Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


La planète Vulcain, existe vraiment ou pas ...?

Publié par MERLIN sur 17 Mars 2009, 14:35pm

Catégories : #Révélations...


Vulcain, une petite histoire de planètes … 

 

En fait, malgré les apparences, les planètes décrivent dans l'espace des trajectoires simples : ce sont des ellipses. La complexité du mouvement dans le ciel est principalement due au fait que nous observons ce mouvement de la Terre qui elle-même est en mouvement.



 

En fait, la loi de Kepler est exacte pour une planète unique orbitant autour d'une étoile, mais elle ne l'est plus tout à fait quand plusieurs planètes sont présentes, chacune perturbant légèrement le mouvement des autres et les orbites résultantes ayant des formes un peu plus complexes.

 

Les errances d'Uranus et la découverte de Neptune …

 

Quand on a cherché à faire cette comparaison de plus en plus précisément, plusieurs problèmes sont apparus. Tout d'abord, on s'est aperçu au début du 19ème siècle que le mouvement calculé pour Uranus (alors la dernière planète connue du système solaire) ne correspondait pas à celui qui était observé.

 

En 1845, les deux astronomes Adams et Le Verrier ont, indépendamment, la même idée pour résoudre ce problème. Ils font l'hypothèse que la perturbation est due à une nouvelle planète située au-delà d'Uranus. Ils vont même plus loin et calculent la position que devrait occuper cette planète pour rendre de compte des anomalies de la trajectoire d'Uranus.

 

Un télescope est alors pointé vers la position prédite et en 1846, la nouvelle planète est observée : c'est Neptune !

 

 

Les errances de Mercure …

 

L'histoire se répète dix ans plus tard. En 1855, Le Verrier observe une autre anomalie dans le mouvement de Mercure : son périhélie (le point de son orbite auquel la planète est le plus proche du Soleil) tourne autour du Soleil un peu trop vite par rapport aux calculs. On parle d'avance du périhélie de Mercure.

 

Fort de la réussite précédente, il suppose que cette anomalie est elle aussi due à une nouvelle planète. Il calcule de nouveau la position qu'elle devrait avoir pour rendre compte de l'anomalie de mercure, et trouve que son orbite devrait se trouver à l'intérieur de celle de mercure, très près du Soleil.

 

Cette planète hypothétique a déjà un nom : Vulcain. Cette fois cependant, malgré tous les efforts astronomiques pour l'observer à la position prédite, personne n'arrive à la voir.

 

 

Des anomalies dans l'orbite de Mercure …

 

Mercure connaît une légère perturbation dans son mouvement par rapport au modèle prévu par la mécanique newtonienne. À chaque révolution autour du Soleil, le périhélie de l'orbite de Mercure avance légèrement tout en tournant autour du Soleil. Toutes les planètes connaissent ce phénomène causé par l'influence gravitationnelle des autres corps du système solaire et qui peut être expliqué par les lois classiques de la mécanique céleste.

 

Pour Mercure en revanche, il reste une très légère avance de 43 arcsecondes par siècle par rapport à l'orbite calculée à partir des lois de Newton et de Kepler. Il devenait assez embarrassant pour les astronomes de constater un décalage pouvant aller jusqu'à une heure par rapport aux dates prévues des transits de Mercure.

 

Au centre de données sur les taches solaires de Zurich furent recensées par Johann Rudolf Wolf deux douzaines de taches sur le Soleil qui indiqueraient même deux orbites intramercuriennes, de 26 et 38 jours.

 

Le 28 mars 1859, Le Verrier reçut une lettre d'un astronome amateur, Edmond Modeste Lescarbault, médecin à Orgères, à propos d'une tache noire qu'il aurait vu passer devant le Soleil deux jours avant et qui serait probablement le transit d'une planète intramercurienne.

 

Lescarbault rapporta avoir observé la tache durant une heure et quart, parcourant un quart du disque solaire, et en estima son inclinaison orbitale (entre 5,3° et 7,3°), sa longitude (environ 183°), une importante excentricité et le temps de transit (4h30).

 

Le Verrier postula alors que cette planète — qu'il nomma « Vulcain » — était responsable des anomalies du mouvement de Mercure et se mit en tête de la découvrir.

 

À partir des informations de Lescarbault, il détermina la période orbitale de 19 jours et 7 heures à une distance moyenne de 0,1427 ua, une inclinaison de 12° 10' et un nœud ascendant à 12° 59'. Il en déduisit également un diamètre d'environ 2000 km et une masse d'un dix-septième de celle de Mercure.

 

Ainsi, bien que sa masse fût trop faible pour rendre compte des anomalies de l'orbite de Mercure, la planète observée par Lescarbault, avança-t-il, était peut-être le plus gros d'une série d'astres formant une hypothétique ceinture d'astéroïdes interne à l'orbite de Mercure.

 

On peut ajouter que cette fameuse planète «  Vulcain » existerait bien, mais on ne peut la voir, car elle se trouve derriere le Soleil, et serait une planète ‘’ jumelle ‘’ de la Terre, orbitant autour du Soleil exactement dans le même temps que notre planète.

 

Il faut savoir que la dynamique du système solaire, répond à une architecture mathématique très élaborée.

 

Bien que les agences spatiales ne nous aient jamais parlé de cette planète, sa présence nous est néanmoins perceptible indirectement de manière tangible.  

 

En effet, Vulcain, dont le nom est prédestiné, possède un volcanisme très particulier qui est assez puissant pour éjecter de fines poussières dans l'espace alentour, tout comme cela se passe également sur le satellite Io de Jupiter. Ces particules poussiéreuses forment une légère nuée qui entoure cet astre et se diffuse en s'étirant en anneau dans l'orbite commune de ces deux planètes.  

 

La réflexion de la lumière solaire sur les parties les plus denses de cet anneau de poussière génère ce que les astronomes nomment la lumière zodiacale et la contre lueur. L'origine de ces faibles luminosités, qui est expliquée dans les théories classiques à l'aide d'un certain flou verbal, trouve ainsi sa pleine cohérence.

 

Faisant suite à une argumentation rigoureuse démontrant l'existence de cette planète cachée, l'épilogue du livre «  L’or des étoiles » nous révèle les liens particuliers unissant la Terre et Vulcain et comment ces liens sont entrés en action lors des colossales explosions de Tunguska en Sibérie en 1908 et en 2002. 

 

Les dizaines de milliers de planétoïdes composant les deux ceintures d'astéroïdes entrent également dans ce jeu mathématique. Par de très nombreuses prouesses de haute volée, ces derniers sont véritablement le fil rouge de ce spectacle cosmique.

 

 

Alors que certains milieux scientifiques nous conditionnent de plus en plus à percevoir ces petits astres comme de dangereux collisionneurs potentiels, ces derniers, par de nombreuses structures hyperorganisées, composent en fait un monumental temple solaire, une majestueuse cathédrale céleste, dont la présence ne peut que nous interpeller.

 

Une authentique architecture sacrée se trouvait ainsi exposée sous nos yeux attendant l'époque où nous aurions les moyens de la découvrir et de comprendre son message. 

 

Voir le sujet ici :

Une planète cachée derriere le soleil … ?

 

Et le site de  José Frendelvel ici :

http://fransyl.club.fr/lagrange/vulcain.htm

 

Voir le livre et des extraits ici :

http://frendelvel.free.fr/Livre/depliant_web1.htm

 

Un petit interlude pour nous montrer, l

 

Le terme conjonction est utilisé pour indiquer que deux ou plusieurs corps célestes sont «concentrés» dans une même région du ciel.

Dans le cas des 8 autres planètes majeures de notre système solaire, il est rarissime qu'elles soient toutes visibles sous un secteur inférieur à 40°.




Pour notre période les 2 alignements sont :  Le 10 mars 1982 et le 19 mai 2161...


Pourtant, certains langages pseudo scientifiques et de vulgarisation (mis en avant et récupérés par de nombreux astrologues) «poussent» la conjonction en de véritables alignements planétaires aux vertus plus ou moins maléfiques.


Le 10 mars 1982, «Le grand alignement» correspondait à un secteur de 95° par rapport au centre du Soleil et à un secteur de 132° en ayant la Terre pour centre.




La prochaine conjonction planétaire « globale » n'aura pas lieu avant le 19 mai 2161... Les « vrais » grands alignements planétaires ne sont donc pas pour demain !


 

 

Voir ces autres sujets également :

 

Incroyable, le nombre de Planètes dans notre Système Solaire !!

 

Une Planète manquante dans notre système solaire...?!

.
Commenter cet article

crami25 25/03/2011 02:29



C'est sans oublier la matière noire qui à elle seule est un mystère "impalpable" à 75% environ. Delà on peut tout imaginer... Univers parrallèle, ou espace dans un autre temps, ou dans
une autre gravité. Une interaction conjugée ensemble à effet multiple, est possible. 



FactsOnlyAgency 08/06/2010 12:11



Peut-tu m'indiquer ou on trouve ce rapport soho car sur les sites relatifs aux observations de ce satellite, je ne repère aucune allusion à un tel corps céleste, que ce soit sur :http://sohowww.estec.esa.nl/home.html, sur http://sci.esa.int/science-e/www/area/index.cfm?fareaid=14 ou sur http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/849-soho.php.


Par ailleur le fait qu'un corps céleste soit entouré de poussière n'est absolument pas un indice d'activité volcanique.



porthault pierre 08/06/2010 09:30



Hi F.O.A., c'est tres simple , relis le rapport de soho , une ombre entourree de poussieres ! Comme ce n'est pas le menage qu'il font , le reste est limpide , non ?


                 
bye                                         
pierre



Facts Only Agency 01/03/2010 18:49


Bien des questions soulevées mais attention a partir sur des pistes de réponses hautement improbable. Jusqu'ici énormément de phénomènes observés dans l'espace ont d'abord été des mystères qui ont
alimentés bien des conjectures avant d'êtres expliquées par des lois simples et souvent pré-existantes qu'on avait afiné.

Une planète qui tournerait à la même vitesse que la terre mais de l'autre coté du soleil et qui plus est sur l'orbite de Mercure en lâchant de la matière c'est effectivement difficile à concevoir
d'autant plus qu'un corps qui perd de la matière voit sa vitesse de rotation modifiée ce qui fait qu'il va forcément être visible à un moment donné.

Par contre sur quoi vous appuyez vous pour conclure d'une planète supposée qu'on a jamais vu qu'elle est volcanique ? 


porthault pierre 18/03/2009 14:52

          Mon cher Pilou , c'est de ma faute , je croyais que le monde connaissait les legendes de Vulcain ! Je pense qu' une " ceinture d'asteroides" si pres du soleil n'est pas viable .Trop pres et l'attraction fera le reste , et le bombardement des particules solaire les auraient detruits depuis longtemp . Donc ce que j'explique , c'est la solution 2, la "soeur " de notre " vaisseau" . Avec la "decouverte " de soho . qui n'en est pas vraiment une , mais plutot une enigme a elucider. C'est pour cela qu'une sonde , dont j'ai oublier le nom , est partie en direction de jupiter pour accelere et revenir par le pole nord du soleil, et sans camera ! Mais la je crois que c'est de l'intox ! Certain veulent garder l'information . Voila cher ami , si je peux te venir en aide , ce sera avec plaisir . amitie       pierre

Pilou 18/03/2009 13:28

Salut Merlin,J'ai trouvé l'article intéressant, mais au début ca parle d'une planete dans le meme axe de rotation que Mercure, la 1er planete du systeme, et qui serait minuscule,  et d'un coup on parle d'une planete identique a la notre avec une orbite inverse de 180°...On passe du coq a l'ane sans explications ni rien, il n'explique pas pourquoi il change d'idée du tout au tout et ca me parait bizarre.Soit il choisit de parler de l'orbite de mercure et de sa "ceinture d'asteroide" soit il parle de vulcain, mais je n'ai pas compris (peut-etre est ce ma faute?) le rapport entre les deux!

PORTHAULT PIERRE 17/03/2009 18:02

coucou , it's me ! Vaste probleme ! Vulcain ! Planete de legende ! La " sister ship" de Gaia ! Bon , il semblerai ( toujours le conditionnel dans ces choses ! ) qu' une planete vadrouille dans l'orbite de Gaia ! Quand je dis " dans "l'orbite "c'est tres exagerer ! Supposition : 2 planetes sur une meme orbite = percussion a un moment donne ! Mais SI 2 planetes soeurs sur 2 orbites IDENTIQUES , mais decallee de 180 degres , la c'est viable . Je me reexplique ! Gaia est au plus loin du soleil ( ete pour l'hemisphere nord ) , Vulcain est au plus loin du papa des planetes ( pffiiuuuut  le soleil bien sur ! ) et la reciproque est vrais pour le plus pres du soleil ,ce qui fait que nous ne la voyons JAMAIS , d'ou le mythe ! Mais , au fait , est ce un mythe ? Les Egyptiens en parlent , les Grecs ( c'est copieurs ) en parlent , alors ! Ce qui est sure , c'est que si on pouvait prouver son existence , sa foutrais un de ces " bins " dans les hautes spheres ! C'est simple , sa prouverai que le Systeme Solaire a ete faconne par des etres VIVANT ? et la c'est le clash ! Car un systeme comme ca est pratiquement     IMPOSSIBLE !    Quand a soho ( satellite d'observation du soleil ) il " trouve " un objet , avec une courronne de poussieres derriere l'astre des jours ! ALORS QUOI ,   comme dit notre Ami    a vous de juger !         bises pierre