Merci à Tournefeuilles, un internaute, pour ce site et ces sujets qu’il me fit découvrir.

 

 

 

par F.Malmartel. :

http://frederic.malmartel.free.fr/Fin_des_dinosaures/dinosaures3.htm

 

Il y a 65 millions d'années, un paramètre a pu changer sur la Terre, un seul et cela a suffit. Ce paramètre, c'est le plus analysé par les physiciens, le plus étudié, le plus disséqué, mais aussi le moins connu : la gravitation !

 

A l'époque des dinosaures, la gravité était plus faible qu'aujourd'hui. Tous les objets, tous les êtres vivants avaient un poids plus faible que celui qu'ils auraient eu aujourd'hui.

 

Il y a 65 millions d'années, brusquement la gravité a augmenté…

 

Les dinosaures, deviennent trop lourds, incapables de s'adapter, ils meurent.

Au contraire, les mammifères puissants et agiles par rapport à leur taille survivent !

 

Les reptiles survivent aussi car ils sont apparus à une époque très antérieure pendant laquelle la gravité était très forte ! Les oiseaux survivent également, car l'augmentation de la gravité a densifié l'air, et ainsi, paradoxalement facilité leur envol.

 

Explications : 

Souvenez-vous de ce qu'a dit la Physique pendant des décennies de Newton à Einstein : Le temps est immuable, le temps s'écoule partout de la même façon, jusqu'à ce qu'Einstein prouve le contraire.

 

Aujourd'hui nous faisons la même hypothèse pour la gravitation. Non la gravitation n'est pas immuable, non, G, la "G, la "constante de gravitation" " n'est pas vraiment une constante : Elle a bougé.

 

C'est ça la pièce manquante, le paramètre oublié, la piste trop tôt abandonnée.

En effet l'hypothèse d'une variation de G à travers le temps avait été évoquée par l'astronome Dirac en 1937.  Mais l'astronome avait envisagé cette transformation comme linéaire à travers l'histoire de l'univers et non sous forme de "sauts" vers le haut ou vers le bas !

 

L'étrange théorie de la Terre en expansion suppose aussi une variation de la gravité.

 

Il est désormais clair que certaines "constantes" universelles ne sont pas...constantes :

 

Par exemple, la vitesse de la lumière : c, n'est pas, contrairement à ce qu'on a longtemps cru, constante dans le temps. Les mesures effectuées récemment prouvent clairement que c décroît avec le temps.

 

Pour les personnes inquiètes, précisons que ces résultats ne contredisent d'ailleurs nullement la théorie de la relativité. De même rien ne prouve que G soit invariable.

 

Pas plus dans le temps....

 

Nous n'avons pas de mesure suffisamment précise de G pour affirmer que celle-ci est restée invariable. G n'est connue que jusqu'à la troisième décimale, autrement dit au millième près, ce qui est, à l'heure actuelle très imprécis.

 

De fait, comparativement aux forces nucléaires et magnétiques, à faible distance l'influence de G est très limitée, d'où la difficulté de mesurer cette valeur.

 

Si G avait varié d'un dix-millième de sa valeur en cent ans ( variation totalement indétectable aujourd'hui car dix fois plus petite que ce que la précision de nos mesures autorise ), en 65 millions d'années, G aurait pu être multipliée ou divisée par...65 !

 

Et même si G était effectivement restée inchangée depuis des siècles, cela ne prouverait rien.

 

Dans certaines régions la Terre non plus ne bouge pas pendant des décennies, des siècles, avant les tremblements de terre, elle ne bouge plus non plus après.

Et puisque nous en sommes à évoquer la physique, rappelez-moi donc  comment "bougent" les électrons. Ils sont stables à un certain niveau  et sautent, tout à fait soudainement à un autre niveau ! C'est le principe du saut quantique.

 

Pourquoi donc la gravitation n'en ferait-elle pas autant ?

 

....Que dans l'espace…

 

Il est quasiment évident que la valeur de G n'est pas la même partout dans l'Univers.

 

Si G avait la même valeur partout dans l'Univers, les planètes extra-solaires que nous avons découvertes ne pourraient pas exister. Certaines planètes gazeuses géantes qui font plusieurs fois la masse de Jupiter gravitent autour de leur étoile en quelques jours.

 

Si autour de ces planètes, G avait la même valeur qu'ici, celles-ci seraient très proches de leur Soleil et donc...  auraient dû s'évaporer !

 

Il y a plus "grave". Il est déjà démontré que la valeur de G varie en fonction de la l'orientation que l'on prend dans l'Univers. C'est le résultat des remarquables travaux de Mikhail Gershteyn, publiés en septembre 2002, suite à une expérience réalisée à Moscou.

 

L'invariabilité de G est un mythe !

 

Nous avons plusieurs indices permettant d'affirmer que G a varié :

 

La démonstration comme quoi les dinosaures auraient été incapables de vivre sous la gravité terrestre actuelle implique clairement que la gravité a dû varier sur notre planète, de même l'eau disparue de la planète Mars, sûrement évaporée suite à une baisse de la gravité sur la Planète Rouge.

 

Alors qu'est-ce qui s'est passé ?

 

La gravitation n'a pas été constante à la surface de la Terre, pendant les 5 milliards d'années qui nous séparent de la naissance de notre planète. Elle a subi des variations, indépendantes de la Terre et des êtres qui ont vécu dessus.

 

Les physiciens diront que la "constante" G de gravitation a fluctué !

A certains moments, la gravité est devenue plus forte, à d'autres moments elle est devenue plus faible; ces variations ont été soudaines !

 

Notez bien que ces variations sont autorisées par plusieurs théories expliquant la structure intime de l'Univers comme : voir ici : la théorie des super-cordes, la théorie des scalaires-tenseurs de Brans-Dicke,  la Cosmologie Quantique de Louis Nielsen ou  d'autres théories.

 

A plus de 240 millions d'années d'aujourd'hui, les reptiles apparaissent, sur une Terre subissant une gravité à peu près égale à ce qu'elle est de nos jours.

Il y a 240 millions d'années; la gravité à la surface de la Terre diminue ( G baisse ); les dinosaures apparaissent.

Adaptés à une gravité faible, ces animaux peuvent atteindre des tailles géantes, et s'assurer la domination de la planète, laissant les reptiles se traîner péniblement à côté d'eux.

 

Il y a 65 millions d'années, la gravitation augmente brusquement ( G s'accroît ). Les dinosaures sont incapables de s'adapter au changement, ils disparaissent. Au contraire, les reptiles, capables de subir une gravité plus forte survivent.

 

Meurtriere Gravité…

 

Panorama d'une extinction de masse.

 

Supposez que la gravitation à la surface de la Terre au lieu d'avoir été toujours constante depuis 5 milliards d'années, ait subi des variations, peu nombreuses, mais brusques ! Des sauts en quelque sortes, à la manière des sauts quantiques de l'électron. .

 

Ces sauts correspondraient simplement aux grandes extinctions constatées au cours de l'histoire géologique de notre planète !

 

Il y a 65 millions d'années la gravitation augmente soudainement, alors naturellement, les dinosaures disparaissent ! Ils disparaissent simplement parce que leur métabolisme ne supportait plus la nouvelle pesanteur !

 

Remarquez qu'en émettant l'hypothèse qu'à l'époque des dinosaures la gravitation était plus faible, un certain nombre de problèmes jusqu'ici non résolus, le sont, comme: le vol du ptérodactyle,  l'impossible posture des diplodocus, ou le gigantisme de l'époque dinosaurienne…

 

Que s'est il passé il y a 65 millions d’années …

 

Pourquoi survivent les reptiles terrestre ? Et s'envolent les oiseaux ? Mais pas les reptiles !  Quant à la vie marine : Les insectes et arachnides : Et aussi les arbres et les plantes : Et nous, et nous ( les mammifères )!

 

Pourquoi survivent les reptiles terrestre ? 

Ces reptiles survivent uniquement parce qu'ils sont nés avant les dinosaures.

Autrement dit, les reptiles sont simplement apparus à une époque où la gravitation était plus forte que pendant le règne des dinosaures ! Ils sont donc adaptés à une gravitation plus forte que celle qui a prévalu à l'époque des dinosaures.

La gravitation, lors de l'apparition des reptiles était vraisemblablement plus forte qu'à l'époque des dinosaures ! Il est probable que c'est une baisse de la gravitation à la surface de la planète qui a permis l'essor des dinosaures.

 

Les reptiles adaptés à une gravitation forte n'ont pas eu à souffrir d'une diminution de la pesanteur à la surface de la Terre. Ils cohabitent donc naturellement avec les terribles sauriens !

 

En revanche, lorsque la gravitation remonte brusquement, il y a 65 millions d'années rayant de la carte les dinosaures, les reptiles naturellement équipés pour une gravitation élevée survivent !

 

Et cela quelle que soit la taille des reptiles et des dinosaures ! On comprend pourquoi wannanosaurus, qui fait 60 cm, disparaît alors que des crocodiles bien plus grands restent en vie !

Voilà le plus grand point d'interrogation lié à la disparition des dinosaures, d'un coup résolu !

 

Et s'envolent les oiseaux ? 

Les oiseaux survivent pour deux principales raisons :

 

1/ Morphologiquement, un oiseau est "étudié" pour être le plus léger possible, cela afin de pouvoir voler. Sa densité est faible. Il est évident que, pour cette raison, un tel animal supportera mieux que ses cousins terrestres les dinosaures, une brusque augmentation de la gravité !

 

2/ Paradoxalement, l'augmentation de la gravité va faciliter la vie des oiseaux. L'air, plus lourd se rapproche du sol; l'atmosphère devient plus dense, il est plus facile de voler! Pour les oiseaux, c'est une formidable opportunité de se déplacer plus facilement, de conquérir l'Univers  !

 

Les oiseaux vont saisir  cette chance !

Regardez autour de vous, dans les champs, dans les campagnes, dans les villes la majorité des animaux que vous apercevrez sont des oiseaux !

 

 

Mais pas les reptiles !

Les reptiles volants sont un cas particulier. Comme les oiseaux, ils sont peu denses. Cependant, contrairement aux reptiles terrestres - tortues et crocodiles - ils apparaissent à l'époque des dinosaures et seront donc adaptés, comme eux, à une faible gravité.

Ils vont être les victimes de deux phénomènes : 

 

1/

La gravité : elle était plus faible à l'époque des dinosaures et des reptiles volants qu'aujourd'hui. Donc l'air était moins dense et la portance plus faible - la portance c'est la capacité qu'a l'animal, ou autre chose, à planer - donc pour se maintenir en l'air, il fallait une voilure, c'est à dire des ailes, très grande. Exactement ce que possédaient tous les reptiles volant ! 

 

Mais cette propriété va devenir un handicap lorsque la gravité aura ré-augmenté, à cause...du vent.

 

2/ Le vent !

Ce vent qui nous est si familier, n'existait quasiment pas à l'époque des dinosaures. Il est une conséquence des changements de climat, provoqués par l'augmentation de la gravité. Contrairement aux oiseaux, petits et robustes, les reptiles volants sont bien trop grands et bien trop fragiles pour supporter la moindre bise un peu sérieuse...qui au mieux les emportera dans le décors, au pire...les déchiquetera !

 

Un lecteur, Laurie Tait, précise:

 " Les ailes membraneuses des ptérosaures, étaient beaucoup plus facilement abîmées par le vent et les mauvais atterrissages que les robustes ailes couvertes de plumes des oiseaux. L'incapacité  des chauves-souris d'aujourd'hui à supporter des blessures sérieuses est la principale raison qui fait que ces animaux ne fréquentent pas l'espace extérieur colonisé par les oiseaux.

 

Cette raison est la seule à même d'expliquer pourquoi les petits ptérosaures ( beaucoup étaient plus petits que les oiseaux d'aujourd'hui ) n'ont pas survécu.".

 

 

Quant à la vie marine : 

L'augmentation de la gravité va provoquer une baisse du niveau des océans ( l'eau ayant plus de difficultés à remonter des profondeurs et réservoirs souterrains ) et donc une redistribution complète des ressources ainsi que des modifications radicales de la chaîne alimentaire à l'intérieur de ces derniers.

 

En outre l'eau pesant maintenant plus lourd, le volume global d'eau à faible ou moyenne pression, disponible dans les océans va considérablement diminuer !

 

Les animaux vivant dans ces eaux vont souffrir ! Ainsi s'éteignent les grands reptiles marins ! Ainsi s'éteignent d'innombrables espèces d'algues d'animaux marins etc... Mais la plupart des requins habitués aux eaux profondes ne manqueront pas d'espace...et  surviveront jusqu'à nos jours.

 

Sur ce problème, Laurie Tait nous écrit : " Dans les océans les effets de la gravitation sont plus impitoyables encore que sur la terre ferme du fait que la pression de l'eau augmente avec la gravité, beaucoup plus vite que la pression de l'air.

 

Les reptiles marins respiraient nécessairement dans l'air, comme les tortues. Les tortues modernes quand elles plongent dans les profondeurs à la recherche de nourritures, "respirent" en pompant l'eau dans leur cloaque. Quand elles refont surface, elles doivent le faire, doucement pour éviter les accidents dûs à la décompression.

 

Si la pression de l'eau augmentait, elles referaient surface trop rapidement et en mourraient. Si les reptiles marins du passé "respiraient" d'une semblable manière, ils auraient les mêmes difficultés.

 

Ajouter à cela le fait que baleines et dauphins disposent de mécanismes spéciaux pour que leurs voies respiratoires ne soient pas écrasées par les hautes pressions des profondeurs. Si la gravité augmentait, ils échoueraient sûrement dans leurs descentes sous-marines, et suffoqueraient. Les reptiles marins d'antan ont probablement rencontré ce type de difficultés."

 

Les insectes et arachnides : 

( les arachnides sont des animaux principalement de type  scorpions ou araignées, souvent assimilés, à tort aux insectes ). Ceux-ci sont apparus bien avant les dinosaures, donc habitués à une gravité bien plus forte, ils survivent sans difficulté.

 

Le débat peut même ici, s'élargir, observant insectes et arachnides on peut constater que non seulement ils supportent très bien la gravité actuelle, mais sont même aptes à supporter une gravité nettement plus forte !

 

Il n'est donc pas impossible de penser qu'à l'époque où apparaissent les insectes, la gravité était considérablement plus importante qu'aujourd'hui. Celle-ci a vraisemblablement changé plusieurs fois de valeurs !

 

Et aussi les arbres et les plantes : 

La faible gravité de l'époque des dinosaures leur a permis d'atteindre des tailles démesurées qu'ils n'ont plus aujourd'hui ! Lorsque la gravité a augmenté, leur taille s'est réduite !

 

Notons que si la théorie du météorite était exacte, on ne voit pourquoi après que les nuages consécutifs à l'explosion se furent dissipés, les arbres n'auraient pas repris leur taille géante d'origine !

 

A ce propos, Randall MacMurphy, un lecteurs nous écrit : " La gravité a également un effet sur les arbres et leur hauteur... Dans un environnement où G est plus importante, les arbres poussent moins haut... Ainsi seuls les jeunes animaux -herbivores- pouvaient se nourrir... Les grands animaux -ceux en âge de procréer- avaient le plus grand mal pour trouver plusieurs tonnes de nourriture chaque jour...

 

Certains arbres vivent des centaines d'années et poussent durant tout ce temps... Ainsi les arbres (nourriture des grands herbivores) "les plus hauts" n'ont pas été remplacés et une famine a accentué rapidement la disparition des dinosaures...".

 

Et nous, et nous… ?? ( les mammifères ) !

 

Les mammifères, avec leur toute petite taille et leur métabolisme à sang chaud, ont bien plus d'énergie disponible, proportionnellement à la taille de leur corps que les dinosaures. C'est ce surplus d'énergie associé à leur petite taille, donc leur faible poids - les plus gros des mammifères étaient plus petits que les plus petits des dinosaures !- qui va leur permettre de surmonter l'épreuve.

 

La nature ayant horreur du vide, dès ce moment, dès que G a basculé, dès que la gravitation a augmenté, les mammifères et les oiseaux commencent à se partager la Terre !

 

Mais cela va beaucoup, beaucoup plus loin encore…

 

Quand la science atteint ses limites...ou L'impossible génèse des éléments...

 

D'où vient la matière dont nous sommes faits ? 

 

La version officielle :

A l'origine, après le Big Bang, seuls étaient présents dans l'Univers, comme atomes, les éléments "simples" de la classification atomique. On entend par là les atomes comprenant un nombre restreint de protons et de neutrons ( ces derniers étant les "briques de base" de l'atome ).

 

Concrètement, il s'agit de l'hydrogène et de l'helium.

 

Ces éléments (hydrogène et helium ) se sont regroupés dans des étoiles. A l'intérieur de ces étoiles se sont formés les éléments plus complexes dont nous sommes constitués : carbone fer etc....

 

Les étoiles ayant formé ces éléments ont explosé, éparpillant ceux-ci dans l'Univers. Puis les éléments ainsi éparpillés se regroupent de nouveau dans des étoiles et des planètes dites de "seconde génération", comprenant les éléments plus complexes dont nous sommes constitués ( carbone, fer etc...).

 

Simple non ? Qu'est-ce qui "cloche" ?

 

La deuxième loi de la thermodynamique !

 

Celle qui dit que l'entropie d'un système augmente nécessairement ! Expliquons nous en français !

 

Les étoiles dites, "de première génération" ont transformé hydrogène et hélium en atomes plus complexes comme fer ou carbone. Ces atomes de fer et carbone sont expédiés dans l'espace ! Normalement à vitesse grand V !

 

Par quel miracle ces atomes expédiés dans toutes les directions de l'espace se regrouperaient-ils de nouveau pour faire des étoiles ! Alors que précisément les atomes se dispersent dans toutes les directions et non ne se regroupent !

 

La solution :

En supposant que le Big Bang ait bien eut lieu, qu'il y a donc bien eu des étoiles de "première génération" regroupant hydrogène et helium; en constatant que moult étoiles actuelles, comme nous-mêmes, sont constituées d'atomes plus complexes, il y a une seule façon d'expliquer le regroupement des atomes complexes éparpillés dans l'espace: admettre une variation de la gravité !

 

Donc un changement de la constante G avec le temps ! Nous y revoilà !

 

Notons simplement, qu'ici, la variation de la gravité, qui aurait eu lieu, elle, il y a plusieurs milliards d'années aurait vu G non pas doubler ou tripler mais être multiplié par un facteur 100, 1000 ou encore plus. On ne voit autrement comment "rattraper" les petits atomes prodigues éparpillés !

 

Source et infos supplémentaires :

http://frederic.malmartel.free.fr/Fin_des_dinosaures/dinosaures3.htm

 

Voilà des théories, des explications, et des démonstrations, qui sont pour le moins autrement plus convaincantes, que toutes celles que l’on nous sert depuis des décennies, sur tous ces sujets …

 

Merci à Tournefeuilles, et à l’auteur de ces sujets : F. Malmartel.

 

Comme toujours c’est à vous de juger…

 

Par MERLIN
Mercredi 29 septembre 3 29 /09 /Sep 15:33
Retour à l'accueil

En ce moment

    13  CONNECTE(S) 


  Vous souhaitez discuter
de ces sujets alors
rejoignez nous 
sur le forum  ICI <- clic

...Visiteurs...


Merci pour votre visite

outils webmaster
 

...Rechercher...

Présentation

  • Le blog de MERLIN
  • : Le blog de MERLIN
  • : 15/11/2007
  • : Connaissons nous vraiment notre planète ? Histoire inconnue des hommes... Actualités : terrestre, extraterrestre, et intraterrestre

Me contacter...

Partenaire du magasine


      TOP SECRET...

 

 

 

 



 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés