Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Il y a 39 ans déjà, Le 16 juillet 1969 à 13 h 32...

Publié par MERLIN sur 31 Août 2008, 14:53pm

Catégories : #Découvertes Scientifiques...

Le 16 juillet 1969 à 13 h 32, Apollo 11  emmène le commandant de bord Neil Armstrong, le pilote du module de commande Michael Collins et le pilote du module d’atterrissage Edwin Aldrin en orbite de transfert.  


2 heures 33 minutes plus tard, le gros moteur du troisième étage est remis en route, arrachant l’ensemble à l’attraction terrestre et le propulsant vers la Lune, autour de laquelle il se place en orbite 75 heures après le lancement.

 

                                        Départ d'Apollo 11. Crédit Nasa

 

 

Le 20 juillet, Armstrong et Aldrin prennent place à bord du module d’atterrissage Eagle et celui-ci se sépare, s’inscrivant sur une orbite elliptique à 15 km d’altitude. Puis le moteur de descente est mis en route et la trajectoire s’incurve vers le sol. A 20 h 17m 40 s, après quelques manœuvres destinées à éviter un cratère important, les témoins de contact s’allument à bord de l’étroit habitacle et la pompe à carburant est coupée. Eagle se pose dans la Mer de la Tranquillité. 

Le reste de la mission s’accomplira comme dans un rêve. Kennedy avait gagné son pari à titre posthume, la nation américaine tout entière était euphorique et le faisait savoir, n’hésitant pas à annoncer l’arrivée prochaine d’hommes sur Mars…

La mission ... 

Comparativement aux missions Apollo ultérieures, les objectifs scientifiques de celle-ci, essentiellement dédiée aux premiers pas humains sur notre satellite, étaient relativement modestes.

 

Au cours de leur unique sortie, les astronautes ne parcoururent qu’environ 250 mètres à la surface en 2 h 31 mn. Armstrong fut le premier à descendre l’échelle du LM, et prononça les paroles qui devinrent immédiatement historiques : «

That's one small step for a man, one giant leap for mankind. », ce qui se traduit par « C'est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l'humanité ».  

 

Il est à noter que cette phrase a été sujette à polémique, car suite à une faiblesse des transmissions, l’article « a » (un) s’est perdu dans le bruit de fond, ce qui devenait « That's one small step for man » ou « C'est un petit pas pour l’Homme », ce qui en modifiait complètement le sens. Finalement, l’article « a » fut réintroduit dans le compte-rendu officiel, avec l’accord des astronautes.


Rameau d'olivier en or (16,5 cm de long) déposé sur la Lune par Armstrong, témoignant des intentions pacifiques du programme lunaire américain. Crédit Nasa

 

 

Sur la Lune, le premier geste d’Armstrong fut de ramasser un échantillon de sol et de le disposer dans une poche de sa combinaison afin de ramener au moins quelque chose en cas de retour d’urgence. Aldrin le suivit bientôt et ensemble, ils installèrent un réflecteur laser et l’orientèrent soigneusement (une précision de 5° était nécessaire sous peine de ne pouvoir l’utiliser depuis la Terre).

 

Il permettra ensuite de mesurer en permanence la distance Terre-Lune avec une précision centimétrique. Un sismomètre, le premier à fonctionner sur le sol lunaire, fut aussi disposé à quelques dizaines de mètres de l’atterrisseur.  

 

Durant ce temps, les techniciens de Cap Canaveral tentaient de déterminer l’endroit exact où le vaisseau s’était posé. En effet, Aldrin avait été gêné par les alarmes qui lui vrillaient les oreilles durant l’approche, signalant que l’ordinateur de bord était saturé, ce qui lui avait fait enclencher l’allumage du moteur de descente avec un dixième de seconde de retard.  

Cela avait suffi pour que le LM atterrisse 7 kilomètres au-delà de l’endroit initialement prévu. Plus tard, l’analyse des données révéla qu’au moment de l’atterrissage, le LM ne disposait plus que de 16 secondes de réserve de carburant.

 

 

Le cratère évité par Apollo 11, qui donna des sueurs froides aux astronautes... et à la Nasa. Crédit Nasa

 

 

Le retour faillit poser un sérieux problème… en réintégrant le LM tout en se contorsionnant, Aldrin brisa l’interrupteur déclenchant la mise en route du moteur de remontée. Celui-ci étant du type à poussoir, le seul moyen de l’actionner était d’y introduite une pointe suffisamment solide et fine. L’astronaute démonta un stylo à bille (de marque Fisher Space Pen, toujours commercialisé aujourd’hui), et utilisa la cartouche à cette fin.

 

Le retour s’effectuera sans le moindre incident, et le 24 juillet à 16 h 50, le module de commande d’Apollo 11 amerrira dans l’océan Pacifique où l’équipage sera récupéré, ainsi que 21,7 kg de précieux échantillons lunaires.




L'emblème d'Apollo 11 fera à jamais partie de l'Histoire de l'Humanité. Il avait été dessiné par Michael Collins, le troisième homme de la mission, resté en orbite lunaire. L'aigle avait été récupéré dans un magazine National Geographic (qui ne se plaignit jamais du plagiat) et le rameau d'olivier ajouté pour souligner le caractère pacifique du programme.


Source : Futura sciences.

 

 

Commenter cet article

porthault pierre 19/11/2010 11:39



mon cher francisco , tu me parle de UN caillou , moi je te parle des quelques 300 kg rapporte ! Et les analystes francais qui ont bossè dessus , n 'ont rien trouve de terrien ! le bruit court que
un caillou ne serait pas lunien mais martien ! Bref , on cause mais ce ne sont que des supputations ! Par contre que le USA aient une base Selene ( si ce n'est deux ) sa j'ai de forte
presomptions ! De plus en cooperation avec les Sovietiques ! RE SUPPUTATIONS parce que pas de grain a moudre.


A plus l'ami                              pierre



francisco cuervo 19/11/2010 11:05



cher pierre,le caillou soit disant rammassé par les non moins cosnonautes americains,et offert genereusement au canada,s'est révélé etre un morceau de bois fossilisé et en plus terrestre 
.cette information, a été publlé dans la presse mondiale.  le corbeau



porthault pierre 18/11/2010 22:32



Salut les Gens !


 Eh oui , j'avais plein de cheveux ( courts because muilitaire ! ) toutes mes dents , et 21 ans ! Je suis assez daccord avec toi Leinx , mais j'ai une approche un peu plus paranoiaque ! En
supposant que le telephone rouge serve a se mettre daccord sur tel ou tel sujet ? Et que personne ( accord tacite) ne vienne faire c.... l'autre ? VERTIGINEUX NON ? Rappelle  toi les
missiles a Cuba , et apres la crise de Berlin avec les chars lourds devant la porte de Brandebourg ( 1000 ou a peu pres ! ) , et       rien ! De plus vu les qualite
de vol du prototype du LEM  ( 3 vols , 3 crashs ! ) , pour moi c'est la que le bas blesse . La saturne , ok , la capsule Apollo ok , le lem ????? . Mais au ovations faites pour feliciter les
USA pour ces vols , ( memes les sovietiques si sont mis ) , si ce n'est qu'un enorme canular , les USA ne s'en releveront pas ! Et ce ne sera que justice !


  Mais alors , petite question a 100.000.000.de dollards : qui a ramene les caillous ? Et surtout     AVEC QUOI ?


  Bonne nuit les
Aminches                                
pierre



Leynx 18/11/2010 18:50



Concernant cette théorie qu'il était impossible d'envoyer un vaisseau habité par des humains sur la Lune en 1969 et que l'entière mission Appolo 11 s'est faite en studio ou dans le désert du
Nevada comme la fameuse "Area 51", je trouve intéressant le fait que les soviétiques toujours prêts à découdre avec ces chiens d'impérialistes américains en plein guerre froide et qui avaient les
connaissances, les moyens techniques de mettre à jour la supercherie et de le prouver ne l'aient jamais fait.


 


Dura Leynx Sed Leynx



crami25 16/11/2010 22:24



Le corbeau,


Vous n'êtes pas dans le faux, mais votre vision des choses est restreinte. Vous oubliez toutes les technologies secrètes qui ont du faire parti du voyage...


 


L'exploration de l'espace se vit à 2 niveaux d'évolution (1 public, et 1 secrète). Le niveau secret est beaucoup plus avancé, techniquement. Pour l'opération des missions d'appollo, qui à
répétition à fini avec la mission appollo 20 (secrète), tout laissse à penser que les 2 niveaux d'évolution ont été conjugué ensemble, dans un intérêt général.


 


Il y a bien eu tout une mise en scène, par des trucages et des films montés d'avance, en tout bon cinéfil. Mais il y a bien eu aussi "le voyage sur la lune". Pour des raisons diverses et
variées, pas trop dur à comprendre, il y avait des motivations, tout azimut. La différence consiste à penser qu'elles ne sont pas censées êtres connues. Ce qui a motivé tout cette
mascarade.



francisco cuervo 11/10/2010 23:55



mais enfin merlin,quel est l'homme sain d'esprit qui peut encore croire a cette farce gigantesque monté par nixon et le cineaste anglais kubrick.les techniques scientifiques des années 1969,ne
permettaient  pas de traverser la ceinture de van allen qui protege la terre des radiations mortelles venant du soleil ,sur la lune,au soleil il fait 120 degres ,a l'ombre moins 140
degres,les films de l'epoque photo-camera etaient en celluloid,avec ces variations de temperature brutales,ils tomberaient en poussieres,soyez logique ,en 1969 j'avais 30 ans et j'etait devant ma
télé,tout m'a choqué,la descente du cosmaute camera derriere-lui,et lorsqu'il pose le pied sur la soit-disant lune,vue du lem et de l'acteur de ce fake,d'une camera loin de 15 metres,en face
?????il y avait donc quelqu'un en face qui attendait pour filmer , il y a milles details invraisemblables,la lune c'est le vide,ok,la combinaison ,la chaussure,du soit-disant cosmonaute devrait
etre remplies d'air donc gonflées,et dans les photos vous les voyez ,plissees,collées au corps ,je pourrais passer  des heures a vous dire toutes les invraisemblences que j'ai relevé ...ne
soyez jamais gogo ...le corbeau