Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


La fusion froide, une énergie gratuite et illimitée...

Publié par MERLIN sur 15 Août 2008, 18:01pm

Catégories : #Documentaire - Reportage...

                              La Fusion froide : le retour ? 

Les annonces de succès dans la réalisation de la fusion froide n’ont pas manqué depuis celle faite par Fleischmann et Pons en 1989. Mais jamais leurs résultats n’ont réussi à être reproduits de façon convaincante.




Il est à craindre que la dernière annonce ultra-médiatique faite au Japon par Yoshiaki Arata soit du même acabit...

 

L’information commence à se répandre sur le Web. Un scientifique distingué de l’université d’Osaka, Yoshiaki Arata, serait parvenu à atteindre l’un des Saint-Graal de la physique : la fusion froide. Le 23 mai 2008, il en aurait fait la démonstration devant un parterre de près de 60 scientifiques et membres de compagnies japonaises. Pour couronner le tout, plusieurs journaux et chaînes de télévision, comme la célèbre NHK, étaient présents.


Avec son collègue Yue-Chang Zhang, Arata a fait la démonstration d’une sorte de réacteur chimique dans lequel un courant de deutérium à l’état gazeux, un isotope de l’hydrogène, rencontrait de l’oxyde de zirconium contenant du palladium (ZrO2–Pd), le même métal utilisé par Fleischmann et Pons en 1989 dans leur expérience d’électrolyse. Tony Stark l'utilise lui aussi pour faire fonctionner le réacteur ARC alimentant l’armure d’Iron Man...


Des résultats déjà annoncés en 1998


Araka affirme qu’une élévation de température significative se produit dans le dispositif puisqu’il atteindrait 70° et continuerait à dégager de la chaleur pendant 50 heures, même après l’arrêt de l’injection du gaz. Selon Akito Takahashi, un autre physicien de l’université d’Osaka, lors d’expériences précédentes du même type, de l’hélium aurait été détecté comme produit de la réaction. Selon eux, ce serait le signe qu’une fusion des noyaux de deutérium s’est bien produite et qu’au moins une part de l’énergie dégagée n’est pas due à une banale réaction chimique.

Rappelons que le deutérium étant chimiquement semblable à l’hydrogène, il est tout aussi réactif que lui.


On aimerait bien que tout ceci soit vrai, tant la découverte d’une source d’énergie propre, facile à mettre en place partout sur la planète et quasi inépuisable serait la solution à bien des problèmes auxquels l’humanité est actuellement confrontée, crise de l’énergie, surpopulation et réchauffement climatique global causé par le rejet de CO2. Mais on peut légitimement se demander pourquoi des publications d’Araka sur un phénomène similaire n’ont jamais réussi à convaincre le monde scientifique depuis 1998.
Si une réaction de fusion était aussi indiscutable, on ne voit pas pourquoi il faudrait un événement aussi médiatisé pour l’annoncer. Rappelons que Pierre-Gilles de Gennes était très sceptique pour tout ce qui touche à la fusion froide.

Inexplicable avec la physique actuelle


Pour générer des réactions de fusion, il faut vaincre la barrière coulombienne entre les noyaux, ce qui nécessite des conditions de pression et de température très loin de celles que l’on rencontre ordinairement sur Terre. Bien sûr, on peut imaginer que les atomes de deutérium dans le composé d’oxyde de zirconium et de palladium se retrouvent à l‘intérieur d’un assemblage très particulier créant localement des pressions et des températures, ou d’autres effets physiques, permettant de franchir la barrière de répulsion entre les protons des noyaux. Mais cela reste à prouver aussi bien théoriquement qu’expérimentalement.


Avant de s’emballer, il sera sans doute sage d’attendre que le phénomène soit bien répliqué partout dans les laboratoires de la planète et qu’aucun biais dans les analyses ne soit découvert. Précédemment, l’apparition d’hélium avait été imputée dans nombres d’expériences à des contaminations mal contrôlées. En général aussi, l’apparition de neutrons est un signe sûr d’une réaction de fusion. Un signe qui manque toujours à l’appel...


Il ne serait pas bon tout de même de nier un phénomène expérimental sous prétexte qu’il est impossible théoriquement. On serait alors aussi ridicule que les « savants » aristotéliciens refusant de regarder dans la lunette de Galilée parce que ce qu’il voyait était impossible selon les théories d’Aristote…

 

Source : Futura Sciences.

 


Regardez ce reportage qui explique bien la dissimulation par les gouvernements de cette technologie simple, illimitée, et bien sur gratuite, qui mettrait a genoux les complexes, et les supers entreprises de l’energie et bancaire etc …

 

Une fois de plus le travail se fait contre l’humanité, et pas pour l’humanité !

C'est bien sur l'armée qui gere cela à présent.
 

A vous de juger...


Commenter cet article

crami25 09/08/2011 03:00



FUSION FROIDE - Archives oubliées, al-fred par frenshNef59dk


 


Voici peut être le fichier dailymotion supprimé, de l'article.



bombi 15/12/2009 12:06


Tres interressant, juste rebondir sur l'un des commentaire plus haut.

fusion froide, car elle se produit à température ambianrte, contrairement à une fusion traditionnelle qui necessite un apport consequent d'energie pour amorcer, et entretenir la reaction.

215 degré c'est peu, mais ce n'est pas ce qu'il faut retenir, ce qui est important c'est le rendement, 1000%! c'est énorme!


Marc Legrand 13/11/2008 15:51

Très intéressant et prometteur, en effet.Attendre et voir, comme disent les Anglais. ^^

Belegaer 21/08/2008 14:07

Super interessant, et dérangeant aussiIl m'apparait deux choses :- Le terme "fusion froide" est faux, au vue de ce reportage, j'appelerai ca "fusion propre"mais le plus important : - Dans un monde tel que le notre, comment des entreprises privées n'ont elles pas pu développer enfin cette technologie? En général les nouvelle technologie suplante rapidement le reste, comme l'aviation par exemple. Comment ce fait il qu'on ne voit pas des usines de productions d'énergie basé sur ce concept.Sinon, pour moi, ce qui me laisse septique : Le dégagement de chaleur semble être avéré, mais le dégagement de chaleur reste faible (215 °C c'est pas énorme)j'ai du mal à imaginer comment  a partir de ces 215 ° on peut fournir autant d'énergie.Mais bon, je suis pas scientifique, et je souhaite que tout cela finissent par apporter de l'énergie propre au monde.Imaginer une voiture électrique sans batterie, alimenté avec un moteur à fusion.... Ca me parait plus improbable qu'un ascenseur spatial... Peu être autant que de voler il y a quelques centaines d'années...j'aimerai faire l'expérience moi même, mais trouver les éléments nécessitant cet expérience doit être impossible pour un particulier, dommageAutre aspect : Celui de la concurence entre scientifique pour obtenir des financement... Je pense que c'est le noeud du probleme.... L'homme encore une fois, dans toute sa bétise...merci pour cet interessant article

fidia 19/08/2008 07:41

Ca fait des années que des gens travaillent sur ce type d'expériences, et des labos amateurs reproduisent sans soucis les expériences mises en évidence par Stanley Meyer. Les brevets sont déposés et disponibles pour le public, la reproductibilité démontrée. Tant que les autorités imposeront un compteur d'énergie pour chaque ménage, ces systèmes seront ignorés, discrédités, et tant qu'on aura pas compris qu'il ne faut pas parler de fusion froide, mais qu'un autre terme doit être trouvé, le sujet restera risible au niveau dogmatique, et non médiatisé.

wizzil 17/08/2008 23:31

sujet passionnant !

étoiled'O 17/08/2008 20:47

Merci d'avoir pris du temps pour un 'tit passage ! J'avoue : c'est un blog de fille mais pas conventionnel ce qui fait que j'apprécie chaque visite : CQFD !!!

étoiled'O 17/08/2008 19:21

"L'une des manière d'induire un choix est de proposer trois éléments innaceptables plus celui qu'on veut faire accepter. Il suffit ensuite de se livrer... à des concessions sur les éléments innacceptables et ce qu'on souhaitait voir approuver va alors de soi." ☼

UN chouka 16/08/2008 11:30

J'ai un peut lu quelques  ouvrages hèrmétiques ,dont hélas je n'ai rien retenu de concret. :-(((La transmutation est une chose qui semble inclur des paramètres mystèrieux pour celui qui comme moi  vit dans la tèchnique simple .De mon point de vue,l'alchimie ,s'adresse davantage a l'adèpte qu'a la matière ...............................?Serait'ce plus un sujet pour  "souffleur"  que d'alchimiste,mais ce n'est peut etre qu'une grosse illusion trompeuse  justement ?"Autour de moi", ce sujet a ete abordé de nombreuses fois,et cela depuis tres longtemps  .Pourquoi en dehors du fait que c'est aparament une fusion froide,donc sans danger secondaire a une petite échelle,il n'y aurait pas d'autres retombées pèrnicieuses inconues,voir difficilement apréhandable avec notre minuscule connaisance actuelle de ces choses?En revanche le traitement de déchets radioactifs par cette "tèchnique ",ne semble pas avoir trouvé sa voie ,malgrés les gros èspoires,peut etre naifs , qui etaient nés de cette tèchnique ?domage !