Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Une importante brèche dans le champ magnétique Terrestre…

Publié par MERLIN sur 1 Janvier 2009, 12:28pm

Catégories : #Découvertes Scientifiques...


 

On vient de découvrir une brèche dans le champ magnétique terrestre.  Une brèche comme on en a jamais vu. 

 

Le plus mystérieux est que la brèche se trouve au nord, là où on n'en trouve jamais; habituellement c'est au sud.  Mais en plus d'être au nord, elle est immense.  Cela permet au rayon cosmique du soleil d’ entrer sur la Terre sans barrière.

 

 


Cela charge de plasma la magnétosphère, ce qui peut créer des coupures de courant; faire griller les systèmes électriques..etc

 

De récentes observations satellite révèlent le plus gros trou observé à ce jour dans le champ magnétique protégeant la Terre de la plupart des éruptions solaires violentes, souligne une étude de la NASA.

 

On sait depuis longtemps que le champ magnétique terrestre est un peu comme une maison vétuste pleine de courants d'air, qui laisse parfois passer de violentes éruptions de particules chargées électriquement en provenance du Soleil. Un phénomène qui peut perturber les télécommunications satellitaires et terrestres.

 

La nouvelle étude se fonde sur les observations réalisées l'été dernier par Themis, une flotte de cinq petits satellites de la NASA. Elle montre que le champ magnétique terrestre génère occasionnellement deux fissures qui permettent au vent solaire -un flux de particules chargées électriquement éjectées par le Soleil à la vitesse de 1,6 million de km/h- de pénétrer dans la haute atmosphère de la Terre.

 

Themis a mesuré une couche de particules solaires d'au moins 6.400 kilomètres d'épaisseur dans la partie extérieure de la magnétosphère terrestre, ce qui constitue la brèche la plus importante découverte à ce jour dans le champ magnétique.

 

 

 

Ce trou était "en expansion plutôt rapide", a précisé mardi Marit Oieroset, scientifique de la mission Themis, lors d'une conférence de l'Union américaine de géophysique organisée à San Francisco.

 

De telles brèches sont temporaires. L'une d'elles, observée l'an dernier par Themis, a par exemple duré environ une heure, précise M. Oieroset. Les éruptions solaires constituent un danger potentiel pour les astronautes en orbite autour de la Terre, mais sont généralement sans danger pour les populations sur Terre.

 

L'étude a été financée par la NASA et la Fondation nationale américaine des sciences (NSF).

 

Les scientifiques pensaient initialement que les plus grandes "brèches solaires" se produisaient lorsque les champs magnétiques de la Terre et du Soleil étaient orientés dans des directions opposées. Mais les données collectées par Themis montrent l'inverse.

 

Elles ont révélé qu'il y avait vingt fois plus de vent solaire qui rentrait dans le bouclier protecteur terrestre lorsque les champs magnétiques étaient alignés, souligne M. Oieroset.

 

Cette étude pourrait influer sur la manière dont les scientifiques prédisent la gravité des tempêtes solaires et leurs effets sur les réseaux électriques, et les télécommunications aériennes, militaires et satellite.

 

Les satellites Themis ont pour mission de découvrir l'origine de brèves mais puissantes perturbations géomagnétiques dans l'atmosphère de la Terre.

 

 

Source :

http://science.nasa.gov/headlines/y2008/16dec_giantbreach.htm

 

http://fr.news.yahoo.com/3/20081217/twl-sc...ou-1be00ca.html

Commenter cet article

Leynx 10/12/2010 16:27



@ Francisco Cuervo


 


IL semblerait que cette " news " ne soit pas si diffusée que ça. Une simple recherche Internet sur cette information permet de voir que cette annonce est plus relayée par les sites et les
blogs spécialisés dans le paranormal (pour classer large) que dans la presse internationale.


 


De plus, les plans des " bunkers" seront finis en 2012, mais pas les abris eux-mêmes. La Russie prévoit peut-être les problèmes à venir avec la Corée du nord, l'Iran, la Chine, le Japon.



Crami25 10/12/2010 12:19



Possible !


 


Mais je reste sceptique sur ces explosions... La russie en tout cas est peut être plus exposée que nous, relatif à sa configuration géographique. On ne sera pas tous égal au danger de cet
ordre.



francisco cuervo 10/12/2010 10:45



cher crami 25, aujourd'hui  10 décembre 2010  la russie  vient  d'annoncer, dans la presse internationnale, qu'elle  mettait  en  chantier la construction
autour des grandes  villes  russe,et cela  le plus vite  possible, d'énormes  bunkers  enterrés  profondément  pour  protéger   les
russes  des effets  de l'énorme  explosion  solaire  du 12,12 2012, qui passant par le trou  dans  la ceinture de va allen  ,provoquera, des
destructions  catastrophiques.le corbeau



Crami25 09/12/2010 19:55



"plausible"



Crami25 09/12/2010 19:54



M. le corbeau,


 


Décidément, vous insistez sur l'hypothétique fake de la mission apollon de 1969... Des explications plus "pausible" vous ont été fournies sur un autre post... J'espère que vous avez
rectifié votre approche, depuis le temps.


 


Ceci dit, le sujet d'ici ne concerne pas les missions passées sur notre lune, mais juste sur le constat de trou magnétique, avec toutes les conséquences que ça peut
occasionner. 


 


A ce titre, on peut penser qu'il y a toujours eu périodiquement des trous. La différence me laisse croire que nous nous en apercevons "que" depuis peu, grace à des équipements, que nous
n'avions pas dans le passé.


 



francisco cuervo 11/10/2010 23:04



article tres interessant qui me confirme,ce que je me doutais depuis fort lontemps,le non-alunissage americain sur la lune.a moscou mes amis scientifiques russes,riaient de ce fake,car me
disaient-ils,les techniques des annees 1969, ne permetaient pas de franchir la ceinture de van allen ,qui protege la terre ,des radiations mortelles venues des emissions solaire.les cosmautes
auraient été cuits comme des homards,hors de cette ceinture.et c'est pourquoi,apres la projection du film de kubrick tourné,a londres,cette farce magistrale,de nixon,depuis 50ans,personne n'est
retourné sur la lune et ne pourra aller sur mars sans d'immenses progres de protection des capsules,peut-etre en or massif ,pour arreter les radiations mortelles ....le corbeau



porthault pierre 20/01/2009 07:06

        bonjour , il y a peut etre une raison a la formation de ce " trou" .Je m'explique , j'ai lu dernierement que le retournement de la Terre etait en preparation ( 42 mois ), et , pour que cela se passe au mieux , il faut qu'il n'y est plus de glace au pole nord .Donc ce trou permet un bombardement intense de rayonnements " durs", donc logiquement , une " evaporation" rapide de la glace .voila , c'est une " idee" sans pretention. A plus          pierre 

porthault pierre 20/01/2009 07:05

        bonjour , il y a peut etre une raison a la formation de ce " trou" .Je m'explique , j'ai lu dernierement que le retournement de la Terre etait en preparation ( 42 mois ), et , pour que cela se passe au mieux , il faut qu'il n'y est plus de glace au pole nord .Donc ce trou permet un bombardement intense de rayonnements " durs", donc logiquement , une " evaporation" rapide de la glace .voila , c'est une " idee" sans pretention. A plus          pierre 

Merlin 01/01/2009 20:59

Voila quelques infos en sus Bernadette mais il faut savoir que ce phénomène est encore tres mal connu...
Le Soleil émet de la lumière dans une large gamme spectrale. Dans l'extrême ultraviolet, son rayonnement électromagnétique est assez énergétique pour arracher des électrons à l'oxygène et à l'azote de l'atmosphère, au-dessus de 80 km, créant ainsi l'ionosphère. Celle-ci sert à la fois de bouclier à la planète, et de réflecteur pour les communications radio entre les pays. Dans l'ionosphère naviguent en outre les satellites. Enfin, l'ionosphère constitue un laboratoire naturel de plasma (c'est-à-dire un mélange de gaz neutre et de gaz ionisé) difficile à étudier en laboratoire et qui constitue plus de 99 % de l'Univers.
En outre, le Soleil perd en permanence des électrons et des ions dans un flux appelé le " vent solaire ". En l'absence du vent solaire, le champ magnétique terrestre serait en première approximation celui du dipôle magnétique. L'impact du vent solaire avec le champ magnétique de la Terre produit un phénomène comparable au vent d'une soufflerie sur un obstacle : une onde de choc à l'avant, qui conduit les particules solaires à contourner la Terre à environ quinze rayons terrestres (96 000 km) de son centre. Notre planète se trouve donc confinée dans une cavité : la magnétosphère. Ecrasée sur la Terre par le vent solaire côté jour, cette magnétosphère s'étend en une longue queue magnétique de plusieurs dizaines de rayons terrestres côté nuit, où à environ trente rayons terrestres, les particules d'origine solaire se retrouvent en une zone encore mal connue. Une partie de ces particules est expulsée vers l'espace, le reste retournant vers la Terre. C'est par cette brèche que des électrons et des ions du vent solaire peuvent pénétrer dans la cavité magnétosphérique. Ils se rapprochent de la Terre jusqu'à ce que le champ géomagnétique devienne assez intense pour les piéger. Ils " spiralent " alors autour des lignes de force du champ et vont se précipiter dans l'atmosphère au niveau des pôles, sur un ovale situé typiquement entre 65 et 75 degrés de latitude. Au cours de ce retour vers la Terre, sous l'action conjointe (encore mal comprise) du champ magnétique et du champ électrique présents dans ces régions, ces électrons sont accélérés jusqu'à une dizaine de milliers de km/s. En s'engouffrant dans l'atmosphère, les particules entrent en collision avec celle-ci. Certaines collisions ionisent les atomes et les molécules, d'autres collisions réfléchissent les électrons et les ions vers l'autre hémisphère. Le troisième type de collisions, qui est le plus important quantitativement, concerne celles qui excitent le gaz neutre. Enfin, les électrons précipités et cascadés vont chauffer les électrons ambiants par friction dans des proportions considérables. Les ions, atomes et molécules excités reviennent à leur état d'équilibre en émettant du rayonnement, entre autres dans le visible. C'est le phénomène d'aurore polaire : boréale au nord, australe au sud.
Cependant, entre le côté jour et le côté nuit, les lignes de force du champ magnétique terrestre sont ouvertes sur l'espace interplanétaire. Les particules du vent solaire peuvent s'engouffrer dans ces " cornets polaires " et se précipiter vers l'atmosphère. C'est la seconde brèche dans la carapace magnétique terrestre. En outre, dans ces régions, des ions de la haute atmosphère peuvent s'échapper de la magnétosphère. Cette région reste jusqu'à ce jour relativement mal connue.
Un effort sans précédent a été engagé pour comprendre ces phénomènes physiques et les mécanismes qui en sont à l'origine, EISCAT et l'Eiscat Svalbard Radar (ESR) étant une composante indispensable de cet effort international.
Eiscat Svalbard Radar consiste en une antenne de 32 m de diamètre et en un émetteur/récepteur à environ 500 MHz, qui permettra d'étudier l'ionosphère entre 70 et 2000 km d'altitude sur une bande de dix degrés de latitude. Il délivrera une puissance de 500 kW en des impulsions de quelques dizaines de micro secondes. Cette onde électromagnétique, en traversant le plasma ionosphérique, met en mouvement les électrons, qui réémettent une onde (onde diffusée). La connaissance de la distribution en fréquence de la puissance (le spectre en fréquence) de l'onde diffusée, permet de déduire les paramètres du plasma ionosphérique tels que :- les températures (énergie) des ions et des électrons ;- la densité des électrons ;- la vitesse d'ensemble des ions ;- la fréquence de collisions entre les ions et les particules neutres et la composition ionique. Pour obtenir de telles informations il est indispensable d'avoir une très forte puissance d'émission, un bon rapport signal sur bruit nécessitant des récepteurs refroidis et un traitement du signal très sophistiqué. Le radar ESR prend en compte toute ces spécificités.
Les recherches autour de EISCAT et ESR sont essentiellement fondamentales. Le radar a été conçu et construit pour étudier l'atmosphère et l'ionosphère polaires. L'étude du couplage magnétosphère - ionosphère - thermosphère avec son système de courants, son champ de convection et la dynamique des neutres est un des objectifs prioritaires. L'échappement des ions de l'ionosphère vers la magnétosphère, le bilan de l'énergie déposée par le champ électrique, par les précipitations dans l'atmosphère terrestre et l'apport au niveau de la Terre que ceci représente est toujours un sujet ouvert. En outre grâce à ESR, on espère découvrir à quoi ressemble la reconnection transitoire entre le champ magnétique interplanétaire et le champ magnétique terrestre, comment est composée l'ionosphère polaire, aussi bien en terme de composition ionique que de températures, ou encore cartographier la circulation ionosphérique globale au dessus de la calotte polaire
La compréhension de tous ces phénomènes a aussi son importance pratique dans les possi-bilités de prédiction de l'activité aurorale. Celle-ci - aurores discrètes ou diffuses - perturbe la propagation des ondes électromagnétiques. La prédiction de cette activité est très importante pour les transmissions d'images de télévision dans les régions polaires, pour les communications radio utilisant les fréquences HF et enfin pour des raisons purement militaires telles que la surveillance de la zone polaire.
(D'après CNRS-Info numéro 326 (1/07/96)

Couturier Bernadette 01/01/2009 20:36

Rebonjour,J'ai effectivement mis un lien sur mon blogMais je voudrais pouvoir en mettre plus et savoir pourquoi 
Les scientifiques pensaient initialement que les plus grandes "brèches solaires" se produisaient lorsque les champs magnétiques de la Terre et du Soleil étaient orientés dans des directions opposées. Mais les données collectées par Themis montrent l'inverse.
Bernadette Couturier
 

Dracip27 01/01/2009 19:00

Juste un petit coucou de Dracip27 qui se promène. Bonne soirée

susanna 01/01/2009 16:48

Je sais que cela aura l'air stupide comme réflexion mais ... l'Homme envois peut être trop de choses dans l'espace!?!?!? Peut-être sa curiosité finira-t-il par le détruire!

wizzil 01/01/2009 16:29

héhé, je trouve ça plutôt de bon augure !Qui sait ? Si cela pouvait correspondre à une brèche dans les consciences.. Je te souhaite une merveilleuse journée pour ce début 2009 !

MERLIN 01/01/2009 21:03



Pourquoi pas Wizzil, ca serait bien également une bonne grosse brechce dans les consciences de certains en effet...



Couturier Bernadette 01/01/2009 13:35

Bonjour,Rectifier l'orthographe au moins ici j'ai lu rapidement ensuite
On vient de découvrir une brèche dans le champ magnétique terrestre.  Une brèche comme on en a jamais vu.  Vue puis qu'on a accord avec le complément d'objet direct placé avant (la brèche) ou tourner différemment la phrase 
 
Le plus mystérieux est que la brèche se trouve au nord, là où on n'en trouve jamais; habituellement c'est au sud.  Mais en plus d'être au nord, elle est immense.  Cela permet au rayon cosmique du soleil d’ entré sur la Terre sans barrière.  Cela permet aux rayons cosmique d'entrer (infinitif) remplacer par un verbe d'un autre groupe pour contrôler.
Merci de corriger et d'effacer mon messageBernadette Couturier qui va certainement mettre dans son blog un lien sur cet article au 16 décembre 2008

merkator 01/01/2009 13:29

Très instructif ton commentaire mon cher Merlin. Esperons que ce trou dans le champ magnétique ne durera pas trop longtemps. Ca craint quand même. Amitié.

MERLIN 01/01/2009 21:05


Cette info date du 16/12/08 je ne sais pas ce qu'il en est à ce jour !