Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Le climat de la Terre proche du point de basculement...

Publié par MERLIN sur 19 Mars 2008, 12:19pm

Catégories : #Poles


                                              undefined



                   Le climat de la Terre approche un  « point de basculement » …

 

 

 Les gaz à effet de serre ont, selon des recherches menées par des scientifiques de la NASA et du Columbia University Earth Institute, amenent la situation climatique près des points critiques de basculement, signifiant des conséquences potentiellement dangereuses pour la planète.

 

A partir d’une combinaison de modèles climatiques, de données satellites et paléoclimatiques, les chercheurs concluent que la calotte glaciaire de l’Antarctique Ouest, la couverture de glace de l’Arctique, et les régions procurant des sources d’eau fraîche ainsi que l’habitat aux espèces étaient menacés par un réchauffement global continu.

 

 

Les points de basculement surviennent durant le changement climatique lorsque le climat atteint un état tel que de puissantes réactions allant s’amplifiant sont activées par un simple réchauffement additionnel modéré.

 

L’étude indique que le réchauffement global de 0,6°C durant les 30 dernières années a été causé principalement par l’accroissement de la quantité de gaz à effet de serre et qu’un changement additionnel modéré du climat engendrera probablement la désintégration de la calotte glaciaire de l’Antarctique Ouest et de la couverture de glace de l’Arctique.

 

 

Les chercheurs ont calculé qu’un réchauffement global additionnel d’environ 1°C ou plus par rapport à la température globale de 2000 est probablement dangereux.

 

La température limite a des implications en ce qui concerne le dioxyde de carbone atmosphérique. Celui-ci a déjà augmenté d’un niveau préindustriel de 280 parties par million (ppm) à 383 ppm aujourd’hui et continue d’augmenter d’environ 2 ppm par an.

 

La température limite implique qu’un niveau de CO2 excédant 450 ppm est quasi certainement dangereux, fait valoir Makiko Sato, du Columbia Earth Institute, co-auteur de l’étude. Le plafond pourrait même être plus bas.

 

James Hansen, de la NASA Goddard Institute for Space Studies, qui a dirigé l’étude, note que le changement climatique dans le scénario habituel, lequel indique un réchauffement global additionnel de 2 à 3°C, garantit des désastres au niveau global et régional.

 

 

En conclusion, les chercheurs font valoir que les émissions doivent commencer à ralentir rapidement. Avec une autre décennie telle que prévue dans le cadre du scénario habituel, il deviendra impossible de rester dans les limites du scénario alternatif d’une augmentation de 1°C, qui laisse ouverte la possibilité de pouvoir s’adapter aux changements et de trouver d’autres moyens de limiter ultérieurement le changement climatique. 

 

                                     undefined

 

 

 

 

                                    Voici également un article du CNRS :

 

 

Au fil des pôles / L'Arctique : un monde en pleine évolution

Conférence de presse "Au fil des pôles"

 

 

L'ouverture, durant l'été 2007, de nouvelles routes maritimes au pôle Nord témoigne des changements profonds qui s'accélèrent en Arctique, où le réchauffement climatique est particulièrement actif.

 

En trente ans, la banquise d'été a perdu près de 30% de sa surface et pourrait avoir totalement disparu d'ici 10 à 15 ans.

 

Quant à la calotte glaciaire du Groenland, elle a fondu à un taux record en 2007, le plus important depuis le début des mesures satellitaires en 1979.
Quel futur se dessine dans cet univers fragile ?

 

 

> Transport des polluants gazeux et particulaires vers les régions arctiques par Gérard Ancellet, directeur de recherche au CNRS au Service d'aéronomie (S.A., CNRS / Université Paris 6).

                     

> Le programme européen Damoclès et l'océan glacial Arctique en phase de déglaciation

par Jean-Claude Gascard, directeur de recherche au CNRS au Laboratoire d'océanographie et du climat : expérimentations et approches numériques (LOCEAN, CNRS / Université Paris 6 / Muséum national d'histoire naturelle / IRD).

                   

Le rôle de la télédétection et l'Année polaire internationale

par Frédérique Rémy, directeur de recherche au CNRS au Laboratoire d'études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS, CNRS / Université Toulouse 3 / CNES / IRD).

                 

> Biodiversité en zone polaire : oiseaux marins et parasites

par Thierry Boulinier, directeur de recherche au CNRS au Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE, CNRS / Université Montpellier 1, 2 et 3 / SupAgro Montpellier / CIRAD / Ecole pratique des hautes études de Paris).

                  

> "CNRS, explorer les pôles, comprendre la planète"  :

une exposition avec Aéroports de Paris, en partenariat avec l'IPEV et l'Agence nationale de la recherche par Franck Delbart, ingénieur de recherche au CNRS détaché à l'IPEV et Thomas Jouanneau, photographe professionnel.

 

 

 

      Consultez (en pdf) le dossier de presse dans son intégralité.

 

 

 

                                        Article source :  CNRS

                      http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1273.htm


                               undefined
Commenter cet article

Crami25 16/03/2010 00:36


Le réchauffement ne me semble pas du à la pollution de l'homme...

Et de combien prétend-il que la mer doit monter ? Que l'on rigole un peu...

A défaut, on fera des barrages sur les points stratégiques, ou les sites de renom.