Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Top secret sur la fabuleuse cité perdue du Grand Canyon en Arizona… !

Publié par MERLIN sur 15 Octobre 2015, 16:46pm

Catégories : #Infos cachées

Top secret sur la fabuleuse cité perdue du Grand Canyon en Arizona… !

Une ancienne civilisation aurait vécue dans des grottes sous le Grand Canyon ?

Peut-être que la suppression (secret) la plus étonnante de toutes est l'excavation d'une tombe égyptienne par le Smithsonian lui-même dans l'Arizona. Une longue 1ère page historique de la Gazette de Phoenix du 5 Avril 1909 a présenté un rapport très détaillé de la découverte et de l'excavation d'une voûte taillée dans la roche par une expédition menée par un professeur SA Jordan de la Smithsonian.

Le Smithsonian, cependant, prétend n'avoir absolument aucune connaissance de la découverte ou de ses découvreurs...

Secrets archéologiques … par David Hatcher Childress

Le World Explorers Club a décidé de vérifier cette histoire en appelant le Smithsonian à Washington, DC , mais nous avons senti qu'il y avait peu de chance d'obtenir quelconque information réelle. Après avoir parlé brièvement à un opérateur, nous avons été transférés à un archéologue du personnel du Smithsonian, et la voix d'une femme est venue au téléphone et s'est identifiée.

Je lui ai dit que je faisais des recherches sur l'histoire de Phoenix et les articles des journaux de 1909 au sujet de l'Institut Smithsonien qui disent avoir fouillé des voûtes taillées dans la roche dans le Grand Canyon où des artefacts égyptiens avaient été découverts, et si l'Institut Smithsonian pourrait me donner plus d'information sur le sujet .

Elle dit : « La première chose que je peux vous dire, avant d'aller plus loin, c'est qu'aucun artefact égyptien de toute nature n'a déjà été trouvé dans le nord ou l'Amérique du Sud. Par conséquent, je peux vous dire que l'Institut Smithsonian n'a jamais été impliqué dans de telles fouilles. "

Elle était très serviable et polie, mais, à la fin, ne savait rien. Ni elle, ni personne d'autre avec qui j'ai parlé ne pouvait trouver aucune trace de la découverte ou que ce soit GE Kinkaid et le professeur S.A. Jordan. S'il ne peut être écarté que toute l'histoire soit un canular de journal, le fait qu'elle était sur la première page, a nommé le prestigieux Institut Smithsonian, et a donné un récit très détaillé qui a duré plusieurs pages, prête beaucoup à sa crédibilité.

Il est difficile de croire qu'une telle histoire aurait pu venir de nulle part. Si cette histoire est vraie, cela changerait radicalement la vue actuelle qu'il n'y a eu aucun contact transocéanique à l'époque précolombienne, et que tous les Indiens d'Amérique, sur les deux continents, descendent des explorateurs de l'Age de Glace qui ont traversé le détroit de Béring .

C'est l'idée que des Egyptiens venus dans la région de l'Arizona dans le passé antique est si répréhensible et absurde qu'elle doit être cachée ? Peut-être que l'Institut Smithsonien est plus intéressé à maintenir le statu quo que de faire des vagues avec une étonnante nouvelle de découvertes qui bouleversent les enseignements académiques précédemment acceptés .

L'historien et linguiste Carl Hart, éditeur de Word Explorer, a pu obtenir une carte pour les randonneurs du Grand Canyon, à partir d'une librairie de Chicago.

Penchés sur la carte, nous avons été surpris de voir que beaucoup de la région sur le côté nord du canyon avait des noms égyptiens. La zone autour de Ninety-four Mile Creek et de Trinity Creek avait des zones (des formations rocheuses, apparemment) avec des noms comme Tour de Set, Tour de Ra , Temple d'Horus, Temple d'Osiris et Temple d'Isis.

 

The Isis Temple 

 

The Tower of Ra   

 

The Tower of Set

 

 Zoroaster Temple

 

Dans la zone du Canyon Haunted il y a  des noms tels que la pyramide de Khéops, le Cloître de Bouddha, le Temple du Bouddha, Manu Temple et Temple de Shiva. Il y a-t-il une relation entre ces lieux et les prétendues découvertes égyptiennes dans le Grand Canyon ?

Nous avons appelé un archéologue de l'Etat au Grand Canyon, et il a dit que les premiers explorateurs devaient aimer les noms égyptiens et hindous, mais il est vrai que cette zone était interdite aux randonneurs ou d'autres visiteurs, en raison des cavernes dangereuses.

En effet, toute cette zone avec les noms de lieux égyptiens et hindous dans le Grand Canyon est une zone interdite - nul n'est autorisé dans cette grande surface. Nous ne pouvions qu'en conclure que c'était l'endroit où se trouvaient les voûtes. Pourtant, aujourd'hui encore, cette région est curieusement hors-limites de tous les randonneurs et même, en grande partie, du personnel du parc.

 

Je crois que le lecteur averti verra que si seulement une petite partie de la preuve "Smithsoniangate" est vraie, alors notre institut archéologique le plus sacré a été activement impliqué dans la suppression de preuves sur des cultures américaines avancées, des preuves de voyages antiques de diverses cultures vers le Nord Amérique, la preuve de géants et d'autres objets excentriques, et la preuve qui tend à infirmer le dogme officiel qui est maintenant l'histoire de l'Amérique du Nord.

Le conseil des gouverneurs de l'Institut Smithsonien refuse toujours d'ouvrir ses réunions aux médias ou au public. Si les Américains n'ont jamais été autorisés à l'intérieur du "grenier de la nation", comme le Smithsonian a été appelé, quels squelettes pourraient-ils y trouver ?

 

Rapport de G. E. Kinkaid

GE Kinkaid croyait être la première personne de race blanche née dans l'Idaho. Il a été un explorateur et un chasseur toute sa vie, 30 années de travail à l'Institut Smithsonien. Voici des extraits de son journal de ses aventures présumées dans la grotte. 

" Je voyageais sur le fleuve Colorado dans un bateau, seul, à la recherche de minéraux. A quelque 42 miles (67 km) en haut de la rivière du El Tovar Crystal Canyon, j'ai remarqué, sur le mur est, des taches dans la formation sédimentaire à environ 2.000 pieds (610 mètres) au-dessus du lit de la rivière. Il n'y avait pas de piste à ce moment, mais j'ai pu finalement l'atteindre avec grande difficulté. "

Cette falaise est censé être l'emplacement de l'entrée de la grotte à la mystérieuse citadelle souterraine.

" L'entrée est à 1,486 pieds (453 m) au-delà du mur du canyon. Au-dessus d'une avancée qui le cachait à la vue de la rivière, se trouvait l'entrée de la grotte. Il y a des escaliers menant à cette entrée à une trentaine de mètres de ce qui était à l'époque le niveau de la rivière.

Quand j'ai vu les coups de ciseau sur la paroi interne de l'entrée, je m'y suis intéressé. J'ai armé mon fusil, je suis entré.

J'ai rassemblé un certain nombre de reliques, que je transportais par la Colorado jusqu'à Yuma, d'où je les ai expédiées à Washington avec les détails de la découverte. Par la suite, d'autres explorations ont été menées. Assez intéressés sont devenus les scientifiques, au point que des préparatifs sont en cours pour équiper notre camp pour des études approfondies, le nombre d'archéologues est en augmentation de 30 à 40. "

" Du long passage principal, une autre chambre de mammouth (géante) a été découverte à partir de laquelle rayonne des marques de passages, comme les rayons d'une roue.

Plusieurs centaines de pièces ont été découvertes, atteintes par des passages allant du passage principal, l'un d'entre eux ayant été exploré sur 854 pieds (260 m) et un autre sur 634 pieds (193 m). Les découvertes récentes incluent des artefacts qui n'ont jamais été connus comme originaires de ce pays, et sans doute qu'ils avaient leur origine en Orient. Des armes de guerre, des instruments de cuivre, acérés et durs comme l'acier, indiquent l'état de civilisation atteint par ces personnes.

Le passage principal est d'environ 12 pieds (3,70 m) de large, se rétrécissant à neuf pieds (2,70 m) vers la fin plus loin. Environ à 57 mètres de l'entrée, la première branche secondaire passe à droite et à gauche, le long de laquelle, des deux côtés, un certain nombre de pièces de la taille de pièces de vie ordinaires d'aujourd'hui, même si certaines sont de 30 par 40 pieds carrés (9 par 12 mètres carrés). Elles sont ouvertes par des portes de forme ovale et sont aérées par des trous d'air ronds à travers les murs dans les passages. Les murs sont d'environ trois pieds six pouces d'épaisseur (1,07 m).

Les passages sont ciselés ou taillés aussi droits que pourraient l'être aménagés par un ingénieur. Les plafonds de la plupart des chambres convergent vers un centre. Les passages secondaires partant près de l'entrée prennent à un angle aigu par rapport à la salle principale, mais vers l'arrière ils l'atteignent progressivement par un bon angle dans la direction. "

" A plus d'une centaine mètres de l'entrée est le Hall en Croix, de plusieurs centaines de mètres de long, dans lequel on trouve l'idole, ou l'image, du dieu du peuple, assis les jambes croisées, avec une fleur de lotus ou de nénuphar dans chaque main. La forme du visage est oriental. L'idole ressemble presque à Bouddha, bien que les scientifiques ne sont pas certains du culte religieux qu'il représente. Prenant en considération tout ce qu'on a trouvé à ce jour, il est possible que ce culte ressemble le plus à l'ancien peuple du Tibet.

 

Autour de cette idole se trouvent de petites figurines, dont certaines très belles dans leurs formes, d'autres avec des formes tordues et déformées, symboliques, probablement, du bien et du mal. Il y a deux grands cactus, les bras en saillie, un de chaque côté de l'estrade sur laquelle repose le Dieu. Tout cela est gravé dans le marbre ressemblant à du rocher dur.

Dans le coin opposé de ce Hall en Croix a été trouvé des outils de toutes sortes, en cuivre. Ces gens connaissaient sans doute l'art perdu de durcir ce métal, qui a été tenté par des produits chimiques pendant des siècles sans résultats.

Sur un banc qui court autour de la salle de travail était un peu de charbon et d'autres matières probablement utilisées dans le processus. Il y a également des scories et des trucs similaires à du métal, montrant que ces anciens ont fondu des minerais, mais jusqu'ici, aucune trace d'où ni comment cela a été fait n'a été découverte, ni sur l'origine du minerai.

Parmi les autres découvertes sont des vases ou des urnes et des tasses de cuivre et d'or, très artistiques dans leur conception. Le travail sur la poterie comprend de la céramique émaillée et des récipients vitrifiés.

Un autre passage mène aux greniers comme on en trouve dans les temples orientaux. Ils contiennent des graines de toutes sortes. Un très grand entrepôt n'a pas encore été fouillé, comme il est de douze pieds de haut (3 m 70) et ne peut être atteint que par le haut.

Deux crochets de cuivre dépassent du bord, ce qui indique qu'une sorte d'échelle avait été fixée. Ces greniers sont arrondis, comme les matériaux dont ils sont construits, que je pense être un ciment très dur. Un métal gris se trouve également dans cette caverne, qui choque les scientifiques, son identité n'a pas été établie. Il ressemble à du platine. Parsemé pêle-mêle sur le sol partout se trouvent ce que les gens appellent des « yeux de chat », une pierre jaune sans grande valeur. Chacune est gravée avec une tête du type malais. "

Sculptés sur toutes les urnes, au-dessus des portes et des tablettes de pierre, se trouvent de mystérieux hiéroglyphes, la clé que l'Institut Smithsonien espérait découvrir.

Les gravures sur les tablettes ont probablement quelque chose à voir avec la religion du peuple. Des Hiéroglyphes similaires ont été trouvés dans le sud de l'Arizona.

Parmi les œuvres picturales, seuls deux animaux se trouvent - l'un d'eux ressemble à un animal préhistorique.

" Le tombeau ou crypte dans laquelle les momies ont été trouvées est l'une des plus importantes des chambres, avec les murs inclinés en arrière à un angle d'environ 35 degrés. Sur des niveaux il y a des momies, chacune occupant une tablette taillée séparée.

A la tête de chacune est un petit banc, sur lequel on trouve des tasses de cuivre et des pièces d'épées brisées. Certaines de ces momies sont recouvertes d'argile et toutes sont enveloppées dans un manteau d'écorce.

 

 

Les urnes ou les découpes aux niveaux inférieurs sont grossières, tandis que quand les niveaux élevés sont atteints, les urnes sont plus fines dans leur conception, montrant un stade ultérieur de la civilisation. Il est intéressant de noter que toutes les momies examinées jusqu'ici se sont révélés être des hommes, pas d'enfants ou de femmes étant enterrés ici. Cela conduit à la conviction que cette section extérieure était la caserne des guerriers.

Parmi les découvertes, aucun os d'animaux n'ont été trouvés, aucune peau, pas de vêtements, pas de literie. La plupart des chambres sont nues mais pour des récipients d'eau.

Une chambre, d'environ 40 (12 m) par 700 pieds (213 m), était probablement la salle à manger principale, puisque des ustensiles de cuisine sont disponibles ici. Que ces gens vivaient ici est un problème, si on suppose qu'ils sont venus du sud en hiver et faisaient de l'élevage dans les vallées, et en allant vers le nord en été.

Au moins 50.000 personnes ont pu vivre dans ces cavernes confortablement. Une théorie est que les actuelles tribus indiennes trouvées en Arizona sont les descendants des serfs ou des esclaves des gens qui ont habité la grotte.

Sans doute un bon plusieurs milliers d'années avant l'ère chrétienne, un peuple vivait ici, qui a atteint un haut degré de civilisation. La chronologie de l'histoire humaine est pleine de lacunes.

Une chose dont je n'ai pas parlé, ayant peut-être un intérêt. Il y a une chambre de passage qui n'est pas ventilée, et quand nous l'avons approchée, une mauvaise odeur de mort nous a frappé.

Notre lumière ne pouvait pas pénétrer dans la salle, et jusqu'à ce que de plus fortes soient disponibles, nous ne saurons pas ce que la chambre contient. Certains disent qu'il y a des serpents, mais d'autres pensent qu'elle peut contenir un gaz ou des produits chimiques utilisés par les anciens. On n'entend aucun son, mais ça sent mauvais tout de même.

L'ensemble de l'installation souterraine donne des nerfs fragiles ou la chair de poule. Le sentiment sombre d'avoir comme un poids sur ses épaules, et nos lampes de poche et nos bougies font seulement rendre moins noire l'obscurité. L'imagination peut se vautrer dans des conjectures et rêveries impies à travers les âges qui se sont écoulés, jusqu'à ce que les circuits de votre esprit vous mènent vertigineusement dans l'espace. "

 

Une Légende Indienne...

Dans le cadre de cette histoire, il est à noter que parmi les Indiens Hopi, la tradition raconte que leurs ancêtres ont vécu dans un monde souterrain dans le Grand Canyon, jusqu'à dissension s'éleva entre le bon et le mauvais, les gens d'un seul cœur et les habitants de deux cœurs.

Machetto, qui était leur chef, leur conseilla de quitter le monde souterrain, mais il n'y avait pas d'issue. Le chef a ensuite provoqué la croissance d'un arbre et a percé le toit de la grotte, et puis les gens avec un seul cœur sont sortis. Ils passèrent par Paisisvai (Red River), qui est le Colorado, et ont semé le grain et le maïs.

Ils ont envoyé un messager au Temple du Soleil, demandant la bénédiction de la paix, de bonne volonté et de la pluie pour les personnes d'un seul cœur. Ce messager ne revint jamais, mais aujourd'hui, dans les villages Hopi, au coucher du soleil peut être vu les vieillards de la tribu sur les toits, regardant fixement vers le soleil, à la recherche du messager. Quand il reviendra, leurs terres et ancien lieu d'habitation seront restitués. C'est la tradition.

Parmi les gravures d'animaux de la grotte est considérée l'image d'un cœur au-dessus de l'endroit où il se trouvait. La légende a été apprise par W.E. Rollins, l'artiste, au cours d'une année passée avec les Indiens Hopi.

 

Il y a deux théories sur l'origine des Egyptiens. La première est qu'ils venaient d'Asie ; l'autre que le berceau de la race était dans la région du Haut-Nil. Heeren, un égyptologue, croyait à l'origine indienne des Egyptiens. Les découvertes dans le Grand Canyon peuvent jeter un nouvel éclairage sur l'évolution humaine et de la préhistoire...

Possible localisation de la cité troglodyte perdue :

Marble Canyon a obtenu son nom du Major John Wesley Powell, qui, en Août 1869, écrit dans son journal sur des "falaises de marbre", qui contenaient "un grand nombre de grottes". Il est important de noter ici que Powell a déclaré que Marble Canyon contenait "un grand nombre de grottes". La «citadelle» dont Kincaid parle dans son histoire est dans une "grotte".

Depuis ces temps, de nombreuses grottes de Powell ont été notées ou découvertes dans la région de Marble Canyon, y compris la grotte de Stanton, une grande grotte dans la formation de Redwall au kilomètre (mile) 31,7 et un important site archéologique.

 

 

« L'Arizona, le Nouveau Mexique et la région des “Quatre Coins” où se rejoignent les états de l'Arizona, de l'Utah, du Colorado et du Nouveau Mexique, sont les plus importantes régions de la Terre quant aux bases souterraines reptiliennes. Mais des mondes et des villes souterrains, anciens et modernes abondent de par la planète. »

« Denver est apparemment prévue pour loger les quartiers généraux de la section ouest des Etats-Unis sous l'état fasciste global appelé Le nouvel ordre mondial et qui est planifié au-delà de l'année 2000. On dit qu'Atlanta serait le centre pour la section de l'est et je me souviens avoir pensé il y a quelques années combien la similarité du modèle des aéroports de Denver et d'Atlanta est frappante; maintenant, j’en connais la raison.

Le Colorado est un des endroits de prédilection pour le Nouvel ordre mondial. La reine d'Angleterre, sous un nom d'emprunt, a acheté des terres dans cette région. »

« Un des principaux contacts d'Alex Christopher était un individu appelé Phil Schneider, le fils d'un commandant d'un destroyer allemand durant la Deuxième Guerre mondiale, qui a été commissionné à construire de profondes bases souterraines aux États-Unis.

J'ai vu certaines de ses conférences enregistrées sur vidéo où il commençait à dévoiler publiquement l'existence d'un réseau souterrain constitué de bases, de villes et de tunnels dispersés à travers les États-Unis. Il est mort plus tard dans des circonstances suspectes qui devaient laisser croire à un “suicide”.

Schneider disait que l'aéroport de Denver était relié à une profonde base souterraine d'au moins huit niveaux. Elle comprenait une ville souterraine de 4,5 milles carrés (11,65 km2) et une vaste base, a-t-il dit.

D'autres contacts, qui sont allés sous terre à l'aéroport de Denver, prétendent qu'il y a beaucoup d'esclaves humains, dont beaucoup d'enfants qui travaillent là sous le contrôle des reptiliens. Deux des bases que Phil Schneider prétend avoir aidé à construire sont l'infâme Zone 51 au Nevada et Dulce au Nouveau Mexique qui est reliée par un réseau de tunnels au laboratoire national de Los Alamos. »

« Il y a au moins sept niveaux souterrains à Dulce, probablement plus, et Bishop a compilé des récits d'ouvriers qui ont décrit ce qu'ils ont vu là. Leurs comptes-rendus reflètent les descriptions concernant les Annunaki des textes sumériens, dans lesquels ils effectuent des croisements d'espèces pour produire des hybrides monstrueux de genres diversifiés. Voici ce que les ouvriers ont dit de Dulce :

“ Le niveau numéro six est secrètement appelé, le “hall du cauchemar” qui sert aux laboratoires génétiques. Les rapports d'ouvriers qui ont vu des expériences bizarres, se lisent ainsi : “ J'ai vu des “humains” à plusieurs jambes qui ressemblaient à des êtres mi-humains, mi-pieuvres. J'ai aussi vu des reptiliens-humains et des créatures velues aux mains humaines qui pleuraient comme des bébés en imitant des mots humains... Il y avait aussi une énorme quantité d'hybrides humains-lézards dans des cages ”.

Il y a des poissons, des phoques, des oiseaux et des souris qui pourraient difficilement êtres considérés comme des spécimens de leurs espèces. Il y a aussi plusieurs cages (et des fosses) d'humanoïdes ailés, de créatures grotesques ressemblant à des chauves-souris... mais de trois pieds et demi à sept pieds de haut (1.06 à 2.13 m).

Et aussi des êtres ressemblant à des gargouilles et à des dragons-reptiliens.

“ Le niveau numéro sept est pire : rangée après rangée, des milliers d'humains et d'hybrides humains dans un entrepôt frigorifié. Ici aussi, il y a des cuves d'entreposage d'embryons humanoïdes à des stades de développement divers. (Un ouvrier a dit) “...J

'ai fréquemment rencontré des humains en cage, généralement hébétés ou drogués, mais quelquefois ils pleuraient et nous suppliaient de les aider. On nous a dit qu'ils étaient des fous incurables et qu'ils étaient sujets à des tests de drogues à haut risque pour guérir la folie. On nous a dit de ne jamais essayer de leur parler. Au début, nous avons cru cette histoire. Finalement, en 1978, un petit groupe d'ouvriers a découvert la vérité ”.

 

Cette découverte a apparemment mené à la “guerre de Dulce”, une bataille entre les humains et les extraterrestres en 1979, au cours de laquelle beaucoup de scientifiques et de militaires ont été tués.

Phil Scheider affirme avoir participé à une fusillade contre les aliénigènes à Dulce dans laquelle il a été touché par un fusil laser qui lui a déchiré la poitrine. Il avait certainement une incroyable cicatrice comme il l'a dévoilée publiquement. Résultant de ce conflit, la base a été fermée pendant un certain temps mais réouverte depuis. »

« Une autre base souterraine reptilienne se trouve sous le canyon Boynton à Sedona, en Arizona. On croit que le centre de la base est situé dans ce qui est appelé bien à propos, le canyon secret. »

« Rhodes ajoute : “ À partir de leurs bases souterraines, les militaires reptiliens extraterrestres... établissent un réseau de croisements humano-reptiliens qui s'infiltre ensuite à différents niveaux de la culture de surface, dans les complexes militaro-industriels, les corps gouvernementaux, les groupes ovni/paranormaux, les ordres religieux et fraternels, etc.

Ces “fruits” de croisements génétiques, dont certains sont ignorants de la présence des instructions de leur code de “contrôle mental” génétique reptilien, actualisent leurs rôles subversifs en tant “qu'agents reptiliens”, mettant ainsi en place le scénario adéquat pour une invasion par des ET, sous la conduite des reptiliens ”.

Je n'ai été mis en contact avec l'oeuvre de John Rhodes que quelques jours avant la complétion de ce livre et tel que vous le verrez dans le texte détaillé, j'en étais venu exactement aux mêmes conclusions.

Rhodes déclare qu'après l'invasion d'une planète par les reptiliens à partir de l'espace et de leurs bases souterraines, la population en surface capitule rapidement devant la supériorité de l'armement. Alors, les reptiliens défolient la planète de ses ressources telles que l'eau, les minéraux et l'information concernant l'ADN. L'infiltration du tissu humain via les sociétés secrètes est une méthode clef du contrôle reptilien comme je le préciserai. »

 

Source et d'autres infos : herboyves.blogspot.fr

 

Quelques sujets liés :

A la recherche du 4e Bouddha géant de 300 mètres de long… !

L’incroyable cité d'Ur pourrait être l'égal de Gizeh et de ses pyramides…

Petit tour surprenant dans le monde souterrain secret de Gizeh…!

L’impossible barrage que l'égyptologie voudrait oublier... !

Sous les pierres, l'Atlantide ?

Le message secret gravé sur la patte du sphinx, et le 2e sphinx… !

Egypte : Un peuple inconnu édifie Nabta Playa il y a 11 000 ans… !

L’incroyable géométrie sacrée du plateau de Gizeh… C’est du lourd !

Fabuleuse découverte qui confirme les écrits de Z.Sitchin…

D’énormes secrets, non révélés, sous Gizeh… !

L’énigmatique Tiahuanaco, et la relation avec Vénus et la Terre…

Gizeh 2005 : par le réalisateur de LRDP et J.Grimault...

Pyramides d ' Egypte, qu'y a-t-il derrière la porte... ?

La pyramide au labyrinthe de 3 000 chambres et passages secrets… !

Pyramides plus anciennes que celles d'Egypte découvertes ...

Les 6 mystérieuses pyramides de la ville sacrée de Caral-Supe au Pérou…

La grandiose cité de ‘’Madain saleh’’ la ville maudite d’Arabie saoudite…

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

crami25 10/11/2015 01:13

L'histoire est plein de rebondissement...

Lesud 16/10/2015 10:58

Comme d'habitude, ils découvrent, ils pillent, puis ils nient...
Par rapport au début de l'article, cela m'a fait penser à un autre article lu ici: http://bistrobarblog.blogspot.fr/2015/10/la-civilisation-americaine-vient.html comme quoi les Africains seraient venus en Amérique s'établir bien avant que Colomb la "découvre"... Et dont les Olmèques seraient une de ces civilisations.
Un jour, peut-être, nous saurons la vérité.