Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Risques de guerres avec la crise alimentaire mondial…

Publié par MERLIN sur 9 Mai 2008, 08:00am

Catégories : #Société

Selon DSK, il y a des risques de guerres avec la crise alimentaire mondial…
 

 La crise alimentaire peut entraîner des risques de guerres, selon Dominique Strauss-Kahn

 

Le directeur du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a estimé à propos de la crise alimentaire mondiale que "le pire est peut-être devant nous", et qu'il y a même "des risques de guerre". 



Interrogé sur Europe-1 sur les émeutes de la faim dans de nombreux pays, il a estimé que "lorsqu'il y a des situations aussi dramatiques, ça met en cause la démocratie dans les régimes" même si "parfois ce n'est pas de leur faute".
 

"Les populations, assez légitimement, se tournent vers leur gouvernement, les critiquent, font tomber des gouvernements démocratiquement élus (...). Lorsque la tension va au delà de la remise en cause de la démocratie, il y a des risques de guerre", a-t-il affirmé, observant que "l'Histoire est pleine de guerres qui se sont commencées à cause de problèmes de ce genre". 

"Malheureusement, le pire est peut-être devant nous", a-t-il jugé, "tout cela est extrêmement grave, il faut que la planète s'en saisisse".

 


Préconisant une augmentation de la production agricole mondiale pour faire face aux besoins grandissants notamment de la Chine et de l'Inde, le patron du FMI a mis en garde contre la "tentation du protectionnisme" pour les pays producteurs de denrées alimentaires,
 

"Une des manières de résoudre les questions de famine, c'est au contraire d'augmenter le commerce international, d'augmenter les flux", a-t-il assuré. 

Dénonçant la "spéculation financière qui vient nuire à la situation des prix" alimentaires, il a également estimé que les biocarburants posaient un "vrai problème moral" dans ce contexte. 



Estimant que le Programme alimentaire mondial (PAM) devait intervenir dans un premier temps, Dominique Strauss-Kahn a affirmé que le FMI devait intervenir à "long terme", afin de "réorienter les politiques économiques".
 

Pour les pays fortement touchés, le FMI est "en train de réviser (ses) procédures d'accès parce qu'elles étaient peu orientées vers la crise alimentaire", a précisé DSK. "C'est notre mission que leur commerce extérieur soit rééquilibré grâce à des appuis du FMI".
Commenter cet article

crami25 30/05/2011 14:08



C'est du voulu est prémédité pour le nouvel ordre mondial... A défaut, il est évident que tout le monde pourrait manger normalement.



Merlin 09/05/2008 12:00

C'est aussi confirmé dans l'émission de Yves Calvi : c'est dans l'air : la guerre du ris, disponible ici et a voir car tres instructif comme toujours.http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=2831

wizzil 09/05/2008 10:59

Oui, juste un problème de répartition, mais ni vous ni moi n'avons les moyens pour débarrasser la terre des profiteurs.. je ne vois que la solution préconisée dans l'autre article de Merlin, le grand dessein pour l'humanité, pour y remédier..Si si les miracles existent !  ;o)

UN chouka 09/05/2008 10:26

Arnaque programmée, ou savants nuls a chier ?;-)Nous prènent'ils pour des cons ?Si le prix des choses etait équitable, je penses que nous n'en serions pas là!Mais comme je ne suis ni dans la finance, ni dans l'économie,je me dis que ce sera comme d'hab:Chacun pour sa gueule :-DCeux qui sont bien formés avec les combines officielles s'en tirent comme des génis,et les autres comme d'hab se font entuber un max !Les "humains " sont une sale race qu'il ne faut  fréquenter que de loin et avec prudence ! 

hapa 09/05/2008 10:00

Quand on aura compris qu'il faut produire pour donner à bouffer à tous et non pas pour s'enrichir, un grand pas sera fait.Les ressources sont là et suffisantes pour tout le monde : elles sont tout simplement mal réparties dans l'intéret d'un tas de sociétés qui ne pensent qu'à faire du pognon.Ils doivent bien rigoler les "observateurs extérieurs" en voyant comment l'homme réagit. C'est sûrement pour ça d'ailleurs, que l'on est pas prêt à être acceuilli par eux ...