Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Plus de 6 millions de personnes mortes de faim en 2007 ...

Publié par MERLIN sur 21 Mars 2008, 14:48pm

Catégories : #Actu Importante




La faim et les droits de l’homme

 

 

par Jean Ziegler

 

Jean Ziegler est Rapporteur spécial du Conseil des droits de l'homme des  Nations Unies sur le droit à l'alimentation.

 

Texte de Jean Ziegler à l'occasion du Forum :

 Quelle agriculture pour  quelle alimentation ?

 

 

 

 

 

Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de dix ans meurt de faim ou de ses suites immédiates. Plus de 6 millions en 2007. Toutes les quatre minutes, quelqu'un perd la vue à cause du manque de vitamines A. Ce sont 854 millions d'êtres qui sont gravement sous-alimentés, mutilés par la faim en  permanence.


 

 

Cela se passe sur une planète qui regorge de richesses. La FAO est dirigée par un homme de courage et de grande compétence, Jacques Diouf. Il constate qu'au stade du développement actuel de ses forces de production agricoles, la planète pourrait nourrir sans problème 12 milliards d'êtres humains, soit le double de l'actuelle population mondiale.

 


Conclusion :

ce massacre quotidien par la faim n'obéit à aucune fatalité. Derrière chaque victime, il y a un assassin. L'actuel ordre du monde n'est pas seulement meurtrier. Il est aussi absurde. Le massacre a bien lieu dans une normalité glacée.

 

 

L'équation est simple : quiconque a de l'argent mange et vit. Qui n'en a pas souffre, devient invalide ou meurt. Il n'a pas de fatalité. Quiconque meurt de faim est assassiné.

 

 

Le plus grand nombre des personnes sous-alimentées, 515 millions, vivent en Asie où elles représentent 24 % de la population totale. Mais si l'on considère la proportion des victimes, c'est l'Afrique subsaharienne qui paie le plus lourd tribut : 186 millions d'êtres humains y sont en permanence gravement sous-alimentés, soit 34 % de la population totale de la région. La plupart d'entre eux souffrent de ce que la FAO appelle «la faim extrême», leur ration journalière se situant en moyenne à 300 calories au-dessous du régime de la survie dans des conditions supportables.

 

 

Un enfant manquant d'aliments adéquats en quantité suffisante, de sa naissance à l'âge de 5 ans, en supportera les séquelles à vie. Au moyen de thérapies délicates pratiquées sous surveillance médicale, on peut faire revenir à une existence normale un adulte qui a été temporairement sous-alimenté. Mais un enfant de moins de 5 ans, c'est impossible. Privées de nourriture, ses cellules cérébrales auront subi des dommages irréparables. Régis Debray nomme ces petits des «crucifiés de naissance».



famine_lying.jpg 

 

 

La faim et la malnutrition chronique constituent une malédiction héréditaire: chaque année, des centaines de milliers de femmes africaines gravement sous-alimentées mettent au monde des centaines de milliers d'enfants irrémédiablement atteints. Toutes ces mères sous-alimentées et qui, pourtant, donnent la vie rappellent ces femmes damnées de Samuel Beckett, qui «accouchent à cheval sur une tombe ... Le jour brille un instant, puis c'est la nuit à nouveau».

 

 

Une dimension de la souffrance humaine est absente de cette description : celle de l'angoisse lancinante et intolérable qui torture tout être affamé dès son réveil. Comment, au cours de la journée qui commence, va-t-il pouvoir assurer la subsistance des siens, s'alimenter lui-même ? Vivre dans cette angoisse est peut-être plus terrible encore qu'endurer les multiples maladies et douleurs physiques affectant ce corps sous-alimenté.

 

 

La destruction de millions d'Africains par la faim s'effectue dans une sorte de normalité glacée, tous les jours, et sur une planète débordant de richesses. En Afrique subsaharienne, entre 1998 et 2005, le nombre de personnes gravement et en permanence sous-alimentées a augmenté de 5,6 millions.


famine1.jpg 

 

Jean-Jacques Rousseau écrit : « Entre le faible et le fort, c'est la liberté qui opprime et c'est la loi qui libère ». Afin de réduire les conséquences désastreuses des politiques de libéralisation et de la privatisation à l'extrême pratiquée par les maîtres du monde et par leurs mercenaires (FMI, OMC), l'Assemblée générale des Nations Unies a décidé de  créer et de rendre justiciable un nouveau droit de l'homme : le droit à l'alimentation.

 

 

Le droit à l'alimentation est le droit d'avoir un accès régulier, permanent et libre, soit directement, soit au moyen d'achats monétaires, à une nourriture quantitativement et qualitativement adéquate et suffisante, correspondant aux traditions culturelles du peuple dont est issu le consommateur, et qui assure une vie physique et psychique, individuelle et collective, libre d'angoisse, satisfaisante et digne.

 

 

Les droits de l'homme - hélas ! - ne relèvent pas du droit positif. Ce qui signifie qu'il n'existe encore aucun tribunal international qui rendrait justice à l'affamé, défendrait son droit à l'alimentation, sanctionnerait son droit de produire lui-même ses aliments ou de se les procurer au moyen d'achats monétaires, et protégerait son droit à la vie.

 

 

 

Tout va bien aussi longtemps que des gouvernements comme celui du président Luis Inacio Lula da Silva à Brasilia ou du président Evo Morales à La Paz mobilisent par leur propre volonté les ressources de l'État, afin d'assurer à chaque citoyen son droit à l'alimentation.

 

L'Afrique du Sud est un autre exemple. Le droit à l'alimentation est inscrit dans sa Constitution. Celle-ci crée une Commission nationale des droits de l'homme, composée en parité par des membres nommés par les organisations de la société civile (Églises, syndicats et mouvements sociaux divers) et de membres désignés par le Parlement.

 

Les compétences de la Commission sont étendues. Depuis son entrée en fonction, il y a cinq ans la Commission a déjà arraché des victoires importantes. Elle peut intervenir dans tous les domaines relevant du déni du droit à l'alimentation : éviction de paysans de leur terre; autorisation donnée par une municipalité à une société privée  pour la gestion de l'approvisionnement de l'eau potable, entraînant des taxes prohibitives pour les habitants les plus pauvres ; détournement par une société privée de l'eau d'irrigation au détriment des cultivateurs; manquement au contrôle de la qualité de l'alimentation vendue dans les bidonvilles; etc. 

 

Mais combien existe-t-il de gouvernements, notamment dans le tiers-monde, dont la préoccupation quotidienne prioritaire est le respect du droit à l'alimentation de leurs citoyens ?

 

Or, dans les 122 pays dits du tiers-monde vivent aujourd'hui 4,8 milliards des 6,2 milliards d'homme que nous sommes sur terre.

 

 

Les nouveaux maîtres du monde ont horreur des droits de l'homme. Ils les craignent comme le diable l'eau bénite. Car il est évident qu'une politique économique, sociale, financière réalisant à la lettre tous les droits de l'homme briserait net l'ordre absurde et meurtrier du monde actuel et produirait nécessairement une distribution plus équitable des biens, satisferait aux besoins vitaux des gens et les protégerait contre la faim et une bonne part de leurs angoisses. 

 

Dans leur achèvement, les droits de l'homme incarnent donc un monde totalement autre, solidaire, libéré du mépris, plus favorable au bonheur.

 

Les droits de l'homme - politiques et civils, économiques, sociaux et culturels, individuels et collectifs  sont universels, interdépendants et indivisibles.

Ils sont aujourd'hui l'horizon de notre combat.

 

Source : Mondialisation.ca

 

Jean Ziegler est Rapporteur spécial du Conseil des droits de l'homme des  Nations Unies sur le droit à l'alimentation ; il vient de publier L'Empire de la honte (2007) en livre de poche.


 livre.jpg

 

 

La réduction des populations va bon train, tous les moyens sont employés par les maitres du monde, Maladies, Catastrophes, Attentats, Famines, etc.

 

Voir le sujet  réduction des populations : Un éveilleur de conscience... et ici : Mystérieuse épidémie mortelle en Afrique...

 

 

 

 

Récapitulons rapidement :

 

 

-         186 millions d'êtres humains gravement sous-alimentés, en Afrique.

 

-         854 millions d'êtres qui sont gravement sous-alimentés.

 

-         La planète pourrait nourrir sans problème 12 milliards d'êtres humains.

 

-         Dans les 122 pays du tiers-monde vivent 4,8 milliards des 6,2 milliards d'homme que nous sommes.

 

-         Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim.

 

-         Toutes les quatre minutes, quelqu'un perd la vue à cause du manque de vitamines A.


 

Le bilan de tout cela est vraiment catastrophique pour l’humanité en effet :


                  Plus de 6 millions de personnes sont mortes de faim en 2007   !!!






Commenter cet article

crami25 06/04/2010 18:42



Désolé pour les fautes d'orthographes ou de tournure, ici sur ce blog, on ne peut pas revenir sur ces écrits pour corriger...


Ce qui est agaçant parfois.



crami25 06/04/2010 18:35



La peur est une force souvent utilisé pour destabiliser le peuple. Ceci à des fins qui ne sont pas toujours évidentes à comprendre...


Beaucoup se prennent au piège, et je ne peux pas dire que je n'en fais pas parti. C'est un fait.


Il suffit de voir l'effet de la date de 2012, pour comprendre facilement l'influence que certains en font...


Personnellement, j'essaie de ne pas être trop dupe de toutes ces infos qui circulent. Je m'investi parfois comme vous, dans des recherches de renseignement qui puissent m'orienter sur une
conviction, sans préjugé à l'avance.


Pour Haarp, l'existante et les mises en oeuvres semblent bien être mises au point. Difficile de dire si l'on peut valider tout les maux qui s'y reproche, mais difficile de démentir
aussi.


Je reste sur la défensive, faute de pouvoir être rassurer.



FactsOnlyAgency 06/04/2010 18:12



Les sources qui parlent de ce projet sont innombrables et ses reprennent les unes les autres avec quelques sources initiales dont le contenu consiste en inquiétudes sur d'éventuelles applications
futures (livre écrit par des journalistes canadiens et américains dans les années 90, morceaux de rapports du parlement européen...) et dont aucun ne me satisfait en terme de précision et de
preuve tant théorique que pratique.


Je sais bien que le projet Haarp existe au même titre que plein d'autres méga projets mis sur pied avec le concours de armée américaine et qui n'ont jamais rien donné et au même titre que
d'autres centres européens, chinois ou russe dans le monde qui bizarrement ne font l'objet de quasiment aucun questionnement, ce que toute enquète rigoureuse sur le sujet commencerait par faire.


En gros, je pense que ca n'est pas parce qu'un projet ne donne rien qu'on nous cache forcément plein de chose et que ce choses sont forcément mauvaises, ça peut aussi être parce qu'il spécule sur
des perspectives applicative peu avérées.


Je suis souvent étonné de voir que ceux qui dénoncent une rhétorique de la peur utilisée par un complot mondial X sont totalement insensible aux angoisses énormes, souvent irrationnelles et
justifiée par l'urgence d'une catastrophe imminente qui mons avancées par d'autres qui entendent dénoncer cette rhétorique de la peur... Mais je suis certain que ce n'est pas votre cas?



crami25 06/04/2010 17:56



Le projet HAARP est pourtant une réalité. Les preuves, certes sont peut être difficile à trouver, car elles seraient très certainement compromettante. Ceci dit, quand une multitude de personne et
de reportage, en fond un débat, ça porte à croire, qu'il y a bien quelques choses. A partir de là, si on ne connait pas les résultats officielles de ce projet, on est en droit de se poser des
questions alarmantes. Dans cette situation, le constat n'est pas loin.


Un gouvernement mondial serait effectivement une bonne initiative pour agir globalement sur notre monde. Malheureusement, ce projet semble se mettre en place, pour des fins moins humanitaire. Ce
qui est le futur nouvel ordre mondial, ressemble à une nouvelle forme de dictature bien orchestrée...



FactsOnlyAgency 06/04/2010 17:45



C'est vrai qu'on pourrait nourrir tout le monde, tout simplement en produisant ce qu'il faut ou il faut et en affrétant des bateaux pour transporter ce qu'il faut ou il faut. Celà nécessiterait
bien entendu une gouvernance mondiale et on en est loin. Mais de grâce epargnez moi les spéculations sur le projet Haarp. j'ai passé des dizaines d'heures à chercher un début de preuve d'une
application possible parmi toutes celles qui ont été avancées ainsi que quelques indices d'avancées du projet depuis 7-8 ans et je ne trouve rien. Qui plus est, en admettant que Haarp permette de
faire pleuvoir (ce que rien en me permet d'affirmer) ou on veut, quand on veut, une pluis soudaine sur des sols dénudés ne déboucherait que sur une énorme érosion avec glissements de terrain,
perturbation des équilibres biologiques locaux etc...


Toujours se méfier des solutions simplistes, elles sont généralement pires que les maux auxquelles elle prétendent remédier, et pour vérifier ça, pas besoin de s'abimer les yeux en recherches
inutiles.



crami25 06/04/2010 17:18



FactsOnlyAgency


Tu as raison, mais il ne faut pas oublier qu'avec le progrès, si on pouvait, on pourrait iradier la faim...


Je dis bien "si on pouvait" car malheureusement, rien d'y contribue...


Pour exemple : On connait tous, pour les initiés, le projet HAARP. Ce projet sert à des fins militaires ou scientifiques. Jamais on ne verra cette technologie, favoriser la pluie sur les
pays en sécheresse. Pourtant, ça serait un début pour donner de l'eau à tous...


De même les moteurs à eau, ou au soleil, qui sont un moyen de produire de l'énergie pas cher du tout, existent et sont une source inépuissable, pour élaborer une industrie de tout type,
au besoin d'une population.


Et ce n'est que quelques exemples...


Dans le temps, l'homme était soumis aux lois de la nature. Maintenant, l'homme est soumis à l'homme...


 


 



FactsOnlyAgency 06/04/2010 16:37



Il est difficile d'éviter d'aborder ces sujet centraux sans provoquer automatiquement en commentaire des considérations sur la nature mauvaise de l'homme, l'état de déclin catastrophique dans
lequel nous nous trouvons ou encore la recherche de bouc émissaires sous forme d'élites dont le plan conscient et organisé serait d'éradiquer tous les humains qui sont pour eux "inutiles".
Rappellons donc que le meilleur moyen de diminuer la part de personnes qui meurent de faim est de leur donner une éducation en plus de leur donner les moyens de survivre individuellement. La
proportion d'humain qui meurent de faim dans le monde n'a probablement jamais été aussi basse y compris dans des pays comme la France.


En 1691 par exemple la famine à fait 1 300 000 morts sur 20 millions de Français environ. Et là pas d'élites malveillantes pour justifier le massacre, pas de méchant capitalisme financier (même
si il y avait de la spéculation) ni d'obédience franc maçonne ou je ne sais quoi dans ce genre. La révolte qu'inspire ces images ne doit pas empêcher de garder la tête froide.



crami25 21/03/2010 00:39


Je crois que le sujet en dit long sur la misère qui régne en maître, comme justement ces maîtres qui régnent.

Comme chouka, qui le formule bien, on se demande pourquoi les mères se laissent enfanter,  en sachant pertinamment qu'elles ne pourront pas assumer leurs progénitures. C'est du suicide
collectif. La première mesure qui devrait s'imposer, c'est le contrôle des naissances. Pas de bébé, par de souffrance inutile.

Et si une seconde mesure pouvait voir le jour, ça serait d'abord et en priorité arrêter le commandement des ces hommes élites qui se prennent pour des dieux tirannique. Ceci fait, on pourrait
élaborer une aide humanitaire. Et le contraire, c'est perdre son temps...

Il semblerait par les dernières actualités, que la monarchie de ces élites, s'amenuise... Le jour proche arrive ou des changements opéreront. Ils faut s'armer de patience et de courage pour les
plus démunis, l'espoir pointe à l'horizon. Et ça fait vivre.


Merlin 06/09/2008 20:46

Bonjour Saly,Bien sur aucun probleme; mais ces photos ne m'appartiennent pas, je les ai trouvées sur le net.Je ne suis donc pas habilité à vous autoriser à les prendre.Et je ne sais pas ou il faut vous adresser pour pouvoir les utiliser. je suis désolé.

saly 06/09/2008 17:30

Bonjour, j'aimerais réaliser une affiche pour la protection des enfants...Pourrais-je utiliser ces photos qui seront donc remises au concours?Merci de me répondre rapidement car c'est une cause urgente!!

UN chouka 22/03/2008 18:16

Wizzil,ne croyez vous pas que c'est le meme schémat qui est en train de se mettre en place ici ?Que le meilleur gagne ?La sècte qu'est la "société", n'est elle pas en train de montrer ce qu'elle vaut véritablement a tout un chacun ?ETC..................

wizzil 22/03/2008 17:36

@un chouka : même si j'ai dit dans un précédent post que "chacun est responsable à 100% de ce qui lui arrive" (et pourtant je me suis fourrée dans de sacrées galères sur plusieurs plans =>> je ne m'en prends qu'à moi-même !), je ne suis pas sûre que ces femmes aient eu le choix : avaient-elles seulement les moyens d'éviter ces grossesses ? et le droit d'avoir un enfant, même si ça peut relever de l'égoïsme, est inaliénable..Peut-être avaient-elles tout simplement de l'Espoir ??

UN chouka 22/03/2008 15:00

Merlin, il est difficile d'éluder la rèsponsabilité de ces femmes qui donnent la vie a des etres ,conforménent a leurs mision de femme ,sans au préalable avoir pensées a assurer un suivi de leurs grossesse éventuelle ,ou avoir le choix de l'interompre .Partant de là, peut etre que pour ces gens, une grossesse est sans importance et la vie ou la mort font parits du système de la vie ?Au fond, ils ont peut etre raison de s'en foutre des conséquences de leur imprévoyance qui est la dûre réalité de ces pays arides ,puisqu'ils suivent l'ordre de la nature ?Ceux qui survivent ont peut etre pour ces gens eu de la chance (élus de leurs dix yeux ),et les autres ,n'en ont pas eu?Ce raisonement a ses adèptes sèrieux ,et cèrtains parlent peut etre du karma........................................?Ce qui est a peut prés sur ,c'est que les gens prévoyants , réusisent mieux que ceux qui confient leur vie aux "dieux ",mais je me méfi aussi des sbirs de ces dix yeux ,et leurs nombreux trous d'uks ,lesquels ne remplacent pas a mon avis le savoir et la connaisance  dans l'advèrsité ? :-D Je devines que des gens vont en profiter pour suggérer une compation d'une telle aridité ,confine a l'extrémisme, mais que dire des victimes de la belle société pour le bonheur des autres ?Dans la jungle, n'y a t'il pas que la loi de la jungle ?Je la trouves bien la jungle ,là au moins je suis libre et savant  ;-)

Merlin 22/03/2008 11:43

Merlin,Oui lesphotos sont terribles et insoutenables, mais le texte l'est tout autant.C'est une guerre terrible et silencieuse qui est menée contre l'humanité, rendez vous compte : 6 millions d'etre humains supprimés chaque année et cela depuis de nombreuses années.Alors qu'avec juste quelques efforts sur la répartition et des richesses et des produits cela ne serait plus qu'un mauvais souvenir !Et comme le dis  à juste titre Hapa on ne peut prétendre à integrer une grande Communauté si on persiste dans notre cruauté et notre laissé aller envers nos freres humains voir ici : LES ALLIES DE L'HUMANITE…Partie 1 Les photos sont parfois plus parlante qu'un long discours, et cela nous place devant nos responsabilités en tatnt que membre de notre famille humaine...Et pour le moment c'est la honte qui prime sur nos comportements envers les hommes et envers la planète, car on la traite de la même facon sans aucun respect elle aussi, des photos seraient parlante la encore !Merci à tous pour vos visites et vos commentaires révoltés que je partage tout à fait avec vous.

UN chouka 22/03/2008 10:20

@ Marinez, l'homme est ainsi misérable, le plus souvent parcequ'il est en captivité ?La suite est vit envisageable ;-)

wizzil 22/03/2008 01:56

"normalité glacée sur une planète qui regorge de richesses"..oui, ces photos sont vraiment insoutenables.. et quand on sait que ça pourrait être évité.. quoi ajouter de plus à ce que vous avez déjà dit..?

martinez 21/03/2008 23:46

L'homme est finalement l'animal le plus primitif. Ces images refletent la bétise de l'intelligence.C'est catastrophique !!

hapa 21/03/2008 23:31

Voici une des images les pires que renvoie l'homme, et je ne parle pas des autres. Comment voulez-vous prendre une place au sein de l'univers si nous sommes incapables de régler ce genre de problèmes.Malheuresement, ce problème serait réglé par nos dirigeants si le bienfait de l'humanité était leur préoccupation. J'ai honte pour l'être humain !

UN chouka 21/03/2008 21:11

Que non ,Belegaer!Les " humains",sont une èspèce canibale et absolument pèrsonnelle comme nombre d'animeaux ,ils ne méritent aucun rèspèct d'apres moi !CHACUN POUR SOI !Ce qui veut dire que je fais ce que je veus ! (ce que je peus ! :-)

UN chouka 21/03/2008 21:06

j'avais commencé la lècture d'un ouvrage sur la famine qui menaçait ces populations de par le monde ,mais il etait typique de cette époque :trés documenté, et concis .(un peu rasoir a mon avis )Il a etait écrit au début des anées 60.Bon les choses ont bien changées , mais pas partout comme tu le montre ici.J'ai d'ayeur rechèrché cet ouvrage qui a disparu mystèrieusement je ne sais ou depuis un an:-(Ben là encore tu peus remarquer que le savoir et la connaisance est ,et rèste la cléf qui pèrmet a quiconque de se sortir de l'embaras ?Le problème des privatisations des fonciers est un problème différent de mon point de vue , mais là, il prive manifèstement les gens de ces pays de l'autonomie alimentaire qui devrait etre un droit inaliénable.Le meme cas s'est présenté en Cote d'ivoire ,et ayeur aussi .De toute façon, pour rèspècter les gens ,il faut bien sur un rapport de force ,et ce n'est pas dans ce sens que vont les choses comme d'hab,il me semble . 

Belegaer 21/03/2008 18:46

SalutJe suis rarement choqué par des images sur le net, et sur le coup, j'ai trouvé certaines images totalement insoutenable...L'homo sapiens n'est pas une espece totalement sociable, voilà mon point de vue...