Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Notre Terre aurait un double coeur solide...

Publié par MERLIN sur 13 Mars 2008, 11:23am

Catégories : #Découvertes Scientifiques...

 

Découverte :

 

                           la Terre a un double coeur solide !

 

 

 

L’idée avait été proposée il y a une vingtaine d’années et elle vient aujourd’hui d’être confirmée par un groupe de géophysiciens de l’Université de l’Illinois. La graine, la partie solide du noyau de la Terre, n’est pas homogène. Elle possède elle-même un cœur ayant des propriétés physiques différentes.

 

Le noyau de la Terre est fascinant à plus d’un titre pour un géophysicien, un géochimiste et un spécialiste de la matière condensée. Découvert grâce aux progrès de la sismologie au début du XXième siècle en 1906 par Richard Dixon Oldham, c’est la Danoise Inge Lehman qui précisera sa structure une première fois en 1936 en démontrant qu’à l’intérieur du noyau, que l’on pensait alors liquide et dont le diamètre est de 7.000 kilomètres, se trouve aussi une zone sphérique solide de 1.400 kilomètres de diamètre.

 

Cette partie s'appelle la graine.

Les températures qui règnent dans le noyau sont particulièrement élevées et l’on pense même qu’elles peuvent atteindre celle de la surface du Soleil, c'est-à-dire 6.000 K. La partie fluide est parcourue par des mouvements turbulents et des courants électriques. C’est d'ailleurs à ce niveau que se génère le champ magnétique de la Terre, avec le fameux effet de dynamo auto-excitée récemment reproduit en laboratoire par l’expérience VKS.

 

 

En 2005, le géophysicien Xiaodong Song avait déjà fait partie d’un groupe de chercheurs ayant poussé plus loin notre connaissance des caractéristiques de l’intérieur de la Terre. Ils avaient en effet découvert la rotation différentielle du noyau de la Terre, celui-ci ne tournant pas à la même vitesse que le reste de la planète, c'est-à-dire le manteau et la croûte. 


                                           terre0.jpg

 

Aujourd'hui, ce brillant chercheur récidive avec sa collègue Xinlei Sun en publiant dans Earth and Planetary Science Letters les résultats d’une série de calculs menés à l’aide d’enregistrements de séismes répartis uniformément sur la planète.

A partir de ceux-ci, ils ont pu reconstituer l’effet du noyau de la Terre sur la propagation d’une onde sismique qui se serait propagée dans toutes les directions à l’intérieur de celui-ci. Comme toujours, la technique employée est analogue à celle de la tomographie bien connue en médecine. La conclusion des chercheurs est spectaculaire : il y a un noyau interne dans la graine.

 


 

                                RTEmagicC_CoreA_b.jpg

 

       Représentation de la graine avec le noyau interne en rouge. Les bâtonnêts représentent l'orientation des cristaux de fer et leurs longueurs indiquent l'importance des anisotropies de propagation des ondes sismiques induites. Crédit : Precision Graphics-University of Illinois at Urbana-Champaign.


 

Un cœur de fer aux cristaux alignés sur la rotation de la Terre.

 

Pour comprendre leur raisonnement, il faut savoir que selon les caractéristiques d’un matériau, par exemple la structure d’un réseau cristallin, des ondes lumineuses ne s'y propagent pas à la même vitesse ou pas avec la même facilité selon plusieurs directions. Lorsqu’il s’agit d’ondes élastiques, comme les ondes sismiques, des effets similaires peuvent se produire. On peut ainsi remonter, en mesurant ses anisotropies de propagation, à la structure du matériau dans une certaine mesure.

 

Ici, les chercheurs ont reconstruit une carte 3D des propriétés anisotropes de propagation des ondes sismiques dans la graine, composée d’un alliage cristallisé de fer et de nickel. Ils ont alors nettement mis en évidence une structure interne à l’intérieur de la graine différente des parties supérieures et où les anisotropies de propagation des ondes ne sont donc pas les mêmes.

Les mesures suggèrent que les cristaux de fer sont dans une phase cristalline différente, formant des structures alignées le long de l’axe de rotation de la Terre.

 

 

Futura-Sciences

Source : http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/geologie-1/d/decouverte-la-terre-a-un-double-coeur-solide_14921/

 

 

 

 

 

 

Rotation distincte du noyau interne de la Terre

 

Le noyau interne de la Terre tourne plus vite que le reste de la planète de 0.3 à 0.5 degré par an, conclut une nouvelle étude. Ce résultat constitue une réponse à un débat qui perdurait sur le sujet.

 

Le noyau interne est une boule dense de fer et de nickel solide dotée d'un rayon d'environ 1.280 kilomètres. Il est entouré du noyau externe, couche de métal liquide épaisse de 2.210 kilomètres. La couche suivante, le manteau est extrêmement chaud, il ne se comporte absolument pas comme de la roche fondue liquide. C'est un comportement plastique. Son épaisseur est de 2.850 kilomètres environ, alors que la couche la plus externe, la croûte, est dotée d'une épaisseur inférieure à 100 kilomètres. Le champ magnétique de la Terre serait produit par la rotation du noyau externe et du manteau.

 

 

La détection des ondes sismiques, en provenance d'une face du globe opposée à celle où se situe l'observateur, permet de recueillir des informations sur l'intérieur de la Terre. Jian Zhang, Xiaodong Song et leurs collègues du Lamont-Doherty Earth Observatory et de l'Université de l'Illinois (Urbana-Champaign, Etats-Unis), ont comparé les ondes émises par des doublets sismiques, paires de tremblements, qui se produisent au même endroit, mais à des moments différents.

 

Ils ont étudié 18 doublets. Les ondes étaient émises par des tremblements dans le sud des Iles Sandwich (Océan Atlantique sud) et détectées par 58 stations situées dans ou aux alentours de l'Alaska. La plus grande différence entre deux tremblements parmi tous les doublets était de 35 ans.

 

Chaque tremblement résultait en un signal caractéristique connu sous le nom de "forme d'onde".

Les chercheurs ont découvert que lorsque les ondes ne passaient pas à travers le noyau interne, les formes d'onde d'un doublet étaient les mêmes. Cependant lorsque les ondes d'un doublet traversaient le noyau interne et étaient distantes de plus de 4 ans, les formes d'onde étaient différentes.

 

Ceci signifie que quelque chose a changé, au cours de la période, sur le trajet suivi par les ondes. Song conclut que le noyau interne se meut relativement au manteau et à la croûte. Le résultat pourrait permettre d'améliorer la compréhension du fonctionnement interne de la Terre, dont l'origine de son champ magnétique.

 

 

Source : CIRS

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/terre-3/d/rotation-distincte-du-noyau-interne-de-la-terre_7044/





 

                                      Terrenoyau.jpg

 

On en apprend donc encore sur le noyau de notre Terre, Comme je le dis souvent une découverte d’aujourd’hui remet souvent voir toujours une théorie d’hier.

Et cela n’est pas terminé que ce soit pour le ‘’ noyau ‘’ terrestre, ou pour tout le reste dans le domaine scientifique !

Commenter cet article

crami25 22/10/2010 15:54



Pour rajouter une explication à l'inquiétude de Gouest sur la remarque souvent contreversé de la théorie de la terre creuse, il faut enviseager qu'elle soit partiellement creuse.


 


En effet, rien ne dit que la partie creuse soit une totalité du globe terrestre avec pour coquille, juste la croute terrestre. On a peut être une déformation creuse au hasard des
irrégularités de la structure terrestre datant de sa formation, centralisé sur les poles arctique et antarctique sans rapport entre eux, comme de gigantesque grotte. On peut même supposer qu'il
y  bien un noyau central, qui en partie enfoui dans le sol, soit une  source de chaleur et de lumière pour ces excroissances inversés à notre vie externe.



Merlin 14/03/2008 08:42

@GreenBeard et Wizzil,Merci à vous deux pour votre témoignage, et vos encouragements qui me sont précieux.J'ajouterai également que je ne veux pas me cantonner seulement dans le domaine Ovnis, et publier de vieux articles des années 1970, meme si ceux ci sont passionnants, je les ai d'ailleurs moi même tous lu plusieurs fois, mais je préfère avancer et coller au plus près de la réalité présente et actuel.Et même si une découverte vient contredire une téhorie que je défendrai, cela fait avancer les choses tout de même. Donc c'est positif, en ce qui me concerne.Merci encore à vous.

wizzil 14/03/2008 01:42

Bonjour Guest29 et Merlin,C'est cette diversité que j'aime sur ce blog, la pensée uni-directionnelle, très peu pour moi !La diversité des informations permet de nous ouvrir à d'autres hypothèses, scientifiques ou non, à chacun de se faire son idée, de trouver ce qui entre en résonnance avec soi-même ; et peut-être aussi, comme le dit Merlin, que ce qui nous paraît aujourd'hui contradictoire (double noyau/terre creuse) sera en fait "complémentaire" ! Il me semble qu'on peut prendre ces infos "au sérieux" : avec le peu de cerveau qu'on utilise, nous n'avons tout simplement peut-être pas encore les moyens de concevoir certaines possibilités. Et la science a souvent, sinon toujours, avancé grâce à des hypothèses.PS- et j'aime aussi les diversités d'opinions, c'est ça qui fait progresser.

GreenBeard 14/03/2008 01:25

ça reste coherent pour moi aussi.... car faut bien accepter tout ce qui est possible, car c'est possible.... ...mais encore bravo pour ce blog passionnant :)

Merlin 13/03/2008 15:14

Je ne voudrai pas faire trop long, mais si vous regardez dans la description de ce blog vous lirez : Actualités :  terrestre, extraterrestre, et intraterrestre ...entre autre.Car tout cela me passionne, et je souhaite partager cette passion et mes découvertes avec celles et ceux qui n'ont pas le temps ( ou qui n'ont  pas connaissance de ces nouvelles découvertes qui s'effectuent chaque jour.C'est un moyen de partager l'infos plus ou moins secrète, cachée, ou ignorée, par nos médias.C'est pour moi tres cohérent, mais peut juste pour moi, je ne sais pas.

Merlin 13/03/2008 14:55

@Guest29, Pour commencer, merci pour votre commentaire et pour vos visites. Ensuite, je tente de démontrer que la science passée, et actuelle, est souvent remise en cause par de nouvelles découvertes. Pour l’histoire de la terre creuse par exemple qui tombe à pic justement.Je veux juste démontrer que la science n’est pas figée, comme on veut souvent nous le faire croire sur ce sujet de notre Planète. En effet, dans cet article on nous démontre que le noyau terrestre n’est plus comme on nous l’a appris pendant des dizaines d’années !Les théories sont remises en causes sans cesse.Jusqu’au jour ou peut être on va nous dire que finalement la terre est effectivement creuse, et que cela s’explique pour telle ou telle raison. Je ne suis pas un scientifique et je ne sais pas si cet article de  ‘’ double cœur ‘’ pourrait dans le futur être cohérent avec la théorie de la terre creuse.Mais néanmoins il est intéressant de montrer que nos certitudes, sont parfois, voir toujours obsolètes au bout d’un certain temps ! Ce ne sont pas pour moi des incohérences, mais plutôt des remises en questions de nos croyances profondes que la science, et la société veux nous inculquer. Il est souvent très dur d’admettre que l’on s’est trompé pendant des années sur tel ou tel sujet, et c’est cela que je veux démontrer, ( que l’on se trompe souvent ) et qu’il ne faut pas hésiter à se remettre en question. J’espère que je ne suis pas trop flou dans ma réponse. Merci encore à vous pour votre intérêt envers ce blog.Bonne journée à vous. 

Guest29 13/03/2008 14:30

Je cherche en vain la cohérence dans les différents articles que vous publiez.Ne venez vous pas il y'a peu de temps de publier toute une série d'articles et de récits tendant à prouver que la terre est creuse?Pourriez vous m'expliquer ce mystère?Sinon, votre blog est très délassant, je viens souvent y lire vos interventions, mais j'ai du mal à prendre tout celà au sérieux du fait de ces incohérences répétées.