Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Publié par MERLIN sur 5 Août 2015, 16:27pm

Catégories : #Révélations...

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Novembre 1990 : 1ère phase de pré-contact extraterrestre ?

 

Un des évènements les plus extraordinaires de l’humanité s'est produit le 5 novembre 1990.

 

C’est à 19h00 précise que tout commença …

 

Des milliers de témoins observent d'étranges lumières en forme de triangle et autres formes, dans le ciel européen. Alors que l'hypothèse OVNI est avancée par les médias, et prouvée par les témoignages, il s'agirait selon les conclusions du CNES, et retenu par les autorités, de la rentrée atmosphérique d'un troisième étage de fusée soviétique !?

 

Ce jour-là, plus de 400 OVNI ont survolé la France. Ces objets, longs de 500 mètres et beaucoup plus parfois pour les plus grands, pourvus de projecteurs et de réacteurs, ont évolué selon un plan organisé qui a été mis en évidence par une enquête de 36 mois.

 

Une puissance extra-terrestre est venue se faire reconnaître de la collectivité humaine.

Les autorités scientifiques françaises occultent cette prodigieuse vague d'ovni. La presse, l'Etat, l'armée, et l'opinion publique internationale ont tous été totalement manipulée, car il s'agit pourtant bien ici d'une très réelle phase de pré-contact ! Jugez-en par vous-même !

 

Voyons quelques témoignages qui prouvent sans conteste que cela ne peut absolument pas être une rentrée atmosphérique d'un étage de fusée.

 

Philippe raconte son observation, le fameux soir du 05 novembre 1990, qu’il n’est pas près d’oublier.

 

« Je n’avais jamais, avant cela, observé un tel phénomène. Je ne m’étais d’ailleurs jamais intéressé à la chose. Je dois tout de même préciser que l’objet que j’ai réellement vu n’était ni un avion, ni une météorite, ni une fusée « soviétique ». Je pense qu’il serait temps que la science nous dise la vérité sur ce qu’il se passe vraiment. ». Il faut dire que Philippe connaît bien nos engins conventionnels, puisqu’il a été engagé militaires pendant plusieurs années dans les parachutistes !

 

Philippe et Sandrine, reviennent de la clinique des « Mousseaux » à Evry (Essonne), où ils étaient venus rendre visite à Josianne, sa compagne, qui avait accouché ce jour-là de faux jumeaux.

 

Philippe étant passager avant droit. Ils se dirigeaient vers Mennecy, où ils habitent tous les deux, et roulaient sur la D 153. Cette route est parallèle à l’autoroute A6.

 

Arrivés à la hauteur de la commune de Lisses, vers 19h-19h15, ils aperçoivent un « objet » étrange venant de leur droite. C’est Philippe qui pourra très bien observer ce mystérieux engin, grâce à sa position !

 

L’objet venait de la droite, se déplaçait à vitesse lente et constante, sans accélérations, ni arrêts. Il n’émettait aucun bruit, ni chaleur, mais plutôt « une légère fumée » qui se détachait de certaines lumières blanches. L’ovni se présentait sous la forme d’une « énorme masse rectangulaire et compacte, à l’éclat de l’aluminium ».

 

Longueur estimée à 200 m et d’une hauteur de 100 m. Dans cette masse, une multitude de lumières blanches, et avec, aux extrémités de certaines, de gros faisceaux blancs. A l’intérieur de ce rectangle, les lumières semblaient être reliées entre elles par une structure. L’ensemble se détache dans la nuit, donc bien visible.

 

19:00 à Lignières dans le Cher : 3 témoins ...dans le même temps, une multitude de puissantes lumiéres scintillantes jaunes, orange, rouges, et bleues, sortent d’un nuage, glissent vers nous en silence, formant un triangle d'une envergure énorme. C'est gigantesque, cela occupe à présent tout l'espace visuel au-dessus de nous !

 

19:15 à Villavard dans le Loir-et-Cher : 5 témoins. Tout commença lorsque le témoin T1, dans son tracteur, voit arriver du sud-est une masse sombre ovale, portant plusieurs lumières clignotantes (rouges, notamment). C'est très gros, très bas, et "ça" vient droit sur lui. Si c'est un avion, il va s'écraser !...

 

Mais il n'y a ni choc, ni bruit, et il voit la chose s'éloigner vers le nord, puis amorcer un virage sur sa gauche, en direction du relais de télévision, revenir lentement, recouper sa trajectoire d'arrivée (au sud du point 1), et séloigner vers l'est...

 

C'est probablement lorsque la chose recoupe sa trajectoire qu'à 500 mètres de là deux autres témoins (T2 et T3) la voient arriver. C'est immense ! Gigantesque !

 

Une sorte de boomerang curviligne pouvant mesurer dans les 250 mètres d'envergure !

Il porte diverses lumières et laisse des traînées derrière lui...

 

Les maisons du dessin réalisé par les témoins lors de l'enquête donnent l'échelle ! Fabuleux !

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Continuons les témoignages :

 

Allô ! Je viens de voir passer un truc formidable !

Il y a moins de vingt minutes ! C'était énorme ! C'est passé lentement, sans aucun bruit, à moins de 2 km au Nord de ma position et partant vers l'Est en longeant les Pyrénées ! Je suis près d'Aspet, à Castelbiague, dans la Haute-Garonne...

 

Allô ! Ici Monsieur x, de Trainel dans l'Aube. Je viens de voir, à 19h00 très précises, une formation lumineuse de grande dimension qui est passée lentement, à l'Est de la ville allant vers le Nord, à moins de 20° par rapport à l'horizontale. C'était loin, à 5 ou 10 km lors du passage au plus près ! C'était énorme, absolument énorme !

 

Des phénomènes différents se sont déroulés en divers points de France, simultanément, vers 19 heures !

 

Quelque chose d'incroyable est en cours depuis 18h45 ! Plusieurs objets Volants, non identifiés par les témoins, viennent de survoler au moins six départements français ! Une heure après les premiers incidents : les OVNI sont toujours là, au-dessus de la France !

 

19h00, un fonctionnaire de Police du Ciat de Soissons, ainsi qu'un commerçant de la commune, ont aperçu dans le ciel qui à ce moment était dégagé, un OVNI de la taille d'un grand terrain de football, avec au centre un phare très puissant éclairant le sol, à l'arrière deux tuyères, aux extrémités, quatre ou cinq feux rouges. Cet OVNI se déplaçait lentement et silencieusement de BELLEU vers VILLENEUVE ST GERMAIN , dans le sens Ouest-Est

 

Nota : plus de 500 témoignages de cette nature ont été reçus au total en 3 ans.

 

Encore plus extraordinaire…

 

Des explosions suivie de vol, et la création progressive d'une formation allant se densifiant puis donnant naissance à de gigantesques masses noires, se déroulent au même moment !

 

Une vingtaine de cas signalés ont relaté des faits absolument fabuleux et globalement crédibles car vérifiés de loin en loin. Apparemment identiques dans les grandes lignes, mais non aux détails près, leurs points communs sont les suivants :

 

- Une boule lumineuse, rouge ou blanche, explose, libérant un nuage épais en forme de champignon (girolle)  duquel sortent deux grosses sphères lumineuses, suivies de près par des myriades de particules scintillantes, qui se densifient bientôt, jusqu'à devenir compactes.

 

Se transformant ainsi en objets matérialisés, pouvant être de gigantesques masses noires, ou d'énormes triangles plus sombres que le ciel, puis ensuite deviennent opérationnels avec réacteurs et projecteurs !

 

19:05 à Herm, dans les Landes : ...Au-dessus de ma ferme, à 700 mètres, je vois un épais nuage se dirigeant vers l'ouest en forme de girolle. Il y a eu un flah blanc intense dans le nuage et deux boules jaune-feu sont sorties du nuage, à la hauteur de deux hélicoptères de l'Esalat, à 600 ou 700 mètres. Elles étaient suivies chacune d'une épaisse fumée grise. Tout était silencieux. Elles évoluaient côte-à-côte, de la grosseur d'un ballon de football jaune-orange, traînant dans leur sillage une multitude d'étoiles scintillantes de toutes les couleurs...

 

Au même moment, à 25 kilomètres de là, plus au nord-ouest, à St-Girons-Plage, Georges H., militaire, retraité de l'Esalat précise : Satellite ou météorite, zéro. Je n'y crois pas. Je pêchais sur la plage de St-Girons. J'ai vu 2 épaisses fumées apparaître à environ 10.000 mètres d'altitude à la verticale du Soleil couchant. Quelques instants plus tard, le même phénomène apparaissait cette fois à 1 000 mètres. Là j'ai distingué des éclairages rouges et orange…

 

Au même instant à Lit-et-Mixe toujour dans les Landes, la nuit est calme, le ciel étoilé. Au sud-ouest, je remarque haut dans le ciel une tache lumineuse d'un blanc cassé ayant la forme d'un petit nuage, que j'ai pensé éclairé par un rayon du Soleil.

 

Soudain, je vois sortir de cette tache deux points lumineux scintillants orange qui allaient grossissant, dans une courbe descendante se dirigeant plein Est au début. Arrivés dans l'axe où je me trouvais, ils changent de cap et prennent la direction du Nord-Est.

 

Je constate alors la présence de 2 feux de position rouges pâles sensiblement écartés, clignotant au milieu d'une masse sombre. A l'arrière de ces feux une traînée de condensation, comme laissent les avions à réaction volant à haute altitude (mais pas près du sol, or là maintenant c'était arrivé très près du sol !).

 

Derrière la traînée droite, des feux clignotants orange, ressemblant à des étincelles s'échappant d'une tuyère. Sans un bruit, l'engin semblait glisser, pour disparaître derrière un rideau de pins. Au sud-ouest, la tache lumineuse est toujours là-haut, mais elle a changé de forme. Elle ressemble à présent à une grosse poire, tête en bas...

 

19h00 à Mézos dans les Landes, je vois deux ou trois points lumineux assez importants  suivis par une multitude de points qui scintillaient comme un feu d'artifice. L'ensemble se déplaçait à environ 1 km du sud-ouest vers le nord-est. Au fur et à mesure que le phénomène s'éloignait, une colonne se formait à l'arrière, de plus en plus lumineuse. Après sa disparition, j'ai remarqué comme un nuage au sud-ouest...

 

19h05 toujours dans les Landes mais à Pontenx-les-Forges, j'ai aperçu dans le ciel un groupement de lumières descendre droit sur moi. C'était très gros. J'ai cru d'abord que c'était un avion en détresse.

 

Quand l'appareil arriva à 60 mètres du sol environ, il redressa son vol et garda une trajectoire horizontale. Il allait sud-ouest vers le nord-est. Sa vitesse était d'environ 80 km/h. Il était très près, j'ai donc pu voir 4 lumières blanches clignotantes disposées en carré et autour de celles-ci une dizaine de lumières légèrement plus petites rouges, bleues, vertes.

 

Ce qui m'a le plus étonné, c'est que cet appareil aussi gros qu'un avion (mirage) ne faisait aucun bruit. Quand cet OVNI (car pour moi, c'est bel et bien un ovni !) passa derrière les pins, je courus pour essayer de le revoir encore un instant. Là, j'ai pu voir une petite boule de feu, avec, derrière, une légère traînée blanche se terminant en pointe...

 

Au même moment, mais une vingtaine de kilomètres plus au nord, commençait sur la mer l'observation rapportée par certains des membres du personnel du ‘’CEL’’ Centre d'essai des Landes !... 7 témoins.

 

J'ai aperçu le premier des dizaines de lumières venant de l'ouest, vers 19h05. Le phénomène se déplaçait d'ouest en est. Nous avons arrêté tous les moteurs des véhicules pour écouter. Pas un bruit !

 

Les points lumineux semblaient flotter dans l'air et se déplaçaient dans un silence impressionnant. Les points lumineux rouges et blancs semblaient former un V, un gigantesque triangle, la pointe située vers l'avant. Tous les points étaient solidaires, ils n'ont pas bougé les uns par rapport aux autres, ils ne se sont pas écartés durant toute la durée de l'observation, environ 25 secondes.

 

Les points semblaient également se trouver sur une grande hauteur, formant un grand volume. Mais ce volume paraissait se trouver à une faible altitude impossible à préciser dans la nuit. Lorsque le phénomène est arrivé à la moitié de l'observation, nous avons tous observé comme un gros phare orange situé sous les lumiéres et qui reflétait vers nous son halo. Trois ou quatre panaches de fumée jaunâtre suivait le phénomène.

 

Il a disparu sans un bruit derrière notre horizon Est. Un de mes collègue (le sixième) se trouvait sur une zone dégagée et sa description correspond à la mienne, mais lui a aperçu vers l'ouest, un panache de fumée en forme de champignon, panache qu'il a pu voir dans un halo du soleil qui venait de se coucher...

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…
Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

DEDUISONS : Le nuage en panache correspond à la première observation du témoin "RJ" situé 50 km plus au Sud à St-Girons-Plage, les deux témoins signalent une approche ouest/est, au même moment, sur des trajets parallèles, il est bien évident qu'il ne peut s'agir du même objet ; il y a donc bien, au moins, en cette unique comparaison, deux objets distincts ! Comme en plus de 400 autres sites répartis sur l'ensemble la France !

 

L'explosion suivie de vol, la création progressive d'une formation allant se densifiant puis donnant naissance à de gigantesques masses noires, se présentent bien à l'analyse comme les phases successives d'une restructuration. Les parties apparaissent en myriades infiniment petites, se rassemblent et redeviennent des "objets" matériels.

 

Les témoins ont assisté, groupe par groupe, de loin en loin, aux effets observables d'une procédure de rematérialisation ?! La multitude de ces cas distincts porte à croire que le procédé est caractéristique d'une stupéfiante technologie ! Cette technologie peut-elle être d'origine humaine ?

 

Descente du ciel …

 

19h00 : Commune Les Rosiers dans le Maine-et-Loire, le témoin est Professeur en Sciences physiques

 

Malgré une déclaration à la gendarmerie voisine de Gennes ...j'ai décidé de vous raconter ce que j'ai observé le lundi 5 novembre 1990.

 

Ayant rendez-vous chez un masseur-kyné, je suis sorti de chez moi (en voiture) à 19 heures précises et, aussitôt, j'ai été surpris par des lumières clignotantes très haut dans le ciel (cela aurait pu être un avion mais il y avait aussi une traînée blanche).

 

J'ai donc continué ma route en observant le phénomène et... surprise !!

En moins de 30 secondes, l'ensemble s'est approché à une vitesse très grande et si bien que j'ai pu voir ces lumières (jaunes et rouges) qui continuaient à clignoter et qui semblaient entourer une MASSE ENORME en forme de triangle ou de losange allongé.

 

Le tout se déplaçait de manière rectiligne dans le sens Ouest-Est et à très basse altitude (la vitesse était devenue alors relativement faible). Le plus surprenant, c'est ce que j'ai pu observer après avoir arrêté la voiture (ayant voulu écouter s'il y avait un bruit de moteur : mais rien !)

 

Au centre de cette masse énorme, j'ai distingué (et je suis formel car j'étais très près) 5 ou 6 PROJECTEURS qui envoyaient des faisceaux lumineux rigoureusement parallèles dans la direction opposée au sens du déplacement de l'objet et obliques, donc un peu dirigés vers le sol. La lumière émise était très puissante et provenait, je les ai vus, de PROJECTEURS. J'insite bien !

 

Puis, passant devant moi, j'ai alors vu l'engin de l'arrière. Il n'avait plus le même aspect, il avait en arrière une boule lumineuse jaune très intense se déplaçant à vitesse constante.

Ensuite les maisons de Rosier-sur-Loire m'ont caché la vue. Mon observation a duré au moins 2 minutes.

 

Etant professeur en Sciences Physiques et d'esprit rationnel, vous imaginez ma stupéfaction surtout qu'ayant observé cela de si près, il m'est difficile de croire à une rentrée de satellite ou météorite dans l'atmosphère.

 

Il existe au moins 21 cas de "Descentes du ciel " référencés pour ce jour la !

 

A 19h00 à Béru dans l’Yonne,  2 témoins : 1 Chef d'entreprise, diplômé HEC, viticulteur et son fils :

 

Il était 19 heures exactement, le 5 novembre 1990. J'étais avec mon fils entre Tonnerre et Chablis, sur la D.965, à hauteur de Viviers. Ma Mercédès était en forte montée vers le point culminant de la région, à 330 m d'altitude. Nous allions droit vers l'ouest.

 

Exactement à notre verticale, se déplaçant ouest-est, sans aucun changement de trajectoire, parfaitement silencieux, nous avons observé durant 3 bonnes minutes un immense losange marqué aux 4 coins d'une lumière rouge non clignotante, pouvant avoir 500 ou 1000 mètres d'envergure selon son altitude, oui, j'affirme bien 1 km d'envergure !

 

Il possédait en partie arrière un chapelet d'autres lumières rouges fixes également, plus serrées, qui émettaient une traînée lumineuse (soit un jet, soit un faisceau de projecteur).

Nous le pensons en basse altitude, car ces projecteurs se sont inclinés et ont éclairé le sol à 500 mètres de nous.

 

Nous nous sommes arrêtés sur la D.51 conduisant à Viviers, les projecteurs sont alors remontés à l'horizontale. Ces projecteurs ou tuyères ont laissé une traînée fumeuse visible longtemps derrière eux, certainement par condensation.

Conclusions :

1/ Les médias nous racontent des fariboles !

2/ Ce n'était ni des météorites, ni la désintégration d'une fusée !

3/ C'était un véhicule volant de très très grande taille ! L'observation a duré 3 minutes pour un trajet visuel de 30 km (portée de la vue depuis l'endroit).

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Il existe 6 cas référencés de "projecteurs éclairant le sol" et d’arbres illuminés !

A Nibelle dans le Loiret à 19:15 .

4 témoins (dont un guitariste professionnel connu du public). Cas cité par la revue Lumières dans la Nuit (LDLN), n° 303

 

... Le conducteur freine, s'arrête, et descend de voiture, lorsqu'ils voient à 100 mètres du sol à peine un objet énorme, gros comme un porte-avion, comme une plate-forme off-shore, comme un HLM volant.

 

La chose avait la forme d'un rectangle aux coins arrondis. Il y avait des lumières tout autour, et à l'avant ces lumières étaient carrées. C'était une masse d'un gris mat, énorme et plate.

Cela dégageait une impression de calme et de force tranquille...

 

L'observation dura environ une minute. L'objet glissait silencieusement d'ouest en est. Il bascula un peu et vira sur sa gauche, en direction du nord-est et de Nemours.

 

NOTA: Cet objet a été repéré à 18:45, 30 mn avant, à 20 km de là plus à l'ouest, à Loury. Sa vitesse théorique est donc de 40 km/h, ce qui induit parfaitement cette impression de force calme et tranquille pour le déplacement d'un objet aussi massif.

 

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Il existe 7 cas référencés de "changements de cap et virages".

 

Les faits survenus le 5 novembre 1990 sont à inclure dans une période d'intensification de l'activité des manifestations d'OVNI, qui court du 10 octobre au 29 novembre 1990, avec plusieurs pointes très précises : les 20 et 21 octobre, les 5, 6, et 24 novembre 1990, avec un total de plus de 500 cas connus, sur des dizaines, voire des centaines de milliers !

 

CONSTAT :

Le 5 novembre 1990, plus de 400 objets volants non identifiés ont ce jour là survolé la France, et plus largement l'Europe, mais notre étude ne porte que sur la France.

 

Ont été notés en synthèse :

- descentes rapides du ciel

- remontées vers le ciel

- disparitions instantanées de la masse

- transparence momentanée de tout ou partie de la masse noire

- explosions donnant naissance à des objets allant se densifiant

- matérialisation d'objets triangulaires noirs de 20 à 200 mètres d'envergure

- matérialisation d'énormes masses noires longues de 500 à 2 000 mètres ...et plus !

- présence de structures métalliques bien visibles

- vols lents suivis au pas par les témoins

- arrêts en vol et vols stationnaires, puis glissement hororizontal lent

- passages sous l'horizon visible, devant le relief

- changements de cap, virages

- allumages et extinctions simultanés de projecteurs et rayons lumineux

- spots en clignotements réguliers et synchronisés, sur diverses fréquences

- disposition géométrique de spots

- projecteurs directionnels ventraux, avant, ou arrière

- rayons lumineux pouvant éclairer le sol

- rayons lumineux rectilignes et fins de type "laser"

- rayons lumineux tronqués, arrêtés nets

- objets pourvus de tuyères avec traces visibles de condensation à très basse altitude

- réactions animales anormales comme sous l'effet d'ultrasons

- vibrations très sourdes, audibles à moins de 125 mètres

- effets électromagnétiques (TV déréglées, arrêts de moteurs de voitures, alarmes activées)

- effets de perspective prouvant la matérialité des objets observés.

 

Ces 400 et quelques objets non identifiés ont évolué selon un plan précis :

L'espace aérien français a été violé plus de 400 fois ! Ceci sur plusieurs niveaux de vol : 100, 300, 500, 1 000, 2 000, 10 000 mètres d'altitude, de nombreux vols suivant le relief à 100 mètres du sol, sur de itinéraires parallèles distants de 5 à 25 kilomètres en moyenne, à basse altitude.

 

Les directrices étant Ouest/Est avec inflexion vers le Sud-Ouest/Nord-Est, plus de 20 cas ont été signalés Est/Ouest, Nord/Sud ou Sud/Nord. La localisation géographique des témoins  ne semble pas résulter du hasard : Une grande majorité des sites repose sur des longitudes et des latitudes multiples de 15 centigrades. 75% des observateurs sont placés sur des alignements de 2 à 8 sites, en longitude et en latitude.

 

La France a été "quadrillée" selon un plan très organisé !

 

De nombreux témoins ont subi des "interpellations mentales" les plaçant en position d'observateur ! Les sites sont alignés : 114 alignements en latitude et 109 en longitude ! Alignements relevés : 8 sites (en 48°40n) - 7 sites ( 48°52, 48°01) - 6 sites (49°03, 47°45, 47°21, 46°22, 45°50) - 5 sites (48°53, 48°44, 47°53) 13 alignements de 4 sites - 30 de 3 sites  59 de 2 sites... formant des figures géométriques !

 

De nombreux témoins ont été l'objet d'une INFLUENCE mentale :

 

Une interpellation inconsciente en a placé certains en position d'observateur, l'attention a été attirée, au sens réellement magnétique du terme, un sentiment d'intense sérénité a remplacé très rapidement peur et angoisse, les pensées négatives ont été gommées, un très grand nombre des témoins ont ressenti les faits comme un spectacle leur étant donné, l'observation a laissé une impression profonde et durable, et l'envie de "revoir Ça" s'est imposée !

 

La technologie des OBJETS mis en cause dans les observations du 5 novembre 1990 n'est pas d'origine humaine, considérant le gigantisme des intrus (triangles de 100 mètres de côtés, énormes masses noires de 500 à 2 000 mètres et plus de long, en Espagne un objet de 5 km de long a été repéré ce jour-là !)

 

Les indices fournis pour mettre en évidence un plan organisé, appliqué d'une manière concertée, l'influence mentale subie par de nombreux témoins, toutes le précautions prises pour ne pas effrayer, la forme "spectaculaire" évidente des faits, signifient qu'une intelligence non-humaine nous propose un contact !

 

En phase de pré-contact…

 

L'événement le plus extraordinaire de ces derniers millénaires s'est produit le 5 novembre 1990. Une puissante armada d'objets volants, restés à ce jour non identifiés, s'est présentée aux regards des hommes à 19 heures précise en survol de l'Europe occidentale !

 

Ces OVNI, plus de 400, sont d'une technologie non humaine ! Il ont évolué selon un plan organisé destiné à être mis en évidence par une étude objective.

 

La Banque internationale de données ufologiques a entrepris cette stupéfiante enquête : près de 500 témoins irrécusables ont été contactés. Le résultat est édifiant ! Les évidences sont là !

 

Nul ne doit plus ignorer cette extraordinaire réalité que les autorités scientifiques françaises se sont efforcées par tous les moyens de cacher au monde ! L'opinion publique internationale a été froidement manipulée !

 

Une puissance extraterrestre est bien venue se faire reconnaître de la collectivité humaine !

Il est à présent très évident que les événéments du 5 novembre 1990 placent notre humanité en phase de "pré-contact" !

 

Sources : Banquovni.com / Ovnismace.unblog.fr / Wikipédia / ovni007.tripod.com

2 jours plus tard à Montréal…

 

Le 7 novembre 1990, une quarantaine de Montréalais, dont des policiers, aperçoivent au-dessus de la Place Bonaventure un objet lumineux situé entre 1 000 et 2 700 mètres d'altitude. Les lumières de couleur orange forment un ovale. Au centre, des faisceaux lumineux de couleur blanche montent vers le ciel.

 

L'objet est aperçu vers 19 heures. Il est resté quasi stationnaire pendant près de trois heures, son diamètre avoisinait les 450 m.

 

Certains témoins affirment que la chose s'était déplacée très lentement du sud au nord. La GRC atteste de la crédibilité des témoins et confirme ce qu'ils ont vu. Les policiers ont demandé aux aéroports Pierre Élliott-Trudeau ainsi qu'à l'aéroport de Mirabel, s'ils voient quelque chose sur leurs radars. La réponse fut négative, même réponse de la part des radars militaires.

 

La base militaire de St-Hubert a envoyé un avion Canadien de Reconnaissance photo  survoler les environs de la Place Bonaventure. Celui-ci a pris des photos, ces clichés ainsi que tous les rapports de police ainsi que de la GRC ont été classés Confidentiel. Ces images n'ont jamais été rendues publiques.

 

10 jours plus tard, fait troublant, le 15 novembre 1990, la navette américaine Atlantis redécolle avec 5 astronautes à son bord pour une mission militaire secrète !

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Emblème de la mission STS-38…

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Lancement nocturne de la navette spatiale Atlantis. Cette mission est dédiée au Département de la Défence américain (DoD).

A ce propos, une anecdote à propos du pilote de la mission Frank L. Culbertson Jr, c’est le seul américain qui n'était pas sur terre le 11 septembre 2001.

En effet le 11 septembre 2001, il est à bord de l’ISS en mission pour 125 jours, et il photographie à partir de l'espace, les attaques terroristes contre les tours jumelles du World Trade Center de New York.

Voici un des ses cliché :

Des évènements extraordinaires en novembre 1990…

Bon ok, je m’éloigne du sujet, alors revenons au 5 novembre 1990…

 

Pour ceux qui en serait toujours à croire que cette vague ovni de 1990 ne serait que le fait des services secrets Américains qui auraient affirmés, qu’ils étaient responsables de la vague d’ovnis en 1990, même s’ils ont refusés d’en dire plus sur le type d’appareils utilisés et que la forme triangulaire se retrouve dans leurs avions furtifs, les témoignages ci-dessus, et le reportage ci-dessous finiront de vous convaincre que cela ne tient absolument pas la route.

 

Ils ne possèdent pas d’avions furtifs ou autre de 1 km d’envergure ou plus, ils ne savent pas matérialiser des avions géant à partir de boules lumineuses, Ils ne possèdent pas d’avion de forme rectangulaire gros comme un porte-avion, d’une épaisseur de 100 mètres, glissant silencieusement et doucement dans l’atmosphère à 100 mètres d’altitude etc etc…

 

Pour finir de nous convaincre de la réalité ovni de ces fantastiques phénomènes, et de l’énorme et monstrueux mensonge des autorités, voir ci-dessous un EXCELLENT reportage consacré à cette mystérieuse nuit des ovnis sur la France.

 

Les cas sont inédits et non décris ci-dessus dans le sujet, mais ils sont fantastiques, avec une vidéo unique tournée ce jour-là.

 

5 novembre 1990 : La mystérieuse nuit des ovnis…

Le 5 novembre 1990, de Quimper à Strasbourg, de Lille à Bordeaux, des milliers de Français ont vu un spectacle incroyable. Des boules de feu, des traînées lumineuses, des phares perçant les ténèbres ont été observés. Certains sont même persuadés d'avoir été survolés par des dizaines de vaisseaux dans le ciel. Pourtant, jamais les autorités françaises n'ont parlé de cet événement hors du commun. La France a-t-elle été survolée par des OVNI ? Depuis 24 ans, cet épisode fait débat dans le monde de l'ufologie.

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

MERLIN 07/08/2015 21:52

Il y a également la partie 2 du reportage, passionnante et à voir en intégralité car inédite, voir ici ;

http://www.dailymotion.com/video/x2j2r0e_dossiers-surnaturels-5-novembre-1990-la-mysterieuse-nuit-des-ovni-2-2_tv

Isil 14/08/2015 12:08

Merci Merlin,
c'est passionnant, je lance la 2ème partie !