Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Un chaman Zoulou nous parle des extraterrestres...Part 1.

Publié par MERLIN sur 16 Septembre 2009, 09:07am

Catégories : #Révélations...


Un très très long texte, mais au combien intéressant, merci à Zen Ki un membre de notre forum de nous le faire découvrir…

 

Je l’ai coupé en plusieurs partie afin d’en faciliter la lecture, qui ne vous laissera pas indiférent j’en suis certain.



 

Le Grand Chaman Zoulou et Ancien CREDO MUTWA.

 

Sur les Enlèvements par les Extra-Terrestres et les Reptiliens…

 

Une Rare, et étonnante Conversation, par Rick Martin

 

Traduction: Daniel Maury Source : Conspiration.ca

 

 

Credo Mutwa :

Le peuple Zoulou, qui est célèbre en tant que peuple guerrier, est le peuple auquel appartenait le Roi Shaka Zulu, au siècle dernier. Quand vous demandez à un anthropologue blanc sud africain ce que le nom Zoulou signifie, il dira qu'il veut dire “le ciel” (rires), et que par conséquent les Zoulous s'appellent eux-mêmes “le peuple du ciel”. Tout ça, monsieur, ce sont des absurdités.

 

Dans la langue zoulou, notre nom pour le ciel, le ciel bleu, est sibakabaka. Notre nom pour l'espace interplanétaire, toutefois, est izulu et le weduzulu, qui signifie “espace interplanétaire, le ciel noir dans lequel vous voyez des étoiles chaque nuit”, a aussi quelque chose à voir avec le voyage, monsieur. Le mot zoulou pour le voyage au hasard, comme un nomade ou un bohémien, est izula.

 

Alors vous pouvez voir que le peuple Zoulou en Afrique du Sud était au courant du fait que vous pouvez voyager à travers l'espace - non pas à travers le ciel comme un oiseau - mais que vous pouvez voyager à travers l'espace, et les Zoulous prétendent qu'il y a de très nombreux milliers d'années, il arriva, depuis les cieux, une race de gens qui ressemblaient à des lézards, des gens qui pouvaient changer de forme comme ils le voulaient.

 

Et des gens qui marièrent leurs filles à un voyageur (extraterrestre), et qui donnèrent naissance à une race dominante de Rois et de Chefs tribaux, il y a des centaines de contes de fées, monsieur, dans lesquels un lézard femelle endosse l'identité d'une princesse humaine, se fait passer pour elle et se marie à un prince zoulou.

Partout en Afrique du Sud, parmi beaucoup de tribus, vous trouverez des histoires de ces étonnantes créatures qui sont capable de passer du reptile à l'être humain, et du reptile à n'importe quel autre animal de leur choix. Et ces créatures, monsieur, existent vraiment. Peu importe où vous allez, partout en Afrique du Sud, de l'Est, de l'Ouest, et du Centre, vous trouverez que la description de ces créatures est la même. Même parmi les tribus qui jamais, durant toute leur longue histoire, n'ont pas eu le moindre contact l'une avec l'autre.

 

Donc, il y a de telles créatures. D'où elles viennent, je ne prétendrai jamais le savoir, monsieur. Mais elles sont associées avec certaines étoiles dans le ciel, et une de ces étoiles est un groupe important d'étoiles qui fait partie de la Voie lactée, que notre peuple appelle Ingiyab, ce qui signifie “Le Grand Serpent”. Et il y a une étoile rouge, une étoile rougeâtre, près du bord de cet énorme cercle d'étoiles que notre peuple appelle IsoneNkanyamba.

 

Or, cette étoile appelée IsoneNkanyamba, je suis arrivé à trouver son nom anglais. C'est l'étoile appelée Alpha Centauri, en anglais, Alpha du Centaure en français. Alors, monsieur, il y a quelque chose qui vaut la peine d'être examiné.

 

Pourquoi est-ce que sur bien plus de 500 tribus dans des parties de l'Afrique que j'ai visitées dans les 40 ou 50 dernières années environ, toutes décrivent des créatures similaires ?

 

On prétend que ces créatures se nourrissent de nous les êtres humains; qu'elles ont, à un moment donné, défié Dieu lui-même à la guerre, parce qu'elles voulaient la maîtrise complète de l'univers. Et Dieu leur livra une terrible bataille, Il les vainquit, les blessa, et les obligea à se cacher dans des villes sous la terre.

 

Elles se cachent sous la terre dans des cavités profondes, parce qu'elles ont toujours froid. Dans ces cavités, nous dit-on, il y a d'énormes feux qui sont entretenus en permanence par des esclaves humains, des esclaves comme des zombies. Et, on dit aussi que ces Zuswazi, ces Imbulu, ou quel que soit le nom que vous leur donnez, ne sont pas capables de manger de la nourriture solide. Soit ils consomment du sang humain, soit ils absorbent ce pouvoir: l'énergie qui est générée quand des êtres humains, sur la surface de la Terre, sont en train de combattre et de s'entre-tuer en grand nombre.

 

J'ai rencontré des gens qui s'étaient enfuis du premier Masaki au Rwanda, depuis bien des années, et ces gens étaient horrifiés par ce qui était en train de se passer dans leur pays. Ils disaient que le massacre des Hutus par les Tutsis, et des Tutsis par les Hutus, est vraiment en train de nourrir les monstres que sont les Imanujela. Parce que les Imanujela aiment inhaler l'énergie qui est générée par une multitude de gens lorsqu'ils sont terrifiés ou tués par d'autres gens.

 

Êtes-vous toujours avec moi, monsieur ?

Martin: Oui, je suis totalement avec vous.

 

Credo Mutwa:

Alors laissez-moi vous faire remarquer une chose intéressante, monsieur. Si vous étudiez les langues de toutes les nations africaines, vous trouverez dans les langues de notre peuple des mots qui sont similaires à des mots orientaux, du Moyen-Orient, et même amérindiens. Et le mot Imanujela signifie “le Seigneur qui est venu”. Ce mot que n'importe qui peut découvrir au Rwanda, chez le peuple rwandais Hutu et Tutsi, est très semblable au mot hébreu Emmanuel, qui signifie “Le seigneur est avec nous”. Imanujela, “ceux qui sont venus, les Seigneurs qui sont ici”.

 

Notre peuple croit, monsieur, que nous, les habitants de cette Terre, nous ne sommes pas vraiment les maîtres de nos propres vies bien que l'on nous fasse croire que nous le sommes. Notre peuple dit, c'est à dire, les Noirs de toutes les tribus, tous ceux qui sont initiés, tous les chamans partout en Afrique, quand ils arrivent à avoir confiance en vous et partagent leurs plus profonds secrets avec vous, ils disent que avec l'Imanujela, il y a l'Imbulu.

 

Et il y a un autre nom sous lequel ces créatures sont connues. Ce nom est Chitauli. Or le mot Chitauli signifie “les dictateurs, ceux qui nous disent la loi. Autrement dit, “ceux qui nous disent, secrètement, ce que nous devons faire”. Maintenant, on dit que ces Chitauli nous ont fait un certain nombre de choses quand ils sont venus sur cette planète.

 

Je vous prie de me pardonner, mais je dois partager cette histoire avec vous. C'est une des plus étranges histoires que vous pouvez trouver partout en Afrique dans les sociétés secrètes de chamans et les autres lieux où les vestiges de notre ancienne connaissance et de notre ancienne sagesse sont encore préservés.

 

Voilà, à l'origine, la Terre était couverte par un très épais manteau de brouillard ou de brume. En fait, les gens ne pouvaient pas voir le Soleil dans le ciel, sauf comme un halo de lumière. Et ils voyaient aussi la Lune la nuit comme une légère griffe lumineuse dans le ciel, parce qu'il y avait cette épaisse brume. Et la pluie était toujours en train de tomber sous la forme d'une bruine constante. Toutefois, il n'y avait pas de tonnerre. Il n'y avait pas de tempêtes.

 

Le monde était densément recouvert de grandes forêts, de grandes jungles, et les gens vivaient en paix sur la Terre à ce moment-là. Les gens étaient heureux et on dit, qu'à ce moment-là, nous, les êtres humains, n'avions pas l'usage de la parole. Nous faisions seulement des bruits amusants comme des singes ou des babouins heureux, mais nous n'avions pas la parole comme nous l'avons maintenant. Et en ces siècles-là, les gens se parlaient entre eux grâce à leur esprit.

 

Un homme pouvait appeler sa femme en pensant à elle, en pensant à la forme de son visage, l'odeur de son corps, et le toucher de ses cheveux en tant que femme. Qu'un chasseur soit sorti dans la brousse et ait poussé des cris pour faire venir les animaux, et les animaux auraient choisi l'un d'entre eux qui soit vieux et fatigué, et cet animal se serait offert lui-même au chasseur afin qu'il puisse le tuer rapidement et l'emporter à sa caverne pour servir de nourriture carnée.

 

Il n'y avait pas de violence contre les animaux. Il n'y avait pas de violence contre la Nature de la part des êtres humains à ce moment-là. L'Homme avait l'habitude de demander de la nourriture à la Nature. Il venait vers un arbre et pensait à un fruit, et l'arbre aurait permis à certains de ses fruits de tomber par terre, et l'homme les aurait pris.

 

Et toutefois, on dit ensuite que quand les Chitauli sont venus sur Terre, ils sont arrivés dans de terribles vaisseaux qui volaient dans l'air, des vaisseaux qui étaient façonnés comme des grandes boules et qui faisaient un bruit effroyable et un feu terrible dans le ciel. Et les Chitauli dirent aux êtres humains, qu'ils rassemblaient par la force à coup d'éclairs, qu'ils étaient de grands dieux du ciel et que dès lors ils allaient recevoir un certain nombre de grands dons de la part des dieux.

 

Ces soi-disant dieux, qui étaient comme des êtres humains, mais très grands, avec une longue queue, et avec d'effroyables yeux ardents, certains d'entre eux avaient deux yeux - des yeux jaunes et brillants - d'autres avaient trois yeux, l'œil rond et rouge étant au centre de leur front. Ces créatures retirèrent ensuite les grands pouvoirs que les êtres humains avaient: le pouvoir de parler seulement grâce à la pensée, le pouvoir de déplacer des objets avec seulement leur esprit, le pouvoir de voir dans l'avenir et dans leur passé et le pouvoir de voyager, en esprit, vers d'autres mondes.

 

Tous ces grands pouvoirs, les Chitauli les ont enlevés aux êtres humains et alors ils ont donné aux êtres humains un nouveau pouvoir, l'usage de la parole. Mais, les êtres humains trouvèrent, avec horreur, que l'usage de la parole divisait les êtres humains, au lieu de les unir, parce que les Chitauli avaient créé d'une manière fourbe différentes langues, et ils provoquèrent une grande querelle entre les gens.

 

Les Chitauli firent aussi quelque chose qui n'avait jamais été faite auparavant: ils donnèrent aux êtres humains des gens pour régner sur eux, et ils dirent, “Ce sont vos rois, ce sont vos chefs. Leur sang est le nôtre. Ils sont nos enfants, et vous devez écouter ces gens car ils parleront en notre nom. Si vous ne le faites pas, nous allons vous punir d'une manière absolument terrible.”

 

Avant l'arrivée des Chitauli, avant l'arrivée des créatures appelées Imbulu, les êtres humains étaient spirituellement une seule entité. Mais quand les Chitauli sont arrivés, les êtres humains sont devenus divisés, à la fois spirituellement aussi bien que par la langue.

 

Et ensuite, les êtres humains recevaient d'étranges nouveaux sentiments de la part des Chitauli. Les êtres humains commencèrent à se sentir en danger, si bien qu'ils se mirent à construire des villages entourés de très robustes clôtures de bois. Les êtres humains se mirent à devenir des fondateurs de pays.

 

Autrement dit, ils entreprirent de créer des tribus et des terres tribales, qui avaient des frontières, qu'ils défendaient contre tout ennemi éventuel. Les êtres humains devinrent ambitieux et cupides et ils désiraient acquérir des richesses sous la forme de bétail, et de coquillages.

 

Et, une autre chose que les Chitauli forcèrent les êtres humains à faire, ils obligèrent les êtres humains à exploiter des mines à l'intérieur de la Terre. Les Chitauli mirent au travail les femmes humaines et leur firent découvrir des minéraux et des métaux de certains types.

 

Les femmes découvrirent le cuivre; les femmes découvrirent l'or; les femmes découvrirent l'argent. Et, éventuellement, elles étaient guidées par les Chitauli pour allier ces métaux et pour créer de nouveaux métaux qui n'avaient jamais existé dans la Nature auparavant, des métaux tels que le bronze, le laiton et d'autres encore.

 

En outre, les Chitauli retirèrent alors du ciel la brume sacrée dispensatrice de pluie et pour la première fois depuis la création, les êtres humains regardèrent vers le haut et virent des étoiles, et les Chitauli dirent aux êtres humains qu'ils avaient tort de croire que la Divinité demeurait sous la Terre.

 

“À partir de maintenant,” dirent les Chitauli aux habitants de cette Terre, “les habitants de la Terre doivent croire que Dieu est au Ciel et ils doivent faire ici sur la Terre des choses qui fassent plaisir à ce Dieu qui est au Ciel.”

 

Vous voyez, à l'origine, les êtres humains avaient cru que la Divinité était sous terre, qu'elle était une très grande mère qui demeurait sous la Terre car ils voyaient toute la verdure pousser en sortant de la Terre - l'herbe venait de sous le sol, les arbres poussaient de sous le sol, - et les gens avaient cru, pour cette raison, que les gens qui mouraient allaient sous terre.

 

Mais quand les Chitauli firent tourner les yeux des humains vers le ciel, les gens commencèrent à croire, à ce moment-là, que Dieu est dans le ciel et que ceux qui meurent sur cette Terre ne vont pas sous terre, mais montent au ciel.

 

Et à ce jour, monsieur, où que vous alliez partout en Afrique en tant qu'investigateur, vous trouverez cette étonnante - ces deux idées étonnantes qui sont en contradiction l'une avec l'autre.

 

Beaucoup de tribus africaines croient en ce qui est appelé Midzimu ou Badimo. Maintenant, le mot Midzimu ou Badimo signifie “eux qui sont dans le ciel”. Mais, au Zoulouland, parmi mon peuple, vous trouvez ce schisme étonnant aller main dans la main. Il y a des Zoulous qui croient que ceux qui sont morts sont les Abapansi, qui signifie “ceux qui sont dessous, qui sont sous la Terre”.

 

Ensuite il y a une autre idée qui se dit Abapezulu. Le mot Abapezulu signifie “ceux qui sont en haut”, et le mot Abapansi, qui est le plus vieux nom pour les esprits des morts, signifie “ceux qui sont sous la Terre”.

 

Ainsi, même aujourd'hui, monsieur, partout en Afrique parmi des centaines de tribus, vous trouvez cette étrange double croyance que les morts vont au ciel, côte à côte avec la croyance que les morts vont sous la Terre. On dit que cette croyance selon laquelle les morts vont sous la Terre remonte aux jours où notre peuple croyait que la Divinité était une femme, la grande Mère cosmique. Et, elle est opposée à la croyance liée au terme Abapezulu selon laquelle la Divinité est un homme qui habite au ciel.

 

Alors, monsieur, une autre chose que les Chitauli dirent à notre peuple, dit-on, c'est que nous les êtres humains sommes ici sur Terre pour transformer la Terre et la rendre convenable pour que “Dieu” y descende un jour et y demeure. Et on dit que ceux qui travaillent pour changer cette Terre et en éliminer tous les dangers pour que le dieu serpent, le Chitauli, y vienne et y demeure, seront récompensés avec de grands pouvoirs et avec de grandes richesses.

 

Monsieur, comme je l'ai observé pendant un grand nombre d'années d'étude, pendant un grand nombre d'années d'initiation aux mystères du chamanisme, de la sagesse et de la connaissance africains, je me suis trouvé en train de me demander pourquoi nous, les êtres humains, nous sommes vraiment en train de détruire la Terre sur laquelle nous vivons.

 

Nous sommes en train de faire quelque chose qui est seulement faite par une autre espèce d'animal, à savoir, l'éléphant africain, qui détruit complètement tous les arbres de l'endroit où il habite.

 

Nous, les êtres humains, nous faisons précisément ceci. Et où que vous alliez en Afrique, là où autrefois il y avait de grandes anciennes civilisations, vous trouvez un désert. Par exemple, il y a le désert du Kalahari en Afrique du Sud, et sous les sables de ce désert, j'ai trouvé les ruines de cités antiques, ce qui veut dire que les êtres humains ont transformé cette étendue de terre, qui était autrefois verte et fertile, en désert.

 

Et, du temps où j'étais avec des explorateurs et des gens de safari dans les régions sahariennes de l'Afrique, j'ai aussi trouvé des preuves d'habitations humaines incroyablement anciennes dans des lieux où il n'y a plus à présent que rochers menaçants et bruissements de sable.

 

Autrement dit, le Désert du Sahara était autrefois une région fertile et a été transformé en désert par des êtres humains. Pourquoi? Il faut que je me demande, encore et encore, pourquoi les êtres humains sont guidés par l'insécurité, la cupidité, et le désir de puissance pour transformer la Terre en un désert dans lequel, en fin de compte, aucun être humain ne serait plus jamais capable de vivre ? Pourquoi?

 

Bien que nous soyons tous au courant des dangers épouvantables que ceci entraînera, pourquoi sommes-nous en train de déboiser d'immenses zones de jungle en Afrique ? Sommes-nous sur Terre en train d'exécuter les instructions que les Chitauli ont programmées en nous ?

 

La suite ici : Un chaman Zoulou nous parle des extraterrestres...Part 2.
Commenter cet article

crami25 03/04/2011 13:04



On peut effectivement remercier Zen Ki pour son intervention plutôt rare de ça part...


 


Ca parle de certaines entités venant du sous sol de la terre, se nourissant de sang... Appelons les "des vampires" pour ne rien se cacher des sous entendus.



sumeria 19/09/2009 14:22

Merlin as tu lu les chroniques de girku d'anton parks ? car cet article hum ! je sais que dans d'autres articles je t'en ai parlé en faisant allusion au fait que ça m'y faisait penser ... j'insiste !

Lolo 17/09/2009 22:47

Je fais ma toute petite première intervention en rappelant certainement chez certain, un lien que j'affectionne particulièrement... concernant les récents articles de Merlin.Ps ; homme-et espace.over-blog.com dans mes plus que favories depuis 2008.Bravo Merlin. A bientôt.

patrick 17/09/2009 21:31


News 2009 Ovni France, incident ovni de grande importance en France

Selon le site All News Web, un incident d’ovni de grande importance s’est produit chez nous il y a deux mois mais aurait été complètement étouffé par les médias. Le 18 avril, la police locale a été appelée par  des habitants apeurés de la région de la Sarthe en France. Ces derniers ont affirmé avoir vu une énorme sphère éclatante se déplaçant à travers la forêt et les champs à proximité.
Une patrouille de police est arrivée sur les lieux pour voir ce qu’ils ne pouront sans doute jamais oublier. Une énorme sphère éclatante flottait au dessus du sol à moins d’un mètre de haut. La sphère était plus grande qu’une voiture et se dirigeait vers les voitures de police. Les policiers ont sorti leurs armes et craignaient que l’ovni ne percute leurs voitures. Rétrospectivement, ils ont fait remarquer qu’il n’y avait pas de preuve d’intention hostile.
Comme l’ovni se dirigeait vers les voitures il a interféré avec le système électrique et les phares des véhicules tandis que l’éclat incroyablement intense des siens brilla encore plus, illuminant la zone toute entière.  Alors l’objet s’éloigna en flèche.
La police décrivit plus tard l’objet comme une sphère de lumière silencieuse, lisse sans portes ni fenêtres ni aération.
Alors que l’évènement a été complètement étouffé par les médias, la nouvelle est importante au sein des services de police français, où elle a fait l’objet de multiples réunions.  On suppose que le GEIPAN enquête sur cet incident. All News Web est le premier site d’information  à rendre publique cette histoire et le premier site anglais à mentionner l’évènement. Nous avons des raisons de penser que le sujet de la divulgation française pourrait avoir été lié  à des événements qui ont eu lieu à la suite de cette observation.
Source :  http://www.allnewsweb.com/

PAPY MARTIAL 16/09/2009 21:06

Bonsoir. Ce récit est trés interessant. Il ressemble à la série "V". A+

UN chouka 16/09/2009 20:25

Mes excuses pour ce hors sujet,mais pourquoi pas un cas de" combustion spontéanée "?A Valence Sud:"Le Dauphiné Libéré" quotidien du 16-sèptembre 2009 .Un H de 96 ans trouvé partielement brulé sous "le pont des Lones ".Celui ci habitait en ville .Une combustion spontanée ou un effacement de traces de crime ?

Nabilkar 16/09/2009 18:11

Très bon article article Merlin.J'avais déjà lu le recit de Credo et ça me parait toujours aussi hallucinant quand je la relis. C'est une histoire assez extraordinaire qu'à vécue Credo Mutwa qui rejoint un peu celle de Karla Turner... et dire que ce chaman a mangé du gris !