Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


La fin de l'empire Aztèque, qui étaient les barbares finalement...

Publié par MERLIN sur 27 Octobre 2009, 07:51am

Catégories : #Mysteres


 

Les Aztèques un peuple barbare et sacrificateur… !? NON…

 

A la lecture des évènements qui conduisirent à la fin de l’empire Aztèque et des massacres perpétrés par Hernan Cortés et ses conquistadors, ainsi qu’à l’anéantissement de la capitale Aztèque Tenochtitlan, qui deviendra plus tard Mexico, du meurtre des hauts dignitaires Aztèques, de la capture de l'empereur Aztèque Moctezuma II, et de bien d’autres méfaits commis par les espagnols,  on ne peut s’empêcher de se poser des questions.


                                               Soleil Aztèque...

 

Tout d’abord afin de lever un doute tenace, sur le mythe des ‘’ méchants ‘’ Aztèques sacrificateurs, il faut préciser que l’archéologie ancienne et moderne, n’a jamais confirmée de tels massacres en masse de la part des Aztèques.

 

Certes, ils pratiquaient le sacrifice humain, mais ni plus ni moins semble t-il que les populations Amérindiennes de l’époque, ou d’avant.

 

On peut supposer, à juste titre je pense, que les écris et évènements racontés, furent ‘’ tronqués ‘’ pour ne pas dire manipulés, par, et pour, la propagande Espagnole chrétienne, dont personne ne peut douter, ainsi que l’exagération des récits de  Hernan Cortés et de ses hommes pour justifier leurs actes barbares envers le peuple Aztèque.

 

D’ailleurs à la lecture des actes de Hernan Cortés, cela semble d’une limpide évidence, jugez vous même :

 

Homme courageux et d'une vaste culture, fidèle à son serment à Dieu et à son Roi pour certains.

 

Conquistador cupide et cruel, responsable de la mort de milliers de personnes et de la destruction de toute une civilisation pour d'autres, Hernán Cortés reste très controversé, et pour cause.

 

En 1511, Cortés accompagne Diego Velázquez de Cuéllar à Cuba, où il participe à la conquête de l'île. En guise de récompense, il est nommé premier maire de Santiago de Cuba et reçoit une grande propriété ainsi qu'un lot d'esclaves. Ceci ne l'empêche pas de se faire emprisonner, quelque temps après, pour conspiration contre Velázquez.

 

Libéré, il se marie avec la belle-sœur de ce dernier, ( on sent bien la magouille politique déjà ! )

 

À la même époque, les expéditions dans le Yucatan reviennent à Cuba avec de petites quantités d'or et des histoires de terres lointaines où abonderait le métal précieux.

 

Cortés vend tous ses biens pour acheter des navires et du matériel et passe un accord avec Velázquez, devenu gouverneur de Cuba, pour mener une expédition, officiellement pour explorer et commercer avec de nouvelles terres se trouvant à l'ouest, mais connaissant la cupidité de l’homme en peut en sérieusement en douter. Et même Velázquez est toujours inquiet et méfiant.

 

Le 18 novembre 1518, craignant que Diego Velázquez n'annule l'expédition, l'armada de Cortés quitte précipitamment le port de Santiago de Cuba.

 

Après une brève escale en Santiago de Cuba où il ne trouve que peu d'or, Cortés débarque près de l'actuelle Veracruz. Le premier contact avec les autochtones a lieu à Cozumel où les Amérindiens l'accueillent en lui offrant de la nourriture, des plumes, de l'or et racontent que le pays est dirigé par le grand chef dans la cité de Tenochtitlan.

 

Mais leurs coutumes barbares, en particulier les sacrifices humains, horrifient Cortés ce qui l'incite à détruire les idoles indiennes et à les remplacer par une croix et une image de la Vierge Marie.

 

Suite à cela, les Espagnols rencontrent une tribu d'Amérindiens hostiles, qu'ils réussissent cependant à vaincre, grâce à la peur qu'engendrent les armes à feu et les chevaux que ne connaissent pas les Amérindiens.

 

Les chefs de cette tribu offrent alors des vivres, des bijoux, des tissus et un groupe de vingt esclaves, qui seront baptisés plus tard.

 

Parmi ces esclaves se trouve une dénommée Malintzin, connue également sous les noms de Marina ou La Malinche. Sa grande intelligence, sa capacité à parler les langues maya et náhuatl, sa connaissance de la psychologie et des coutumes amérindiennes, ajoutées à sa fidélité indéfectible envers les Espagnols, feront d'elle un atout majeur dans la conquête.

 

Elle devient rapidement l'interprète, la conseillère et l'amante d'Hernán Cortés, à qui elle donne un fils baptisé Martín, comme le père de Cortés. Avec Gerónimo de Aguilar, elle remplace l'ancien interprète Melchorejo, repassé du côté des Amérindiens, et qui les incite à lutter contre les Espagnols. Après une nouvelle défaite indienne, Melchorejo sera sacrifié aux dieux.

 

À Tabasco, les Espagnols apprennent l'existence d'un pays à l'ouest que les Amérindiens appellent Mexico. Suivant la côte en direction du nord-ouest, l'expédition croise bientôt quelques canoës transportant des ambassadeurs de l’ empereur Aztèque : Moctezuma II.

 

Cortés leur montre ses chevaux et ses armes à feu, pour les impressionner, mais tâche de rester aimable avec eux, en leur parlant de paix. Les émissaires, venus accompagnés de peintres et de dessinateurs ont pour mission d'aller rendre compte de la présence des espagnols à leur maître.

 

Peu de temps après, les émissaires aztèques reviennent avec de nouveaux présents et Cortés insiste pour rencontrer leur empereur. Il entend alors parler de ce qu'ils pensent être Quetzalcoatl, ou un émissaire de Quetzalcoatl (un homme d'or qui devait un jour revenir) et décide sur les conseils de son traducteur, la Malinche, de tirer profit de ce mythe indien. D'autant plus que les ambassadeurs indiens continuent de lui refuser de rencontrer Moctezuma II.

 

C'est alors qu'arrivent d'autres indigènes, originaires de Cempoala, qui se présentent à Cortés comme des ennemis des Aztèques. Ils souhaitent que les Espagnols les aident à se libérer du joug des mexicas.

 

Cortés comprend alors que l'empereur a des ennemis, et, s'inspirant de la stratégie utilisée par César lors de la conquête de la Gaule, va s'efforcer d'utiliser les rancœurs et la haine qui existent entre les différents peuples locaux, en même temps que le prestige que lui confère son statut de teules, c'est-à-dire de demi-dieu.

 

Dès lors, son objectif est simple : essayer de s'emparer des terres et richesses dont semble regorger ce territoire, étant donnés les différents présents apportés par les ambassadeurs de Moctezuma II. Pour cela, il doit imposer sa volonté et son autorité sur la partie de la troupe fidèle au gouverneur Velázquez, lesquels soutiennent que Cortés n'a pas l'autorisation de peupler ce territoire, et qu'ils doivent rentrer à Cuba une fois l'expédition terminée.

 

La majorité des capitaines et de la troupe s'opposent à lui, même s'ils sont conscients des richesses que semble receler Tenochtitlan.

 

les Aztèques possédaient une écriture et un calendrier très efficace. Les scribes, comme en Egypte, consignaient et conservaient tout. Leur histoire est étonnante. Partis du nord, comme bien d'autres avant eux, la tribu d'à peine un millier d'hommes, est rejetée par tous les autres groupes ethniques qui peuplent la région.

 

Leur périples les mènent sur les rives du lac de Texcoco où apparaît enfin le signe de la prophétie qu'ils attendaient : sur une petite île, un aigle qui fond sur un serpent et le dévore...

 

En moins de 150 ans, ce peuple supposé belliqueux soumettra les peuples qui vivaient autour du lac de Texcoco, comme la fameuse cité unifié de Tlaxcala, puis les villes et les régions plus lointaines, imposant leur culte mais aussi leur style de vie raffinée.

 

D'un village dans une plaine marécageuse, ils feront la plus grande ville du continent qui comptera 500 000 habitants à l'arrivée des Espagnols. La ville surpasse alors toutes ses rivales en taille et en splendeur : le centre de cette partie du monde.

 

Même dans ses rêves les plus fous, Christophe Colomb n'aura jamais soupçonné l'existence d'un tel royaume. Comme le raconte un des chroniqueurs de la Conquête.

 

Hernán Cortès et ses soldats sont les premiers Européens à voir Tenochtitlán, la somptueuse capitale des Aztèques.

 

La ville était bâtie selon un plan rationnel, et l'organisation des activités humaines tellement bien réglée qu'elle étonna les envahisseurs qui ne connaissaient rien de tel en Europe.

 

Les soldats Espagnols avaient vu une bonne partie de l'Europe et de ses splendeurs pendant leurs expéditions, mais Tenochtitlán dépassait en beauté tout ce qu'ils connaissaient.

 

Découvrant cela, il était clair que les Espagnols n'allaient pas quitter ce lieu fantastique de si tôt. Il devait bien exister quelque part un trésor fabuleux comme personne n'en avait rêvé.

 

L'empereur Moctézuma, puis son successeur Cuauthémoc, et malgré la supériorité numérique de son armée, devait bientôt s'incliner devant l'envahisseur disposant d'armes, de chevaux et d'armures. Il faut dire que les Aztèques ne tuaient pas leurs adversaires durant le combat.

 

Ils préféraient les capturer vivants et en bon état pour pouvoir ensuite les sacrifier aux dieux. Ils furent horrifiés par la violence sauvage des Espagnols qui ne faisaient pas de quartier. Cela les démoralisa beaucoup. De plus, les Aztèques étaient très superstitieux…

 

Une comète, des navires inconnus aperçus au large du Yucatán, des présages et une prédiction parlant du retour de Quetzalcoátl, le dieu blanc : tout annonçait la fin du cycle du "Cinquième Soleil". La fin du monde est proche.

 

Hernan Cortès arriva donc au bon moment. Il comprit rapidement l'avantage qu'il pouvait tirer de cette situation exceptionnelle : pour un temps, il se fit passer pour Quetzalcoátl. Arrivé à Tenochtitlán, il fut reçu avec tous les honneurs dus à un Dieu...

 

Moctezuma est persuadé que Cortés est le dieu Quetzalcoatl, il accueille donc les Espagnols avec de nombreux cadeaux et des sacrifices humains.

 

Il semble que les Aztèques se divisent rapidement sur l'origine des étrangers et que beaucoup, remarquant l'avidité des nouveaux venus, admettent mal la passivité de leur souverain. Comme la révolte gronde, Moctezuma est poussé par Cortés à haranguer son peuple.

 

Il est alors blessé par une pierre jetée, dont on ne sait pas si elle a été lancée par un Espagnol ou un Aztèque,  Moctezuma  se laisse mourir peu après, refusant tout soin et toute nourriture.

 

En 1521, les conquistadors espagnols, sous les ordres d'Hernán Cortés, détruisirent une grande partie de la ville, et plus particulièrement tout ce qui pouvait rappeler les cultes idolâtres aztèques, puis y fondèrent la ville de Mexico qui devint la capitale de la vice-royauté de Nouvelle-Espagne.

 

Le bruit du tonnerre entre les mains, les conquistadores maîtrisaient les foules. Devant la destruction des lieux sacrés, la profanation des cultes et l'élimination des différentes idoles, l'absence de réponse divine ne faisait qu'accentuer le pouvoir des Espagnols et la peur des conquis. Enfin, la variole, maladie transportée d'Europe en Amérique par les Espagnols, affaiblit considérablement les Aztèques.

 

 

Voici un article publié par le Point le 28/12/2007

 

Des archéologues ont découvert les ruines d’une pyramide aztèque de 800 ans en plein centre de la capitale mexicaine, ce qui pourrait prouver que la ville a un siècle de plus qu’on ne le pensait...

 

Ces ruines, d’une hauteur d’environ 11m, ont été découvertes dans le quartier de Tlatelolco, autrefois un important centre religieux et politique pour les élites aztèques.

 

Depuis la mise au jour d’une autre pyramide sur ce site il y a 15 ans, les historiens pensaient que Tlatelolco avait été fondé par les Aztèques en 1325, la même année que la ville jumelle et voisine de Tenochtitlan, capitale de l’empire aztèque, que les conquérants espagnols ont rasée en 1521 pour fonder Mexico.

 

La pyramide, découverte le mois dernier dans le cadre de fouilles entamées en août, pourrait avoir été bâtie en 1100 ou 1200, signe que les Aztèques ont commencé à développer leur civilisation, dans les montagnes du centre du Mexique, plus tôt qu’on ne le pensait jusqu’ici.

 

"Nous avons trouvé les marches de cette pyramide, bien plus vieille. La datation de la (dynastie aztèque) va devoir être révisée", a déclaré l’archéologue Patricia Ledesma sur le site.

 

Mexico est truffée de site précolombiens. Des archéologues ont découvert dans le quartier coupe-gorge d’Iztapalapa ce qu’ils pensent être la principale pyramide de Tenochtitlan.

 

Les Aztèques, peuple guerrier et religieux qui a bâti des édifices monumentaux et à qui l’on attribue l’invention du chocolat, ont régné sur un empire qui s’étendait du Golfe du Mexique à l’océan Pacifique et comprenait notamment la majeure partie du centre actuel du Mexique.

 

Source:

http://www.lepoint.fr/content/a_la_une/article?id=216398

 

Le conquistador espagnol Hernán Cortés arriva dans la région en 1519, mais il ne put conquérir la ville avant le 13 août 1521, après de longs et féroces combats qui détruisirent presque toute la ville aztèque.

 

Le siège de Mexico fit plusieurs dizaines de milliers de morts. Tous les bâtiments aztèques furent détruits sauf les palais de l'empereur Moctezuma. Le centre de la ville fut réservé aux Espagnols, alors que les Indiens étaient relégués dans quatre quartiers périphériques. La reconstruction de la ville fut rapide grâce à l'utilisation de la main d'oeuvre indienne, mais le chantier causa la mort de nombreux hommes…

 

Le peuple Aztèque n’est pas le peuple barbare, et sacrificateur que l’on veut nous faire croire, et on peut s’étonner que la ville México, l’ancienne Tenochtitlan capitale Aztèque soit le théatre de la plus grande vague ovni en quantité et en durée dans le monde entier !

 

Et que penser du Méxique dont les mystères sont très très nombreux, voir ici :

 

Au méxique terre de mystères :.. Aztèques, mayas, ovnis…

 

Guerre des mouches mangeuses d’hommes au méxique…

 

Pour ceux qui ont la flème de parcourir ces articles, en voici quelques extraits :

 

Les civilisations qui peuplaient le Méxique nous ont laissées des messages et des croyances vraiment étranges, mais il faut remarquer que bien souvent elles semblent véridiques, ce qui augmente les mysteres, de plus le Méxique est un haut lieu des apparitions et du phénomène ovni…

 

Le Mexique, terre de prédilection des ovnis ?  

 

Selon l’ ufologue mexicain, Jaime Maussan, c’est une évidence inscrite dans les gènes de la nation. Si d’aventure existe un peuple élu, les mexicains s’en réclameraient bien volontiers ! 

 

Le phénomène est ancien, enraciné dans les civilisations précolombiennes. Férus en astronomie, les mayas élevèrent des pyramides décrivant admirablement les mouvements du soleil.

 

Lorsque leur civilisation s’effondre au huitième siècle après Jésus-Christ, une rumeur toujours tenace se répand : ils auraient regagné leur planète d’origine !

 

Méxique et OVNI une histoire d'amour...     

 

A la fin des années quarante, une vague OVNI déferle un peu partout dans le monde. Les témoignages inexpliqués s’accumulent. Au Mexique, les observations d'ovnis sont légion. Le témoignage le plus retentissant se déroule en plein jour au dessus de l’avenue Insurgentes à Mexico-city, le 17 septembre 1959.

 

En fin d’après-midi, des spectateurs incrédules observent des mouvements suspects dans le ciel. Des objets aux formes étranges exécutent des figures incroyables. Le lendemain, les manchettes des quotidiens nationaux relatent l’événement sans cependant y adjoindre le moindre cliché à l’appui.  

 

Seule scène dévoilée, le spectacle d’une foule hébétée et apeurée. La psychose s’installe. Les journaux abondent d’éditoriaux dont certains fleurent bon la guerre des mondes. Dans le journal Excelsior, un commentaire perturbe : « Les extraterrestres viendraient-ils nous délivrer du joug espagnol ? »  

 

Une semaine plus tard, une nouvelle séance impromptue d’observation a lieu sur la même avenue. L’affaire s’emballe. Dans ses mémoires, le Président Lopez Mateos évoque des pressions américaines. « L’ambassadeur américain m’a fait part de son inquiétude en me demandant ce que nous comptions faire pour calmer le jeu. »  

 

A l’époque, tous les rapports sur les Ovnis, commandés par le Pentagone, concluent à leur inexistence. Le président Mexicain n’a pas d’autre choix que d’obtempérer. Dans l’urgence, il neutralise la couverture médiatique.

 

Malgré le bouclage de l’information, le phénomène Ovni perdure. Les éditions nationales étant réduites au silence, seuls les journaux locaux relatent des témoignages. En 1969, le Diario de Colima évoque une forte perturbation du côté du volcan du même nom. Les contrôles radar effectués à l’aéroport de Guadalajara distant de 250 Km du lieu de l’observation mettent clairement en évidence des objets suspects. 

 

Malgré des indices concordants et l’absence de perturbations atmosphériques, l’incident ne fait l’objet d’aucun procès verbal. Selon l’ufologue franco-nicaraguayen, José Manuel Gimenez : « Aucun argument scientifique n’explique à ce jour l’observation réalisée à Colima. »

 

Et que penser de cette vague ovni gigantesque démarrée le jour de l’éclipse totale du 11 juillet 1991, et annoncée par les prophéties Maya, et qui perdurera jusqu’à nos jours pratiquement, ainsi que tous les ovnis filmés ou prit en photo près des volcans de México. 

 

Les deux principaux volcans se trouvent au sud-est de l'agglomération de México : l'Iztaccíhuatl (5230 mètres) et le Popocatépetl  (5452 mètres)

 

Le Mexique, est couvert de volcans, actifs ou éteints (plus de 2000 en tout), dont la plupart se situent autour du 19e parallèle, aussi connu sous le nom d'axe néo-volcanique ou ceinture de feu. Le plus connu de tous est bien entendu le Popocatépetl (montagne qui fume), puisqu'il est à ce jour aussi le plus actif et proche de la capitale Mexico.  

 

Des bases Extraterrestres se situraient dans certains de ces volcans, selon plusieurs sources ufologiques, mais également par beaucoup de résidant Méxicain. Il arrive également que des journalistes professionnels filment régulièrement ces OVNIs…

 

Durant cette vague d'OVNIs, les contrôleurs aériens de l'Aéroport International de Juan Santamaria ont compté approximativement 50 000 traces de mouvements de ces OVNIs sur les radars !!

 

Revenons un instant sur cette prophétie Maya… 

 

Il s'agit d'une prophétie qui aurait été faite par les prêtres Maya il y a environ

11 000 ou 12 000 ans. Ce message aurait été traduit à partir du Codex de Dresde. La prophétie en question annonce la fin de la conscience du ” cinquième monde ” et annonce la naissance du sixième “.  

 

A l'époque du sixième soleil, dit la prophétie, ” tout ce qui a été caché réapparaîtra sur Terre. Tout ce qui est dissimulé sous la terre cherche de nouveau la lumière du Soleil. La vérité sera de nouveau la semence de la vie. Les fils du sixième soleil seront ceux qui voyagent dans les étoiles “.

 

Nous savons que la politique mexicaine concernant les ovnis est à l'opposé de celle des Etats-Unis et qu'elle considère les ovnis avec le plus grand sérieux.

 

Le Méxique reste bien une terre de mystères...

.
Commenter cet article

Teddy 24/06/2011 22:05



Tous les historiens sérieux confirment l'existence des sacrifices humains de masse (50.000 à 150.000 par année) chez le peuple Aztèque. idem pour l'esclavage et la pratique du cannabalisme
des captifs. Pourquoi nier cette réalité ? Votre thèse d'une civilsation Aztèque pacifique semble bien illusoire ...



crami25 04/07/2010 01:13



Et bien, on est loin des simples indiens primitif qui sont souvent perçus comme le seul icone d'une amérique à envahir, du temps de la conquête des territoires. Quand on reprend par
exemple, le cinéma des westerns, on ne voit que ça. Tout les autres indigènes de l'amérique sont absent au programme visuel. Et même si un souci de date, peut être la cause de cette absentéisme,
rien ne laisse paraitre une histoire plus complète. Sauf exception...



la cotentine 01/11/2009 20:30


comme toutes les grandes civilisations disparues, les Incas inspirent avant tout le respect...car ils ont été grands !
quand j'en parle j'ai toujours envie de jumeler leur destin à celui des anciens égyptiens....


Romain 27/10/2009 18:59


exellent article trés passionnant!


Inconito 29/02/2016 19:46

La personne qui a ecrit ceci cache les sacrifice pff tout est prouvé