Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Le message... des séries télé décryptées...

Publié par MERLIN sur 5 Février 2010, 14:30pm

Catégories : #Société


Le message caché des grandes séries Américaines…

 

Je n’ai choisis le décryptage que de 2 séries, retrouvez le décryptage des autres séries en fin d’article.

 

Dans le texte on parle souvent de Maitreya, qui signifie :

Le Maître de tous les Maîtres, l’instructeur mondial, le sage, le bienveillant, il est l'incarnation de l'amour bienveillant.

 

Maitreya, est un Mahābodhisattva qui serait le prochain Bouddha à venir lorsque le Dharma, l'enseignement du Bouddha Shakyamuni, aura disparu.

 

Article publié sur le Site : Alterinfo.net 

 

En écoutant l’intervention d’un philosophe invité sur France Info pour décrypter la nouvelle génération de séries qui abreuvent le monde depuis une dizaine d’année, son analyse m’a semblé digne d’être rapporté et complété, France Info ne nous avait pas habitué à sortir des sentiers battus, quoique l’analyse en question a été laconique, faute de temps.

 

Ces séries Américaines, produites par les grandes maisons de production US, propriété des grandes corporations financières, délivrent toutes un message bien particulier et comportent de façon troublante beaucoup de similitudes avec les événements en cours et qui se dessinent dans un futur proche de notre monde bien réel.

 

 Quand on sait qu’un seul épisode de Lost coute dans les quelques 4 millions de dollars, on se demande pourquoi les majors mettent autant d’argent en jeu afin de nous délivrer ces messages et quels sont ces messages cachés ?

 

 

Lost…


lost-saison-4.jpg
 

 Lost raconte l’histoire d’un avion qui se crashe dans le Pacifique, « miraculeusement », plus particulièrement pour des raisons encore non révélées, une cinquantaine de passagers survivent et se retrouvent isolés sur une île sans moyen d’en sortir ou d’appeler de l’aide.

 

Dans un patchwork regroupant toutes les principales races et religions, les personnages sont amenés à travailler en groupe et à sacrifier leurs intérêts individuels au profit du gain pour le groupe. Se pose également le problème du leadership, qui est en droit de commander et pourquoi ? Jack ou Locke ?

 

 Cette île se révèle être en fait une mine de mystères et de phénomènes surnaturels, et s’ajoute à cela que le groupe de rescapés apprend assez vite l’existence de ce qu’ils appellent « les autres », qui sont de mystérieux habitants de l’île. 

 

Au fur et à mesure des saisons, on découvre aussi qu’il existe des liens entre l’île et un riche milliardaire (Charles Wildmore) ainsi que d’autres puissantes corporations qui sont au courant de l’existence de cette île et des « pouvoirs » qui l’habite depuis des années. On découvre qu’ils sont à l’origine d’un plan secret dans lequel l’île joue un rôle central (Dharma Iniative).

 

Petit à petit on apprend qu’il existe une entité supérieure sur l’île, une sorte de « Dieu » prénommé Jacob, qui y vit depuis des centaines d’années. Jacob, semblant être immortel, ne règne pas directement sur l’île mais délègue son autorité à un chef qu’il désigne au fur et à mesure que les années s’écoulent. Ainsi Benjamin Linus, le chef des « autres », doit à un moment céder sa place à John Locke, le nouvel élu de Jacob.

 

On apprend que dans la dernière saison Locke joue de plus en plus le rôle d’un Messie, mettant en scène certains épisodes bibliques connu de tous comme la Cène. Voila pour les grandes lignes du scénario.  

 

 Toute personne ayant suivi Lost confirmera que Lost se résume à un enchaînement d’événements paranormaux, surnaturels, ce qui suscite l’intérêt de l’audience. L’intérêt de Lost repose sur une somme de mystères qui petit à petit s’expliquent et se positionnent dans une véritable doctrine spirituelle, voire religieuse.

 

La saison 6 que je n’ai pas vu, comme « le commun des mortels », insistera surtout sur cet aspect, qui a été abordé progressivement tout au long des saisons.  

 

 La parabole mise en scène par Lost est en fait assez proche de ce qui est en train de ce produire depuis des années en coulisse et à travers divers événements en cours et planifiés, Lost nous conditionne surtout à des événements qui se produiront dans le futur selon un plan déterminé à

l’avance:

 

 L’île est censée représenter une nouvelle forme de société, un Nouveau Monde, le Nouvel Ordre Mondial, elle symbolise une version miniature de la Terre, sous une ère nouvelle.  

 

 Les rescapés de l’avion de la Continental Airlines (Jack, Locke,

Charlie,…) représentent notre société actuelle. On s’identifie aisément à eux, car ils sont issus de la société dans laquelle nous vivons dans la vraie vie, chacun peut s’identifier aisément à un personnage étant donné qu’ils ont soigneusement pris un patchwork de races humaines.

 

 Les « autres » symbolisent ce qu’on appelle couramment les extraterrestres, les esprits, les frères ainés de sagesse, les jinns, l’inconnu, etc . Ils inspirent la peur, la méfiance et en même temps ils fascinent et ils possèdent des capacités que nous n’avons pas.

 

 Initialement, Jack est le chef du groupe des rescapés de Lost, il symbolise nos présidents, ceux qui dirigent actuellement notre société. Jack possède clairement les traits caractéristiques des décideurs, des gens de pouvoir de notre monde.

 

 Dans la dernière saison, les 2 clans (les « autres » et le groupe de Jack) se réunissent enfin mais seulement une fois que Locke a été adoubé par Jacob (symbolisant Dieu mais ressemblant beaucoup plus à Satan), Jack doit alors se soumettre à Locke et reconnaître la supériorité du nouvel homme qu’est devenu Locke.

 

Cela symbolise le passage entre le système actuel et le Nouvel Ordre Mondial, la passation de pouvoir qui se fera entre les leaders de notre monde actuel et Maitreya, alias l’Antechrist et son équipe de 12 Maitres de Sagesse.

 

 

 Locke se déplace dès lors avec un « bâton » qui nous rappelle sans mal le bâton de Moïse. La photo circulant pour annoncer la dernière saison de Lost reprend carrément la Cène biblique avec Locke dans le rôle de Jésus.

 

 Lost se divise en 2 parties, les premières saisons accumulent les mystères sans jamais donner d’explication, ce qui agace et intrigue à la fois. Les dernières saisons consistent à expliquer tous ces mystères et on réalise progressivement que ces explications s’apparentent clairement à une véritable doctrine religieuse, une récriture de la religion.

 

Lost met en réalité en scène la transformation d’un échantillon d’hommes de la normalité la plus banale –notre condition actuelle- vers une nouvelle forme de surhomme, l’homme du New Age. Locke joue le rôle d’intermédiaire dans ce passage, dans la vrai vie, on reconnaît en lui beaucoup de points communs avec Maitreya, l’Antéchrist. Evidemment, dans la série Locke arbore l’image du Christ, de même que Maitreya.  

 

 Dernier point, il est intéressant de voir que Charles Wildmore, le milliardaire, symbolisant les élites oeuvrant en coulisse mais qui sont les véritables décideurs, est au courant de tous les secrets de l’île, et a des contacts secrets avec Jacob et Benjamin Linus (le chef des autres).

 

De même dans la réalité, les élites de notre société ont des contacts secrets avec ce qu’ils appellent les frères ainés de sagesse, alias la grande fraternité Blanche, alias les extraterrestres, alias les jinns, alias les esprits maléfique, menteurs et versatiles. Maitreya, les « extraterrestres » et nos élites sont tous complices et au service d’un même but, nous égarer, couper notre connexion avec Dieu.

 

 Le Président US, Barack Obama, a reporté le traditionnel discours de l’Etat de l’Union soi-disant pour ne pas être en concurrence avec le premier épisode la saison 6 de Lost. Ok pour ne pas entrer en concurrence avec Lost, mais entre Lost et le discours de l’Union du Président US, il aurait été plus normal de déplacer Lost que le discours du Président.

 

Cela montre juste la réelle priorité des choses, le message véhiculé par Lost est plus important pour l’établissement du Nouvel Ordre Mondial que le discours que peut prononcer un président US, ce qui est ni plus ni moins que la réalité, il est donc normal que ce soit Obama qui reporte son discours.

 

Heroes…

 

http://www.ludovicktartavel.fr/vignettesCD/heroes.jpg

 

Le message caché derrière la série Heroes est beaucoup plus voyant que celui de Lost, même s’il s’agit de nous vendre le même produit (Nouvel Ordre Mondial + New Age + Maitreya).

 

Heroes raconte l’histoire de gens « normaux » qui découvrent un jour qu’ils possèdent en eux des pouvoirs psychiques qu’ils n’imaginaient pas détenir comme : voler, imposer sa volonté à quelqu’un d’autre par la pensée, se régénérer, voyager dans l’espace-temps,…

 

 Ils se sentent alors investi de la mission de sauver le monde, de jouer le rôle de super héros, de surhommes, et d’aider l’humanité. On découvre au fur et à mesure des saisons que ces pouvoirs peuvent être assimilés par la science.

 

Bien que les héros de Heroes semblent posséder ces pouvoirs de façon innée, le Dr. Suresh a réussi à comprendre les mécanismes de leurs pouvoirs et est devenu capable grâce à la technologie et à la science d’inoculer de nouveaux pouvoirs à des personnes normales.

 

La série Heroes oppose sans cesse le banal et l’ennui de nos vies de personnes normales, en comparaison avec la vie palpitante, riche et extraordinaire de cette nouvelle race d’homme. Cela reprend le principe d’évolution du Darwinisme, les super héros de Heroes sont l’évolution de l’homme d’aujourd’hui. Le darwinisme est loin d’être un concept innocent, il a pour principale caractéristique d’occulter toute existence de Dieu.  

 

Pour une personne normale, assise dans son canapé, regardant Heroes sans aucun préjugé, on se prend à rêver à devenir comme eux et à sortir du quotidien sans intérêt de la vie de la plupart des gens. Si tel est votre réaction, c’est exactement ce que les commanditaires de Heroes voulaient susciter en vous.

 

Après nous avoir supprimé toute forme de spiritualité depuis des décennies, sachant très bien que l’homme sans le spirituel est condamné à un processus de mort lente qui le conduit à la folie, les instigateurs du Nouvel Ordre Mondial ont introduit leur forme à eux de spiritualité New Age.

 

La première phase (destruction de la religion) était nécessaire pour nous fabriquer une nouvelle spiritualité de toute pièce, ceci fait parti des bases de la programmation mentale de masse. Comment parler de spiritualité tout en niant l’existence de Dieu ?

 

Dans ce cas, la spiritualité s’assimile à une illusion de l’esprit, car tout ce qui n’est pas vrai est illusion. Faire croire que Dieu n’existe pas est donc bel et bien une illusion.

 

 Le scénario de Heroes est aisément comparable à la doctrine New Age :  

 

 Les héros de Heroes (Peter, Nathan, Sylar, Claire, Suresh, …) symbolisent les hommes du Nouveau Monde, l’égal des frères aînés de sagesse (qui sont des êtres d’autres planètes censés être beaucoup plus évolués que nous) en termes d’évolution et de pouvoirs.

 

Les personnages n’ayant pas de pouvoir (cad tout le reste des habitants de la Terre) représentent nos populations actuelles, il n’y a même pas à faire de parabole, le message véhiculé par Heroes est presque mis en clair.

 

Suresh est le lien entre l’Homme de l’Ancien Age et l’Homme du Nouvel Age, car sa science lui a permis d’avoir la capacité de donner des pouvoirs à ceux qui n’en ont pas, cela ne lui donne pas pour autant un rôle de messie ou de leader, mais un rôle d’interface.

 

Maitreya se présente comme celui qui par sa science permettra à l’humanité d’atteindre le même degré d’avancement et d’évolution de ce qu’ils appellent les Frères aînés de Sagesse, les Interstellars, les extraterrestres… Il insiste bien pour dire qu’il n’est ni un messie ni notre maître, car nous sommes tous nos propres Dieu. Les 2 messages de Maitreya et de Heroes sont identiques.

 

Autre point flagrant, la musique New Age à répétition de Heroes, le fait que la série n’évoque jamais Dieu si ce n’est pour le blasphémer.  

 

Récemment, Maitreya aurait donné sa première grande interview sous le nom de Raj Patel, il faudra attendre la proclamation officielle à toute l’humanité de Maitreya pour être définitivement sûr que ces 2 personnages sont une seule et même personne, mais il y a un détail troublant en rapport avec Heroes.

 

Le Dr. Suresh ressemble étrangement à Raj Patel et s’exprime de la même manière que lui, Mohinder Suresh aurait-il été casté à cause de sa ressemblance avec Raj Patel Maitreya ? A chacun d’en juger…

 

 Suresh :  http://www.youtube.com/watch?v=z18Fpo7cBDE

 

Raj Patel : http://www.youtube.com/watch?v=6P03nNeYiJo

 

Toutes les autres séries :  24H, Desperate Housewives, Dexter, V, les Experts … Chacune de ces séries délivre un message traitant un aspect différent de la société. Voir ici :  http://www.alterinfo.net/Le-message-cache-des-grandes-series-Americaines_a42218.html

 

Source : Alterinfo.net 

 

Comme toujours, c’est à vous de juger…
.
Commenter cet article

crami25 04/07/2011 22:50



Copier des scénarios de série TV à travers une réalité suggestive, me parait un peu normal si au delà, l'inspiration manque un peu. Ca ne fait pas pour autant, une vrai actualité de notre
monde. Il faut garder à l'esprit que normalement, les scénarios sont une pure fiction. Mais il faut reconnaitre que parfois c'est vraiment
intriguant...


 


Je crois plus au média cinématographique, pour passer un message



achille 16/02/2010 18:25


Ca regarde quoi a la tele un super hero?
Friends? Kolantha? Cherie je veux gagner des millions?

peut etre qu un super hero, au lieu de regarder la vie des autres a la tele, il eteint sa tele, et va vivre sa propre vie a lui.

Faut le vivre pour le comprendre


achille 10/02/2010 17:26


a la difference qu un enfant ne reve pas de devenir un super hero, il est un super hero, jusqua que le monde adulte reduise tous a zero.
et pourtant il y a plein de gens qui encore sont des super hero.

un enfant vie ces reves , un adulte a oublie comment faire.

l enfant commence a rever plutot que de vivre a partir du moment qu il decouvre que ces parents lui ont menti et lui mentent encore.
La l engrenage fait que l on commence a vivre sur des mensonge plutot que la realite. a ce moment la la vie devient un reve et non plus une realite.

mais heureusement certain on su garder ce cote magic, et ont su rester des super hero.
Mais pour quelqu un qui ne fait que rever, ca peut etre tres effrayant de cotoyer des super hero dans leur realite.
Dailleurs on remarque que ces super hero sont mis de cote, expulser, car ils font peur, ils maitrisent leur sens de leur vie et n en sont pas victime. on le voit partout, surtout dans les
telerealite ou l ont vient bien que les reveurs virent des qu ils peuvent le super hero, meme si ils doivent en crever de faim.

les super hero sont eliminer, car les reveurs n aime pas la realite.

Les super hero me comprendront et je les salut bien en passant.

Les autre risque de ne pas comprendre.


personne 10/02/2010 15:57



De toute maniere leur plan est perdu d'avance puisque les prophetes nous ont avertis de ce qui allait se passer, a nous de faire les bon choix le moment venu. Dailleur c'est comme sa que sa va se
passer merlin est loin d'etre bête. Ils jouent sur la corde sensible, qui n'a jamais rêvé enfant de devenir un super hero: probablement tout le monde. Ensuite on aura ce choix là: Fuir la terre
avec les entités extraterretre avec sous couvert de la dangerosité de rester sur terre pendant sa periode transition sauf que c'est tout l'univers qui est en transition ou bien comprendre ce
qu'il y a a comprendre et sortir du cycle des incarnations pour pouvoir enfin etre libre. A vous seul appartient cette decision. Si vous décidez de partir avec eux vous ne serez pas tirez
d'affaire pour autant car eux aussi seront soumis aux changements



Leynx 09/02/2010 21:54


@ Strato

Diable la fin de mon commentaire a été effacé. J'ai pas pris le temps de vérifier que le copier / coller avait tout mis le texte. En même temps c'est pas grand chose...

J'ai un ton un peu chiant des fois mais franchement je n'en pense rien. Je ne mets pas en doute ton intelligence ou ta sensibilité. My bad!
 
Je m'excuse d'autant plus que tu es poli, courtois et que tu as un discours compréhensible et intelligent.

Je crois juste sincèrement qu'il ne faut pas voir le mal partout. Du moins pas dans Avatar.

Merci pour l'échange et pour le rappel sur le ton violent que j'emploie des fois.


Vae Victis




strato 09/02/2010 19:35




Hello leynx


un petit apparté hors sujet sur la forme que prend notre discussion


Tu as écrit :


1 "Tu aurais préféré que les Na'vi se fassent mettre tout simplement en tant que bons sauvages innocents et gentils tout plein? "
2 "Je crois que dans son cas tu ferais tout comme lui et peut être pire. "


3 "D’abord tu n’as pas du comprendre "


4 "Là encore tu aurais préféré que Eywa, divinité mère de Pandora les laisse se faire ramoner la gueule comme des merdes ?"


 


le fait de me poser des questions virtuelles "1 et 4"donnant l'impression que ma réponse aurait été oui afin de donner par contraste plus de force à ton propos (pas glop) ma réponse a tes deux questions est bien évidemment non.


 


La 2 affirmation gratuite me mettant en cause.


si j'étais jack et si ce se monde était réel. a : je meurs dévoré par une bestiole trois minutes aprés ètre sorti de l'hélicoptère, b: si je survis je choisis mon camp en
foction de ma sensibilité le double jeu c'est bien crade quand mème c: si je survis et que les na'vi m'accéptent je meurs avec eux en me cachant dans la foret. un faible ne doit jamais choisir
d'attaquer un fort en bataille rangée.


 


La 3 il est evident que si ma perception est différente de la tienne c'est du a une plus faible capacité d'analyse de ma part.


je ne me suis jamais permis ce type de parallèle pour qualifier tes propos, tu as le droit de penser differament de moi. de voir et de vivre un monde different du mien, je ne considererai
jamais cela comme de la bétise.


 


Sans rancune du tout lol !!




strato 09/02/2010 18:31


bonsoir leynx
centmille excuses apologise je suis tout contrit.
je n"avais pas enreristré que le commentaire n°7 était de toi, et donc ma dernière question t'a obligé à te répeter. Encore pardon.

puisque tu cite danse avec les loups (mème scénario qu'avatar, un espion qui se retourne et prends le parti de ses ancien adversaires, sauf qu'a la fin ils perdent) voila pour moi un film d'une
grande intelligence, d'une profonde sensibilité, et dont la psychologie des personnages a été poussée a bout. on sent Kevin Cosner observer comprendre douter accepter ressentir. on sent que sa
conversion est le fruit d'une profonde reflexion. les personnages indiens ont chaqun leur caratères. on voit deux cultures se découvrir l'une l'autre. Bon j'arrète Génial quoi!

La convertion de jack "je deviens na'vi parsque c'est trop fun lol" je serai un na'vi je lui tourne jamais le dos a jack.
Les navis sont filmés comme dans un documentaire des années 30 sur les zoulous. que du folclore. aucune profondeur. On ne sait rien ou peu de leur religion de leurs rapports, du fonctionnement de
leur société, de leur hiérarchie "puisque visiblement on leur en a collé une." et de leur histoire.
cela aurait du ètre un bon film mais voila c'est un navet.(trés trés beau à regarder).
et je trouve toujours qu'il pue la condescendance bien pensante de la civilisation qui se croit supérieure, limite raciste.

N'empeche qu'un avatar deux pompé sur le schtroumpfissime, ca aurait de la geule. James si tu me lis?


Leynx 09/02/2010 17:59



@ Strato

Mais point d'histoire ici, parlons d'Avatar de Cameron.

Tu dis: "Dans Avatar, ce sont les indigènes qui gagnent. En apparence car pour gagner ils ont du intégrer le gène destructeur de l'humanité et leur culture est morte des l'instant ou ils ont
intégré jack sully."

En fait non, dans Avatar ce sont bien les Na'vi qui gagnent et ils en chient pas mal pour arriver à vaincre les mercenaires surarmés (Ex Marines US) employés par la compagnie minière. De
plus Jack Sully est devenu lui même un Na'vi apprend leur culture, et utilise les méthodes indigènes pour vaincre les humains. Tout au long du film Jack apprend et embrasse la culture Na'vi et il
ne leur enseigne rien. Tout simplement parce que les Na'vi ont déjà tout pour être heureux. 

Jack n'apporte pas le gène destructeur de l'humanité chez les Na'vi. Tout au long du film, on voit bien que les Na'vi veulent chasser les humains destructeurs de leur planète par la
violence. Au contraire c'est à grâce à Jack qu'une solution pacifique est trouvée même si ce n'est qu'une tromperie de la compagnie minière. Tu aurais préféré que les Na'vi se fassent mettre tout
simplement en tant que bons sauvages innocents et gentils tout plein? Diable, être indigènes en harmonie avec la nature et pacifique ne veut en rien dire docile et couilles molles.
L'histoire nous a déjà montré que les indigènes ont défendu chèrement leur peau, des fois avec succès, des ce fut juste un gain de temps avant la destruction ou l'assimilation par les
colonisateurs et / ou leur culture. C'est limite le stéréotype du bon sauvage que tu utilises dans ton propos.

Tu dis: "Jack Sully intègre peu la culture Na'vi, j'ai vu un gamin a la psychologie sans profondeur choisir le plaisir de l'amour de la liberté de la chasse et surtout l'usage de ses jambes, et
en échange gravement pervertir cette culture."

Je crois que dans son cas tu ferais tout comme lui et peut être pire. En fait il intègre vraiment bien la culture Na'vi au point qu'il en tombe amoureux (et pas seulement de la culture) et qu'il
se bat à leur côté contre sa propre espèce. À part les conséquences de  la révélation de la vraie mission de Jack lors de l'attaque de l'arbre mère par les humains,
les quelques conflits engendrés par l'arrivée de Jack dans la tribu Na'vi sont des petites altercations entre mâles en compétition et vigoureux (c'est pas des tarlouzes les Na'vi). Jack
n'apporte ni cigarettes, ni armes automatiques avec lui. Il apporte seulement ses différences, sa curiosité et la joie d'avoir un corps qui fonctionne à 100 pour 100. Par contre Neytiri le traite
comme un gros boulet pendant une bonne partie du film (mais qui aime bien châtie bien) et Jack en bave pour devenir un Na'vi (c’est le classique parcours initiatique).


 


Tu dis : « il a dominé l'animal le plus puissant de la création
et l'a obligé a le servir, puis il à aliéné dieu afin qu'il soit a son service. Il a transformé une politique d'évitement et d'équilibre, en politique d'affrontement et de destruction
préventive. »


 


D’abord tu n’as pas du comprendre que les Na’vi avaient pour intention et
règles de tuer tous les humains qui s’aventurent chez eux même ceux utilisant un avatar Na’vi. Si Neytiri épargne Jack au début du film, c’est parce que Eywa (la divinité mère de Pandora) lui
envoie un signe. Les Na’vi évitent juste les humains parce que ceux-ci sont armés jusqu’aux dents mais ils ne doivent pas hésiter à les tuer quand ceux-ci sont sans protection. Ici encore tu as
une vision très stéréotypée d’une culture indigène (primitive si on peut dire mais je hais ce terme dans ces cas) qui ne serait que pacifique (pacifisme = sagesse ?). En fait, c’est
justement pour préserver l’équilibre sur leur planète que les Na’vi veulent chasser les humains destructeurs.


 


Jack a dompté le Toruk  pour
s’imposer dans le clan Na’vi en montrant son courage et sa force. C’est là aussi un classique du parcours initiatique. Jack doit se montrer plus fort que Tsu’tey son principal rival pour le cœur
de Neytiri. Je ne vois pas où est le problème d’utiliser le rituel d’initiation qui est commun à beaucoup de cultures indigènes (on se comprend quand je dis indigène) et l’épreuve de force qui
est typique des mâles.

Eywa ne prend pas partie quand il s’agit de conflit entre ses enfants (animaux, végétaux, Na’vi), Neytiri le rappelle à Jack quand il prie Eywa de les aider à repousser les humains. Si Eywa aide
Jack c’est parce que les Na’vi sont ses enfants et qu’ils meurent tués par les humains malgré leur vaillante résistance (tu parles d’une guerre préventive..on fait mieux.. ce qui prouve que les
Na’vi sont à l’arrache côté stratégie militaire comparés aux humains). Là encore tu aurais préféré que Eywa, divinité mère de Pandora les laisse se faire ramoner la gueule comme des merdes ?
La participation d’Eywa est logique puisqu’elle œuvre pour l’équilibre écologique de Pandora. On sait tous que la compagnie minière n’allait pas faire dans la dentelle (et l’équilibre eçologique)
pour exploiter Pandora. Il suffit de voir l’immense mine à ciel ouvert au début du film pour s’en assurer.


 


Donc Jack Sully n’a rien transformé du tout. Il a juste fédéré les
différents clans Na’vi pour pouvoir lutter plus efficacement. C’est en fait un point positif (l’union fait la force) de sa présence chez les Na’vi et puis avec le Toruk ça aide.


 


Tu dis : « La culture Na'vi on Commence a la voir s'écrouler
dans la dernière heure du film. Et avec un nouveau leader aussi simplet et amoral que jack sully, je les vois mal barrés. et s'ils veulent le déloger de la, il va falloir qu'il découvrent la
notion de coup d'état (ce sera le deuxième de leur histoire).»


 


Non, la culture Na’vi résiste puisqu’ils n’intègrent pas la technologie
humaine et continent à vivre leur vie comme avant. Au contraire Jack devient un Na’vi à part entière en choisissant de vivre dans son avatar pour toujours. Le message est plus que clair.

Jack est simple



Leynx 09/02/2010 17:47


@ Strato

Par péché j'entendais surtout le fait que de vouloir trop analyser, avec un filtre personnel d'idées préconçues sur le sujet donne des résultats peu convaincants et souvent à l'opposé à ceux d'une
analyse bien faite. Dans ce cas il n'y a pas de hors sujet mais une faute d'orthographe de ma part.

Je trouve les analyses de Lost et Heroes tout aussi abracadabrantes. Les journalistes d'Alter Info ne savent pas de quoi ils parlent (ils n'ont pas l'air de savoir comment sont créées les séries
aux Étas-Unis) et voient d'un mauvais oeil dès que c'est d'origine américaine. Diable, ce sont de pauvres séries à succès pour adolescents ou jeunes adultes branchés et téléphiles avec un scénario
abscons, une symbolique faussement complexe et New Age et tarabiscoté qui repompent des idées de partout créant l'illusion d'une série un peu mystique, porteuse de sens et de mystères
(c'est plus hype et adulte que Hannah Monatana). Ce sont de pures produits commerciaux fait pour être intéressants et rentables. Cela ne va pas plus loin.

L'analyse d'Alter Info est comique parce qu'elle met en avant une symbolique peu visible si ce n'est pour des initiés. Mais des initiés à quoi? Ceux fans des théories conspirationnistes ou
ceux qui font partie de la conspiration? Une symbolique cachée est réservée aux initiés, une symbolique visible est, elle faite pour être comprise par tous pour assurer la transmission du sens
porté par les symboles. Sinon c'est peine perdue si l'interprétation personnelle diffère pour chaque personne et diffère du sens orginel porté par les symboles.

Il serait marrant de voir Alter Info analyser Magnum, Mac Gyver, the A-Team, ALF, Silver Spoon, Beverly Hills et Bay Warch...entre autre. C'est vraiment des gros mickeys. On voit bien que le vrai
reproche qu'ils ont contre ces séries est qu'elles sont américaines et qu'elles marchent du tonnerre.

Maintenant je pense surtout que tu n'as pas vu le même film Avatar que moi.

Le sentiment de culpabilité de la culture étatsunienne au sujet des amérindiens s'exprime à travers les médias de loisirs depuis peu de temps. C'est Danse with wolves (avec Kevin Costner) dans les
années 90 qui a lancé le phénomène même s'il y a eu bien avant Little Big Man (avec Dustin Hoffman) en 1969.

Maintenant que les USA n'expriment pas clairement ou très peu de remords sur cette partie de leur histoire est abject mais la France n'est pas la bonne nation pour donner des conseils.

Quant à Thanksgiving et son origine aux USA, on va dire que les colons WASP et leurs descendants voyaient en Dieu la cause et la solution à tout.


NB: L'anti américanisme forcené est une plaie. Pas besoin
d'inventer toutes ces conneries pour voir ou comprendre que les États-Unis sont une nation qui ne fait pas que des bonnes choses. Ce qui est le cas de toutes les nations.



strato 08/02/2010 12:42



Bonjour Leynx

analyser trop loin est un "péché"? au delà de la notion de péché, un peu hors sujet dans une critique de film que pense tu des visions de lost et de heroes décrites dans cet article les trouves
tu raisonnables?

je ne vois pas de sentiment de culpabilité de la culture étasunienne envers les amérindiens. La fête du thanksgiving par exemple, les premiers colons affamés par l'hiver allaient mourir, des
autochtones leur apportèrent de la nourriture et des réserves, les colons ont remercié dieu pour leur avoir apporté tout ça et ont continué a massacrer les autochtones. Au jour d'hui le
thanksgiving devrait être une fête destinée a remercier les amérindiens mais non ils préfèrent remercier dieu(ça évite la culpabilité). Plus le mensonge archéologique, mais c'est une autre
histoire.

Dans Avatar, ce sont les indigènes qui gagnent. En apparence car pour gagner ils ont du intégrer le gène destructeur de l'humanité. et leur culture est morte des l'instant ou ils ont intégré jack
sully.

Jack Sully intègre peu la culture Na'vi, j'ai vu un gamin a la psychologie sans profondeur choisir le plaisir de l'amour de la liberté de la chasse et surtout l'usage de ses jambes, et en échange
gravement pervertir cette culture. il a dominé l'animal le plus puissant de la création et l'a obligé a le servir, puis il à aliéné dieu afin qu'il soit a son service. Il a transformé une
politique d'évitement et d'équilibre, en politique d'affrontement et de destruction préventive. La culture Na'vi on Commence a la voir s'écrouler dans la dernière heure du film. Et avec un
nouveau leader aussi simplet et amoral que jack sully, je les vois mal barrés. et s'ils veulent le déloger de la, il va falloir qu'il découvrent la notion de coup d'état (ce sera le deuxième de
leur histoire).tu peux relire le shtroumphissime, ils ne pourront pas éviter ça.

Comme a dit le général Mac Arthur "I'll be back"

Je reste d'accord avec toi, ce film pue l'impérialisme culturel.

Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres.










Leynx 08/02/2010 03:01


@strato

Je crois que ton analyse va dans la mauvaise direction. Peut-être un péché d'analyser trop loin un produit culturel qui ne va pas si loin.

Cameron est canadien et créateur de film à gros budget, à effets spéciaux et à message anti corporation (Aliens / Avatar), anti militaire (Aliens / Avatar / Abyss), anti technologie (Terminator 1et
2) entre autres. Abyss et Avatar pronent aussi l'écologie et le respect des autres civilisations.

Pour expliquer le scénario d'Avatar, tu pourrais prendre en compte le sentiment de culpabilité de la culture américaine envers les amérindiens (du nord) qui ont disparu sous l'avancée des colons
éuropéens et des citoyens étatsuniens.

Un peu une façon de refaire l'histoire en ayant un rôle différent. Dans Avatar, ce sont les autochtones / les indigènes pas les colons qui gagnent.

En plus le héros Jack Sully intègre la culture Na'vi plus que ceux-ci n'adoptent la culture humaine qu'ils rejettent à l'espace et que Jack renie en devenant un avec son avatar Na'vi.

Si le film  est simplet et avec beaucoup de stéréotypes, et un gros pompage de la BD française des années 90 "Aquablue" (dans ce cas, tu devrais avoir la même analyse avec Aquablue...) , je ne
pense pas qu'Avatar soit un outil de propagande américaine mais juste une grosse machine d'Hollywood avec ses qualités et ses défauts.

Ensuite c'est toi qui voit

Il vient du futur pour nous rendre visite...
C'est le visiteur du futur!


strato 07/02/2010 23:31


Suis allé sur nono-oi.over-blog.com/article-avatar-aquablue  
Génial merci


strato 07/02/2010 23:02


bonsoir Leynx
tu as écrit "J'aurais aimé un film qui pose plus de questions sur les sujets abordés dans le film (technologie, écologie, rapports entre civilisations) et qui fasse moins dans le
stéréotype Disney du gentil sauvage."
Je suis absolument daccord avec toi j'ai été sévèrement déçu par ce scénario.

Tu as écrit "Avatar est juste un film simplet, bourrés de stéréotypes, qui fait son beurre sur l'ethnologie et l 'écologie. Le coup du héros étranger qui sauve une communauté après mainte
épreuves (rituels d'acceptation, se battre avec les gars les plus forts du coin, se taper la fille du chef, se taper les amies de la fille du chef, dompter le hamster géant mangeur d'homme, etc..)
est un classique des mythes et légendes humains à travers le monde."
tout a fait et ce mythe du héros adaptable et conquérant est maintenant appliqué aux civilisations de l'éspace. john smith et pocahontas c'est beau et gentillet mais qu'est devenue la cuture
indienne lors des deux siècles suivant?
on nous ressort exactement la mème histoire avec jack sully. Jack sully est le virus étranger qui détruira pandora, comme john smith a détruit la civilisation indienne, ou pierre Loti a détruit la
douceur de vivre tahitienne. Je ne dit pas que c'est de leur faute mais ils en portent la responsabilité.

Tu as écrit "Il existe bien d'autres films qui puent l'impérialisme culturel(les Disney en particuliers) , la bétise, la violence gratuite etc..."Je suis daccord avec toi sauf que
j'avais éstimé que cette puanteur avait été voulue par Cameron, tu pense qu'il ne l'a pas fait exprés? C'est possible.
Cameron est peut ètre juste étasunien prétentieux et vaguement raciste.
et c'est seulement sa personnalité qui transpire dans ce scénario.
Mais si Cameron est un cinéaste malin on ne peut s'emmpécher de penser que l'impérialisme culturel a été voulu et sciamment introduit dans la trame  de ce scénario.


Leynx 07/02/2010 20:52



Ce qui fait surtout chier c'est que Cameron a peut -être gentillement pompé la BD Aquablue (super sympa) de Caillau et Vatine parue dans les années 90.


Déjà que le film est accusé de plagiat sur un roman des années 50 (Call me Joe)


Après Matrix, le retour de l'inspiration librement pompée (Matrix c'était Ghost in the Shell, Akira, etc..). Si au moins les studios et auteurs américains acceptaient que les autres fassent de
même avec leurs oeuvres.


Ce lien vous en dira plus:


http://nono-oi.over-blog.com/article-avatar-aquablue-plagiat-emprunts-clins-d-oeil--42172516.html


Vae Victis



Leynx 07/02/2010 20:24


Ô l'autre c'est un gros Avatar de sa mère!

Autant Avatar est un film niais et simplet (et à ce prix là ça fait bizarre mais bon c'est l'entertainment business) avec des stéréotypes gros comme un rorqual bleu (baleine bleue) dans
une maison de schtroumps. mais il ne faut pas y voir plus loin qu'un mythe simple et classique vu et revu mais à la sauce 3D et science fiction cette fois-ci.

L'aventure de Jake Sully pourrait faire penser à john Smith de Pocahontas tout simplement. Mais on peut voir dans le film toute la symbolique justement des peuples à disposer d'eux-mêmes, à
protéger la nature contre l 'exploitation capitaliste, à accepter et dépasser nos différences, à lutter contre l 'oppression (qui est quand même représentée dans Avatar par des ex marines de
l'armée US). En fait tout le contraire des élucubrations sous paranoïa des amateurs de conspirations:

Les Na'vi font références à la pureté originelle (avec tous les stéréotypes, mythes, réalités et symboles qui vont avec: la force, la sagesse, la simplicité, l'innocence, la symbiose avec la
nature, la droiture, etc) des peuples dits primitifs. En fait ils sont un genre de mélange extra terrestre des peuples amérindiens et africains et des schtroumpfs (ben oui).

Les humains soldats bornés ou vilains business men capitalistes sont repoussés et renvoyés chez-eux.

Cameron est un cinéaste malin qui sait très bien que les films simples mais aux symboles forts marchent mieux surtout avec une hype sur les effets spéciaux.

Avatar est juste un film simplet, bourrés de stéréotypes, qui fait son beurre sur l'ethnologie et l 'écologie. Le coup du héros étranger qui sauve une communauté après mainte épreuves (rituels
d'acceptation, se battre avec les gars les plus forts du coin, se taper la fille du chef, se taper les amies de la fille du chef, dompter le hamster géant mangeur d'homme, etc..) est un classique
des mythes et légendes humains à travers le monde.

J'aurais aimé un film qui pose plus de questions sur les sujets abordés dans le film (technologie, écologie, rapports entre civilisations) et qui fasse moins dans le stéréotype Disney du
gentil sauvage.

Sans déconner, pourquoi ne pas faire l'analyse des films de Rohmer ou d'Eddy Murphie ou alors du Titanic de Cameron aussi dans une théorie conspirationniste.

Ce qui est triste c'est que justement les gentilles prêches d'Avatar sont vite oubliées à la fin de la vision du film ou devant les effets spéciaux.

Il existe bien d'autres films qui puent l'impérialisme culturel(les Disney en particuliers) , la bétise, la violence gratuite etc...

Il vient du futur pour nous rendre visite.
C'est le visiteur du futur...(très très bien)


porthault pierre 07/02/2010 19:15


             N'ayant pas vu" Avatar ", il est evident que je ne peux rien dire a son sujet .Mais , deux films m'ont impressionner ."Le
jour ou la Terre s'arretta " avec Keanu Reeves , et" Predictions" avec Nicolas Cage .Deux films ou l'Humanite est "Humaine " ! Ce qui laisse un Avenir !
    A plus les
Aminches                                               
pierre


strato 07/02/2010 15:27



A propos de super haros et d'idéologie masquée je signale le danger du film avatar.
Sous un scénario simpliste qui nous montre la victoire des écolos sur les industriels, se cache un vrais plaidoyer pour la colonisation des races "inférieures"
je m'explique : le héros "l'homme blanc américain et conquérant" semble prendre le partis des hommes bleus et leur offrir la victoire. mais pour faire cela il séduit la fille du chef, l'épouse,
et devient le chef charismatique des hommes bleus. Bel exemple d'arrivisme antidémocratique. il apprends aux hommes bleus des attitudes et des concepts typiquement humaine, la coalition contre un
ennemi extérieur, a doper le courage par une haine de l'ennemi (si si! il y a bien un passage comme ça), en outre il perverti leur religion, car par l'intensité de sa prière, il parvient a
convaincre leur dieu de prendre parti dans une guerre, et ce pour la première fois. Transformant ainsi une religion animiste ou l »'homme vit en équilibre, en religion monothéiste de type
terrestre, ou dieu protège un peuple légitime contre les peuples illégitimes. « gott mit uns »ou « dieu protège l'Amérique »ou « god save the queen ». le héros
devient insensiblement tout au long de ce film, Moïse guidant le peuple élu.


Dieu protège l'Amérique, et l'Amérique vous sauvera du chaos. Ce message caché diffusé dans
le monde entier a coups de millions de dollars et de magnifiques images 3D, et en train de pénétrer insidieusement dans l'esprit de centaines de millions et bientôt de milliards de
personnes.










strato 07/02/2010 15:14



A propos de super héros et d'idéologie masquée je signale le danger du film avatar.
Sous un scénario simpliste qui nous montre la victoire des écolos sur les industriels, se cache un vrais plaidoyer pour la colonisation des races "inférieures"
je m'explique : le héros "l'homme blanc américain et conquérant" semble prendre le partis des hommes bleus et leur offrir la victoire. mais pour faire cela il séduit la fille du chef, l'épouse,
et devient le chef charismatique des hommes bleus. Bel exemple d'arrivisme antidémocratique. il apprends aux hommes bleus des attitudes et des concepts typiquement humaine, la coalition contre un
ennemi extérieur, a doper le courage par une haine de l'ennemi (si si! il y a bien un passage comme ça), en outre il perverti leur religion, car par l'intensité de sa prière, il parvient a
convaincre leur dieu de prendre parti dans une guerre, et ce pour la première fois. Transformant ainsi une religion animiste ou l »'homme vit en équilibre, en religion monothéiste de type
terrestre, ou dieu protège un peuple légitime contre les peuples illégitimes. « gott mit uns »ou « dieu protège l'Amérique »ou « god save the queen ». le héros
devient insensiblement tout au long de ce film, Moïse guidant le peuple élu.


Dieu protège l'Amérique, et l'Amérique vous sauvera du chaos. Ce message caché diffusé dans
le monde entier a coups de millions de dollars et de magnifiques images 3D, et en train de pénétrer insidieusement dans l'esprit de centaines de millions et bientôt de milliards de
personnes.










porthault pierre 07/02/2010 11:29


  Salut les Gens  ! Pour faire suite a ce que dit Leinx , mon boycott de la tele est tres elitiste. Je m'explique ,etant un autodidacte , il me manque des foultitudes de choses . Donc la
tele m'en procure certaines . Comme par exemple des documentaires sur la geologie ( des fois j'ai des doutes ! ) la vie animale ( des prises de vues superbes! ), de plus les chaines de
documentaires sont a foisons . Il n'y a qu'a choisir !
      Alors les Gens , laissez tomber ces " divertissements " ( au nombre de macchabbes dans ces series , on appel sa un " divertissement  ! )
 A  , un rappel  : Amour gloire et beaute , dans le genre Ames Glauques il est pas mal celui la .
        A  
plus                                                 
pierre


crami25 06/02/2010 22:46


On a toujours rêvé de super héros... Ca ne date pas d'hier.

La TV comme le cinéma, nous donne une dose de rêve. Ca fait du bien, et pour la plupart ça s'arrête là.

Reste les plus alertes à tout ça. Ceux qui interprêtent tout, parfois à tord et à travers, mais aussi comme ici, avec discernement et logique.

Heureusement que vous êtes là, les mecs... Je n'y avais pas pensé à ce coup là.


Leynx 06/02/2010 13:06


Et une bonne syntaxe et un minimum de bonne orthographe sont aussi des armes pour exprimer clairement les idées et être pris au sérieux.

Et malheureusement, il y a beaucoup  de personnes avec une bonne rhétorique (la science / l'art du discours), une bonne expression, une syntaxe et une orthographe soignée (dans leur
langue) qui sont sérieusement dangereuses, crédibles et mal intentionnées.

Rien n'est tout noir ni tout blanc (proverbe de la pie)

I am joking ...but seriously (référence à Tom Cruise dans Tropic Thunder)


morgan de mars 06/02/2010 12:49


bonjour je voudrais remercier l'auteur et les lecteur croyant au complot mondial et au affreuse verité de se monde pourrie par nos maitres.
MOI sa fait deja un bon moment que je me pose des question sur la verite, sa as commencé avec le 11 septembre 2001 et depuis j'ai complétement changer de mentalité, alors quand je vien sur votre
site et je suis venus pas mal de fois il me vien la folie et le pire c'est quand j'en parle autour de moi. les gens on dirait qui son formater as dire tourjour LA MEME CHOSE TU AS TROPS REGARDER DE
FILM OU ARETE DE FUMER mdr moi j'ai aucune honte de parler extraterrestre (EBE) ou de egtyptien venant d'un autre monde. mais les gen n'importe lesquel ouvrier patron achitecte docteur sont
cultiver mais ignorant des chose les plus importante a mon sens et dans le meme sens que vous MONSIEUR MERLIN QUE J AIME BEAUCOUP par votre savoir ET VOTRE ENVIE DE SAVOIR.
CET ARTICLE sur les serie Us je l'avais deja pensé dans beaucoup de serie comme STARGATE, xFILE. MOI je pense que c'est serie se sont des dossier de mission qui ce sont reélement passé. et cet
réalité IL LA FONT PASSé AS SE QU IL APPELLE LA SCIENCE FICTION. voilà ma petite idées maitenant M MERLIN je sais pas si vous l'avez deja fait un article sur COMMENT NOUS POUVONS LES
CONTRE NOS MAITRE EN HAUT DE CET PUTAIN DE PYRAMIDE. VOILA MERCI ET N'OUBLIER pas la TELEVISION ET UNE ARMES !!!!!!!!!   


Leynx 06/02/2010 09:03


Merlin, je pense surtout que le ies rédacteurs du site Alter Info font des analyses hors contexte et erronées.

Un exemple est cette superbe analyse complètement branque de Dragonball et Dargonball Z rédigée par le journaliste Greg Hellot et parue il y a des années dans le magazine de jeux vidéo "Joypad"
.

On sentait bien l'influence des révisions des cours de philosophie à l 'approche du baccalauréat (il comparait Sangoku à Candide de Voltaire). L'analyse finissait par une apothéose: Sangoku en
Super Saïen serait une référence a la race aryenne et ayx nazis blonds se révoltant contre leur créateur (Hitler) dépeint sous les traits du méchant Freezer (Freeza en japonais et qui est un jeu de
mot sur le freezer). En fait pour qui a lu le manga et connait un peu l'histoire de la genèse de la série et la façon dont sont fait les mangas, cette analyse est loufoque.

Il y a bien une symbolique surtout dans les séries comme Lost ou Heroes, mais c'est une symbolique artificielle et de bas étage pour personnes peu cultivées ou pour des gens qui veulent se divertir
sans réfléchir mais avec un produit un peu plus lourd, plus classe, avec plus de sens (comme eux).

Lost ou Heroes sont faits pour plaire au public. C'est le succès de la saison 1 qui va déterminer  l'existence et le scénario de la prochaine saison. Il est vraiment dur d'y placer une
cosmogonie, une mythlogie ou une symbolique cohérente dans ce cas. En fait la plupart dy remps les symboles repris dans ces séries (ou film) sont juste des références pseudo intellectuelles pour
faire plus sérieux, porteur de plus de sens (les adolescents et les jeunes adultes adorent ça). Ce sont en fait une ambition des créateurs de faire des programmes plus aboutis avec un cachet
mystique / conspirationniste / philosophique qui donne l'impression de faire réfléchir et de révèler des secrets sans se fatiguer pour échapper à la classification dans les séries classique. Pour
résmuer ce sont des arguments commerciaux qui fonctionnent à la vue du nombre de fans qui regardent les séries, achètent les produits dérivés etc.

J'avoue Lost (J'ai regarde quelques épisodes de la saison 1 et 2) est ennuyeux et abscon:  la symbolique artificielle est juste compliquée pour faire croire à un scénario bien ficelé. Mais en
fait rien ne tient debout. Le pire est que certains fans avaient déjà dès la première saison trouvé des explications bien plus intéressantes pour expliquer les mystères de Lost.

Remarque: Et puis si Jack à des qualités de leader ben c'est parce que pour être un leader il fait en avoir les qualités. Je trouve en fait le personnage loin de l'image d'un président. Jack
est devant de nombreux choix épineux ou il est le réel responsable des conséquences.  

Sinon depuis X files et Millenium (deux séries de Chris Carter), beaucoup de séries étatsuniennes font références à l'occultisme, aux idées conspirationnistes, au mysticisme, au Nouveau testament
ou aux philosophies New Age dans un but plus commercial (créer un produit unique et spécial).

Je crois qu'on peut trouver beaucoup de symboles dans n'importe quoi (essayez avec "L'île aux enfants" et "Martine" vous en trouverez aussi). L'homme est un être de symbole: les religions, la
publicité, notre quotidien, la signalétique et la sémiologie en sont les preuves. Souvent nous interprètons avec nos symboles personnels. Certains symboles sont partagés par plus de personnes (une
culture). Mais j'ai un doute sur la symbolique cachée des séries.

Ce sont des séries très chères. Elles doivent absolument gagner la plus grande audience possible (et aux États-unis, faire une série multi ethnique n'est pas pour représenter le monde mais bien
dans un but de toucher les spectateurs de toutes ethnies). Y introduire ue symbolique impossible à comprendre ou à percevoir aux premières visions serait un gâchis. Une symbolique trop spéciale
doit être expliquée, enseignée pour être comprise sinon c'est sans les résultats ecscomptés: les spectateurs vont s'approprier cette symbolique et la transformer, l'interprèter à leur manière. Pour
Lost par exemple, une interprètation serait que la science et les hommes riches tout puissants sont mauvais et que la résistance à la menace, être un leader gentil et intègre sont les difficiles
mais justes voies à suivre (ce qui est à l'opposé du concept conspirationiste évoqué par Alter Info). Ou alors ces séries intègrent des messages cachés pour des initiés mais à ce prix là, on va
dire qu'ils ne sont pas bien malins (dans tous les sens du terme).

Un autre point est que ce sont des produits de divertissements. Rien ne nous force à les consommer. moi même je regarde peu la télé et le seul épisode de Heroes que j'ai regardé presque en entier
m'a fait rire (C'est quand même super con comme série). Le phénomène des personnes qui échappent à leur vie quotidienne via les programmes TV n'est pas plus puissant avec Lost ou Heroes qu'avec
Santa Barbara ou autre télé novelas et sitcom ou série à la Beverly Hills, Nips Tuck etc...(juste une différence de cibles marketing). Donc au final, si tu ne regardes pas ces séries, tu échappes à
l'endoctrinement (un peu comme tous les produits culturels: la meilleure résistanc est le boycott).

Aux USA, les conspirateurs pourraient simplement utiliser le SuperBowl (plus simple, plus d'impact sans résistance quoique... faut pas faire chier un ricain quand il regarde le SuperBowl)

NB: Les parodies sur les 2 séries faites par Mad Tv sont bien plus intéressantes

Remarque 2: Si Obama a repoussé son discours à cause de la dernière saison de la série Lost, c'est qu'il est au courant de l'impact de la télévision sur les étatsuniens. Le succès de son discours
sera mesurée par son score d'audience et il n'a pas le droit à l'erreur (un bon nombre de personnes politiques l'attendent au tournant). Donc éviter de perdre les fans de Lost (quelques millions)
qui de toutes façons sont plus interessés par la série que l'avenir de leur pays (en même temps, des fois on peut les comprendre...) est une stratégie valable.

Une série qui fait réfléchir avec humour: "Malcom in the middle" qui va à l'encontre de beaucoup de stéréotypes vus et revus dans les séries américaines avec une grosse pointe d'ironie et
beaucoup de folie. Bizarrement Alter Info n'a pas cru intéressant de faire l'analyse de cette série. Surement parce que Malcom in the middle ne soutient pas les idées du site.

Désolé pour ce long message. Bravo à Max et à Pierre pour le boycott de la télé.
Bravo à Achille pour nous rappeler que si la religion est l'opium du peuple (Marx)alors la télévision est son ectasy et son crack.

Vae Victis


Madvin 05/02/2010 22:09


Un article qui pourrait t'intéresser Merlin au cas où tu ne l'aurais pas vu :
http://fr.news.yahoo.com/3/20100205/twl-usa-sciences-astre-pluton-224d7fb.html


Malorie 05/02/2010 19:47


Très interessant ton blog ! J'adore venir lire tes articles !

Jusqu'a il y a quelque jour,  je ne connaissais même pas le mot "maitreya"... je ne sais pas quoi penser... est-ce sérieux ? Ou bien ce-que ce sont des sectes qui "joue" avec le fait que 2012
n'est pas loin ? 

En tout cas, en parlant de série,  il y a également la série Kyle XY qui véhicule certaines choses du genre...


MAX DE GENNES 05/02/2010 19:41


J' ai jeté ma TV il y a quinze ans (grand écran cathodique de marque P.;;;s), pfuuu quelle liberté !!! il n' y a pas photo... Lorsque la radio me gonfle, et bien je la ferme, c est plus facile que
la tv. Et accessoirement, je me suis remis à penser par moi même...


porthault pierre 05/02/2010 18:24


Ben oui les feuilletons US c'est de la Daube ! Par contre la Daube , c'est bon ! On essaye de nous " formater " pour faire de parfait esclaves .Manque de pot , le Pierrot reste , ce qu'il est , un
REBEL  .Alors , le " knife " , le "gun " et le Rifle" et apres , il serait possible de " causer " !
 Pour dire quoi ? Ben justement rien ! C'est tellement cousu de fils blanc que s'en ai risible . Leurs " heroes" sont " armes " de " desert  eagle"et de la bible U.S.! Et avec sa on parle
( enfin , on fait croire ) d'AMOUR! Avec leurs " tronches " de premier de la classe , ils ME font beaucoup ch... ces " zeros " ! Alors je regarde plus depuis des foultitudes de semaines , ! De loin
, a choisir , " la petite maison dans la prairie  " , est de loin la plus saine , ............. mais c'est d'un chiant !
   Au fait , Merlin , ote moi d'un doute , ne serais ce pas sa les U.S.A. !
      Alors vive le " bolchevisme"  , putain , je devient communiste !
     A plus les
potes                                                              
pierre


achille 05/02/2010 16:08


Pour reprendre ce qui a ete dis:

"La série Heroes oppose sans cesse le banal et l’ennui de nos vies de personnes normales, en comparaison
avec la vie palpitante, riche et extraordinaire de cette nouvelle race d’homme."
la nouvelle race d homme sont ceux qui s abrutisse devant la tele , ils ont une vie monotone et banal, ennuyeuse. c est pas moi qui le dit.
Depuis la nuit des temps la vie n est pas banal, ni ennuyeuse,sauf si on passe ca vie a travers un ecran.


 
autre citation:


"Pour une personne normale, assise dans son canapé, regardant Heroes sans aucun préjugé, on se prend à
rêver à devenir comme eux et à sortir du quotidien sans intérêt de la vie de la plupart des gens. Si tel est votre réaction, c’est exactement ce que les commanditaires de Heroes voulaient
susciter en vous. "



le concept de personne normal assise dans son canape devant la tele s adresse a une minorite d humain. loin de la est la normalite.
qui la defini dailleurs? cette normalite

une personne normal ne s assoie pas dans son canape en fantasmant de devenir un super hero de bande dessine devant une serie televiser. 
La personne normal eteint la tele et va vivre sa vie, et non regarder la vie de personnage imaginaire pour pouvoir s y identifier. Mais si vous vous sentez normale quand vous devenez un legume
devant la tele, c est normal,
citation:
Si tel est votre réaction, c’est exactement ce que les commanditaires de Heroes voulaient susciter en vous. 

Que vous vous preniez pour un hero, mais devant la tele, entourer d une vie ennuyeuse et banal. a consommer des compensation qui cache l ennuie, pour mieux se retrouver dans un
monde virtuel. 

Je suis desole pour ceux qui ont une vie banal, ennuyeuse, j espere que vous decouvrirez avant son achevement que c est ce qu on fait de sa vie qui la rend ennuyeuse ou pas

 



achille 05/02/2010 15:28


C est sur les gouvernements, les religions, les scientifiques nous manipulent et nous trompent.
Mais heureusement, la tele est la, elle nous informe, le but de la tele n est pas de creer des moutons, mais de nous informer et de nous mettre au courant que l ont nous manipule, c est bien connu.