Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Hercules, Laser le plus puissant du monde, Z Machine du nouveau...

Publié par MERLIN sur 20 Février 2008, 10:41am

Catégories : #Découvertes Scientifiques...



Hercules :

 

le laser le plus puissant du monde !

 

 

Cela ressemble à de la science-fiction mais ce n’en est pas.

Des chercheurs de l’Université de Ann Arbor, dans le Michigan, et de l’école Polytechnique, viennent d’atteindre avec un laser une puissance équivalente à celle de l’énergie du Soleil reçue par la Terre...

 

 

Prenez 300 fois la puissance électrique produite par les Etats-Unis et concentrez-la avec un faisceau laser sur un grain de sable, c’est la performance que vient d’atteindre une équipe de chercheurs internationaux : un record mondial.

 

Cela semble impossible mais, en réalité, la quantité d’énergie mise en jeu est faible.

En revanche, ce qui ne l’est pas, c’est la brièveté de l’impulsion laser mise en jeu : 30 femtosecondes !

 

Une femtoseconde vaut 10 puissance 15 seconde.

Une femtoseconde  est pour une seconde ce qu'est l'épaisseur de la lettre " I " sur ce papier par rapport à la distance terre-soleil (150 millions de km).

Si la lumière fait presque huit fois le tour de la terre en une seconde,

elle parcourt seulement 30 microns (l'épaisseur d'un cheveu humain) pendant 100 femtosecondes.

 

Avec une durée presque aussi courte qu’un millionième de milliardième de seconde, pas étonnant qu’on puisse atteindre des puissances aussi gigantesques.


                        laserHercules.jpg


 

Rappelons que la puissance se définit comme une énergie par unité de temps.

On peut donc disposer d’une puissance supérieure à celle d’un pays avec une petite source d’énergie, pourvu que cela ne dure que très peu de temps.

 

En l’occurrence, les chiffres associés aux faisceaux laser produits par le laser saphir-titanium Hercules du Center for Ultrafast Optical Science sont vraiment impressionnants : vingt mille milliards de milliards de watts par centimètre carré

 

Pour atteindre un tel résultat, les chercheurs font appel à l'amplification par dérive de fréquence, en anglais Chirped Pulse Amplification ou PCA.

 

C'est une technique importante en optique ultra-rapide découverte au milieu des années 1980 par le Français Gérard Mourou.

  

 

 

Les applications de tels lasers sont multiples.

Il y a d’abord de la physique fondamentale.

On n’est pas loin, en effet, de la limite de Schwinger, lorsque les champs électriques sont suffisamment forts pour produire des paires de particules en faisant « bouillir le vide ».

Le processus est d’ailleurs bien connu dans le cadre de l’effet Hawking, dans lequel ce n’est pas l’intensité du champ électrique mais celle du champ de gravitation à la surface d’un trou noir qui produit cette création de paires.

 

 

 

On pense aussi à de nouvelles techniques de pré-accélérations de protons et d’électrons, basées sur la PCA, pour une prochaine génération d’accélérateurs de particules qui pourraient ainsi devenir plus petits, moins coûteux mais aussi plus puissants.

Bien évidemment, ce genre de laser intéresse aussi ceux qui cherchent à faire de la fusion contrôlée par confinement inertiel.

 

 

 

 

 

 

 

La Z-machine fait un pas en direction de la fusion contrôlée !

 

 

La Z-machine sera-t-elle la clé de la technologie de la fusion contrôlée dans un avenir proche ?

Une coopération du laboratoire Américain Sandia à Albuquerque et du laboratoire Russe HCEI à  Tomsk  explore cette possibilité.

Un dispositif électrique, mis au point par les chercheurs du HCEI en liaison avec leurs collègues de Sandia, a été testé expérimentalement et à l’aide de simulation informatique.

En liaison avec la Z-machine, il permettrait de fournir, toutes les 10 secondes, des décharges suffisamment puissantes pour maintenir le processus de fusion.

 

 

                             undefined

 

 

Le sort de l’humanité dans les prochaines dizaines d’années dépendra à coup sûr d’une source d’énergie quasi inépuisable et bon marché.

 

La fusion contrôlée est donc l’objet de recherches intensives depuis près de 50 ans.

La méthode dite de fusion inertielle fait encore l’objet d’études au laboratoire Sandia mais il faut bien dire que, depuis quelque temps, c’est plutôt la méthode basée sur le confinement magnétique qui avait la préférence et qui était porteuse de plus d’espoir.

 

Le type de décharge que le Linear Transformer Driver, ou LTD, permet d’obtenir toutes les dix secondes serait alors le moyen de faire fusionner des capsules d’hydrogène à un rythme suffisant avec la Z-machine pour enfin réaliser un réacteur à fusion crédible.

On en reviendrait donc aux machines basées sur le confinement inertiel.

 

 

Le circuit testé, qualifié de révolutionnaire, a déjà été capable de produire des décharges toutes les 10,2 secondes plus de 11 000 fois sans aucun problème.

En fait, son rôle est analogue à celui des bougies dans un moteur à explosion. Celui-ci est formé de 20 dispositifs montés en parallèle et formant un anneau. C’est sous une forme plus puissante qu’il serait théoriquement possible de changer la Z-machine en un véritable réacteur à fusion contrôlée.

 

 

Gerry Yonas, le Vice président du laboratoire Sandia et l’ancien directeur du groupe travaillant sur la Z-machine, est enthousiaste.

Selon lui, les résultats déjà obtenus sont une réussite extraordinaire.

Une révolution dans la production d’énergie mondiale pourrait bien se produire dans moins de 20 ans.

On devrait en savoir plus sur les résultats de ces expériences avec le LTD lors du prochain symposium IEEE sur la fusion contrôlée en Juin 2007 à Albuquerque.

 

 

 

 

 

 

 

La Z-Machine produit de la glace plus chaude que de l'eau bouillante !

 

 

Les chercheurs du laboratoire de Sandia avaient déjà stupéfié la planète, se surprenant eux-mêmes, en atteignant les deux milliards de degrés avec la Z machine.

 

Après avoir largement dépassé la température régnant au coeur du Soleil, les voilà qui font geler de l'eau à des températures supérieures à son point d'ébullition !

 

                            RTEmagicC_fowler_01.jpg

 

 

Beaucoup de gens l'ignorent mais il existe plusieurs formes de glace, comme le physicien Percy Bridgman l'a démontré au début du siècle dernier par ses expériences sur les hautes pressions.

 

L'eau est décidemment un liquide bien étrange.

Si on la gèle à basse pression elle augmente de volume, mais à des pressions plus élevées, celui-ci diminue.

Les molécules d'eau peuvent alors s'agencer pour former différents réseaux cristallins, que l'on a baptisé glace II, III etc…

 

 

 

Au laboratoire Sandia, Daniel Dolan a soumis un échantillon d'aluminium à un fort courant électrique, d'environ 20 millions d'ampères.

Un champ magnétique intense à l'intérieur de la Z-machine en a donc résulté, ce qui a fortement comprimé l'échantillon d'aluminium constitué de plaques, entre lesquelles se trouvait une mince couche d'eau.

 

En moins d'une centaine de nanosecondes, la pression a dépassé 70 000 atmosphères et l'eau a alors gelé pour former de la glace VII tout en restant plus chaude que de l'eau bouillante !

 

De telles études sont importantes car l'on s'est rendu compte que les prévisions faites à partir des diagrammes de phase de certaines substances, dont l'eau, n'étaient pas toujours correctes.

 

Pour des ingénieurs, cela peut se révéler catastrophique.

De fait, lors des expériences précédentes avec la Z-machine, l'eau utilisée pour refroidir le système se contractait déjà abruptement, il devenait donc urgent de mieux comprendre son comportement dans ces conditions.


                             chirped_pulse_amplification_02.jpg

 

 

Plus généralement, les applications scientifiques ne manquent pas, ainsi les modèles des planétologues pour l'intérieur glacé de Neptune doivent maintenant être révisés !

  

Source :  Futura sciences.




Comme on peut le voir, et comme on le dit souvent la réalité dépasse la fiction, et une découverte d'aujourd'hui remet souvent voir toujours une théorie d'hier !!


Et, on peut dire dans ce domaine des sciences que nous en sommes au stade de l'enfance, des civilisations bien plus avancées que nous peuvent sans probleme nous rendre visite, pratiquement invisible à notre vue, et réaliser des choses qui pour nous et notre science actuelle sont impossible du moins nous parraissent impossible !


Cet article sur la Z machine date d'un an pratiquement, des progrès ont du etre fait depuis, l'impossible d'hier, deviendra vite la routine d'aujourd'hui, et de demain  !
Commenter cet article

crami25 15/07/2012 00:57


Clovis,


 


Pour la simple et bonne raison de votre pertinence à toujours faire de la pub pour votre blog, je me réjouit de vous dire que je n'y mettrais jamais les pieds. Voilà ce que vous avez
gagné.


J'invite aussi tout les autres membres à m'imiter.


Votre pub est exaspérante. 


 

crami25 17/10/2010 00:54



C'est bien dit :


 


Comme on peut le voir, et comme on le dit souvent, la réalité dépasse la fiction, et une découverte d'aujourd'hui remet souvent, voir toujours, une théorie
d'hier !!



UN chouka 20/02/2008 13:47

Tout a fait chèr MERIN, et c'est ça qui est supèr.Ta note est un vrais suplice pour mes tres modèstes connaisances ,mais pour l'eau,rien ne m'étones vraiment, compte tenu de sa suprenante chaleur latente .Pour l'énèrgie facile, je devines que cèrtains vont tirer une sacré gueule ,les pôvres.............................. :-D Je me réjoui d'avance pour les arbres si souvent sacrifiés aux "zumains ";-)juste deux exemple :Haiti,ou les hautes montagnes habitées :-(