Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Le jour où la Terre s’arrêtera…

Publié par MERLIN sur 26 Février 2009, 10:59am

Catégories : #Infos cachées


Le jour où la Terre s’arrêtera…

 

 

Parmi les nombreuses catastrophes qui nous menacent (séismes, changement climatique, dépression mondiale, astéroïde, grippe aviaire, complots, docteurs Folamour…etc), il en est une qui gagne à être connue : le méga-orage magnétique qui ferait craquer tout le réseau électrique mondial et ce qui en dépend.



 

Plus d’Internet, plus de télécoms, plus de GPS, plus d’électricité. Black-out et chaos, les avions qui tombent, les ascenceurs qui bloquent.

 

Grâce à d’anciennes données retrouvées à l’observatoire de Colaba en Inde, une équipe de chercheurs a pu préciser le scénario d’un gigantesque orage magnétique qui frappa la Terre en 1859. Et selon eux, un tel événement pourrait bien se reproduire.

 

Pour les cercles scientifiques où sont abordées les questions touchant aux éruptions solaires, les événements des 1er et 2 septembre 1859 constituent la mère des tempêtes magnétiques. Même à l’époque, il y a 150 ans de cela, beaucoup de gens comprirent que quelque chose d’exceptionnel venait de se produire.

 

En quelques heures, les câbles télégraphiques qui parcouraient l’Europe et les Etats-Unis furent mis hors service, provoquant de nombreux départs de feux, tandis que l’on put observer des aurores qui n’avaient plus grand chose de boréal, puisqu’elles étaient visibles depuis Rome, la Havane ou Hawaii.

 

Ce qui s’est produit en 1859 était la combinaison de plusieurs évènements qui se déroulèrent à peu près simultanément à la surface du Soleil. S’ils s’étaient produits de façon isolée, ils ne seraient de toute façon pas passés inaperçus. Mais concentrés sur une même période, ils ont déclenché la plus violente perturbation qu’ait jamais connue l’ionosphère terrestre.

 

 " Ils ont déclenché l’archétype de l’orage magnétique" confirme Bruce Tsurutano, physicien des plasmas du JPL.

 

Pour commencer à comprendre ce que cet orage magnétique avait d’exceptionnel, il faut d’abord se familiariser avec les chiffres vertigineux que manipulent quotidiennement les physiciens des plasmas. D’un diamètre supérieur à 1 400 000 kilomètres, le Soleil concentre 99,86% de la masse totale du Système Solaire.

 

Son volume pourrait abriter un million de planètes semblables à la Terre. A chaque seconde, l’énergie qu’il rayonne équivaut à celle dégagée par l’explosion simultanée de 100 milliards de tonnes de TNT.

 

Mais ce flux d’énergie n’est pas constant. Une inspection minutieuse de la surface solaire révèle un enchevêtrement turbulent de lignes de champs magnétiques et d’arches de plasma, le tout parsemé de taches sombres et mouvantes.

 

Parfois, un événement survient à la surface du Soleil qui libère une énorme quantité d’énergie sous la forme d’une éruption solaire, encore appelée éjection de matière coronale, une bouffée explosive de gaz très chauds et électriquement chargés dont la masse totale peut dépasser celle du mont Everest.

 

On peut retracer aujourd’hui le scénario de ce qui s’est passé pendant la canicule de l’été 1859 : le 28 août, on a remarqué la formation de nombreuses taches à la surface du Soleil. Les taches solaires sont des régions où règnent localement des champs magnétiques particulièrement intenses. Ces champs magnétiques s’entrelacent, et l’énergie magnétique résultante peut générer une soudaine et violente libération d’énergie appelée éruption solaire.

 

Entre le 28 août et le 2 septembre 1859, plusieurs éruptions furent observées. Mais le 1er septembre, c’est une gigantesque éruption qui se produisit. Pendant près d’une minute, la quantité d’énergie rayonnée par le Soleil dans la région de l’éruption fut le double de la normale.

 

" Cette éruption s’accompagna de la libération explosive d’un énorme nuage de plasma, une éjection de matière coronale " poursuit Tsurutani. " Ces éjections ne se dirigent pas toutes vers la Terre. Celles qui le font mettent en général entre trois et quatre jours pour atteindre notre planète. Celle de 1859 fut sur nous en 17 heures et 40 minutes.

 

Cette éjection de matière coronale était non seulement très rapide, mais les champs magnétiques qu’elle contenait étaient très puissants et en opposition directe avec le champ magnétique local de notre planète. Cela signifie que l’éjection de matière coronale du 1er septembre 1859 a complètement submergé le champ magnétique terrestre, permettant aux particules chargées de pénétrer dans la haute atmosphère terrestre.

 

Le résultat d’un tel évènement fut une féerie lumineuse, et de façon moins sympathique la mise hors circuit des réseaux électriques et des systèmes de communication. En 1859, le télégraphe fêtait à peine ses 15 ans et le réseau électrique mondial était encore au berceau.

 

En 1994, un orage magnétique endommagea sérieusement deux satellites de télécommunications, provoquant des interruptions dans les programmes des radios et télévisions canadiennes. D’autres ont affecté quantité d’installations, depuis les téléphones cellulaires jusqu’aux réseaux d’approvisionnement en électricité, en passant par le GPS.

 

En mars 1989, un orage magnétique bien moins intense que celui de 1859 mit au tapis pendant 9 heures le réseau électrique d’Hydro Québec, au Canada. Les pertes provoquées par cet événement furent estimées à plusieurs centaines de millions d’euros.

 

" La question qui m’est souvent posée est de savoir si une pareille tempête magnétique est susceptible de se reproduire un jour, et quand poursuit Tsurutani.  Je réponds alors que c’est fort possible, et qu’elle pourrait même être encore plus violente que celle de 1859. Mais pour ce qui est de la date à laquelle elle se produira, nous n’en savons tout simplement rien !

 

Source :Libération & cidehom.com

 

La surveillance de l'activité solaire peut aider à prédire certaines perturbations dans la propagation des ondes dont les conséquences peuvent être graves pour les télécommunications.

 

En 1965, une énorme panne avait plongé les habitants du continent Nord-Américain dans l’obscurité, soit 30 000 000 de personnes sur 200 000 km². En 1989, c’est une même panne qui a touché 6 000 000 de personnes au Québec.

 

Il faut savoir qu’un tel événement comme en 1859, ou plus violent s’il devait se reproduire, serait une véritable catastrophe, car les transformateurs grilleraient tous.

 

Aujourd’hui, avec la forte interconnexion des réseaux électriques européens par exemple, le dysfonctionnement d’une partie du réseau n’est plus un problème régional, mais affecterait plusieurs pays.

 

Les réseaux modernes de transport d’électricité sont raccordés à la masse par les transformateurs ce qui crée un parcours de moindre résistance au courant induit par les tempêtes magnétiques. Les courants induits par le champ magnétique terrestre s’écoulent dans les enroulements des transformateurs des postes de conversion, ce qui produit un champ magnétique supplémentaire qui peut saturer le cœur des transformateurs.

 

Cette saturation produit une surchauffe des transformateurs et une défaillance des relais et des autres appareils du réseau. Le système de protection du réseau perçoit cette situation anormale et désactive la transmission d’électricité ce qui entraîne différents problèmes allant de l’interruption de courant de certaines lignes, à l’effondrement complet du réseau privant d’électricité des villes entières.

 

Pour éviter d’endommager leurs réseaux de transmission d’électricité, les compagnies d’électricité ont créé des procédures spéciales d’exploitation pour les fortes tempêtes géomagnétiques. Pour être prêtes à réagir et déclencher des actions pour protéger leur réseau, elles surveillent la météo spatiale pour connaître la gravité et l’intensité des courants induits par le champ géomagnétique.

 

Des aurores, causées par la recombinaison dans l'ionosphère de protons en provenance du Soleil, seraient observées partout sur la planète. Les astronautes de la Station spatiale internationale se mettraient  à l'abri par mesure de précaution.

 

Or récemment on a découvert une importante brèche dans le champ magnétique observée par la NASA…

 

De récentes observations satellite révèlent le plus gros trou observé à ce jour dans le champ magnétique protégeant la Terre de la plupart des éruptions solaires violentes. Voir ici le sujet consacré :

Une importante brèche dans le champ magnétique Terrestre…

 

Les scientifiques pensaient initialement que les plus grandes "brèches solaires" se produisaient lorsque les champs magnétiques de la Terre et du Soleil étaient orientés dans des directions opposées. Mais les données collectées par le satellite Themis montrent l'inverse.

 

Elles ont révélé qu'il y avait vingt fois plus de vent solaire qui rentrait dans le bouclier protecteur terrestre lorsque les champs magnétiques étaient alignés, souligne M. Oieroset.

 

Cette étude pourrait influer sur la manière dont les scientifiques prédisent la gravité des tempêtes solaires et leurs effets sur les réseaux électriques, et les télécommunications aériennes, militaires et satellite.

 

Mais le pire c’est que ces coupures électriques dureraient dans le temps, des mois tout au mieux, mais plutôt des années, car fabriquer les transformateurs spéciaux prend des années, et pendant ce temps la :

 

Les habitants doivent se débrouiller alors que le courant est coupé : embouteillages géants, panique généralisée, hôpitaux paralysés, le chaos est total. Privées d'électricité, les cités modernes retournent brusquement au Moyen Age.

 

Plus de télé, plus de feu rouge, plus de transport, plus de magasin ouvert, livraison impossible de tout ce qui existe, les cultures stoppées, etc etc…

 

Cela ne mettrait pas la race humaine en danger, mais le chaos s’ensuivrait bien vite, un peu comme dans une guerre civile, et à l’heure de la mondialisation, une guerre civile mondiale ?

 

 

Voici un article que je trouve interressant, trouvé sur un blog, je ne dis pas que je l’approuve, mais je le trouve interressant, voyez plutot :

 

Une « Super-tempête » balaye l'hémisphère nord suite à une énorme éruption solaire …

 

Des scientifiques russes se sont alarmé en 2007 après qu’une gigantesque super-tempête sans précédent ait frappé l'hémisphère nord entier de notre planète, répandant mort et destruction. 

 

Depuis les tempêtes de vent records assaillent l'Europe du Nord et les Iles britanniques ; jusqu’à la destruction des récoltes de citrons en Californie ; jusqu’aux dévastatrices tempêtes de neige et de glace assaillant toujours le continent Nord-Américain du Golfe du Mexique aux provinces maritimes canadiennes.

 

Selon les rapports scientifiques russes, à aucun moment de l'histoire enregistrée notre monde n’a connu un tel temps catastrophique à une échelle globale pareille sur une période aussi courte. 

 

Le directeur de l'observatoire de Pulkova en Russie, le Docteur en Sciences Habibullo Abdusamatov, a rendu responsable de cette « super-tempête » ce qu'il dit être un « énorme déséquilibre électrique » créé par l’interaction de la « Comète Red Cow », qui traverse actuellement l’intérieur du Système Solaire, avec le Soleil, causant le 15 janvier 2007 une gigantesque éruption dans la chromosphère sur la face opposée du Soleil. 

 

Abdusamatov a d’ailleurs averti les scientifiques occidentaux, et les gouvernements, qui cachent à leurs citoyens les pleines conséquences, et les dangers, de la montée des températures sur la Terre, que l'Occident continue à attribuer à l'activité humaine qui élève les niveaux de gaz à effet de serre (CO2), mais que Abdusamatov déclare être dues en réalité à des déséquilibres sur notre propre Soleil. 

 

Abdusamatov a de plus prévenu que ce n’est pas seulement notre Terre qui se réchauffe, mais également les autres planètes du Système Solaire ( voir ici le sujet consacré : Un réchauffement au niveau du systeme solaire..., et que le plus grand danger à long terme n’est pas que notre monde poursuive son réchauffent, mais à la place qu’un refroidissement exceptionnel commence à s’abattre sur nous.

 

« Le réchauffement global ne résulte pas de l'émission de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, mais d'un niveau exceptionnellement élevé du rayonnement solaire et d’une longue montée de son intensité durant presque tout le siècle dernier. »

 

« Ce n'est pas un secret que l’élévation de la température des océans du monde déclenche l'émission de grandes quantités d'anhydride carbonique (CO2) dans l'atmosphère. Ainsi l’opinion commune que l’activité industrielle de l’homme est le facteur décisif du réchauffement global a surgi d'une fausse interprétation des relations de causes à effets. »  

 

« L’attribution de l’effet de serre chaude aux propriétés de l'atmosphère terrestre n'est pas scientifiquement corroborée. Les gaz de serre chauffés, devenant plus légers en raison de leur dilatation, montent dans l'atmosphère et ne font qu’absorber de la chaleur [ou plutôt ils ne font que réverbérer la chaleur solaire]. »  

 

« Au lieu du réchauffement global prétendu, la Terre fera face à une diminution lente des températures en 2012-2015. La chute graduelle des quantités d’énergie solaire, prévue atteindre son niveau inférieur en 2040, mènera inévitablement à un gel profond autour de 2055-2060, » a dit Abdusamatov, ajoutant que cette période de gel global durera 50 ans, après quoi les températures remonteront. » 

 

Le soutien de la recherche d’Abdusamatov n’était pratiquement par rapportée dans l'interruption occidentale des eaux du Gulf Stream dans l'Océan Atlantique le 11 décembre, qui a duré 8 jours, se terminant le 19 décembre, et qui a vu cet énorme courant océanique tourner soudainement aux sud de son modèle normal qui va vers les eaux du nord de l’Europe.  

 

Voici d’ailleurs un extrait d’un article de l’Agence Science Presse :

 

La nouvelle, passée discrètement pendant la Conférence de Montréal sur les changements climatiques, rappelle la prémisse du film Le jour d'après : et si le Gulf Stream s'inversait ?

 

Confirmant les pires cauchemars des scénaristes, les climatologues ont en effet mesuré un "essoufflement" du Gulf Stream, ce courant chaud qui, arrivant des Tropiques, donne à l'Europe son climat relativement chaud.

 

Que veulent-ils dire par un ralentissement du Gulf Stream ?

 

En fait, les scientifiques parlent d'un "bégaiement". Autrement dit, un ralentissement qui pourrait n'être qu'épisodique, il faudra des années avant de voir si la tendance se maintient. Mais pour l'instant, ça ressemble plus à une dégringolade qu'à un bégaiement, une réduction de 30% des courants chauds.

 

"Nous ne voulons pas dire que la circulation va s'interrompre, résume au New Scientist Harry Bryden, du Centre national d'océanographie à Southampton. Mais notre découverte nous rend nerveux."

Source ASP : http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2005/cap1212051.html

 

Voilà reprenons la suite de l’article…

 

Ces rapports détaillent en outre que, si les eaux du Gulf Stream cessent entièrement de couler vers l'Europe une situation catastrophique s’abattra sur le continent causant d’immenses pénuries de récoltes et d’énormes déplacements d'européens vers les nations du sud de l'Union Européenne. 

 

Aucune nation n'est peut-être plus affectée par tous ces événements que les USA après leurs énormes pertes de récoltes en Californie, arrivant sur les pertes massives de récoltes de l’été dernier, comme nous l’avons précédemment rapporté dans notre rapport du 26 août 2006 intitulé « La dévastation apparaît pendant que l'économie US implose au milieu du presque total échec des récoltes en Amérique du Nord ». 

 

Plus dérangeant, cependant, demeure la propagande médiatique qui impose aux étasuniens le renforcement des mesures répressives de leurs responsables militaires, qui croient qu'en gardant la vérité sur l’état épouvantable de notre monde ils conjureront la panique de masse avant qu'ils soient prêts à établir pleinement les mesures d'un État policier contre leurs citoyens. 

 

Le plus grand danger demeure donc pour ces peuples le manque de connaissance suffisante sur ce qui va arriver, ils resteront ce qu’ils sont maintenant, non préparés et ignorants des véritables dangers leur faisant face. 

 

 Source : Original : www.whatdoesitmean.com,

Traduction de Pétrus Lombard

Sources Mondialisation Ca

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=4552

 

Posté par Adriana Evangelizt

http://apocalypse.activblog.com/categorie-57885.html

 

 

A vous de juger…

 

.

Commenter cet article

le renard 10/12/2010 16:29



C est faux, la russie n a rien annoncer du genre, c est totalement invente.


ou sinon donne tes sources des presses internationales



francisco cuervo 10/12/2010 10:30



aujourd'hui   10 decembre  2010  ,dans toute la presse  internationnale, la russie  a annoncée  qu' elle  mettait  en chantier, autour  de
moscou  ,la construction  d' enormes   bunkers  et  cela tres vite  ,pour acceuillir  la population russe des évenements  qui  allaient 
survenir  tres  vite ,(énorme  explotion  solaire ????) du 12,12,2012 ????.le corbeau



crami25 29/08/2010 15:38



Certes, il y a danger, et nous ne maitrisons pas le soleil, mais il faut relativer. Il existe des solutions pour palier au manque que peut créer ce désorde. Tout d'abord, tout les
appareils qui ne seront pas mis sous tension, ne seront pas endommagés par une surtension, ou autres. C'est logique, si c'est éteint, ça se préserve. Le sachant par avance, même les satellites de
communication, peuvent être coupés, le temps d'un orage solaire. Ensuite, j'ai compris dans l'article que certaines compagnies d'électricités tentent de palier au problème. Dans ce cas, on peut
penser que certaines installations puissent passer le cap.


 


Devant un tel cas de figure, on peut facilement imaginer une organisation inter-communale ou départementale, pour la création de petite centrale électrique, à énergie variable, comme les
moteurs à conbustion.... De même que certains on des groupes électrogènes pour compenser des coupures possible. Comme les hospitaux ou les grandes structures commerciales, etc... La vie
s'organiserait de nouveau rapidement. Je n'ai aucun doute, la dessus. Ca occassionnerait des ennuis et des manques d'usages sur certains appareils, comme les téléphones portables, mais on peut
vivre sans ça... De même que devant l'ampleur du problème, on pourrait peut être, enfin, profiter de certaines ressources d'énergies libres, cachées pour l'instant à l'usage...


 


Ce qui est sur, c'est que nous le peuple, nous sommes la source de revenu pour les gros bonnets. Ils connaissent, de sur, des solutions pour gagner de l'argent... Dans un cas, comme dans
l'autre, ils sortiront toutes les cartes du jeu, nécessaire à la pérennité de leur salaire. Quitte à sortir du trou, des secrets d'états, bien cachés... Donc, dans un sens, on n'a rien à
craindre. Ca serait juste une nouvelle organisation.     



GEOFFnet 07/04/2010 22:41



depuis longtemps je dis que les données informatiques sont volatiles
et que, si un inventeur crée un champ magnétique capable de volatiliser ces supports , alors on sera
dedans   ... alors imprimons sur support papier nos données importantes(santé,assurances,banque...)



et que restera-t'il à nos descendants de notre mode de vie au XX° siècle? rien par rapport aux les écritures anciennes gravées sur la pierre ou sur papier (quoique volatile aussi)


Je ne pensais pas que l' Univers avait déjà "inventé" ce systeme de suppression des données modernes



vav 16/03/2009 16:17

Bonjour à tous et merci Merlin pour ce blog instructif.En 2003 j'ai souvent dit qu'il nous faudrait un bon orage magnétique pour réveiller les gens et je continue de penser ainsi. Pourquoi ? En n'ayant plus accés aux facilités de notre monde moderne, nous reviendrions, alors, à l'entraide, à la fraternité, ... La masse se rendrait compte que seul nous ne pouvons rien faire. Peut-être qu'à ce moment là, il y aura un "tri" et les "survivants" seront ceux qui auront mis en place (que ce soit intérieur ou extérieur) un système de partage.Au sujet de ces orages magnétiques, j'avais vu un documentaire sur la 5, trés intéressant d'ailleurs, qui donnait l'année 2011 comme départ de ces phénomènes. Malheureusement je n'ai jamais pu le retrouver.

porthault pierre 27/02/2009 17:07

    Salut a vous tous ! Et moi qui n'aime pas le froid ! Plus serieusement , le Commandeur de la flotte Galactique nous l'as dit : " Une " tempete" magnetique annihilera TOUTES les connections electrique" .Ce qui signifie TOUS nos moyens de transport, Tous nos moyens de communication, TOUTESles centrales electriques HS! Donc retour a la case depart .cela sera , passez moi l'expression , un beau bordel ! Et pour courronner le tout le Gulf Stream ralenti ! Les oceanographes ne se trompent pas , maintenant la question est : QUAND ? JE SAIS , je fais l'oiseau de mauvaise augure , mais c'est une ( mauvaise) possibilite pour nous ! Mais le soleil brille et le printemp arrive , vivons le mieux que nous pouvons au jour le jour et remercions de ce que la Vie nous donne .     Amour , Joie et Lumiere pour vous tous   pierre         

Merlin 27/02/2009 08:39

Merci à vous pour vos bons mots, ca fait toujours plaisir.C'est vrai que nous ne sommes pas à l'abri, de cet évenememt tout à fait naurel, mai ravageur pour notre société qui ne s'en remettrait sans doute pas pourtant :Passez un bon WE.

merkator 26/02/2009 23:58

Paradoxalement nous risquons d'aller vers une nouvelle ère glacière. Mais qui a mon avis durera plus de 50 ans. Mais cela fait parti d'un cycle qui reviens de façon régulier. Bien sur aujourd'hui noius accélerons le processus, mais ne pourrons en aucuns cas l'arrèter. Bel article mon chèr, qui fait froid dans le dos certe, mais tellement d'actualité.

Nabilkar 26/02/2009 19:08

Super article Merin! Comme le dit Morgane, après la lecture de ton article Merlin, je ne peux m'empêcher de penser au film "le jour d'après". Je n'y connais pas grand chose dans ce domine, cependant je me suis un peu informé, j'ai donc lu aussi des articles de scientifiques qui disent que l'effet de serre pourrait n'être qu'un prémice à une période glaciaire qui pourrait durer plusieurs centaines d'années...ça fait froid dans le dos c'est le cas de le dire! L'activité solaire est surveillée de près et d'après ce que j'ai lu, la température à la surface de la Terre est en corélation avec les taches solaires (s'il y en a peu ou beaucoup). Je suis d'accord avec toi quand tu dis que s'il n'y avait plus du tout d'électricité sur Terre, il s'ensuivrait un chaos total, d'ailleurs certaines prédictions l'on annoncé.

Morgane 26/02/2009 18:39

Et bien dis donc Merlin, ça fait froid dans le dos tout ça..... Et pourtant.... Tu vois quand j'ai vu la première fois le film le jour d'aprés, il m'a marqué comme jamais un film ne m'a marqué..... Moi je ne suis pas scientifique pour deux sous.... Mais par contre, la médiumnité et autre sciences de ce genres sont plus mon truc, et quand là dessus, tu rajoute les prophéties Mayas, des Indiens Hopis, etc.... on pourrait dire que cette gigantesque tempête solaire est trés proche maintenant.... Mais bon ce n'est que  mon avis....
bonne soirée

Loran 26/02/2009 11:37

Bonjourà propos des risques potentiels je vous recomande une petite visite au site de Jean Marc Jancovici  concernant le rapport Meadows qui fut publié en 1970 et rapidement étouffé pour réapparaître 30 ans plus tard dans le premier rapport du GIEC.Bonne journée