant la tête droit devant !

 

 

Je remerciais donc les deux hommes et repartis sur le pont tout heureux tout de même d’avoir eu un témoignage au moins.

 

 

Avec le recul une fois de plus, je me dis que le commandant, surpris sans doute d’une telle question, et n’ayant pas compris le témoignage du guide, ne voulut pas passer pour un dingo à nos yeux, et ne souhaita sans doute pas se confier à un inconnu, qu’il ne reverrait plus jamais de sa vie d’ici  1h.

 

 

Sa réponse direct, et qui me sembla le perturber, me fit l’impression, qu’il en savait plus, mais ne voulait pas en parler, mais ça, c’est mon ressenti personnel, qui est peut être complétement faux… ou pas.

 

 

Pour rappel, le lac Titicaca est un lac de la Cordillère des Andes traversé par la frontière entre la Bolivie et le Pérou. C'est le plus grand lac d'Amérique du Sud en volume d'eau et en longueur, mais pas en superficie.

 

 

Le lac est situé à 3 812 mètres d’altitude, et mesure 190 km en longueur et 80 km en largeur !

 

 

Le lac Titicaca a une profondeur moyenne de 107 mètres et une profondeur maximale de 327 mètres. Plus de vingt-cinq rivières se jettent dans le lac. Le lac compte quarante et une îles dont certaines sont habitées, nous en avons visité une, celle de Taquile, plus les iles flottantes des indiens Uros, inoubliable.

 

 

Une dernière petite anecdote "rigolote" alors que nous étions sur le site de Sacsayhuaman, qui est un site archéologique extraordinaire, j'avais depuis le début de nos visites sur tous ces  sites ou il y a des pierres incroyables, sans cesse cette phrase en moi de LRDP : Plus c'est ancien plus c'est massif, plus c'est massif, plus c'est précis.

 

 

 

Et c'est complétement vrai, partout, autant à Ollantaytambo, qu'à Machu Picchu ou qu'à Sacsayhuaman entre autre…

 

 

Et alors que nous étions en train d'admirer ce site ( à Sacsayhuaman ) nous étions 3 hommes, et je ne sais pas pourquoi, mais d'un coup c'est sorti tout seul, me voila en train de dire aux deux autres : " c'est vrai et quand même incroyable, mais plus c'est ancien, plus c'est massif, et plus c'est massif, plus c'est précis... "

 

 

Et alors que j'attendais je ne sais pas pourquoi, ou une approbation, ou une remarque, rien le néant, un blanc, un ange passe, les deux autres me regardent comme deux ronds de flan, et l'un deux me fait un sourire du style " il est pas tout net celui la " je me suis senti seul au monde, comme si ils n'avaient rien compris ( ce qui semble être le cas ) comme si j'étais un pyramidiot comme dit Mr J.Grimault.

 

 

Et la je suis parti tout seul faire mes photos, en ruminant, non mais c'est vrai quoi ! Plus c'est ancien plus c'est massif, plus c'est massif, plus c'est précis, putain ils sont aveugles ou quoi ?!

 

 

Je pense que hélas dans le groupe ( nous étions presque 40 personnes ) personne n'a jamais entendu parler de LRDP, et je n'en ai parlé à personne non plus.

Mystères sur le "gouffre du Souffle du Dragon"… !

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

 
 
 
Commenter cet article

crami25 10/07/2015 13:29

Ils attendent quoi pour en faire une source d'eau potable pour les gens du pays, qui doivent en manquer ?

Moonlight 18/06/2015 21:20

Merci Merlin de ce beau témoignage et de tes superbes photos, non t'es pas fou ! lol !
Il me semble bien que c'est un lac sacré pour les péruviens non ?
Merci de partager ton vécu, c'est précieux =)