Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Non Monsieur, nous ne sommes pas une exception dans l’univers…!

Publié par MERLIN sur 26 Septembre 2015, 12:16pm

Catégories : #Infos cachées

Non Monsieur, nous ne sommes pas une exception dans l’univers…!

Pour nous convaincre d’une éternelle solitude terrestre, on nous fait croire que tout notre système solaire a bénéficié, et bénéficie de conditions exceptionnelles, que hélas, partout ailleurs il n’existe pas de conditions aussi exceptionnelles, zone habitable, eau, oxygène, atmosphère, saisons, champ magnétique, etc etc…

Mais pourtant, il n’en est rien, tout cela existe partout ailleurs, et nous sommes en fait d’une banalité sans nom dans cet univers d’infinités.

Commençons par notre étoile, le Soleil, lui aussi au final est d’une banalité confondante, attention ceci en comparaison de ce qui existe dans l’univers bien entendu.

Quelles sont les origines du soleil ? Le Soleil, une étoile comme les autres ?

Des chercheurs français et suisses viennent de montrer (août 2012) que la formation de notre Soleil serait identique à celle de n'importe quelle étoile. Il n'aurait donc pas bénéficié de "conditions exceptionnelles" comme on le pensait jusque-là.

Si l'on pensait avoir percé bon nombre de mystères de l'astre qui nous illumine, il semblerait qu'on soit en réalité loin de tout savoir sur le Soleil. En effet, une étude publiée dans la revue Astronomy and Astrophysics a annoncé que la formation du Soleil n'aurait pas nécessité de "conditions exceptionnelles", contrairement à ce qu'on croyait jusqu'alors.

C'est du moins ce que suggère la "généalogie" qu'ont réussi à établir les chercheurs Matthieu Gounelle du Laboratoire de Minéralogie et Cosmochimie du Muséum national d'Histoire naturelle/CNRS et Georges Meynet de l'Observatoire de Genève.

Cette généalogie a pu être retracée grâce à l'élément "aluminium 26". Cet isotope radioactif de l'aluminium était en effet présent dans des météorites lors de la naissance du système solaire, il y a 4,5 milliards d'années. Or, avant la récente étude, les scientifiques pensaient que la présence de l'aluminium 26 à ce moment était due à l'explosion d'une supernova à proximité du soleil en formation.

L'explosion d'une supernova marque la fin de vie de certaines étoiles en relâchant des éléments chimiques stables et radioactifs. Cet évènement aurait alors impliqué "des conditions exceptionnelles" à l'origine du système solaire.

Pour en savoir plus, messieurs Gounelle et Meynet ont alors mené des observations astronomiques de jeunes étoiles et des calculs d'astrophysiques. Ils ont ainsi pu montrer que l'aluminium 26 provenait en réalité du vent d'une étoile massive née plusieurs millions d'années avant le Soleil.

Cette étoile serait la source même de la naissance de l'astre Solaire. Concrètement, ce dernier aurait été formé avec des centaines d'étoiles de composition chimique identique, qui se seraient ensuite dispersées dans la galaxie.

Les chercheurs souhaitent baptiser l'étoile massive originelle "Coatlicue", comme la mère du Soleil de la cosmogonie aztèque.

"Coatlicue" serait ainsi née en même temps que 2.000 autres étoiles et aurait été environ trente fois plus grosse que le Soleil. Elle aurait ensuite disparu dans l'explosion d'une supernova. Le mécanisme de formation du Soleil serait ainsi générique à la formation d'étoiles.

Un raisonnement qui suggère que notre astre ne serait donc qu'une "étoile banale". Le Soleil se trouverait actuellement au "milieu de sa vie" et aurait déjà réalisé vingt fois le tour de notre galaxie.

Source : Maxisciences. 

Certes, notre étoile serait banale, mais elle est tout de même magnifique… comme les autres. Voici à quoi ressemble notre soleil de près... Wow c'est beau.

 

Cette découverte est du même ressort que ceux qui disent qu'il n'y a que sur Terre que la vie a pu se développer grâce à des conditions exceptionnelles !

Mais hélas pour eux, il n’y a absolument rien d’exceptionnel la dedans, en effet, l’eau est présente partout dans l’univers, mais pas que l’eau, le sucre, l’or, l’oxygène, les diamants, enfin bref tout ce que vous voulez, et bien plus encore, tout cela existe partout ailleurs.

Et nos scientifiques le savent très bien, puisque des preuves données par eux-mêmes sont disponibles en nombres dans moultes articles et sujets dédiés à la science de l’espace !

Partant de là, comment affirmer que la vie sur Terre est un phénomène unique et exceptionnel, alors que les conclusions inverses s’imposent d’elles-mêmes aux vues de leurs découvertes ?

Si vous doutez de tout cela, voici quelques évidences qui démontrent cette réalité :

On a trouvé de l'eau dans l'espace...

Et il ne s'agit pas d'une petite flaque. Ce titanesque nuage de vapeur d'eau renferme 140 trillions de fois le volume d'eau contenu dans les océans de la Terre ! C'est la masse d'eau la plus importante jamais découverte dans tout l'univers.

Ce sont les astronomes de l'Institut de Technologie de Californie qui sont à l'origine de la découverte.

De plus, cette eau est présente depuis l’origine de l’univers, puisque ce nuage est à peine plus jeune que le Big Bang !

Source (d’eau) : Un nuage d'eau titanesque découvert dans l'espace.

Pour info, 1 trillion représente 1 milliard de milliards (109x109) et là, on nous parle de 140 trillions de fois le volume d'eau contenu dans les océans de la Terre, sachant que les océans de la Terre totalisent un volume d'eau d'environ 1 385 990 800 km3 ! Nous avons donc 1 milliard  385 millions 990 milles 800 cubes d’eau de 1 km de hauteur multipliés par 140 trillions, je vous laisse faire le calcul ?!

Non Monsieur, nous ne sommes pas une exception dans l’univers…!

On sait aussi de nos jours, que la Lune par exemple, est aussi gorgée d’eau, contrairement à ce que l’on nous affirmait depuis toujours, ce n’est pas un super désert aride tel qu’on nous la présentait, elle aurait même eut un cœur liquide, et un champ magnétique, enfin la totale quoi, pour abriter la vie...

Hein quoi, comment, c’est quoi ces conneries ?

Hé non môossieur, ce ne sont pas des conneries, regardez-vous même :

Une énigme de plus sur l'origine de la Lune...!

La Lune cette Mystérieuse …

Une "importante" quantité d'eau découverte sur la Lune…

La Lune est-elle une éponge gorgée d’eau… ?!

La Lune…décidément trop mystérieuse… !?

Bon pour l’eau, on est d’accord, l’affaire est réglée, pliée, ficelée, passons au sucre, par exemple ?

Des molécules de sucre dans l'espace proche d'une étoile semblable à notre soleil ?!

Une équipe internationale de recherche vient d'identifier (en 2012) des molécules de sucre dans le disque de gaz et de poussières entourant une étoile jeune semblable à notre Soleil. Cette découverte a été effectuée grâce au radiotélescope Alma construit par l'Observatoire européen austral (ESO) dans le désert d'Atacama, au Chili.

«Ce n'est pas la première fois que du sucre est trouvé dans l'espace mais ce qui est nouveau et très intéressant c'est que cette fois, il se trouve si près d'une étoile assez semblable à notre soleil», souligne l'ESO qui précise que les molécules observées sont constituées de glycolaldéhyde, l'un des composants du glucose et du ribose, deux composés essentiels à… l'apparition de la vie !

Blablabla… Comme le souligne avec enthousiasme Marylène Bertrand, chimiste au Laboratoire de biophysique moléculaire du CNRS à Orléans, il est troublant de constater que les briques biochimiques élémentaires indispensables à l'apparition de la vie, et notamment les acides aminés qui forment les protéines, sont bien présentes partout et en quantité dans l'espace, ce qui laisse entrevoir la possibilité que la vie puisse apparaître ailleurs que sur Terre.

Source : Des molécules de sucre dans l'espace proche d'une étoile ...

Non Monsieur, nous ne sommes pas une exception dans l’univers…!

Bon ok pour le sucre, admettons, mais le carbone ! haha hein on fait plus le malin là ?

Ok, alors plus fort encore : il y a des mécanismes chimiques qui se produisent dans les nuages de gaz interstellaire, c'est-à-dire entre les étoiles, qui forment des molécules complexes à base de carbone, ce qui est une première étape dans la formation des briques de base du vivant.

Ces briques de base du vivant sont des molécules qui contiennent du carbone. Elles font partie de ce qu'on appelle, de manière un peu simpliste, la chimie organique. C'est-à-dire que toutes les molécules organiques sur Terre contiennent du carbone et donc, par extension, on parle de chimie organique ou de molécules organiques.

Et…tataaaa une équipe de chercheurs français a publié une étude dans la revue scientifique PNAS, évoquant la similitude entre les molécules organiques observées lors de la formation de la glace interstellaire et le sucre !

Voir ici : Des cristaux de sucre identifiés au plus profond de l'espace ...

Bon ok, admettons, admettons pour l’eau et le sucre, mais…l’oxygène tiens ! haaaaa l’oxygène hein dans l’espace, on en trouve pas hein ? Cela se saurait, là je te tiens Merlin, Merlinpinpin !

Quoi ? non ! pas possible ? hé si Môssieur, si si si, il y a de l’oxygène dans l’espace, on le sait depuis 2011…

Les atomes d'oxygène individuels sont communs dans l'espace, en particulier autour des étoiles massives. Mais l'oxygène moléculaire (O2), qui représente environ 20 pour cent de l'air que nous respirons, avait jusqu’à présent échappé aux astronomes.

«Le gaz oxygène a été découvert dans les années 1770, mais il nous a fallu plus de 230 ans pour finalement dire avec certitude que cette molécule très simple existe dans l'espace », a déclaré Paul Goldsmith, chercheur à la NASA et auteur d’une publication dans l’Astrophysical Journal sur le sujet.

La molécule a été détectée dans la nébuleuse d’Orion…hoho étrange non ?! Quand on connait la relation étrange sur Terre, des civilisations et sites antiques avec cette nébuleuse d’Orion !

Bon aller, enfonçons le clou : « L'oxygène est le troisième élément le plus commun dans l'univers et sa forme moléculaire doit être abondante dans l'espace », a déclaré Bill Danchi, scientifique œuvrant sur le programme Herschel au siège de la NASA à Washington.

Je veux la source ! Je veux la source de cette info !!

Ok, calmos, voilà : De l'oxygène dans l'espace !

Non Monsieur, nous ne sommes pas une exception dans l’univers…!

OK, alors je veux comme dans l’expérience de Miller (Expérience de Miller-Urey) du méthane (CH4), de l'ammoniac (NH3) et du dihydrogène !?

Pas de souci, pour le méthane il y en a sur Mars, sur Titan, et il est naturellement présent dans l'atmosphère terrestre, et du méthane a été retrouvé à l'état de traces dans plusieurs nuages interstellaires, et on trouve également du méthane sous forme de nuages et de brume sur Uranus et Neptune, de gaz non condensé dans les atmosphères de Jupiter et de Saturne, ainsi que sur beaucoup d’exoplanètes.

Pas de souci pour l’ammoniac, même si mesurer l’ammoniac est extrêmement difficile, car le signal d’absorption de ce dernier est extrêmement faible ! Mais on sait que Jupiter est couverte d’ammoniac, il y en a beaucoup aussi sur Uranus, et Neptune, et il y a de l'eau sous forme de glace mélangée à de l'ammoniaque sur toutes les planètes et lunes, sur Terre une fois émis, il ne reste que quelques heures dans l’atmosphère.

Pas de souci pour le dihydrogène, qui est la forme moléculaire de l'élément hydrogène, et qui existe à l'état gazeux aux conditions normales de température et de pression. C'est un gaz léger que la gravité terrestre ne peut d'ailleurs retenir.

Le dihydrogène possède une température de vaporisation de 20,27 K et une température de fusion de 14,02 K. Sous de très fortes pressions, comme celles qui existent au centre des géantes gazeuses, ces molécules se dissocient et l'hydrogène devient un métal liquide. Dans l'espace, les nuages de H2 sont à la base du processus de formation des étoiles.

Les gaz volcaniques contiennent souvent des traces de dihydrogène. Enfin bref, il y en a partout dans l’univers ! L'hydrogène est le principal constituant du Soleil et de la plupart des étoiles. L'hydrogène est l'élément le plus abondant de l'Univers : 75 % en masse et 92 % en nombre d'atomes.

Non Monsieur, nous ne sommes pas une exception dans l’univers…!

Ok, ok, alors je veux de l’or ? Pas de souci, il y en a partout :

L'or de la Terre proviendrait de collisions entre des étoiles ...

L'or vient des météorites

La prochaine ruée vers l'or aura lieu dans l'espace

Je veux des diamants alors ??

Ok, tiens en voilà un gros : Un diamant de la taille de la Terre , et un autre encore plus gros, 5 fois la taille de la Terre : Une planète de diamant autour d'un pulsar … mais celui-là, je le garde pour moi…lol

 

On sait également que les comètes embarquent à bord, tous les matériaux nécessaires à la vie, et que tout cela survit sans problème dans le milieu interstellaire qui plus est, avec un bombardement ininterrompu de rayons cosmiques pourtant réputé destructeurs de vie, avec passages près du Soleil, et subissant un froid absolu de -270 degrés centigrade quand elles s’en éloignent, et des records de chaleur en passant près des étoiles !

Voir ici par exemple : Sur Tchouri, des briques de vie vieilles comme le soleil ...

Mais bon aller, oubliez tout cela, car la vie sur Terre est un phénomène unique et exceptionnel…C’est vraiment trop drôle…

Quelques sujets liés :

Petites cachoteries de la NASA...suite...

Les miraculeuses comètes...On gobe n'importe quoi... !

Des bases d'OVNI dans notre système solaire...?

L'Espace Interdit à la Race Humaine...!

Nous ne sommes pas seuls, et ne l'avons jamais été…

De la vie sur Mars dans un lointain passé ! (c’est évident)…

Sur la Lune, encore bien des mystères cachés…

Structure ADN, preuves d’une intervention externe …

La vie sur Terre remonterait à plus de 4 milliards d'années...!

Quand la vie sur Terre défie les théories établis...

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

crami25 23/10/2015 02:07

La vie existe partout et de toutes formes. Notre planète est déjà une preuve. Aussi bien dans le froid ou le chaud, les fonds d’océans par des pressions énormes, ou dans l'air. Et bien sur, la vie ce n'est pas fait que de carbone. On se cantonne à comparer les autres mondes par un besoin en eau et en air, comme si toutes les vies étaient comparablement à la notre. C'est une grosse erreur. Il faut être conscient qu'elle doit exister, aussi, autrement.

Goulbeneze 27/09/2015 14:10

La vidéo sur le soleil est tout bonnement superbe !

MERLIN 27/09/2015 14:16

Salut Goulbe,
Je l'ai trouvé sur le forum, dans un sujet posté par Syntax, c'est d'ailleurs moi à l'époque qui avait postée cette vidoé, je ne m'en souvenais plus, mais oui elle est fantastique...

Trollzilla 27/09/2015 01:34

Bonjour Merlin, et oui, c'est d'autant plus flagrant avec la vitamine B...
Comme quoi notre planète a été ensemencé via des météores, sorte de "porteur" ou "cheval de Troie" de ce composant nécessaire à la vie.
http://www.journaldelascience.fr/espace/articles/vitamine-b3-vient-elle-lespace-3540
http://www.sciencesetavenir.fr/espace/vie-extraterrestre/20150724.OBS3138/les-vitamines-viennent-elles-de-l-espace.html
Sans elle pas de cycle lié aux chaînes de l'azote (de mémoire, je peux me tromper ;) )
Bref, si Darwin pouvait remonter de la branche de laquelle il n'aurait pas du descendre, ce serait un grand pas pour l'Homme !

MERLIN 28/09/2015 03:59

Bonjour Trollzilla, merci pour le complément d'information. C'est un vaste sujet qui tient en haleine toute l'humanité depuis sa naissance j'imagine...Même si aujourd'hui une majorité de personnes lambda, et aussi scientifiques reconnaissent que la vie existe ailleurs, on avance doucement, mais surement....

Sara 27/09/2015 01:03

Bonsoir merlin
L’eau est présente dans tout le cosmos, sous forme de glace ou de vapeur. Elle est même relativement courante à l’état de vapeur. Mais d’eau liquide introuvable ds le cosmos sauf sur terre
.
La Terre reçoit de toutes les directions de l'espace des rayonnements électromagnétiques ainsi qu'une pluie de particules qui
constitue le rayonnement
cosmique. Si ce flot ininterrompu n'était pas en grande partie arrêté par l'atmosphère, ses effets destructeurs interdiraient
toute vie.

Si nous vivions sur la Lune, nous serions directement exposés à l’Espace. Les deux pieds dans le sable lunaire, aucune barrière ne nous séparerait de l’Univers! , non seulement manquerions-nous d’air, mais nous serions bombardés par les radiations solaires et cosmiques et soumis à des écarts de températures extrêmes.

quassy 26/09/2015 16:39

notre planete terre aurait ete une sorte de lieu d'asile ou de cachette pour des renegats et bandits provenant d'autres galaxies ou autres systemes solaires,
Dire ou croire que la vie sur notre planete est unique dans tout l'univers pourrait sembler logique pour les Darwinistes et aussi pour ceux qui croient qu'un Dieu aurait creer notre planete et ses composantes internes et externes en SEULEMENT 6 JOURS.... BRAVO ! aux dogmes !

angel 26/09/2015 15:21

La terre, la poubelle de l'univers; J 'ose espérer que des civilisations tres évolué existe, car l'humain question intelligence c'est pas gagné.