Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


11 novembre 1954, une journée de routine, pleine d'ovnis...!

Publié par MERLIN sur 6 Août 2015, 16:08pm

Catégories : #Ufologues...

 11 novembre 1954, une journée de routine, pleine d'ovnis...!

Quelques cas très intéressant de rencontres ovnis faites sur notre terre de France pendant la fameuse ‘’vague’’ de 1954, parfois avec des entités, et des paralysies des témoins, souvent avec des ‘’véhicules’’ exotiques qui semblent en diificultés, ou subissant des anomalies…

 

Nous sommes à Moncourt en Moselle le 11 octobre 1954, il est 1h30 du matin, les habitants d'une ferme isolée à quelques centaines de mètres du village, sont réveillés par un sifflement anormal. A travers les persiennes ils distinguent une lueur aveuglante, fixée à flanc de coteau. Quelques minutes plus tard ils voient une boule lumineuse s'élever verticalement et disparaître rapidement.

 

Rapport de gendarmerie. A 01 h 30 des fermiers furent réveillés par un sifflement à Doncourt-Village, et virent un objet plat atterrir près des bois. Bientôt il s'éleva très vite verticalement et s'envola. Le sol était calciné. La police prit des échantillons.

 

 

3 heures plus tard, à 4h30 du matin, dans la Nièvres à Clamecy cette fois ci.

 

Deux marchands forains se rendent de bonne heure à la foire de Corbigny. A peine ont-ils quitté Clamecy, au lieu-dit "Le Fassié ", que leur camionnette cale et que les phares s'éteignent.

 

Quelques secondes avant, les témoins avaient ressenti comme une décharge de courant électrique sur tout le corps. C'est alors qu'ils voient, dans un champ bordant la route, à une cinquantaine de mètres, un engin rond, de teinte grisâtre, dont ils ne peuvent distinguer les détails.

 

A proximité de cet objet, les deux forains observent le manège de trois petites silhouettes qui se meuvent avec des gestes vifs, elles mesurent entre 1 mêtre à 1,20 mêtre, elles disparaissent bientôt dans l'engin qui s'envole rapidement. A ce moment, les phares du véhicule se rallument et le moteur du camion repart du premier coup de démarreur.

 

Un autre témoin à "La Carie ", a certifié avoir également vu cet engin.

Interviewé par un journaliste du journal La Montagne, un des témoin à son arrivée à Corbigny, déclara : "Au moment où le moteur cala et les phares s'éteignirent, j'eus le souffle coupé, car à une cinquantaine de mètres de moi, environ, je venais d'apercevoir un engin de forme cylindrique d'un assez grand diamètre, que j'ai pu comparer aux "soucoupes ".

 

J'ai nettement vu, à bord de cet engin, trois êtres de petite taille, qui m'ont paru de forme bizarre, mais dont il m'a été impossible de distinguer les traits. Il m'a semblé que l'un d'eux fumait, ou alors, c'était une petite lumière qui se trouvait à bord. Mon camarade et moi, nous étions immobilisés à l'intérieur du véhicule et dans l'impossibilité de nous déplacer.

 

Ce n'est qu'après la disparition de l'engin et de ses occupants que nous avons pu continuer notre route. L'apparition n'a duré que quelques secondes mais elle fut très nette et aucun doute n'existe pour moi ".

 

 

1h30 plus tard, vers 6h00 du matin à Méral en Mayenne, le témoin partait à sa journée aux Barres de Méral. Il montait en vélo la côte du bourg, vers St-Poix, lorsqu'il vit en face de lui, haut dans le ciel, une boule brillante de couleur orange qui lui semblait au-dessus de St-Poix. Elle paraissait descendre en se rapprochant.

 

En haut de la côte, à la sortie de Méral, le témoin eut la surprise de voir atterrir devant lui à environ 600 mètres et tout près du transformateur cette boule lumineuse qui lui barrait la route. Pris de peur, le témoin s'arrêta à bonne distance !

 

Posée sur le sol, elle avait l'aspect d'un disque aplati en forme de dôme, son diamètre était d'environ 4 à 5 mètres. Sa luminosité orange était extrême au point qu'elle l'aveuglait. En regardant à droite et à gauche, cette lumière lui permettait de voir distinctement les haies et les arbres à plus de deux cent mètres.

 

Cette "soucoupe" lui paraissait translucide, un peu comme du nylon, et au milieu il distinguait une forme noire, assez indistincte, qui ne bougeait pas.

 

Au bout de quelque huit ou dix minutes l'objet deveint plus rouge, il s'éleva lentement d'abord et sans bruit en reprenant sa forme ronde du début, et bientôt il disparut à grande vitesse vers le Nord-Ouest, en direction du Pertre.

 

Le témoin, reprenant sa route, traversa l'endroit où d'était arrêtée la "soucoupe", il vit une espèce de nuage qui laissait tomber comme de la neige brillante. Arrivé à la ferme des Barres, il eut la surprise de se voir à la lumière recouvert d'une espèce de duvet, comme les personnes qui "plument les oies !". Cette espèce de neige présumée entre les doigts était un peu collante comme de la cire. Elle s'est incrustée dans ses vêtements en laissant des traces blanches nombreuses qu'un brossage énergique n'a pu enlever.

 

Les clichés ci-dessous ne sont là que pour illustrer le sujet, même s'ils sont dépoque, et véridiques.

 11 novembre 1954, une journée de routine, pleine d'ovnis...!

Toujours dans la même journée, mais à 19h30 à Breuillet en Charente Maritime, trois témoins circulent en automobile sur le GC 40 entre Royan et Breuillet. Au lieu dit "Taupignac" leur attention est attirée par une intense lueur rougeâtre dans le ciel. Alors, ils découvrent un objet circulaire de six mètres de diamètre surmonté d'une sorte de dôme lumineux rouge-orange. Il est immobile et silencieux à 10 mètres d'altitude.

 

Soudain, il se déplace horizontalement sur une courte distance et atterit derrière un bois. Sa luminosité est encore visible aux témoins. Deux d'entre eux prennent une lampe électrique et se dirigent vers le bois où est visible la lueur rouge-orange. Après avoir parcouru 400 mètres, ils voient l'engin posé dans un pré entouré d'arbres. Près de cet objet, quatre petits êtres d'environ un mètre de haut s'affairent à une étrange besogne.

 

Les deux automobilistes s'approchent d'eux jusqu'à une dizaine de mètres, lorsque les entités contournent l'engin et y disparaissent. Presque aussitôt, l'objet passe très rapidement par une succession de couleurs : bleue, orange et rouge, éblouissant les deux témoins et décolle à une vitesse vertigineuse.

 

Cela rappelle cette vidéo apparue il y a peu sur le net, et qui est sans doute un fake, mais très bien réalisée…

Un peu plus tôt dans cette journée du 11 octobre 1954, il se passa d’autres événements inhabituels…

 

Dans l’Eure à Acquigny, un artisan et son apprenti qui circulent en motocyclette aperçoivent, sur la voie ferrée Evreux-Louviers, un engin en forme de cloche de 3 m à 5 mètres de haut, se trouvant à 1 mètre au-dessus des rails. La partie inférieure de l'engin a la forme d'un anneau.

 

Cet objet émet des étincelles aux reflets verdâtres et rougeâtres. Il fait un bond de 10 à 12 mètres, tandis que jaillit de sa base une lueur orange. Un ouvrier agricole se joint aux deux témoins, ils observent cet appareil pendant une heure. Puis la lueur orange devient plus vive, et il s'élève très rapidement à la verticale prenant la direction de l'est.

 

 

A 18h45, à Bremondans dans le Doubs, deux agriculteurs occupés à labourer un champ aperçoivent un objet en forme de cigare de couleur jaunâtre et bleuté. Les chevaux furent effrayés en voyant ce phénomène à 20 m d'eux environ. Un personnage sembla apparaître pour disparaître au bout de deux minutes.

 

Cette fois il est aux alentours de 20 heures dans le Haut Rhin à Heimersdorf, quand deux jeunes filles qui sortent de chez elles, aperçoivent une lumière dans les pâtures. Croyant qu'il s'agit d'un feu allumé par un berger, elles s'en approchent. Elles découvrent alors un engin circulaire et lumineux d'environ 2 mètres de diamètre. A leur approche, l'engin passe au rouge incandescent et décolle, s'élevant rapidement dans le ciel. Il est à noter que deux autres personnes vont être témoin de la séquence de décollage.

 

A Montbazin dans l’Herault, un disque lumineux de 5 mètres de diamètre avec émissions lumineuses est observé au sol. Un être est également observé.

 

Cette incroyable journée du 11 novembre 1954 en France, apparaît finalement comme banale en terme d’apparitions d’ovnis, et en comparaison des autres jours de cette fameuse vague ovnis sur la France en 1954, comme nous le verrons dans d’autres sujets que nous traiterons au jour le jour…

 

Carte de France, avec les départements ou ont eu lieux ces étranges phénomènes pendant la journée du 11 novembre 1954. J’ai placé un point rouge sur les départements concernés…

 11 novembre 1954, une journée de routine, pleine d'ovnis...!
 11 novembre 1954, une journée de routine, pleine d'ovnis...!
 11 novembre 1954, une journée de routine, pleine d'ovnis...!

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

crami25 26/08/2015 22:13

La même chose aujourd'hui est ça serait pris pour une fausse histoire...