Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Guerre des mouches mangeuses d’hommes au Méxique…

Publié par MERLIN sur 30 Avril 2009, 11:18am

Catégories : #Insolite


 

A peine un centimètre de long mais des yeux rouges inquiétants, la lucilie bouchère est un monstre !

 

Cette mouche pond ses œufs au bord des blessures et des orifices naturels des bovins, chevaux, hommes : les oreilles, les yeux, le nez, ou même le nombril d’un nouveau né…



 

Ce monstre dévore ses proies de l’intérieur…

 

La larve s’enfonce dans la chair de sa victime en tournant sur elle même comme une vis, ses crochets saillants découpent au fur et à mesure la viande vivante dont elle se nourrit. Dans l’organisme infecté, la larve gagne 1 500 fois sont poids initial, causant des ravages atroces.

 

Le Méxique ( ainsi que le Nicaragua, le Costa Rica, et la Jamaïque )  lui a déclaré la guerre. Le centre névralgique des opérations est situé au Sud du Méxique, à Tuxla, dans l’état du Chiapas.

 

La une usine produit par semaine, entre 150 et 450 millions de mouches stérilisées par rayonnement gamma avant d’être relachées. En s’accouplant avec les femelles présentes dans les zones touchées, les males stériles bloquent le cycle de reproduction.

 

Cette gigantesque usine produit à la chaine des lucilies stériles 24h sur 24, et 365 jours par an.

 

Une manipulation biotechnologique couronnée de succès, les Etats Unis sont débarrassés officiellement de la lucilie depuis 1982, et c’est eux qui ont mis au point la méthode et ont ensuite proposé au Méxique de cofinancer l’usine de Tuxla pour repousser la barrière de biosécurité loin de leur frontière.

 

Cette gigantesque usine est protégée par les militaires, après avoir montré patte blanche, on ne pénètre à l’intérieur de la zone de biosécurité qu’entièrement nu !

 

Après avoir passé 2 SAS, avoir été inspecté et passé au jet d’air, vous pouvez enfin passer une combinaison qui vous est remise à ce moment la, avec laquelle vous pouvez pénétrer dans le saint des saints.

 

Pourquoi un tel luxe de précaution ?

 

Les ingénieurs craignent que d’autres insectes contaminent l’élevage, et pas question d’utiliser d’insecticides qui perturberaient la production. Chaque tuyau d’extraction est équipé de grilles millimétriques, en effet si les mouches s’échappaient, elles contamineraient les bovins et les hommes.

 

Donc la seule porte de sortie par laquelle elles peuvent quitter l’usine est le réacteur de rayons gamma.

 

A l’intérieur de l’usine règne une odeur insupportable, due à l’amoniac issue de la digestion des larves, la température avoisine les 40°C et l’humidité dépasse 80% pour simuler les conditions régnant dans l’organisme viavant des mammifères.

 

Le lieux de production de mouches stériles est éclairé selon un cycle jour-nuit. Après 6 jours de copulation, la ponte est provoquée en excitant les femelles avec un odeur de blessure, mimée par un papier imbibé d’un extrait fermenté contenant une patée d’eau, de sang de bovin, d’œuf et de lait, préparée dans un mixeur géant.

 

4 millions d’œufs sont recueillis par cage. Placés sur des plateaux, les œufs donnent naissance à autant de larves. Imitant le comportement  qui les conduits dans la nature, à s’expulser de la blessure infectée pour s’enterrer afin de se transformer en coccon, les larves sautent hors des plateaux.

 

Toutes les 4h, les ouvriers les ramassent à la pelle dans un caniveau destiné à les recueillir. Puis elles sont transportées dans une salle de maturation ou elles sont mélangées à de la sciure ( pour reproduire l’enfouissement dans le sol). La, elles se transforment en coccons.

 

Après 5 jours de maturation, ceux -ci sont stérilisés. La durée et l’intensité de l’exposition  aux rayons gamma ont été calculées pour altérer l’ADN des cellules reproductrices, en pleine multiplication à ce stade, sans endommager les autres organes dèjà formés.

 

Des cylindres plastique  d’irradiation contenant chacun 40 000 coccons, sont placés durant 2.28 minutes dans un irradiateur équipé de crayons de Césium 137.

 

Plus de 60 millions de mouches ainsi stériles peuvent être produites par jour dans cette usine. 6 milliards l’ont été au cours de l’année 2008, et 354 milliards depuis l’inauguration il y a 33 ans.

 

 

Comme dans n’importe quelle usine de production de masse, le produit subit une batterie de ‘’ tests qualité ‘’ : capacité à s’alimenter, à s’accoupler, viatlité, longévité, tout y passe. Lors des tests de vol, des mouches sont marquées avec des poudres fluorescentes, roses, jaunes ou vertes.

 

Des pièges diposés à des kilomètres à la ronde, permettent de determiner les distances parcourues par ces insectes colorés. Les lots de mouches ayant remplit les tests qualités sont ensuite lachés.

 

Lachés au Méxique au sol, au moyen de chambres. Au Panama ce sont des largages de mouches par avion au moyen de boites en carton parachutées par milliers…

 

L’objectif est ambitieux : débarrasser la planète de la lucilie bouchère !!

 

Le fléau est en effet capable de traverser les océans ( par bovin, navire, avion, ouragan…), les conséquences d’une épidémie de lucilie bouchère en Afrique, en Europe ou sur le continent Asiatique, seraient catastrophiques, et se chiffreraient  en milliards de dollars.

 

L’usine est prête de longue date à augmenter la production, si nécessaire, et expédier ses mouches vers n’importe quel point du globe.

 

La lucilie bouchère cause déjà 3.5 milliards de dollars de dégats par an, en ce moment…

 

Source : Ca-M’interesse N° 337/mars 2009.

 

 

Voici maintenant une théorie issue de mon cerveau malade, en rapport avec la récente grippe porcine dont on nous rabbache les oreilles, théorie peut être bien farfelue me direz vous, mais sait on jamais…

 

Il se pourrait en effet que les manipulations issues de l’exposition aux rayons gamma subbit par ces larves, n’aient pas seulement rendus ces mouches stériles.

Ces expositions ont peut être influencées certaines parties de l’ADN, et permis une réaction, ou une assimilation d’un virus de grippe humain avec celui du virus de grippe porcin.

 

En effet il est bien précisé plus haut que cette exposition des larves aux rayon gamma, altère l’ADN de celle ci, donc cela ne serait pas impossible, en tout cas cette une piste à suivre, d’autant que le Méxique est le seul pays à produire ces mouches et que c’est la que les ravages de cette grippe dite porcine sont les plus nombreux et c’est de la que provient le foyer d’origine également.

 

Attention je n’affirme rien bien évidmement, mais l’idée en sois n’est pas si ridicule qu’on pourrait le penser à première vue.

 

Même si cette production de mouche n’est pas nouvelle, on peut raisonablement penser qu ‘avec le temps faisant son œuvre, les virus ont eu tout loisir de se mélanger, et de produire différentes variante plus ou moins virulent, viable, et transmissible.

 

C’est en tous les cas une piste envisageable de recherche des causes, car les scientiques semblent totalement ignorant pour le moment du comment du pourquoi de ce virus de grippe porcine.

 

Qu ‘en pensez vous ?


Voici une photo de larve de cette mouche : Lucilie bouchère... 



Commenter cet article

crami25 28/02/2010 00:25


La théorie de la grippe porcine par ses mouches est possible... On est loin de tout savoir. Et l'on peut soupçonner une conspiration en rapport au nouvel ordre mondial... Le doute existe, mais il
semble géographiquement sur, qu'il y a une coincidence inquiétante. 


UN chouka 12/05/2009 20:34

Oui, les moches, c'est chiant mais les pucerons c'est bien pire lorsqu'ils ne veulent pas partir des pommiers .J'ai essayé plusieurs traitements (3:spécifiques, polyvalents, systémiques ),mais rien n'y fait ,ils ont encore là,mais sur les pivoines, les abeilles ou les bourdons sont morts sur le coup le bec encore plein .A coup sur si ça ne tu pas les pucerons, ça tu bien les abeilles en tout cas

megaloute 05/05/2009 01:03

le problème c'est que dans ta supposition de grippe porcine il y a deux choses:1/ Pour contaminer, il faudrait que les larves soient déposées par leur douce maman dans un porc MAIS, celles irradiées ne portent pas de rejetons puisque les mâles sont "atomiquement castrés" (j'aime bien l'expression) on peut donc décemment penser que seuls les animaux et humains infectés l'ont été par des mouches "saines".2/ Dans ce cas, pourquoi seulement une grippe Porcine? pourquoi pas une grippe ovine? ou Bovine? et non, je ne pense pas qu'Al Quaïda soit responsable.

Morgane 02/05/2009 18:54

oh non, moi je ne pense pas que ton cerveau soit malade, au contraire 
A force de jouer aux "apprentis sorciers", ils sont tout a fait capable de nous fourguer n'importe quoi!!!
bon WE

UN chouka 02/05/2009 09:55

@ HAPA,tout a fait!
J'avais pour les carpocarces un produit "bio "qui allait supèr bien ............et alors ?
Il ne se fait plus :intèrdit .
Alors malin comme je suis je reviens au Zolone ,bien chimique ,systémique et toxique a fond En gros, ils ne vendent plus que des produits sans effet (inutiles pour le néophite)et fort chère .

hapa 01/05/2009 22:20

S'ils sont capables de produire des mouches stériles, pourquoi n'ont-ils pas fait la même chose avec les moustiques ? Véritable vecteur du paludisme. Et les morts sont plus nombreux qu'avec cette mouche.

UN chouka 01/05/2009 20:49

Encore plus farfelu:Et si ces unités de production de mouche "oubliaient" de les irradier avant de les libérer ?C'est alors une arme de dèstruction, si non une arme du parfait  terroristes pour ruiner les états déjas bien en dificultés avec leurs sécus mourantes ?Bon, pour bouzier les producions de porcs, ne suffit'il pas de rendre ces bèstioles malades et de ruiner les producteurs ?Bon, je me calme .

m 19/10/2015 02:33

nnnnnnn

nabel 01/05/2009 17:03

un sujet franchement interessant je ne connaissais pas une mouche aussi petite qui pouvait faire autant de dégâts;merci pour ce sujeten ce qui concerne ta question " rapport avec ces mouches dont l'ADN est altérée suite aux rayons gamma aurait un lien avec le nouveau virus? si oui...dans ce cas n'y aurait-il pas une composante d'ADN de ces mouches dans le virus? est -ce que j'ais bien saisis ta question?amicalement ;)

susanna 30/04/2009 17:58

Beurk! Cette hisroire est à vomir...j'ai vue un documentaire où une voyageuse revenant de voyage a dû se rendre chez le médecin. Elle avait quelque chose de bizarre dans la tête...enfin jusqu'à ce qu'il se rende compte que c'était une lave qui grossissait de plus en plus. Ils ont bouché le trou avec de la gelé de pétrole pour l'étouffer avant de pouvoir la retirer...beurkkk....

owrwald 30/04/2009 17:13

"une théorie issue de mon cerveau malade ...."Je ne peux qu'encourager ce sursaut de lucidité.