Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


L’intrusion E.T. en question : sauveurs ou prédateurs ?

Publié par MERLIN sur 15 Avril 2010, 09:15am

Catégories : #Ufologues...

 

L’intrusion E.T. en question : sauveurs ou prédateurs ?

 

Source : Nexus numéro 60.

 

100415102006328775.jpg

 

D’un côté, un témoin privilégié « militaire » confiant dans les intentions protectrices des visiteurs; de l’autre, une « enlevée », qui parle d’intrusion prédatrice…

 

Au cœur de la thématique du « contact », deux tendances s’affrontent.

 

Examinons l’avis de Robert Dean, Ufologue, retraité de l’armée Américaine :

 

Le retour dans les parages de la Terre de Nibiru, la fameuse planète des Anunnakis, ces « Dieux tombés du ciel » vénérés par les Sumériens, et dont les vaisseaux expliquent pour partie le phénomène ovni; leurs bases lunaires et martiennes dont les activités sont suivies de près et enregistrées…

 

Tels sont les sujets abordés par le sergent-major Robert Dean dans une récente interview au Project Camelot [Ndlr : programme consacré à la diffusion d'informations sur la question extraterrestre]. Ce militaire aujourd’hui retraité de l’US Air Force, confronté au « fait extraterrestre » depuis le début des années soixante dans le cadre de son activité à l’Otan (Shape), prophétise la fin d’un cycle et la survenue d’événements pénibles sur fond de présence extraterrestre multimillénaire.

 

Cette civilisation manipulatrice ne laissera, en fin de compte, ni l’homme ni la Terre courir à la destruction totale. En ce sens, le témoignage de Dean est assez représentatif d’une tendance récurrente parmi les « whistle-blowers » (témoins militaires privilégiés).

 

Le Dr Steven Greer, responsable de l’association la plus importante réunissant témoins militaires et scientifiques des plus crédibles (Disclosure Project), offre le meilleur exemple de cette approche plutôt angélique décrivant nos visiteurs comme des créatures quasi divines, omnipotentes et bienveillantes à notre égard.

 

Il va jusqu’à prôner, au sein du Center for the Study of Extraterrestrial Intelligence, une méthodologie standardisée du contact par des techniques de visualisation et de méditation collectives. Cette vision messianique considère que nous avons affaire à des extraterrestres très avancés spirituellement et technologiquement, et censés nous aider à traverser une période de mutation douloureuse; pour peu que nous garantissions une démilitarisation de l’espace.

 

Ainsi, avec le Dr Carol Rosin, ancienne assistante du Dr Werner von Braun [Ndlr : ingénieur allemand devenu directeur du centre de vol spatial de la NASA en 1964], ils militent activement à cette fin, laissant entendre sans ambiguïté que notre attitude paranoïaque, belliqueuse voire même xénophobe à l’égard des extraterrestres nous serait hautement dommageable, nous privant de l’accès à un enviable statut « galactique ».

 

D’autres, comme le très actif Institute of Exopolitics, adhèrent à cette vision du contact, sans imaginer que ces « dieux » pourraient ne pas être tout à fait dénués d’orgueil et de passions, comme semble d’ailleurs l’indiquer l’ensemble de traditions antiques.

 

En contrepoint, se fait entendre une autre catégorie d’individus très concernée par l’intrusion extraterrestre: celle des enlevés, ces nombreuses victimes d’abductions extraterrestres dont le traumatisme psychologique a été authentifié par le Dr John Mack, professeur en psychologie de l’université de Harvard…

 

Parmi eux, Eve Lorgen s’inquiète de cette tendance à accueillir l’intrusion extraterrestre avec un enthousiasme, voire une ferveur quasi religieuse. Elle estime que l’être humain fait preuve d’une propension à la subjugation et à la vénération de ce qui le domine ou lui semble supérieur technologiquement ou psychiquement. Notre tendance à nier ce trait égotique nous rendrait d’autant plus « manipulables »…

 

 

Bob Dean : «Les Anunnakis ne vont pas laisser détruire leur planète, la Terre»

Quelles sont les sources d’information du sergent-major Bob Dean ?

 

Bien entendu, il y a d’abord son expérience personnelle de rapports « top secret » des années soixante qui analysaient les activités ovnis qualifiées « d’intrusion dans l’espace aérien et donc de menace » dont traitait largement l’interview qu’il nous accorda voici un an, Dean avait alors évoqué succinctement l’existence d’un réseau informel de retraités militaires qui avaient été confrontés, comme lui, au fait extraterrestre.

 

Une sorte d’amicale secrète d’échange d’informations. Bob Dean nous apporte aujourd’hui des précisions :

 

« Comme vous l’avez peut-être déjà compris, j’ai été membre d’un groupe informel qu’on avait surnommé par habitude et non sans un certain humour « the Old Boys Network » (Ndt: le réseau des anciens] pendant plus de quarante ans. Lorsque nous l’avons créé, il s’agissait d’un groupe purement militaire constitué d’hommes de tous grades et de tous services (armée de terre, US Air Force, Navy, Renseignement militaire, etc.)…

 

Au fil des années, nous avons partagé des informations de toute nature inhérentes à la diversité de nos missions et de nos affectations. Y participaient deux amiraux, un général, deux astronautes, un grand nombre de colonels, de commandants, de sergent-majors et des personnels issus de toutes les branches de l’armée.

 

Certains d’entre nous occupaient des postes très sensibles et avaient accès à du matériel top secret (…) Malheureusement, nombre d’entre eux ont disparu. Au début, le groupe devait compter grosso modo près de cent cinquante membres, mais il ne doit pas en rester plus d’une douzaine encore en vie. En tout cas, je crois savoir pourquoi je m’en sors sans problème malgré tout ce que je sais. En fait, si je parviens à révéler progressivement ce qui est officiellement dissimulé, c’est que quelqu’un, quelque part, veut que je le fasse. Sinon, on ne m’en aurait empêché… »

 

Installations Anunnakis sur la Lune…

 

Dans cet entretien assez inattendu, Bob Dean affirme sans hésitation que la Lune abrite d’immenses structures construites par des extraterrestres qui nous sont familiers depuis la création de l’humanité, à savoir les Anunnakis, vénérés par la civilisation sumérienne :

 

«… L’armée a pris des milliers de photos sous les auspices du programme Clémentine. Il ne s’agit pas d’un programme de la Nasa, mais bien du département de la défense US. Ils ont pris des milliers de photos de la Lune, aussi bien de la face cachée que de la face exposée, n’en rendant public qu’une douzaine. Les choses vont bien au-delà de ce qui a été dit sur von Braun, les Nazis, Paperclip, etc.

 

Notre programme spatial de départ est le produit direct du parti nazi. Sans von Braun, son équipe et l’opération Paperclip [Ndlr: exfiltration vers les États-Unis de quatre cents scientifiques nazis experts en armement, en technologie spatiale et en psychiatrie], je ne pense pas que nous aurions pu nous rendre sur la Lune à l’époque où nous l’avons fait et certainement pas avant les Russes (…). Mais l’un des secrets les mieux gardés est que l’ensemble du programme spatial de la Nasa n’est qu’une façade tout comme Blue Book, qui n’est qu’une opération de relations publiques. Le Blue Book Project n’a jamais pris en compte le cœur du sujet, c’est-à-dire les bonnes informations. Tout le monde le savait sauf bien entendu, le grand public qui se faisait rouler dans la farine régulièrement et qui n’a jamais eu accès à quelque vérité que ce soit.

 

Mais le véritable secret préservé jusqu’à ce jour est le suivant: la découverte de vastes installations sur la Lune. À qui servent-elles ? C’est la bonne question. Et je suis en mesure de répondre. Avez-vous déjà entendu parler des Anunnakis ? Pour comprendre exactement où en sont aujourd’hui nos relations avec cette communauté extraterrestre, vous devez prendre en considération le travail de Zecharia Sitchin. En outre, je précise que ce n’est qu’une intelligence parmi d’autres, il existe plusieurs types d’extraterrestres… »

 

Quatre races extraterrestres…

 

Bob Dean nous a déjà entretenu de cette diversité dans le cadre du dossier « Présence extraterrestre », mais aujourd’hui, ses déclarations permettent de se faire une idée encore plus précise des quatre races extraterrestres qui interagissent plus directement avec l’humanité depuis le début de son histoire. Mais attention, il souligne également qu’il existe en réalité un très grand nombre de civilisations extraterrestres de nature et d’aspect différents; ce qu’il appelle le « zoo galactique ».

 

Nombre d’entre elles se contentent de surveiller de loin notre planète, située à un carrefour stratégique de « routes » interstellaires, et qui constitue, en outre, une importante et unique banque du vivant.

 

« Selon mes dernières informations, nous sommes en interaction avec quatre communautés extraterrestres différentes dont celle des Anunnakis. Est-ce que j’ai rencontré des extraterrestres face à face ? Je réponds par l’affirmative, j’en ai rencontré certains.

 

Maintenant, était-ce oui ou non des Anunnakis, probablement pas. Ceux que j’ai rencontrés étaient typiquement humains. (…) Certains les appellent les « Nordiques ». Il y a ensuite ces êtres très pâles, très grands et très costauds que certains ont appelé les « Grands Blancs ». Vous avez aussi « les petites créatures », les Gris et enfin les Anunnakis.

 

Concernant les Gris, ils ne sont pas tous « évolués ». Certains d’entre eux semblent être… des formes de vie artificielle, des êtres « biotiques », des androïdes humanoïdes produits en laboratoire. (…) D’autres font six pieds de haut et ont des yeux plus arrondis. Je ne pense pas que ceux-là soient vraiment de couleur grise.

 

Ils ont juste quelque chose de crayeux, une couleur très pâle, et semblent appartenir à une branche évoluée au sein de leur espèce. Je pense qu’il doit s’agir des mêmes créatures qui ont été impliquées il y a de nombreuses années dans l’incident relaté par Barney et Betty Hill [célèbre couple américain « enlevé » en 1961]. Je peux également confirmer l’authenticité du croustillant épisode du chapitre VI de la Genèse.

 

L’une de ces intelligences exotiques a bien manipulé les gènes d’une espèce déjà présente sur notre planète. Dieu seul sait à combien d’années cela remonte. Sitchin estime que cela se passait il y a 200.000 ans. L’information à laquelle j’ai accédé indique que l’une de ces mutations majeures s’est déroulée il y a 600.000 ans, lorsque l’espèce homo a été « interceptée » et génétiquement manipulée. C’est de là que nous sommes issus. »

 

Les Anunnakis nous ont bio-techniquement créés…

 

Nous en arrivons aux prémisses de la partie-clé de cet entretien au cours duquel, par touches successives, Dean décrit les extraterrestres comme des entités extrêmement puissantes, de nature quasi divine, qui poursuivent un projet dont l’ampleur nous dépasse. À l’instar d’Henry Deacon, autre témoin « privilégié » du Project Camelot, il affirme que l’espèce principale disposant de bases sur Mars est celle des Anunnakis :

 

« Je peux confirmer les déclarations selon lesquelles les Anunnakis possèdent des bases sur Mars (…) À partir de la quantité limitée d’informations auxquelles j’ai eu accès, j’en suis arrivé à comprendre que l’intelligence primordiale menant ces activités martiennes est celle incarnée par les Anunnakis, la même communauté qui nous a génétiquement procréés il y a tant de millénaires. (…) Avec Enki (ou Ea, cet être possède deux noms), Enlil (et autres «dieux» du panthéon sumérien), vous vous trouvez devant une famille pleine de dysfonctionnements.

 

Ils en sont venus à se faire la guerre entre eux. L’homme s’est retrouvé pris au milieu de ce conflit. Vous savez, nous sommes le produit de leur capacité d’ingénierie. Ils nous ont bio-techniquement créés pour être une race esclave. (…) Ils ont été et sont toujours de véritables génies dans le domaine génétique. Ils ont manipulé avec tant d’ingéniosité leur ADN qu’ils en sont devenus pratiquement immortels. Je ne serais pas surpris d’apprendre qu’Enki et Enlil soient toujours vivants (…)

 

Mais apparemment, ce dont on est certain, c’est que leurs factions sont toujours divisées et que l’un des deux camps cherche à nous exploiter comme il l’a toujours fait. L’autre camp veut nous donner l’opportunité d’être une espèce autonome, capable de prendre en main et de déterminer sa destinée. C’est cette divergence de conceptions qui oppose les deux camps… Mon Dieu, si vous aviez idée de la puissance, la magnificence de certaines de ces créatures… ! ».

 

Intéressés par l’or terrestre…

 

Robert Dean poursuit son évocation du rôle des Anunnakis sur Terre et insiste sur l’importance qu’a cette information à ses yeux. C’est précisément le retour de la planète X (voir plus loin) et des Anunnakis qui l’ont motivé à reprendre la parole alors qu’il avait dernièrement annoncé sa décision de ne plus s’exprimer publiquement.

 

Il tient à préciser brièvement sa méthode d’analyse mais surtout, il met la fameuse échéance 2012 en perspective de la présence extraterrestre et nous livre la clé de sa vision du rapport « humain-extraterrestre »: l’homme n’est qu’un locataire transitoire sur la biosphère terrestre alors que les extraterrestres s’en estiment les créateurs et les vrais propriétaires.

 

« Apparemment, les Anunnakis sont venus sur Terre pour trouver de l’or et en disséminer les particules dans l’atmosphère de leur planète qui s’amenuisait. (…) La civilisation des Anunnakis est présente sur l’ensemble de la surface terrestre ainsi que sous les océans. Nos agences militaires sont informées de l’existence de certaines de leurs installations, à l’intérieur du Mont Hayes en Alaska, à l’intérieur du Mont Perdu dans les Pyrénées.

 

Il existe également une base au milieu de l’Australie, près d’Alice Springs. Quel est encore le nom de cet endroit…? Oui, Pine Gap. Selon les « remote viewers » militaires (médiums employés à la vision à distance), c’est une installation de « R and R »… « Rest and Recreation ». C’est un terme militaire que nous utilisons pour désigner les endroits où nous allons nous détendre en permission.

 

Et bien, les Anunnakis disposent d’un endroit comme cela. (…) Je n’ai jamais été à Pine Gap. Une grande partie de mon travail est le résultat de l’analyse, du tri minutieux et de l’évaluation de sources internes au gouvernement US avec lesquelles je me suis entretenu. Et oui, ils se sentent très concernés et sont même malades d’angoisse (au gouvernement). Ils ne savent pas quoi faire, comment agir, tout simplement parce qu’ils n’ont absolument pas le pouvoir de faire quoi que ce soit à ce sujet.

 

Laissez-moi vous dire quelque chose à propos de 2012… Il est possible que nous voyions certaines choses s’enclencher dès l’année prochaine, mais je ne crois pas que nous verrons l’enfer se déchaîner sur nos têtes avant peut-être 2020. Il y aura des facteurs de progression. Cela ne va pas se passer soudainement, juste comme cela en un claquement de doigts…

 

Il y a bien trop de richesses sur Terre qu’ils considèrent comme leurs biens à préserver. Non seulement la mine d’or que représente le génome humain, mais aussi ceux de l’immense variété d’espèces présentes sur Terre, l’ensemble de la faune et de la flore… Cette planète leur est très précieuse. Ils l’aiment et s’en pensent les propriétaires. Nous ne l’avons jamais possédée. Nous ne faisons qu’y vivre ! Mon Dieu…

 

Charles Fort [Ndlr: écrivain américain précurseur de l'étude des phénomènes paranormaux et des « anomalies » sous un angle scientifique] avait raison jusqu’à un certain point. Nous sommes des produits et nous avons des propriétaires. Nous allons rester dans cette posture attentiste jusqu’au point d’être capables de nous lever et de dire: « nous pouvons prendre nous-mêmes les choses en mains et nous allons le prouver à la face de l’univers ».

 

Nous avons affaire à un univers plein de vie et une grande partie de cette vie manifeste une importante avance sur nous. J’ai employé un jour l’analogie suivante: ils nous considèrent de la même manière que nous considérons les chasseurs de tête en Papouasie Nouvelle-Guinée… Bon, c’était plutôt une blague, mais de plus, j’ai compris depuis que la comparaison n’était pas adéquate. Leur relation [Dean pointe son doigt vers le ciel] à nous est plus proche de celle que nous entretenons avec les chimpanzés (…) Si vous me permettez cette pirouette, il y a des créatures et des formes de vie là-haut qui ont véritablement les attributs de dieux antiques ».

 

Inspirateurs des Illuminati…

 

« Nous ne devrons pas seulement faire face aux tragédies conséquentes au passage de la planète Nibiru… Lorsque je parle ici de « gouvernement », je ne parle pas du gouvernement que vous pensez avoir et qui n’est qu’une façade. Le gouvernement qui est le nôtre est sans doute totalement pris en main par les Anunnakis tout simplement parce qu’il existe là-haut un pouvoir qui le surpasse et tire les ficelles.

 

Certains sont tentés de le désigner par le vocable « Illuminati » mais il existe des personnages encore au-dessus des Illuminati et qui constituent le véritable pouvoir. (…) Leur objectif ultime n’est pas si mauvais, c’est une idée positive: l’avènement d’un gouvernement mondial. (…). Ils l’atteindront en fin de compte (…). Mais au prix de quelles souffrances ? Quelles douleurs croissantes seront celles par lesquelles nous devrons encore passer et qui accompagneront ce processus ? Cela risque d’être l’enfer !

 

Beaucoup de sang sera versé dans les rues avant que nous ayons dépassé cette étape. Et malheureusement, je pense que c’est incontournable. C’est mon opinion. Tout cela est manipulé au plus haut niveau [il pointe de nouveau le doigt vers le ciel]… Des hommes et des femmes sont parfaitement au courant de tout ce qui se passe. Ils essaient de modifier et d’améliorer les choses, c’est-à-dire de rendre les choses le moins pénible possible.

 

C’est sans doute la meilleure expression pour décrire la situation. Ils s’efforcent de faire en sorte que le moins de sang possible ne coule. À l’image d’un gamin de treize ans en pleine croissance, le passage de l’adolescence pour une espèce ou une société est un processus douloureux. Rappelez-vous de cette époque. Ce n’était vraiment pas drôle ! ».

 

Le retour de Nibiru en 2012 ou en 2060…

 

Après avoir évoqué un interventionnisme extraterrestre, toujours intéressé, mais censé nous empêcher d’entrer dans un conflit trop dévastateur pour la planète, leur « propriété », Dean s’exprime sur un sujet-clé dans le paysage prophétique et apocalyptique que certains auteurs et témoins ont dessiné ces dernières années : l’arrivée imminente d’un astre perturbateur, difficile à repérer parce que gravitant en dehors du plan de l’écliptique : la fameuse « planète X » que d’autres auteurs ont appelée Nibiru.

 

« La planète X est une réalité, conformément à ce que Sitchin décrit en ce qui concerne les Sumériens. Et apparemment, nos astronomes sont parvenus aux mêmes conclusions. Depuis presque un siècle, ceux-ci ont montré un vif intérêt pour un phénomène qu’ils ont désigné par l’appellation « d’intrus », un intrus semblant aller et venir d’époque en époque. Et ils ont pu déduire sa présence des perturbations et des effets provoqués sur les orbites des autres planètes du système solaire.

 

Ils en connaissent donc l’existence depuis quelque temps, mais ne l’ont jamais rendue publique. Cela se passait au début des années quatre-vingt. (…). Quoi qu’il en soit, ils ont envoyé deux sondes Pioneer en 1982 afin de vérifier s’il y avait un fond de vérité à cette affaire. Je pense qu’ils ont appelé ce programme IRAS. En 1983, ils ont pris des photos en infrarouge au-dessus et en dessous du plan de l’écliptique et ont apparemment obtenu deux réponses massives et positives d’une douzième (ou dixième) planète, peu importe le nom que vous lui donnez. C’est à ce moment qu’ils ont posé un lourd couvercle sur toute l’histoire…

 

Écoutez-moi bien: le passage de cette fameuse planète Nibiru n’a pas toujours été dévastateur. Tout dépend si au moment où elles se rapprochent l’une de l’autre, la Terre et Nibiru se retrouvent du même côté du Soleil. Si c’est le cas, alors ce passage provoque un véritable enfer sur Terre. Apparemment, le dernier passage de Nibiru a provoqué l’explosion du volcan et le séisme de Santorin situé dans la mer Égée dont le sommet a volé en éclats et a provoqué la chute de la civilisation minoenne. (..)

 

Apparemment, les personnels des observatoires astronomiques le savent, mais se taisent parce que c’est ultra-secret. Laissez-moi vous donner un petit exemple: il y a ces deux types, brillants, intelligents qui travaillent pour le Naval Observatory à Washington. Tom Van Flandern est l’un deux… il ne fait plus partie aujourd’hui de l’observatoire.

 

L’autre homme est l’astronome en chef Robert Harrington. En 1991, Harrington a eu une entrevue avec Sitchin. Il lui a carrément déclaré quelque chose du genre: « Dr Sitchin, nous nous sommes intéressés à ce corps céleste parce que cela colle parfaitement au travail que vous avez fait à propos des Sumériens et de Nibiru. Eh bien, je peux le dire: nous l’avons découvert. Il est réel. Nous l’avons photographié et d’après ce que nous avons pu en déduire à partir du matériel recueilli, c’est plutôt une belle planète; deux fois et demi plus grande que la Terre.

 

Elle se dirige apparemment vers le centre du système solaire. Nous en avons conclu toute une série de faits mais nous ne l’avons pas encore baptisée. » Alors Sitchin a répondu: « Mais cette planète a déjà été nommée par les Sumériens: Nibiru ou la planète ambulante… ». Concernant l’échéance 2012, et bien, je ne suis pas certain des conclusions de Zecharia. Lui, parle de 2060. Mais apparemment, selon mes propres sources, ce sera avant.

 

Le ministère américain de la Défense est très préoccupé par cette affaire. En son sein, des sections entières ne se consacrent qu’à elle. Et la question essentielle reste: allons-nous nous retrouver du même côté du Soleil que la planète X ?… »

 

Une intense activité sur la Lune…

 

Ces édifices lunaires et martiens et l’arrivée de Nibiru auraient bien été repérés par plusieurs observatoires sophistiqués et certains astronomes, mais ces derniers préfèrent conserver le silence. Dean les accuse sans détours et les traite de criminels :

 

« Mon Dieu, les sociétés d’astronomie, les astronomes professionnels de ce pays se rendent coupables d’activités criminelles. Vous pouvez me citer. Ils sont coupables de ne pas avoir révélé la réalité de ce qu’ils ont pu constater sur la Lune. (…) Il y a sur la Lune des installations massives et une activité de grande ampleur et permanente. Non seulement cela, mais il y a aussi de l’eau sur la Lune.

 

Cette eau est-elle le résultat d’un processus naturel du satellite qu’est la Lune ou y a-t-elle été stockée artificiellement pour un certain usage ? Il y a des traces vaporeuses qui signalent la présence d’une forme d’atmosphère au sommet de certains cratères. Les astronomes ont vu ces clichés et cette bande de malhonnêtes se refuse à en parler. Ils ont peur et vous savez pourquoi ? Plus de 90 % de leurs revenus proviennent de subsides gouvernementaux.

 

Lorsqu’il s’agit de votre source première de revenu, vous lui obéissez quelle que soit sa demande. Quoi qu’il en soit, il y a une forme d’atmosphère sur la Lune et à tout le moins, il y a de l’eau au fond de certains cratères assez larges… De plus, une importante activité y règne. Je veux parler d’activités technologiques.

 

Il y a des vaisseaux géants qui vont et viennent et des lumières tout le temps. Ils ont remarqué qu’il y avait des ponts qui apparaissaient et qui disparaissaient… Et c’est la même chose sur Mars ! Et même plus: il existe sur Mars une ville souterraine de la taille de Chicago qui génère tellement de chaleur qu’on la décèle sur les photographies en infrarouge ».

 

Un bouclier défensif autour de la Terre…

 

Comparé à de nombreux commentateurs de « planète X », Robert Dean est moins « apocalyptique » et pessimiste. Il croit en l’existence d’une sorte de système d’origine extraterrestre qui n’est pas sans rappeler la mystérieuse installation sibérienne dont la fonction serait de protéger la Terre contre l’impact de météorites et aurait été à l’origine de l’explosion de Tunguska en 1908, ainsi que l’a décrit le journaliste Valéry Uvarov. Dean évoque une sorte de champ protecteur déployé autour de la Terre.

 

Cette vision « optimiste » est cohérente avec ses diverses sources selon lesquelles la Terre et ses habitants constituent une véritable réserve naturelle que les extraterrestres ont intérêt à préserver, non par compassion ou pour quelque raison éthique mais pour conserver intacte cette banque du vivant qui serait la leur.

 

« Certains de nos « remote viewers » militaires ont conclu par l’affirmative: oui, nous allons effectivement nous retrouver du même côté du soleil que cette planète. (…) Ils ont obtenu ces informations de source extraterrestre: la même que la mienne. Nous allons traverser des moments désagréables. Certes, j’ai eu vent de rumeurs concernant un bouclier de protection entourant la Terre.

 

Je suspecte que certaines personnes bien placées ont souhaité que des informations transpirent à ce propos. Mais si nous ne nous dirigeons effectivement pas vers une destruction de la Terre ou vers l’extinction de notre espèce, nous allons néanmoins vivre une période très difficile au moment où le scénario va s’engager. Je peux même vous dire que cela a déjà commencé.

 

La réaction du Soleil est une réponse très claire à la présence de cette planète exotique. D’ailleurs, elle a aussi été photographiée par des télescopes du sud du Chili et de Nouvelle-Zélande. Je ne sais pas si vous connaissez Adriano Forgione, un jeune homme très intéressant. Quoi qu’il en soit, il a des contacts avec le Vatican et de très bons amis parmi les Jésuites qui y travaillent comme astronomes.

 

Le Vatican se sent très concerné par cette affaire. Adriano m’a envoyé un article ainsi que deux photographies de Nibiru qui ont été prises par cet observatoire chilien, je pense. La planète est maintenant assez proche pour que des télescopes optiques puissent en prendre des clichés. Ils l’étudient très soigneusement pour déterminer les mécanismes célestes qui président à son arrivée dans les parages.

 

Et si les « remote viewers » ont vu juste et que les quelques résumés détaillés d’origine extraterrestre sont exacts, cela va être un moment difficile. (…) Je ne parle pas uniquement des Anunnakis; il existe là-haut des civilisations anciennes de milliards d’années que Michio Kaku [Ndlr: professeur de théorie physique à l'université de New York, Kaku a imaginé un système logique de développement technique des civilisations avant qu'elles n'entrent dans la phase de développement galactique] a désignées sous l’appellation de « Type III ».

 

Elles disposent de technologies capables d’améliorer la situation ou d’atténuer les effets du passage de Nibiru grâce à un bouclier protégeant la Terre. Nibiru possède d’ailleurs son propre bouclier. C’est la raison pour laquelle, sur les clichés, la planète est colorée dans les teintes rouge-or ».

 

Une perspective de guerre nucléaire ?

 

Interrogé sur une perspective de guerre nucléaire avec l’Iran, une information qui gagne en intensité selon certains analystes, Dean est catégorique et répond par la négative. À nouveau, selon sa propre expérience, les extraterrestres nous protégeront d’une manière ou d’une autre de nos pires travers :

 

« Non, nous n’allons pas entrer en guerre avec l’Iran. C’est mon opinion, du moins pour ce qu’elle vaut (…). Je ne crois pas qu’ils vont s’engager dans un conflit nucléaire, car je ne pense pas que les « propriétaires » l’autoriseraient. En quelque sorte, ils ont tant investi dans cette planète Terre qu’ils ne vont pas la laisser détruire par une guerre nucléaire.

 

Autre chose : vous avez déjà entendu parler de cette vieille rumeur à propos d’une « première directive » ? [Ndlr : la "première directive" dans le film Star Trek est une loi galactique interdisant l'ingérence d'une civilisation plus évoluée dans le développement d'une autre]. C’est du pipeau. Elle n’existe pas. Ils sont intervenus ici-bas des milliers de fois au cours des siècles en enfreignant cette soi-disant « première directive ».

 

Selon nos archives historiques, on peut par exemple remonter à la Grèce antique. Ils se sont sans doute salis les mains lors de la guerre de Troie. Ils ont choisi leur camp. On en trouve également des échos dans les écrits d’Homère pour lesquels les Dieux eux-mêmes sont descendus sur Terre, ont pris parti et sont entrés dans la danse. Pour eux, ce n’est qu’un jeu.

 

Les chroniques védiques sont aussi riches de descriptions de ces interventions (…) L’histoire est limpide. Ils sont intervenus tout au long des siècles encore et encore et encore et à chaque fois que cela occasionnait un bénéfice personnel… ».

 

Exhortations à l’optimisme…

 

En fin d’interview, Bob Dean exhorte le public à rester optimiste parce qu’il est pénétré d’une autre certitude : l’âme humaine est éternelle et donc, les catastrophes vécues sur Terre ne sont qu’un aspect transitoire de l’existence des individus :

 

« Je dirais aux gens: vous n’avez rien à craindre, débarrassez-vous de la peur. Vous êtes des êtres immortels, intemporels qui ont devant eux un avenir infini dans un univers glorieux, empli de beauté, de lumière dont nous ne pouvons pas saisir l’ampleur à partir de cette minuscule planète.

 

Rassemblez autour de vous les gens que vous aimez, déversez de l’amour autour de vous et plongez vers l’avenir avec courage parce que vous avez auparavant traversé des enfers bien pires. Soyez plein d’espoir, de courage, aimez-vous les uns les autres, c’est vraiment l’essentiel de ce que j’ai à dire! ».

 

Source : Nexus 2009. No 60.

 

A vous de juger…

 

Examinons à présent l'avis complétement différent d'Eve Lorgen, auteur et thérapeute spécialisée dans les abductions  ici :

 

L’intrusion E.T. en question : sauveurs ou prédateurs ?

Commenter cet article

crami25 10/12/2011 15:57


Ucom,


 


Sauf pour les nouveaux, ici comme sur le forum, on connait Haarp. D'ailleurs Merlin en parle largement à travers ces articles. Consulte et tu auras des réponses... avec plus de question
au final, mais c'est comme ça.

UCOM 10/12/2011 06:25


CONNAISSEZ VOUS LE PROJET HAARP././.?VOUS AVEZ LES INFOS SUR LE NET???HAARP....?ET VOUS SEREZ SURPRIS DE VOIR LES INFOS QUI CI TROUVE????COMME POUR LE PROJET MONTAUK.?.???ET EXPERIMENT
PHILADELPHIA./.??BONNE JOURNEE....?

crami25 07/05/2010 01:56



Voilà un premier point de vue sur nibiru. Reste à savoir si c'est vrai.


Il parle de genève à un moment donné :


l’authenticité du croustillant épisode du chapitre VI de la Genèse.


J'aurai bien aimé voir de quoi il en retourne.



Ayudar 16/04/2010 03:02



Merci Merlin,


L'article de Nexus en pdf (avec les illustrations) :


http://www.nexus.fr/PDF/M60P664.pdf


 


Et un lien vers une vidéo troublante du décollage d'une fusée, un effet visuel intriguant se produit quand la fusée atteint une certaine altitude:


http://leweb2zero.tv/video/kapsul_414b892e06d781b


Cela m'as fait penser à l'histoire du bouclier planétaire dont parle Bob Dean dans cet article.


Bonne continuation.


 



Pabioo 15/04/2010 17:46



Ne pas se réjouir trop vite de l'arrivée de Niribu. Si il est avéré que cette planète existe et qu'elle a
bien été repérée, cela pourrait expliquer les quelques changements que connait notre système solaire depuis quelques années. Ces modifications sensibles que nous pouvons aisément constater
semaine après semaine l'accentuation constante des tremblements de terre et éruptions volcaniques. Aussi bizarre que cela puisse paraitre les média ne parlent que des dégâts et non des
raisons de cet afflux de catastrophe. On nous parle depuis quelques années du réchauffement climatique sur terre, mais pourquoi ne nous parle t on pas du réchauffement des autres planètes sur
systeme solaire ??


Comment peut-on expliquer qu'en un siècle ces puissantes catastrophes aient bondies de 1000 %. La
pollution a l'ozone ou au CO2 sur terre, peut-elle entrainée une augmentation des températures sur Mars ou Jupiter ??


Robert Dean avait parlé d'eau et de neige dans certains cratères sur la Lune, a cette époque (2008-2009),
officiellement, les Ricains niaient l'existence de la moindre goute d'eau. Un an après la Nasa, alors que ça fait 50 ans que la Lune est examinée sous toutes les coutures, ils nous trouvent des
océans d'eau. Bizarre !!!


Nibiru n'existe pas... ok . Alors que l'on nous donne une explication plausible sur ces manifestations
inhabituelles qui désorientent même certains scientifiques.


 



nibubu 15/04/2010 14:53



Sur Nibiru il n'y a plus que des ETS bienvaillants, et oui en haut, les frères et soeurs


bienvaillants ont gagné la guéguerre contre ceux qu'on appelle Annunaki ou illuminati, qui certains sont devenus bienvaillants, il reste plus que sur terre ceux qui sont  plus difficiles à
deloger


 eh non, nos alliés de la haut ne viennent pas pour nous dévorer ou prendre l'or des


terriens, mais pour qu'on fasse parti de la confédération galactique, mais pour çà il faut


plus de spiritualité et non de guerre, et  plus d'amour et de fraternité, de toute


façon la terre se révolte et elle va se faire belle!! houppy!! merci Merlin, est ce que je


peux envoyer votre doc à un collègue de travail, je lui ai promis de l'avertir si on a des


documents sérieux sur les zitis, car ça l'a fait bien rire quand je lui avais dit en 2007 qu'il


y avait au gouvernement us des zitis?? et peut être partout..


 


si lundi j'ai pas de réponse, je lui envoie, merci


 


Nibubu de vega de la lyre