Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

Publié par MERLIN sur 29 Septembre 2015, 16:03pm

Catégories : #Révélations...

Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

Aujourd'hui nous allons plonger dans le monde souterrain et secret de Gizeh, en 1er lieu dans le mystérieux "puit d’Osiris", et ensuite dans l'étrange monde souterrain de la ‘’ Tombe des Oiseaux’’.

Le mystérieux puits d’Osiris révèle ses secrets, enfin presque…

Découvert en 1945 par l’archéologue égyptien Abubakr Abdel Moneim, un mystérieux puits inondé situé sous la chaussée de Kheops à Gizeh n’avait jamais pu être exploré. Il vient enfin de l’être ( en 2009), révélant tout un lot de surprises. Et ce n'est pas fini...

L’entrée du puits n’est pas visible de la surface, celui-ci étant creusé depuis un tunnel orienté nord-sud sous la chaussée de Kheops. Bien que son utilisation exacte n’ait pu être déterminée, les archéologues pensaient jusqu’à présent qu’il aurait pu servir de réserve d’eau fraîche pour les ouvriers locaux.

Cependant, d’autres chercheurs évoquaient l’entrée cachée d’un réseau secret de tunnels conduisant vers la Grande Pyramide, et pourquoi pas, jusqu’au Sphinx.

En 1999, Zahi Hawass, qui figure parmi les égyptologues les plus enthousiastes de notre époque, décidait d’excaver ce puits afin d’en entamer l’exploration et ainsi de faire taire – ou confirmer – les rumeurs.

Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

Zahi Hawass et son équipe à l'entrée des tunnels creusés dans la roche. Source : Dr Hawass

 

Ce n'était pas une réserve d'eau…

Première tâche : réduire le niveau d’eau afin de pénétrer dans le puits. L’opération n’était pas simple et il a fallu pour cela faire appel à des machines spécialisées qui ont fonctionné durant toute l’exploration en produisant un bruit d’enfer… faisant craindre des séquelles pour l’ouïe des scientifiques !

Devant le risque d’effondrement non négligeable des parois soulagées de la pression de l’eau, des étançons en plâtre ont été placés en travers de l’ouverture en ses endroits les plus étroits, non pour les retenir mais pour signaler, en cas de rupture, tout mouvement suspect.

Ce que les archéologues découvrirent sous la surface initiale de l’eau fut aussi surprenant qu’inattendu. Un premier segment de tunnel, situé à 10 mètres de profondeur, conduit à une chambre souterraine de 8,6 x 3,6 mètres. Un second puits vertical, situé plus au nord, descend encore de 13,25 mètres pour donner accès à une autre chambre de 6,8 x 3,5 mètres, elle-même entourée de six pièces de taille plus réduite.

Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

L'entrée du puits vertical. Source : Z. Hawass

 

Trois des six petites chambres ont contenu un sarcophage en pierre correspondant à l’époque de la 26ème dynastie (-2374 à -2140) et deux d’entre eux au moins ont renfermé des ossements humains. Divers débris et fragments de poteries nettement plus anciens ont aussi été découverts à ce niveau.

En plus de ces six petites chambres, la pièce principale présente encore une ouverture dans son angle sud-est, où s’amorce un nouveau puits vertical. Celui-ci aboutit, 8 mètres plus bas, dans une nouvelle pièce de 9 mètres de longueur.

Celle-ci est la plus intéressante de toutes. Un pilier carré en orne chaque angle, tandis que l’espace compris entre ses murs a été creusé d’un canal, qui a probablement coulé jadis car ses extrémités situées à des hauteurs différentes lui donnent une certaine déclivité. Ce canal n’est pas rectiligne mais forme le signe hiéroglyphique signifiant maison.

En son centre a été déposé un sarcophage de basalte noir, contenant des ossements humains ainsi que diverses amulettes. Etonnamment, on y découvre aussi des poteries rouges polies avec des traces de peinture blanche, qui remontent vraisemblablement à la 6ème dynastie, dite de Saïs (-640 à -558).

Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

Zahi Hawass à côté du sarcophage. Source : Z. Hawass

 

Une mise en scène de la création du monde ?

Rien ne semble indiquer que cet endroit ait été utilisé pour ensevelir un personnage royal. En revanche, il est possible qu’il s’agisse d’une tombe symbolique dédiée à Osiris, le dieu des Enfers. Celle-ci prenait l’apparence d’une île entourée par les méandres du canal, qui semble délibérément conçu de façon à être empli par les eaux de ruissellement souterraines.

Cette configuration représenterait alors les eaux primitives de Nun, qui ont recouvert le monde au moment de la Création, la partie centrale figurant la première terre émergeante. L’écoulement des eaux du canal symbolise la connexion d’Osiris à la Fertilité et à la Renaissance. La disposition des quatre piliers autour de l’emplacement du sarcophage est similaire à la configuration de l’Osireidon de Seti 1er à Abydos, autre tombe symbolique d’Osiris, et pourrait représenter les quatre forces par lesquelles intercèdent les dieux.

Hérodote le Grec, considéré comme « le Père de l’Histoire », pourrait avoir décrit ce lieu dans un de ses textes, lorsqu’il cite en substance que « Khufu (Khéops) a été enterré sur une île dans une chambre souterraine, située dans l’ombre de la Grande Pyramide et alimentée par un canal partant du Nil ». Il ne peut cependant s’agir de Khéops, car la chambre récemment découverte par Zahi Hawass en est largement antérieure, ainsi que l’indiquent les fragments découverts datant de la 6ème dynastie.

Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

Un enfant à l'entrée du tunnel encore inexploré. Source : Z. Hawass

 

De nouvelles découvertes en perspective…

Et ce n’est pas tout… Un nouveau tunnel s’ouvre dans la partie nord-est de la partie la plus profonde du réseau, particulièrement étroite et encombrée de boue. Son entrée est juste assez large pour laisser passer un enfant. Depuis 1999, plusieurs tentatives ont été effectuées pour l’explorer, en vain.

A 6,5 mètres de l’entrée, un robot a découvert un embranchement dont l’une des parties se prolonge à 10,5 mètres au moins, mais les caméras n’ont pu pénétrer plus loin car ces boyaux devenaient trop étroite et humides. Les scientifiques ont pu ensuite déterminer que la partie principale court sur une longueur totale d’au moins 21 mètres. Il s’agit là du dernier résultat obtenu.

Une nouvelle expédition est actuellement en cours, mettant en œuvre un robot japonais pour tenter de découvrir ce qui a motivé les anciens Egyptiens à creuser ce nouveau réseau de tunnels dans la roche à une aussi grande profondeur. Gageons que de nouvelles surprises attendent Zahi Hawass et son équipe...

Source

On était en 2009, et depuis plus aucune nouvelle !

Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

 

Paasons à un autre lieu : L’étrange monde souterrain de la ‘’ Tombe des Oiseaux’’...

C’est en visitant un site du plateau de Gizeh qu’Andrew Collins a découvert des grottes. Le monument est appelé « Tombe des Oiseau ».

Ces grottes avaient été découvertes au XIXème siècle par Salt et Caviglia. Un mémoire de Salt mentionne un vaste réseau de catacombes sous les plateaux. Bien sûr l’égyptologie classique avait « perdue » ses catacombes et ne les a jamais explorer.

Souvenons de Robert Charroux qui disait que le Sphinx était l’entrée d’une ville souterraine, et des vieux récits disant qu’Hermès est enterré sous Gizeh avec les textes révélant son savoir !

 

Plan situant la « Tombe des Oiseau » et la direction générale de la caverne…

Pendant des milliers d’années il y eu des rumeurs à propos de grottes et de tunnels parcourant le plateau de Gizeh en Egypte. Le 3 mars 2008, 3 explorateurs britanniques - Andrew Collins, Sur Collins et Nigel Skinner Simpson - ont trouvé et sont entrés dans un complexe de grottes sous le plateau de Gizeh. Ils ont explorés les grottes 4 fois pendant le mois qui s’en suivit.

En septembre 2009, le Docteur Zahi Hawass fit une déclaration officielle disant que le système de grottes n’existe pas.

Un an plus tard, en septembre 2010 une émission d’Histoty Channel avec le Docteur Hawass montre le système de grottes décrit par Collin, celui, qui selon Hawass, n’existe pas !

Z. Hawass avouera plus tard que l’exploration de ce réseau de grottes est "la plus grande aventure qu’il n’ait jamais eu à Gizeh."

Voici l’incroyable histoire des grottes perdues de Gizeh…

Le documentaire commence devant la tombe des oiseaux située au nord-ouest du plateau de Gizeh, avec à 'intérieur des momies d'oiseaux, en abattant une entrée murée les explorateurs anglais découvrent un vaste complexe souterrain.

Dans les semaines qui suivirent le docteur Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, dit qu'il n'existe aucun réseau de la sorte en Egypte, par la suite dans une émission appelée Chassing Mummies de la chaîne History Channel Hawass est surpris à montrer une entrée qui mène vers des cavernes remplies de chauves-souris, l'entrée secrète du tombeau des oiseaux...

Pendant la visite, il parcourra une centaine de mètres dans ce réseau de caves et de tunnels, longueur qui correspond à la description du livre publié par Collins 1 an plus tôt sur ses premières recherches sur le site.

Ensuite le documentaire parle de l'attraction mystique de l'Egypte pour les chercheurs ainsi que le fait que tous ont toujours dit et pensé qu'il y avait bien plus à trouver que ce qu'on a trouvé jusque maintenant, et ce malgré les centaines de pyramides déjà découvertes, quelque chose de manquant, caché sous terre, un chaînon entre l'ancienne et la nouvelle Egypte, peut-être celui qui nous enseignerait nos vraies origines.

La constellation du cygne à Gizeh…

Il y a plus de 1 600 ans, l'historien romain Marcelinus rapporte que près du plateau de Gizeh des passages souterrains et des fissures existent,  de vrais chemins s'enfonçant dans le sol que l'on peut emprunter.

Dans les années 40 ap JC, les historiens arabes écrivaient qu'en prévision du déluge, de grand passages souterrains avec des chambres furent construit afin de protéger l'intelligence et la connaissance de l'ancien monde.

Plus près de notre époque le grand médium Edgar Cayce parle d'un dépôt de connaissance, celui de la connaissance universelle. En 1930 il rapporte que ce 'all of records" est scellé depuis plus de 12 000 ans, selon lui ces écrits sont sur 32 tablettes de pierre dans une chambre souterraine sous le sphinx et qu'on y accède par des tunnels et des passages souterrains.

Collins, chercheur réputé, y pensa toute sa vie jusqu'à leur découverte récente.

Collins ensuite nous parle de texte et de récits parlant d'une salle secrète dans la région de Gizeh, les anciens en parlent comme d'un savoir sur la vie après la mort et la possibilité de voyager dans les étoiles, qu'il doit exister une sorte de palais ou en tout cas une "structure géante" sous terre.

C'est là qu'entre en compte la signification de la constellation du cygne, Collins pense que beaucoup de sites anciens sont alignés sur cette constellation à travers le monde.

Il explique que la constellation du cygne à toujours était vue comme la constellation de la vie après la mort, et ceci probablement à cause de sa position dans la voie lactée.

Un autre chercheur nous explique qu'il a essayé de positionner la constellation d'Orion sur une photo aérienne des 3 pyramides et qu'il était content du résultat mais que lorsqu'il à essayé avec la constellation du cygne ça collait parfaitement. (Surtout avec la position de Deneb,en haut à gauche, et le site de Gebel Gibli, en bas à droite).

Et on peut voir directement 3 étoiles du cygne se coucher sur le sommet des pyramides. De là ils en déduisent qu'il manque des étoiles de la constellation sur le site de Gizeh. Une des étoiles manquante pourrait être les ruines de Deneb, ruines de forme pyramidale mais s'arrêtant à quelques mètres du sol, site découvert par Lepsius mais classé sans importance.

Dans la continuité de la recherche de l'empreinte de la constellation du cygne sur le plateau, Collins fût amené à chercher vers le nord-ouest, à l'encontre des autres archéologues qui cherchaient généralement coté est, près du Sphinx et jusqu'aux pyramides, le côté ouest restant en grande part vierge de toute recherche...

A partir de là Collins consulte de vieux documents et trace une droite entre le site de  Gebel Gibli et la 2eme pyramide et tombe sur un site appelé le tombeau des oiseaux (Pits of birds mummies). Il se rend compte en l'explorant que c'est un endroit de culte des oiseaux, dont les dieux étaient associés au faucon et à l'ibis, les dieux Horus gardien du monde souterrain et Hermes(?) le gardien des écrits secrets.

2ème partie : Le Journal de Salt, indice final…

 Partie importante de la découverte, en 2003, un archéologue découvre le journal de Salts qui parle de vastes réseaux souterrains sous Gizeh ainsi que de catacombes, qu'il a éxploré dans les années 1900 avec Giovanni Caviglia un capitaine italien, leurs écrits au sujet du monde souterrain de Gizeh ne seront jamais publiés, le fait de trouver des catacombes ornementés ne semblant guère intéresser qu'eux.

Ce qui sera décrit dans le journal de Salt, ainsi que la position révélée par les 2 explorateurs, désigne précisément l'endroit connu sous le nom du Tombeau des oiseaux selon Collins. C'est à ce moment-là que lui et sa femme pensent être passés à côté d'une entrée cachée à l'intérieur du tombeau, une entrée qui conduirait vers les catacombes dont parlait Salt.

La découverte des grottes, mars 2008…

Après maintes recherches à partir du site de Gebel Gibli, nos explorateurs mettent à jour un grand réseau de grottes souterraines, dont ils trouveront un accès à partir d'une fissure dans un mur du tombeau des oiseaux. Dès leurs premières visites du réseau ils trouveront une chambre massive qu'ils appelleront "le dôme".

En  l'explorant ils éprouvèrent des difficultés à respirer, par la suite ils trouvèrent des culs de sac dans le réseau, bloqué par des pierres massives, ainsi que d'autres chambres et passages se dirigeant vers le sud (sur un peu moins de 80 mètres..).

En sortant du réseau un gardien leur raconta qu'il n'avait jamais visité les souterrains car ils étaient hantés par un serpent géant, Hanash.

Je vais faire court à partir de maintenant par manque de temps.. Mais sachez que malgré toutes ces découvertes à l'intérieur du réseau (des os et des crânes d'animaux entre autre), l'exploration prit fin parce que les officiels égyptiens les ont bridé dans leur recherche, les empêchant d'explorer le réseau comme ils l'auraient voulu (ils y retournèrent sans les officiels, parcourant ainsi plus de 110 mètres sous terre) et que pour des raisons inconnus ils placèrent une grille d'acier à l'entrée du tombeau des oiseaux, prévenant ainsi toute exploration future.

Depuis des tunnels sous terrains reliant plusieurs sites sur le plateau de Gizeh commencent à apparaître grâces aux recherches et aux données satellites, reste au Conseil suprême des Antiquités égyptiennes de laisser les archéologues travailler en toute quiétude afin qu'ils puissent réécrire l'histoire.

 

Dans ce reportage les photos et descriptions des tunnels correspondent à ce que raconte Lovecraft dans ses livres, sur la ville interdite et sur les salles enfouies sous Gizeh.

Howard Phillips Lovecraft, né le 20 août 1890 et mort le 15 mars 1937, écrivain américain connu pour ses récits d'horreur, fantastique et de science-fiction.

Source. 

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

crami25 25/10/2015 22:09

Ceci tant à démonter un tout petit peu, l'énorme iceberg caché, car tout porte à croire que l'on ne sait pas grand chose finalement, sur cette histoire.

Geoffroy volant 01/10/2015 08:32

Comme toujours, excellent.............

MERLIN 02/10/2015 19:28

Houhou, merci, c'est gentille...

JLM 30/09/2015 19:16

La première photo choisi pour illustrer cet article, c'est quoi ?
Pas de lien avec Gizeh, je suppose ? ou est ce que je me trompe ?

JLM 30/09/2015 20:46

Merlin, je connaissais déjà cet article que j'avais déjà lu il y a plusieurs mois sur d'autres sites, par contre cette photo m'intriguait ;-)

Merlin 30/09/2015 19:37

C'est une image pour accrocher l'article, en effet aucun lien avec Gizeh.
C'est tout ce que vous retenez du sujet ?!