Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


L’impossible épée dans la pierre de l’Abbaye de San Galgano… !

Publié par MERLIN sur 7 Novembre 2015, 19:23pm

Catégories : #Insolite

L’impossible épée dans la pierre de l’Abbaye de San Galgano… !

Nous sommes au douzième siècle en Toscane, Italie. Après une jeunesse libertine, le chevalier Galgàno Guidotti abandonna ses titres et possessions pour faire ermitage dans la campagne siennoise, dans un lieu aujourd'hui nommé Cappella di San Galgano a Montesiepi ; dans la plaine proche, une abbaye cistercienne fut construite, vingt ans après sa mort, en 1201 pour l'honorer.

Galgano Guidotti était un chevalier, un jour en allant rejoindre son ancienne fiancée à la demande de sa mère, il fit une chute de cheval, il eut alors une vision d’un archange, l’archange Saint Michel, qui lui dit de renoncer aux choses matérielles. Le chevalier dit qu’il serait aussi difficile pour lui de se détacher des choses matérielles que de séparer une roche en deux.

Pour le prouver, le chevalier frappa une roche avec son épée et au lieu de se briser, elle s’enfonça dans le rocher très facilement. Galgano devint un Hermite à partir de ce moment-là et s’isola jusqu’à sa mort à coté de son épée…

 

Une abbaye fut bâtie à cet endroit, l’abbaye de Saint Galgano près de Montesiepi où l’on peut encore voir cette épée.

Pendant longtemps on pensa que cette épée était une supercherie, mais des analyses effectuées en 2001 montrèrent que l’épée est bien enfoncé dans le rocher, d’après les mesures effectuées la lame s’enfonce bien sur une bonne longueur à l’intérieur du rocher. Les chercheurs pensent que la tombe du chevalier se trouverait à proximité, et il semblerait qu’une cavité se trouve sous le rocher cette cavité mesurerait environ deux mètres sur un mètre.

Jusqu’à présent on a aucune preuve historique de son existence.

Ce symbole (passage de la violence de la guerre à la paix de la religion) sert de représentation de la croix par la garde et la poignée restant visibles émergeant du rocher. Quatre années après sa mort, il fut canonisé par le pape Lucius III.

Saint Galgano est né en 1148 à Chiusdino, dans l'actuelle province de Sienne, en Toscane et mort le 30 novembre 1181.

Au cours des siècles l’épée dans la pierre et sa légende ont conduit à l’Abbaye des pèlerins et des visiteurs provenant de tous les pays du monde. Les nombreuses ressemblances avec les contes du cycle d’Arthur ne sont peut-être pas passées inaperçues.

Beaucoup d’historiens ont souligné l’incroyable ressemblance du nom du saint, Galgano, avec celui d’un des chevaliers de la Table Ronde, Galaad, qui, d’ailleurs, était d’origine romaine.

L’impossible épée dans la pierre de l’Abbaye de San Galgano… !

D’autres historiens ont remarqué la ressemblance avec le nom du plus jeune des chevaliers du Roi Arthur : Sire Gauvain. Naturellement, l’épée dans la pierre est associée à Excalibur et un livre récent de l’auteur Mario Moiraghi, « L’énigme de Saint Galgano « , propose une explication intéressante de toutes ces coïncidences.

L’auteur soutient que l’histoire de l’épée dans la pierre vient de la Toscane, en Italie et non des régions celtiques de la Grande-Bretagne ou de la France, et qu’elle a été ajoutée à la légende du Roi Arthur ultérieurement.

Moiraghi soutient sa thèse en s’appuyant sur des preuves scientifiques qui datent l’épée de l’abbaye à l’année 1180, donc à un moment précédent toute référence littéraire à l’épée dans le cycle d’Arthur. L’auteur souligne également que l’enquête qui a mené à la canonisation de Saint Galgano contient une série de faits identiques à la légende de Perceval, celui qui trouva le Saint Graal.

Si ces hypothèses étaient vraies, alors la légende d’Excalibur pourrait provenir de la Toscane, et avoir été exportée vers la France par les moines cisterciens, dont la responsabilité dans la diffusion des légendes du Roi Arthur est largement reconnue.

D’ailleurs l’abbaye consacrée à Saint Galgano et la chapelle consacrée au tombeau de Roi Arthur à Glastonbury remonteraient à la même période et ceci offrirait encore un autre lien entre cet endroit magique en Toscane et le plus légendaire de tous les rois.

L’impossible épée dans la pierre de l’Abbaye de San Galgano… !

Sans aucun rapport, voyons à présent l’histoire ou la légende du sabre Honjo Masamune…

Masamune Okazaki ou Goro Nyudo Masamune est connu pour être l'un des plus grands forgerons japonais.

Bien que très peu d'informations sur lui existent, il est généralement admis qu'il aurait fabriqué l'essentiel de ses sabres japonais entre 1288 et 1328 et qu'il vivait dans la province de Sagami.

Son travail est réputé pour sa très bonne qualité d'acier à une époque où le minerai utilisé, le sable de fer, était souvent impur.

Au Japon, le sabre Honjo Masamune est considéré comme un trésor national.

On dit que sa lame est si parfaitement équilibrée et alignée qu’elle peut fendre la lumière, et qu’elle peut courber la lumière autour de son porteur le rendant ainsi invisible..

Cette épée de légende, s’est transmise de génération en génération, jusqu’à sa disparition, en 1946.

 

La lame perd ses capacités une fois séparé de son tsuba d’origine.

Le gouvernement japonais devait offrir le tsuba au président des États-Unis, jusqu’à ce qu’il soit dérobé à l’ambassade où devait se tenir l’exposition.

Des rumeurs voulaient qu’un trafiquant de Tokyo l’ait en sa possession et qu’il aurait été offert au président Woodrow Wilson par le gouvernement japonais à la fin des années 20, en signe de paix.

 

La partie manquante, le tsuba, une sorte de disque ouvragé se situant entre la garde et la lame.

L’épée est devenue un symbole de shogun dans la période Edo. Après la capitulation du Japon, à la fin de la deuxième Guerre Mondiale, tous les sabres Japonais furent confisqués et en partie détruits ! Mais une partie des sabres confisqués, furent rapportés par les soldats en Amérique, comme souvenir de la victoire.

La beauté de l’épée ne repose pas dans son apparence, mais dans la façon dont elle a été forgée. Il est dit, selon la légende, que cette lame a été martelée et pliée, formant des milliers de couches d’acier.

Sources : lewebpedagogique.com / legendezurbaine.com / Wikipédia.

Le trésor perdu des samouraïs…

Sa lame, forgée par le feu il y a des siècles est considérée comme pure et juste. Si ce sabre existe encore, sa valeur pourrait atteindre plusieurs millions de dollars !

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

crami25 30/11/2015 00:47

Et bien voilà une belle histoire. On se couchera moins bête ce soir. :)

Quassy 09/11/2015 10:52

Merci Merlin...les legendes ont ete toujours considerees comme des fables, et pourtant certaines contiennent des verites qui pouraient nous aider a trouver des reponses a certaines de nos equations composees de dogmes

Quassy 09/11/2015 10:52

Merci Merlin...les legendes ont ete toujours considerees comme des fables, et pourtant certaines contiennent des verites qui pouraient nous aider a trouver des reponses a certaines de nos equations composees de dogmes

Quassy 09/11/2015 10:51

Merci Merlin...les legendes ont ete toujours considerees comme des fables, et pourtant certaines contiennent des verites qui pouraient nous aider a trouver des reponses a certaines de nos equations composees de dogmes

Quassy 09/11/2015 10:51

Merci Merlin...les legendes ont ete toujours considerees comme des fables, et pourtant certaines contiennent des verites qui pouraient nous aider a trouver des reponses a certaines de nos equations composees de dogmes