Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Que nous reserve le 24e cycle solaire … ?

Publié par MERLIN sur 22 Juin 2009, 15:08pm

Catégories : #2012...


Que nous reserve le 24e cycle solaire … ?

 

 

Le Soleil vient d'entrer dans un nouveau cycle d'activité magnétique dont l'intensité sera au-dessous de la moyenne, selon un panel d'experts internationaux. Au moment où le cycle solaire atteindra son maximum, en mai 2013, il y aura 90 taches solaires visibles à la surface du Soleil. La plus petite quantité depuis 1928.



 

Les scientifiques rassemblés par l'Administration américaine des océans et de l'atmosphère (NOAA) se sont basés sur le lent départ du cycle 24 pour faire leur prédiction. On l'appelle ainsi parce qu'il s'agit du 24e cycle depuis que des astronomes ont commencé à les observer au milieu du 18e siècle.

 

En général, les cycles solaires durent 11 ans et le début d'un nouveau cycle succède à la fin du précédent. Or selon les experts, le cycle 23 aurait dû se terminer... en 2007. Le minimum qui persiste depuis deux ans est le plus bas depuis un siècle. « Dans nos carrières professionnelles, nous n'avons jamais rien vu de tel », a admis au site Physorg.com Dean Pesnell du Centre de vols spatiaux Goddard de la NASA.

 

Depuis quelques mois cependant, le Soleil recommence à donner des signes de vie. De petites taches solaires apparaissent de plus en plus souvent à sa surface, les courants de plasma prennent de la force et dérivent vers l'équateur; des radioastronomes ont même détecté une augmentation de l'émission d'ondes radios solaires. Ce sont les signes attendus du début d'un nouveau cycle.

 

Les taches solaires sont un bon indicateur de l'activité magnétique de notre Soleil. Ces taches sombres, situées à sa surface, sont des zones où la température est réduite en raison de l'activité magnétique intense.

 

 

Les sommets d'un cycle solaire sont aussi synonymes de tempêtes solaires. Elles peuvent produire des éruptions qui peuvent cracher des rayons X, des rayons UV et des tonnes de particules chargées, dans l'espace et vers la Terre. Toutefois, il ne faut pas confondre un cycle solaire plus faible avec des éruptions solaires plus faibles. « Même un cycle sous la moyenne est capable de produire des tempêtes solaires sévères », explique Doug Biesecker du NOAA au site Physorg.com.

 

Par exemple, l'éruption solaire de 1859, qui avait produit des aurores boréales visibles jusque dans les Caraïbes, s'est produite dans un cycle de faible intensité.

 

Si on se fie aux prédictions, le Soleil devrait rester calme pour encore une autre année. Ce pourrait être une bonne nouvelle du point de vue de la recherche, car selon les scientifiques, les minimums solaires peuvent être plus intéressants que les maximums.

 

Par exemple, pendant les périodes de faible intensité, l'atmosphère terrestre se refroidit et se contracte, il y a moins de tempêtes magnétiques près des pôles et les rayons cosmiques qui sont normalement repoussés par le vent solaire se rapprochent de la Terre. Ces « effets secondaires » ne peuvent être étudiés qu'au moment où le Soleil est calme.

 

Source : Archives AFP/Agence Science Presse.

 

Peut on réellement faire confiance à nos scientifiques sur ce coup la … ?

 

Pour ma part j’en doute, car ils sont complétement dépassés en ce moment, comme on peut le constater dans les divers sujets présent ici comme ceux, cités en bas de ce sujet par exemple, dont voici quelques extraits :

 

 

Tout d’abord que pourraient ils dire d’autre, sinon que ce 24e cycle est tranquille, mais d’une tranquilité relative, et qui surprend tout le monde.

 

Et certains effets sont directement observable par les hommes, commes les nuages nacrés (noctilucent en anglais), qui gagnent sans cesse du terrain, on les attribue volontiers au réchauffement climatique et à l'activité humaine.

 

Mais on sait que c’est tout les sytème solaire qui subit un réchauffement climatique, voir ici : Un réchauffement au niveau du systeme solaire....

 

En voici les principaux extraits :

 

Une Perturbation Etonnante dans les Nuages de Jupiter, une bande très allongée, bleuâtre qui court le long de l'interface de la Ceinture Equatoriale du Sud sombre.

 

Quelque chose d'inhabituel se passe dans l'atmosphère Jovienne nuageuse,  une petite caractéristique bicolore s’est formée dans l'hémisphère sud. MAINTENANT, cette perturbation s'est étirée, semble t-il, tout autour de la planète, et cette large bande mesure facilement, 3-4 fois le diamètre de la Terre ! !

 

Bien que Jupiter, dans le passé, ait produit quelques caractéristiques de nuage supérieurs peu communes, on n'a jamais rien vu comme cela auparavant !

 

Une 3e tache est apparue sur Saturne tout récemment !

 

Le réchauffement de l’atmosphère de pluton intrigue les scientifiques, même si Pluton s’éloigne du soleil sur son orbite longue et bizarrement formée.

- Spatial.com…

 

Une nouvelle tempête sur Jupiter présage des changements climatiques.

 

- Current Science & Technology Center :

 

Réchauffement global sur Mars… ?

Une étude des calottes glacières sur Mars démontre que la planète rouge éprouve une tendance au réchauffement.

 

réchauffement global détecté sur Triton…

 

Il ne doit pas y avoir beaucoup de pollution industrielle sur la surface de la plus grosse lune de Neptune, néanmoins, les choses se réchauffent. « Au moins depuis 1989, Triton a subi une période de réchauffement climatique », confirme l'astronome James Elliot, professeur aux Sciences terrestres, atmosphériques et planétaires de l'Institut de technologie du Massachusetts.

 

« Concernant le pourcentage, c'est considéré comme une très forte augmentation ».

 

Signalons que depuis que les astronomes étudient notre Soleil, depuis le milieu du 18e siècle, (nous sommes tout de même au début du 21e siècle), ils n’ont jamais constatés un tel nombres d’évènements incroyables qui les prends complétement à contre pieds de tout ce qu’ils connaissaient et attendaient de ce dernier.

 

Des évènements inimaginables se déroulent sur notre Soleil, mais également entre la Terre et le Soleil…

 

Pour mémoire :

 

- Actuellement, outre l'absence de ceinture équatoriale, qui peut s'expliquer par la longueur inhabituelle du minimum solaire, on observe une absence totale, également, de ceinture dans l'hémisphère austral.

 

Combien de temps cette asymétrie va-t-elle durer et constituera-t-elle l'une des particularités du nouveau cycle solaire ?

 

- La sonde Koronas-Photon a photographié une dizaine de protubérances qui s'étaient élevées à plus de 100.000 km d'altitude sur le limbe oriental du Soleil, en mars. Le nombre accru de protubérances au moment où le Soleil est à son activité minimum "est un phénomène mystérieux ‘’ notent les chercheurs.

 

Source : Techno sciences.

 

Voir le sujet complet ici qui parle également du transit de Vénus et de Nibiru :

Une dizaine de protubérances inhabituel sur le Soleil…   .

 

- Le nouveau cycle du soleil, le 24e, a démarré en janvier 2008, avec inversion du champ magnétique, mais depuis il est d’un calme qui intrigue tous les scientifiques.

 

- En effet, notre Soleil connaît une période d’un calme inhabituel inégalée depuis près d’un siècle, affirment des physiciens de la Nasa, pour autant les chercheurs n’avaient jamais observé un aussi grand calme. Le rayonnement solaire a diminué de 0,02% dans la lumière visible, et de 6% dans certaines longueurs d’ondes.    

 

En 2008 aucune tache n’a été observée pendant 266 jours, un record inégalé depuis 50 ans.  Et 2009 cette série mystérieuse continue, bien que cela semble prendre fin, mais pour combien de temps ?

 

- Notre étoile et nous même, achevons un périple très long, qui dure depuis 250 millions d’années, et qui n’a eu lieu que 18 fois depuis la naissance de l’univers, à savoir, que nous avons effectué un tour complet de la galaxie… Un événement rarissime s’il en est !

 

- Laboutissement de cet évènement tellement rare, est unique pour le genre humain sans doute, il aura lieu précisément le 21/12/2012, ou nous passerons également selon le calendrier Maya, dans l’ère du Verseau. Même si ce passage s’étale sur plusieurs dizaines d’années en principe, j’ai tendance à faire confiance à ce calendrier Maya.

 

Autre événement à venir, qui n’est pas anodin, le 21/12/2012, alors que Vénus et Saturne seront en conjonction d'un coté du Soleil, Jupiter et la Terre seront en opposition de l'autre coté, ce qui aura pour effet de stimuler FORTEMENT les éruptions solaires au moment ou précisément, le 24 e cycle de l'activité du Soleil atteindra, ou débutera selon certain, son MAXIMUM.

 

On constate également que  les champs magnétiques influençant notre Terre, commencent à changer de forme et même à se déplacer. Ce phénomène perturbe les animaux qui suivent habituellement les lignes magnétiques de la Terre durant leur migration. Ainsi on constate que des cétacés s'échouent sur les côtes, que des oiseaux changent leur trajet de migration habituel.  

 

En fait certains ne s'y retrouvent plus puisque les lignes magnétiques qu'ils suivaient d'habitude se sont déplacées et que leurs routes migratoires s'en trouvent modifiées.

 

Outre les changements et déplacement de notre champ magnétique , celui ci subit en ce moment même déjà d’énormes et incompréhensibles  ‘’ anomalies ‘’ avec une brèche monstrueuse qui laisse passer les flux de plasma solaire…

 

Une brèche 10 fois plus large que tout ce qu’on avait pu imaginer jusqu’à présent. 

 

Les vents solaire peuvent s’y engouffrer pour ‘’ charger ‘’ la magnétosphère de puissantes tempêtes géomagnétiques.  

 

Mais cette brèche n’est pas en sois, ce qu’il y a de plus étrange, les chercheurs sont stupéfaits de découvrir sa forme inhabituelle qui remet en cause les idées recues sur la physique de l’espace.  

 

‘’ Dans un premier temps je n’y croyais pas ‘’ décalre David Sibek, scientifique Goddard Space Flight Center. ‘’ Cette découverte modifie fondamentalement notre compréhension de l’interaction entre les vents solaire et la magnétosphère ‘’.

 

Les circonstances aussi étaient inatendues. Les physiciens pensaient depuis toujours, comme cela était observé auparavant, que les trous dans la magnétosphère ne se produisaient que lorsque le champ magnétique du Soleil était orienté vers le pôle SUD.

 

Or la brèche la brèche s’est produite alors que ce champ pointait vers le Nord.  

 

 «  Pour le profane, explique Sibek, cela peut sembler anodin,  mais pour physicien, c’est bouleversant, mes collègues avaient peine à y croire, comme si je leur avait annoncé que le Soleil se lève à l’ouest. »

 

La stupéfaction est totale pour les scientifiques, de constater un IMF Nord, et le bouclier qui s’abaisse, cela bouleverse complétement leur notion des choses, pour ne pas dire leur connaissance qu’ils pensaient immuable.

 

Raeder explique que les années à venir pourraient s’avérer mouvementées :  

 

« Nous entrons dans le cycle 24. Pour des raisons encore inexpliqués, lors des cycles pairs les EMC frappent généralement la Terre avec une orientation magnétique Nord. Parreilles EMC devraient ouvrir une brèche et charger la magnétosphère de plasma juste avant le début d’une tempête.   

 

Les conditions sont mures pour un événement majeur.  »  

 

Sibeck confirme : «  Ceci pourrait avoir pour conséquences des tempêtes magnétiques plus puissantes que ce que nous avons connu depuis très longtemps. » On pourrait même ajouter, des tempêtes magnétiques, comme nous n’en avons JAMAIS connu.

 

La Terre ralentit sa rotation, et ce ralentissement s’accélère, mais on ne sait pas trop dans quelle proportion exactement, ni comment cela évoluera vraiment et pour la Terre et pour tout le vivant, dont nous faisons partie nous aussi l’homme.

 

Alors les détracteurs peuvent continuent à détracter, si cela les enchante, mais les faits sont la, ils sont troublants, ils sont nombreux, ils sont inhabituels, ils sont mystérieux, il restent inexpliqués, et ils vont sans doute continuer à augmenter, et à surprendre, si n’est à paniquer nos scientifiques…

 

Puisque nous avons parlé de Vénus, j’en profite pour glisser cette info toute fraiche livrée par Numidise un membre de notre forum ( que je remercie) :

 

La sonde européenne Venus Express, lancée par l’ESA le 9 novembre 2005 de Baïkonour, est sur son orbite finale depuis le 7 mai au terme d’un voyage de 400 millions de kilomètres. Les instruments embarqués commencent à délivrer les premières données concernant Vénus, une planète que l’on compare souvent à la Terre car elle dispose d’une masse et d’une taille similaires. Le Monde de l’Inconnu revient sur les informations les plus surprenantes et décrypte les premières analyses et hypothèses scientifiques qui visent à mieux comprendre la curieuse destinée de Vénus.

 

Vénus et la Terre : une composition similaire, des destins différents !

 

 

« Il est primordial de lever le voile sur les mystères de Vénus, afin de mieux comprendre les phénomènes qui affectent également la Terre et Mars, les 2 autres planètes de type terrestre à proximité du Soleil »

 

« L’atmosphère épaisse de Vénus, encore totalement inconnue, semble donc particulièrement fascinante à étudier, car elle constitue sans aucun doute l’une des clés nécessaires pour comprendre l’évolution physique et chimique de la planète »

 

Vénus et la Terre : une composition similaire, des destins différents !

Lors de la formation de Venus et de la Terre, les scientifiques estiment que les 2 planètes étaient quasiment similaires (composition, taille, masse), si ce n’est leur distance respective au Soleil. Aujourd’hui pourtant, les 2 “jumelles” ne se ressemblent guère !

 

Avec ses 460°C à sa surface, ses vents de 300 kilomètres/heure et son atmosphère saturée en dioxyde de carbone, Vénus est aujourd’hui représentée comme une planète hostile, où toute forme de vie complexe est impossible.

 

Voilà qui explique sans doute le peu d’intérêt qu’elle suscite, et la faible quantité de sondes envoyées pour l’explorer. Quel est alors l’intérêt de la mission Venus Express ? 

 

Pour la communauté scientifique, il devient en réalité primordial de lever le voile sur les mystères de Vénus afin de mieux comprendre les phénomènes qui affectent également la Terre et Mars, les 2 autres planètes de type terrestre à proximité du Soleil. Une forme de vie simple pourrait également être découverte à l’intérieur des nuages de la haute atmosphère vénusienne, particulièrement mystérieuse.

     

 

Enigmes dans l’atmosphère vénusienne...

 

La découverte de cet incroyable vortex double mise à part, l’atmosphère de Vénus réservait d’autres surprises de taille aux chercheurs, notamment au niveau de la morphologie complexe de son système nuageux. Sans cesse perturbée par des vents violents, l’atmosphère de Vénus est composée de différentes strates, et a la particularité de présenter des bandes sombres dans lesquelles les rayons ultraviolets sont absorbés par une substance... inconnue.

 

« Comprendre ce qui est à l'origine de telles marques UV et ce qui intensifie autant le pouvoir d'absorption est un des objectifs principaux de Venus Express. Nous avons maintenant la certitude de pouvoir les observer, nous allons donc tenter de comprendre quelle est leur source.

 

En raison de cet important pouvoir d'absorption, les marques UV représentent une étape cruciale dans la compréhension de la balance thermique de la planète et de la dynamique de l'atmosphère » ajoute Wojciech J. Markiewicz, de l'institut Marx Planck, et responsable en charge de la caméra VMC. Autre fait marquant : l’épaisseur de l’atmosphère s’étend sur plus de 90 kilomètres sous forme de brume opaque, alors que les données avant la mission assuraient qu’elle ne dépassait pas les 60 kilomètres.

 

« Nous sommes particulièrement étonnés de voir à quel point le gaz brumeux peut être opaque. En fait, aussi bien sur Terre que sur Vénus, il est possible d'observer, à 20 km d'altitude, des gouttes d'acide sulfurique. Sur Terre, il est bien connu que leur origine est volcanique. Nous nous demandons si sur Vénus, où les gouttes forment même des petits nuages, l'origine est identique » explique Jean-Loup Bertaux, du Service d'Aéronomie du CNRS.

 

Les données en provenance de la sonde Venus Express continuent d’arriver en masse sur les ordinateurs des scientifiques de l’agence spatiale européenne. D’autres révélations sont attendues, tant la structure de l’atmosphère vénusienne et sa composition chimique sortent des modèles ordinaires. Nul doute que la mystérieuse Vénus n’a pas fini de faire parler d’elle !

 

Source: Mondeinconnu.com

 

Merci également à Fariouche un autre membre de notre forum pour ce lien vers des photos spéctaculaires de Vénus à visionner d’urgence ici :

 

http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=31141&farchive_objecttypeid=18,19,22&farchive_objectid=30912&startz=19&startpage=1

 

Voir ci-dessous, les divers sujets, qui traitent  2012..., et notre époque actuelle, et les changements stupéfiant, et anormals qui interviennent ici & maintenant :

 

La Mystérieuse récente : Super Connexion Terre / Soleil…

 

De fantastiques éclairs dans la haute atmosphère…!

 

La Terre bombardée d’électrons par un objet mystérieux…

 

Une importante brèche dans le champ magnétique Terrestre…

 

Une grande révolution dans notre ciel en ce moment… ?

 

 

Et comme toujours c’est à vous de juger…
Commenter cet article

crami25 06/10/2011 21:09



J'ai l'impression que l'on tourne toujours autour du même pot, en parlant du soleil. Ca se répète un peu avec d'autres articles du même type.


 


Malgré tout, avec le nombre impressionnant d'article sur ton blog, on peut dire que tu tires quand même ton épingle du jeu. Ce qui peut être l'essentiel à retenir.



Ophrys 23/07/2009 07:07

Ici , on dit  beaucoup  de  chose  sur  ce  que  nous  réserve  le  24 cycle solaire , mais je crois qu'il vaut mieux ne pas trop le savoir , j'aime beaucoup  ton blog ..Bonne  journée ..Ophrys .

UN chouka 24/06/2009 07:18

Tout a fait @  P P.Devrions nous oublier que les hydrocarbures incomplètment brulés génèrent des suies,des coks,etc,qui sont conducteurs et solides a ces températures ?En passant, j'ai obsèrvé cette année encore que le êtres (fayards)avaient cette année les jeunes feuilles rabougries ,tachetées ,pèrcées  par je ne sais quoi.Cèrte,ce ne sont pas seulement les feulles de être ,mais aussi queques autres èspèces qui ont des trous de brulure sur leurs feuilles .D'autres èspèces,ne présentent aucunes taches.bizard. La pluie acide aussi ?

yoan 23/06/2009 14:06

tres bon exposer........toujours aussi bon notre merlin.....

porthault pierre 23/06/2009 11:14

     Good morning Magicien ! Encore un bien bel article , mon Cher ! Pour mon compte , nos chers astro-physiciens , sont dans la " mouise" ! Loin de moi de les moquer .Ils  ont le courage et l'honnetete de l'avouer ! Et " Phebus " , lui , fera ce qu'il voudrat . Un minimum " calme " et un maximum "calme" aussi ? Pourquoi? Un adage dit " meffie toi de l'eau qui dort !" Je serais assez enclain a le prendre au pied de la lettre .     Quand a Venus , nos "Asperatus " ressemblent assez aux nuages venusiens , bien qu'etant  a une minuscule echelle par rapport a leurs " grands freres " ! Ont ils une " fonction " equivalente ? J'ai des amis , pilotes professionnels , a qui je vais poser des questions sur ces nouveaux venus . Je te tiendrais au courant si cela vaut la peine  .      Amities Merlin et merci .                                 pierre