Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Nous allons devenir : L'homme cosmique…!

Publié par MERLIN sur 31 Mars 2010, 13:45pm

Catégories : #2012...

 

 

L'homme cosmique représente une étape de l'évolution. Nous ne sommes pas encore parvenus à cette étape. Elle se trouve quelque part dans le devenir de l'homme. Car, l'homme est fait pour devenir…

 

 

  

Une étape de l'évolution..

 

Avant de parvenir à cette étape, nous devons achever celle dans laquelle nous sommes engagés dont l'aboutissement est l'homo sapiens. L'homme tel qu'il est aujourd'hui représente, dans le système de référence actuel, ce qu'il y a de plus évolué. Mais cette forme de vie que nous sommes poursuit sa transformation, puisqu'il n'y a de permanent que la transformation.

 

Tels que nous sommes aujourd'hui, nous sommes à un moment d'une longue évolution : un maillon d'une longue chaîne dont l'origine se perd - comme on dit - dans la nuit des temps, et dont l'aboutissement est sans doute de l'ordre de l'infini : depuis la molécule originelle, réelle ou mythique, jusqu'à un être que je n'arriverais pas à concevoir si je le voulais et qui, du reste, sera lui-même en devenir...

 

À un moment de l'évolution, la participation au processus est inconsciente : les végétaux, les animaux ne sont pas conscients de participer à un processus d'évolution; et bien peu d'humains le sont, il faut bien le dire. L'homme cosmique participerait du même processus, mais sa participation serait consciente.

 

Elle serait aussi, non plus passive comme la nôtre, mais active : c'est-à-dire qu'il ne serait pas seulement comme nous le sommes, agis par le processus, mais qu'il pourrait aussi agir sur le processus - intervenir dans l'évolution. Non pas, ici, sur le plan génétique de la mécanique de l'évolution, mais plutôt sur le plan de la conscience.

 

   

Les civilisations technologiques…

 

À une étape de leur évolution, les civilisations débouchent sur un savoir qui rend possible leur autodestruction. C'est précisément à cette étape que nous sommes parvenus. C'est une épreuve : ou bien l'homme franchit cette étape et il crée alors une civilisation d'un niveau de conscience plus élevé; ou bien il régresse à un stade antérieur pour éventuellement tenter à nouveau de franchir cette étape décisive.

 

Franchir cette étape suppose, entre autres choses, qu'il exerce une domination sur ce qui, en lui, participe de l'instinct : ce qui procède du vieux cerveau, le paléo-cortex - qu'il exerce, par exemple, une domination sur son agressivité; cela suppose aussi qu'il prenne en charge son environnement : au cours des quatre derniers millénaires, il s'est employé à dominer la nature, il en a fait la conquête comme si elle était son pire ennemi, alors qu'il participe lui-même de la nature, qu'il en dépend pour survivre.

 

Désormais, il devra plutôt la prendre en charge, car il devient responsable de la vie minérale, végétale, animale et humaine sur cette planète - ce qui suppose qu'il se prenne d'abord en charge lui-même, qu'il devienne responsable de sa propre vie.

 

 

L'homme cosmique participe consciemment à l'évolution. Il n'est plus seulement entraîné par le programme, mais il intervient au niveau même de l'évolution.

 

Tout se passe comme si le programme avait prévu qu'à une étape, l'être en saurait suffisamment sur lui-même et sur les lois de l'univers, pour non seulement participer consciemment de l'évolution, mais aussi intervenir; se prendre en charge, et, avec lui, l'environnement, ralentissant ou accélérant au besoin le processus, agissant au niveau même de la transformation de l'énergie vers de plus en plus de conscience.

 

Si nous parvenons à dépasser cette crise de civilisation, nous serons par le fait même parvenus à un niveau de conscience plus élevé.

 

L'homme cosmique, c'est l'étape où l'être, parvenu à un niveau de conscience plus élevé, est en mesure de prendre le contrôle de son évolution. Il devient alors l'égal des dieux.

 

   

La technologie : facteurs d'évolution…

 

Certains facteurs de changement permettent de penser que nous sommes peut-être à la veille de franchir une étape de notre évolution. Parmi ces facteurs, j'en retiens un, qui me paraît jouer un rôle déterminant : la nouvelle technologie.

 

Nous parlons ici de l'évolution.

 

En termes d'évolution, "à la veille" c'est peut-être l'affaire de quelques générations, d'un siècle, de plusieurs millénaires. Il n'existe aucune échelle qui permette de le déterminer. Mais c'est peut-être aussi en train de se faire.

 

Comme on ne sait pas non plus comment, au juste, ça va se passer - la naissance de l'homme cosmique - il est difficile de dire où nous en sommes : Est-ce que, tout à coup, des êtres vont voir le jour avec un niveau de conscience plus élevé que le nôtre ?

 

Est-ce qu'il s'agit plutôt d'un phénomène individuel - que chacun doit élever son propre niveau de conscience - dans l'espoir que parmi les suivants il s'en trouve qui n'aient pas à partir d'aussi bas...?

 

Il existe une interaction entre l'homme et l'environnement. L'homme crée en partie son environnement qui, à son tour, le façonne. Il existe plus particulièrement une interaction entre l'homme et l'outil qui le prolonge.

 

L'homme est un animal qui se prolonge dans ses outils. Qui prolongent ses membres. Qui prolongent ses sens.

 

La roue prolonge le pied - l'action de marcher, de se déplacer; le marteau prolonge le poing - l'action de frapper; la grue, la pelle mécanique, pour prendre des exemples d'outils de l'ère industrielle, prolongent le bras et la main qui ramasse... Dans le cas du téléphone, il s'agit du prolongement d'un sens : l'ouie et de la faculté de communiquer par la parole.

 

Les technologies ont toujours agi sur le processus d'évolution de l'humanité. Et plus la technologie est avancée, plus cette action est considérable : avec la vapeur, par exemple, c'est l'énergie musculaire qu'on prolongeait. Et la vapeur a eu pour effet de créer la société industrielle.

 

Plus on avance, plus il devient difficile de définir la nature du prolongement : dans le cas du marteau, c'est simple; mais dans le cas, par exemple, de la télévision, c'est beaucoup plus complexe : la télévision prolonge deux sens : la vue et l'ouie. Mais ce que prolonge la télévision, c'est plus précisément l'expérience auditive ou visuelle.

 

Les enfants qui ont grandi avec la télévision ont effectivement une expérience auditive et visuelle supérieure à celle qu'auraient plusieurs vieillards ensemble.

 

Il s'agit, bien sûr, d'une expérience vicariale : non pas d'une expérience directe, mais d'une expérience qui passe par un intermédiaire. Avant l'âge de 10 ans, un enfant a une expérience vicariale de la vie sur l'ensemble de la planète et même au-delà : il a aussi assisté à plusieurs milliers de meurtres... On ne sait pas l'effet à long terme de cette technologie.

 

On ne sait pas non plus l'effet à long terme que produira sur la société et sur les individus l'ordinateur - qui est le prolongement d'une partie du cerveau. Pas plus qu'on ne sait l'effet à long terme de l'électromagnétisme, plus simplement l'électricité - qui est la technologie de l'instantanéité et de la simultanéité - et, en particulier de l'électronique.

 

L'énergie qui se trouve ici prolongée n'est pas celle des muscles, comme dans le cas de la vapeur; ce qui se trouve prolongé, en fait, c'est tout le système nerveux, c'est le processus d'acquisition, de stockage, de transformation et de transmission de l'information...

 

On parle aujourd'hui de la révolution de la télématique - fusion des médias, en particulier de la télévision et de l'informatique. Ce qui se trouve prolongé, c'est le processus même de la pensée; d'une certaine façon, le processus même de la conscience.

 

La nouvelle technologie, comme le croient certains chercheurs, pourrait bien être un facteur mutagène : elle pourrait avoir pour effet d'accélérer le processus d'évolution et peut-être même de provoquer, de contribuer à provoquer, la naissance de l'homme cosmique.

 

   

Evolution de notre conception de l'univers…

 

Depuis des millénaires, notre conception de l'univers et de la place de l'homme dans l'univers va s'élargissant. Il n'y a pas si longtemps, l'homme croyait être au centre de l'univers : on était géocentrique. Dans notre conception de l'univers, on imaginait la Terre au centre, avec le Soleil, la Lune et les planètes qui tournaient autour.

 

Curieusement, toutefois, certains penseurs de toutes les époques n'ont jamais accepté une telle vision de l'univers: une pensée qui a vécu comme elle a pu - transmise dans le plus grand secret - a véhiculé certaines informations à travers des époques qui n'auraient pas pu les accepter.

 

PYTHAGORE, par exemple, le grand philosophe grec, enseignait à ses disciples que la Terre était ronde, qu'elle tournait sur elle-même et autour du Soleil...

 

Ce qui donne du poids à la croyance que des civilisations avancées auraient autrefois existé sur cette planète, pour disparaître un jour - puisque "les civilisations sont mortelles" (Paul VALERY) - laissant à quelques initiés le soin de transmettre un savoir secret, une connaissance même, dont des bribes seulement seraient parvenues jusqu'à nous.

 

À une étape ultérieure, on est devenu héliocentrique. Dans cette conception de l'univers, on imaginait le Soleil au centre autour duquel tournaient les planètes et leurs satellites.

 

À chaque étape, la nouvelle conception de l'univers englobe la précédente. C'est ainsi qu'on a découvert - ou plutôt sans doute redécouvert - d'autres systèmes comme le nôtre : quelques-uns, puis des milliers, des millions, voire même des milliards contenus dans ce qu'on appelle une galaxie; puis, plus récemment, d'autres galaxies : encore une fois des milliers, des millions, des milliards...

 

L'AVENTURE DE L'HOMME EST COSMIQUE…

 

C'est ainsi qu'on voit, ou plutôt qu'on voyait l'univers... Car on parle maintenant de plusieurs univers. Combien ? Des milliers, des millions, des milliards peut-être. On a fait beaucoup de chemin depuis l'époque où la Terre nous paraissait au centre du monde... Mais, en un sens, pas tellement...

 

Notre savoir s'est étendu, il est vrai, mais notre attitude n'a pas tellement changé : notre aventure est cosmique, nous le savons maintenant, mais notre conscience demeure géocentrique.

 

C'est sans doute dans notre nature, du moins à cette étape-ci de l'évolution. Il y a un décalage considérable entre notre savoir et notre conscience. Et c'est précisément une des raisons de penser que nous serions à la veille de franchir une étape de notre évolution. À la veille peut-être de la naissance de l'homme cosmique.

 

Nous sommes devenus plus modestes, c'est un bon signe : le signe, en effet, que nous sommes d'un niveau de conscience plus élevé. Maintenant, il y a l'homme sur la Terre, dans un système parmi d'autres systèmes, dans une galaxie parmi d'autres galaxies, dans un univers parmi sans doute d'autres univers...

 

Il était inévitable de se poser la question : serions-nous la seule forme de vie consciente dans cette structure des structures ? Sommes-nous un accident ? Sommes-nous un phénomène isolé ? Sommes-nous seuls ?

 

La réponse est fulgurante : selon les scientifiques, il existe dans notre seule galaxie une probabilité de plusieurs milliards de planètes sur lesquelles la vie a pu se développer et même plusieurs formes de vie consciente. Dans cette hypothèse, certaines de ces civilisations seraient moins avancées que la nôtre; d'autres, au contraire le seraient davantage...

 

Les civilisations plus évoluées que la nôtre auraient donc, à un moment, traversé une crise comparable à celle que nous traversons présentement et elles auraient survécu; autrement dit, elles seraient d'un niveau de conscience plus élevé que le nôtre; elles auraient atteint le stade de l'homme cosmique.

 

   

L'espace intérieur, Edgar MITCHELL, chef de l'expédition Apollo XIV, a été le sixième homme à marcher sur la lune.

 

Cette aventure spatiale a eu sur MITCHELL un effet inattendu, du moins du point de vue de la science objective : il est passé, comme il le dit lui-même, de l'exploration de l'espace extérieur à celle de l'espace intérieur : l'expérience de l'espace devait devenir une véritable expérience initiatique, au sens où l'entend la mystique : pendant un moment, le voile s'est entrouvert.

 

"C'était clair et net : l'univers avait une signification et une direction. Ce n'était pas perceptible par les organes des sens, mais c'était cependant présent, une dimension invisible derrière la création visible qui lui donne un dessein intelligent et apporte un sens à la vie."

 

"L'humanité doit s'élever de l'homme au genre humain, du personnel au transpersonnel, de la conscience de soi à la conscience cosmique."

 

Autrement dit, l'homme cosmique a une conception pratiquement infinie de l'univers, qu'il le considère de l'extérieur ou de l'intérieur - auquel il participe en pleine conscience.

 

   

science / mystique…

 

Les propos de l'astronaute Mitchell sont loin de l'idée qu'on se fait généralement des propos d'un scientifique. C'est que la pensée scientifique n'est plus matérialiste au sens où on l'entendait au début du siècle.

 

" Dans la physique classique, il y avait cette notion que les objets sont faits de substance matérielle. Mais lorsqu'on grossit ces objets, lorsqu'on cherche à savoir de quoi ils sont faits, on découvre qu'ils sont faits d'atomes et les atomes, de particules. Mais ces particules, elles, ne sont pas constituées d'une substance qui soit matérielle. Ce sont comme des amas d'énergie."  Dr Fritjof Capra.

 

Selon le modèle que propose la physique moderne, on ne peut séparer de l'ensemble aucun élément sans le détruire.

 

Ce qui paraît évident lorsqu'il s'agit de l'homme, qu'on ne peut séparer de son environnement sans le détruire. Mais la physique moderne a démontré que cette interdépendance des éléments d'un système entre eux, et de chaque élément par rapport à l'ensemble, est vraie non seulement des organismes vivants mais aussi de ce que nous appelons la matière inorganique.

 

La pensée officielle, en particulier celle qui découle des sciences humaines, est loin derrière la pensée scientifique. Nous continuons de vivre comme avant; la conception qu'on se fait de l'homme continue d'être réductionniste : il s'agit toujours de réduire l'homme aux dimensions de diverses grilles et, chaque fois qu'il cherche à s'en libérer, de le ramener à l'intérieur de l'une ou de l'autre de ces grilles.

 

C'est ainsi que, selon la grille utilisée, l'homme n'est que, par exemple, l'effet du hasard et de la nécessité, de l'économie et de la lutte des classes, de la libido, du conditionnement...

 

La nouvelle pensée scientifique n'a eu jusqu'ici, il faut bien le dire, qu'une influence secondaire sur la pensée officielle. Mais c'est toujours dans la marge que commencent tous les mouvements : depuis que nous savons que "l'univers, pour reprendre la formule du physicien Fritjof CAPRA, est un processus de transformation qui agit selon des patterns, mais sans aucune substance matérielle", nous avons amorcé le mouvement vers l'homme cosmique.

 

   

Etre plus, au plan individuel…

 

Nous sommes dans une société dominée par l'avoir. On admet l'existence d'une hiérarchie basée sur l'avoir : celui qui a davantage - d'argent, de pouvoir, de territoire - occupe une place plus élevée dans l'échelle. L'idée qu'il puisse exister une hiérarchie basée sur l'être nous effleure à peine : l'idée que certains individus sont moins que d'autres, que certains sont plus, nous paraît même choquante, car nous tenons les hommes pour égaux en être.

 

Être procède de la conscience. Il y a des gens très simples qui ont un niveau de conscience très élevé. Le niveau de conscience n'est pas le même pour tous; le niveau de conscience se trouve dans la participation de l'individu à la Conscience universelle.

 

Telle est du moins la jauge que nous propose la pensée traditionnelle : le degré de participation de l'individu à la Conscience universelle détermine sa place dans la hiérarchie basée sur l'être : on peut donc s'élever dans cette hiérarchie en élevant son niveau de conscience.

 

L'homme cosmique représente une étape plus élevée de l'évolution, non pas par son avoir - le fait qu'il aurait plus d'argent, plus de pouvoir, plus de territoire - mais par son être, par le fait qu'il aurait un niveau de conscience plus élevé.

 

Puis-je atteindre cette étape de notre évolution maintenant ? Puis-je devenir l'homme cosmique maintenant ? C'est la grande question.

 

Maintenant ? C'est peu probable.

 

En revanche, il est possible d'élever petit à petit son niveau de conscience. C'est du reste ce que nous faisons tous présentement. Sans quoi, la vie n'aurait aucun sens. Mais il est possible d'accélérer ce processus. Dans une certaine mesure. Par ce qu'on appelle le travail sur soi : la conscientisation, l'étude... De même que par certaines techniques : par exemple, la relaxation / concentration.

 

   

Etre plus, au plan collectif…

 

"En n'importe quel domaine, qu'il s'agisse des cellules d'un corps, ou des membres d'une société ou des éléments d'une synthèse spirituelle - l'union différencie. Les parties se perfectionnent et s'achèvent dans tout un ensemble organisé."  Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain.

 

Le processus d'évolution dont il s'agit ici, à propos de la naissance éventuelle de l'homme cosmique, concerne l'espèce : il s'agit, surtout, d'un processus collectif.

 

À un moment, nous devons franchir une étape, comparable à celle de l'éveil de la conscience.

 

Si nous connaissions les facteurs qui ont entraîné l'éveil de la conscience, peut-être pourrions-nous savoir quels sont les facteurs qui provoqueront éventuellement l'éveil du surconscient, autrement dit, la naissance de l'homme cosmique.

 

Sur les facteurs qui ont suscité / provoqué l'éveil de la conscience, les avis sont partagés : certains croient qu'une modification profonde de l'environnement a pu être un facteur déterminant; d'autres, que les outils ont joué un rôle important : le rapport, en particulier, entre la main, prolongée par les outils, et le cerveau.

 

 

D'autres parlent de l'émergence de nouveaux besoins, comme de se déplacer à travers des continents et de chasser; d'autres proposent même comme explication l'intervention d'extra-terrestres venus provoquer cet éveil de la conscience... Et qui, peut-être, reviendront provoquer l'éveil de la surconscience.

 

Cette hypothèse est messianique : on attend le Messie - une intervention de l'extérieur.

 

Pour Richard LEAKEY, anthropologue de grande réputation, ce qui aurait entraîné l'éveil de la conscience à une étape de l'évolution, le facteur déterminant, aurait été la générosité : "Non pas l'intelligence, précise-t-il dans People of the Lake, mais d'abord la générosité", "C'est-à-dire le partage. Non pas la chasse ou la cueillette, mais l'obligation de partager".

 

Nous sommes devenus humains - autrement dit, notre conscience s'est éveillée - parce que nos ancêtres ont appris à partager leur nourriture et à échanger leurs services, constituant ainsi, petit à petit, ce que LEAKEY appelle un véritable réseau d'obligations.

 

Quoi qu'on en dise, il existe aujourd'hui une solidarité humaine plus dynamique qu'autrefois. Elle s'exprime surtout à travers les institutions que la démocratie a inspirées. C'est un édifice fragile... Mais on parle de conscience planétaire. On en est loin sans doute, mais on en parle.

 

Teilhard de CHARDIN voyait dans l'entraide sociale une des voies par lesquelles l'humanité devient collectivement moins égoïste et tend vers ce qu'il appelait le point oméga, qui est l'aboutissement de l'évolution, le point où la conscience épurée de l'humanité ira un jour, selon sa vue, se fondre dans l'éternel.

 

Nous serions parvenus à l'étape de la convergence où les races, les peuples et les nations se consolident, et s'achèvent par interaction. - À la veille de franchir une étape importante de notre évolution, de nous éveiller à la conscience cosmique, de devenir l'homme cosmique…

 

Source : http://www.radio-canada.ca/par4/tran/homcosmique.htm

 

Merci à Elisabeth une internaute qui insista pour me faire découvrir ce texte tout à fait passionnant, positif, et plein d’espoirs.

 

Ceci est en rapport avec ces articles ci dessous, qui nous éveillent, et nous poussent à devenir cet homme cosmique, à franchir cette étape difficile, mais si nous sommes conscient, nous réussirons...

 

 

Le fantastique renouveau de l'humanité, en ce moment...!

 

2012 un saut quantique de la conscience de l'humanité...

 

 

 

Commenter cet article

crami25 20/08/2012 04:33


Quel polueur ce Clovis...


 


On ira pas sur votre blog !! Tout du moins, moi, et les autres, si leurs avis rejoint le mien. Ce qui est facile, compte tenu de votre insistance démesurée...


 


Faite votre pub ailleurs.


 


D'ailleurs, je recommande à Merlin, d'intervenir pour cesser cette polution s'installer au file du temps. On le retrouve presque partout, sur le blog... 

crami25 16/10/2011 14:48



Merci Elisabeth pour ton élisabethique, tout comme Merlin pour se partage occasionnel de la sorte. 


 


C'est un bon article ou la conscience cosmologique n'est pas souvent abordée. Elle mérite, en tout cas, une attention toute particulière, ou  effectivement, elle ouvre la voie à une
certaine compréhension plausible de notre doctrine mondiale. C'est probablement, une force qui semble nous gouverner en sous-main.



Elisabeth RUIS 22/10/2010 15:14



Mamie était une femme très secrète qui ne se plaignait jamais


 


Nous : Maman, fréro et moi venons de perdre Mamie en ce jour même à 2 h 00 du matin


 


Jeanne, tes 88 ans de joie et de peine resteront à l’infini dans nos cœurs


 


Ses petits enfants, Olivier et Élisabeth


 



Y



Volvof 11/07/2010 13:20



A... la religion, quoi de plus partagée transmit dans ce monde de fou...


Ne chercher pas bien loin les croyances chrétiennes ne sont rien d'autre que des croyances humaines faitent par les hommes pour les hommes, pour leur donner un peu d'espoir. Mais bon cet espoir
se traduit souvent par désespoir.


Et oui certains chrétiens diront où est passé dieu pendant toutes ces guerre, pourquoi dieu n'était pas en bref pourquoi les hommes ont crés tant de malheur.


Selement le dieu n'est qu'un simple principe créer par vous hommes pour vous donner votre propre sens de la vie, pour trouver une justification à tous ces malheur.


Vous êtes croyant ? a bon vous croyés, mais vous croyé a quoi au juste ? à l'injustice ? aux malheurs?


N'oublions pas non plus qu'au moyen âge les non croyant étaient tués, torturés car il n'étaient pas d'accord avec cette religion... J'appelle sa de l'injustice.


Je rejoind le point de vue d'Elisabeth, les écrits saint n'ont pas été écrit par dieu lui même mais par l'homme.


Je crois en un dieu mais pas en dieu, je crois en un dieu, un être supérieur.



porthault pierre 27/04/2010 11:59



Eh ben , tres belle rethorique tous les deux ! Mais tu vois , Personne ,je suis un peu comme Elisabeth , je crois en Dieu , mais je rejette les religions , qui ne sont , a mon avis que des
emanations d'un savoir abatardi par l'Homme .Pourquoi me direz vous ? Pour ce qui dirige le monde , LE POUVOIR ! et son corollaire : le pognon ! Rendre les hommes esclaves de nos " dirigeants "
politiques ou religieux ! En voila une idee qu'elle est bonne , non? Quand a toi Elisabeth , ton " reve " , n'en est pas un , et cela a un nom : cela s'appelle un voyage astrale . Tout le monde
en fait toutes les nuits , mais neuf fois sur dix , aucun souvenir ! Et c'est bien triste !


A plus les
Amis                                              
pierre



elisabeth 23/04/2010 17:24



Loin de moi l’idée de penser que les livres saints ne servent à rien,  le fait
de croire en Dieu par ma foie intérieure me suffit amplement !


 


De toutes époques, il y a eu des croyants illettrés à qui les livres étaient fermés et aujourd’hui, les croyants n’ouvrent
pas forcément les livres. . .


 


L’écriture est une des plus belle invention de l’homme d’après moi, mais elle ne peut excéder la conscience de soi. On peut
s’en accoutumer avec, doute et/ou certitude, par préférence pour soi, ne rien savoir plutôt que d’avoir de mauvaises illustrations, dans l’excès, elle peut tuer ou sauver la liberté de
penser.


 


La passion est un sens que Dieu nous a peut-être donné pour nous faire oublier que nous sommes intelligent, au risque de
perdre la tête.


 


À bientôt !



personne 22/04/2010 13:28



Inspirer par Dieu quand meme. Bien sur que la religion disparaitrea un jour, dans le Coran il est mentionné que celui ci est valable jusqu'au jour du jugement dernier. Et tu ne peu pas dire que
les livres servent a rien, ils sont une guidance pour les hommes, c'est comme sa qu'on se transmet le savoir de génération en génération, t'imagine si on devait apprendre touyt par coeur ? en
fait la difference entre nous c'est que toi tu suis tes passions.



elisabeth 22/04/2010 11:48



Je te réponds rapidement avant d’aller bosser.


 


Il est vrai que j’ai reçu une très bonne éducation religieuse, mais je suis non pratiquante !


 


Lucifer ne représente rien du tout pour moi car je ne crois pas à ces histoires !


 


Je crois uniquement en Dieu… mais pas en les livres ! (Qui n’ont même pas été écrits de sa main, en plus)


 


Désolée de te décevoir, mais les religions disparaîtront un jour ou l’autre et cela n’empêchera aucunement les croyants de
continuer à croire en Dieu !



personne 21/04/2010 13:02



je peu te poser une question elisabeth ? j'aimerais savoir ce que représente lucifer pour toi ? le porteur de lumiere c'est ça ? l'etre qui a voulu enseigner son savoir aux homme? J'aimerais bien
avoir ton avis stp. Tu pense que c'est une bonne chose qu'il nous est ammené l'alchimie (l'arbre de la connaissance).



elisabeth 19/04/2010 17:40



À bientôt !


 


* « Élisabéthique » est un adjectif que j’ai inventé, il signifie : de pensées surréalistes propres à la
conscience


 



elisabeth 19/04/2010 17:36



Le chemin de retour à la « Puissance Pensée »


 


Mais, loin delà avec les mêmes similitudes de trajectoire du départ et, sans savoir si j’ai effectué un déplacement
quelconque, pour ce retour abracadabrant, si j’ose dire. Un sentiment profond me disait de repartir à l’horizontal, par prudence pour éviter un itinéraire sans repère et pour être sure de pouvoir
retourner là où j’étais réellement positionnée, comme par prévisibilité. Le ciel étincelant apparaissait constamment dans mon champ visuel. Comblée et aveuglée par son immensité, j’ai fait un
come-back quasiment instantané ! Un retour sans souvenir, à la limite de l’oubli, sans aucunes distinctions de quoi que se soit, sans même en avoir fait vraiment le choix et   pourtant d’une évidence incontestable ! J’étais de retour dans mon lit « Illico  P.P. »,  en gardant
l’impression d’une téléportation énigmatique, à mon sens élisabéthique « peut-être » aussi, de sensation éolienne inconnue. En clair, je savais que je rentrais à la maison, mais,
je n’ai vu, ni le décollage, ni le vol et encore moins l’atterrissage… ô ?


 


Notes :


 


P     Ce qui précède concernant la fin de
mon rêve, n’est que pure et simple simulation d’après mon imagination confuse. Car, cela faisait « peut être » partie du rêve réellement. Il est très  difficile pour moi et pour
l’instant de comprendre comment je suis revenue dans mon lit, c’est-à-dire dans mon corps (Sans perdre de vue que je parle, ici, d’un  rêve dans
lequel je voyageais sans mon corps, bien sûr) !


 


P     Il était hors de question que
j’affabule de manière irrespectueuse auprès de mes lecteurs. Je suis tout à fait au courant des « faux souvenirs » que peut engendrer le cerveau humain. Donc, J’ai préféré opter pour
une mise à l’épreuve de mon imagination, incluant quelques brefs souvenirs, en bonne adéquation avec la fin du rêve.


 


P     À savoir, qu’il est bien évident que
je compte vous raconter tous les rêves très impressionnants que j’ai pu faire à mes heures nocturnes et même cet intrus de l’après-midi, dont je me souviens  des plus paranormal. Mais plus particulièrement, celui qui « Stoppe ma traversée piétonnière » pour m’éloigner du quai touristique du
« port » de Marseille, en plein chamboulement  volcanique sous-marin.  Me montrant, d’en bas et
tête levée,  l’issue de la « Bonne Mère » en hauteur, mais, inaccessible en pleine crise climatique. Un mélange de nuages massifs plus ou
moins naturels des plus menaçants, délicatement écartés par des vaisseaux spatiaux… (« Vision 2012 »)…


 


« Nous ne pourrons sauver que ceux qui pourront nous
entendre » ! Message télépathique !!!


 


P     Ah !... Une dernière chose, je
pense qu’à 18 ans tous les jeunes attendent leur majorité avec impatience. Question de pouvoir bouger librement, quoi… ! C’est certainement pour cela que j’ai fait ce rêve ! Mon
subconscient s’est offert une grande liberté d’esprit, un voyage cosmique.


 


Merci de votre attention,



elisabeth 19/04/2010 17:33



… atteinte  à la vitesse de la pensée en un clin d’œil.


 


Par conséquent, il fallait que j’aille plus haut. Tant qu’à faire !


 


Toujours avec le sourire, j’étais en direction du ciel étoilé, à une vitesse phénoménale en KMS/H et inconcevable, même en
rêve. Mon éloignement océanique s’approchait au cœur des étoiles et se fondait « là » dans le noir scintillant… J’étais bien là-haut ! (« Bien », dans tous les sens
du terme)


 


À une certaine altitude dans le ciel et/ou l’espace, car c’était immesurable pour moi à ce niveau, c’est alors, que
 j’ai hurlé de peur et  d’un sens intérieur…  « STOP » !


Je savais que je partais trop loin et/ou trop haut, en tous cas, trop vite. J’avais conscience de mon attachement
« ici »…


 


C’était dingue ! … Je ne voyais qu’à cet instant unique, de j’imagine quelques secondes, je crois, en temps réel, ces
deux choses primordiales : une superbe vue panoramique en 3D+ et du genre 360°, avec le reflet de ma personne absorbée au centre, mais également, un degré géocentrique me
concernant considérablement élevé et du genre limitatif. À savoir, que j’aurais pu aller certainement beaucoup plus haut, si j’avais été initiée à l’astronomie un peu plus tôt ! C’est
dommage !


 


Ce que je ne pourrais jamais traduire en clair, dans mes écrits, c’est :


« La durée du temps  hors éveil »


 


Sans bruit, sans odeurs et sans température de l’air, je redescendais rapidement en direction de la ville et plus précisément
en ciblant « le port » de Carry-le-Rouet (Là où j’habitais à cette période).


Je pouvais distinguer toute une vue schématique de la ville au fur et à mesure que je descendais ainsi que je faisais partie
intégrante de cette atmosphère silencieuse et limpide. Quand soudain, je posais mes pieds sur le sol avec habilité et ma silhouette dans son intégralité, prenait place sur les quais face aux
bateaux. Je m’accoudais sur la rambarde en fer pour admirer paisiblement cet endroit charmant. Un instant plus tard, un copain qui passait par là s’approchait de moi pour me demander qu’est-ce
que je faisais ici, à une heure pareille. Sans répondre, je lui souriais et j’attendais qu’il s’éloigne car l’idée de retour commençait à me chatouiller l’esprit.


 


C’est bizarre !... Que j’ai pu entendre sa voix dans ce silence indifférent, au seul moment, où, dans le rêve, je
pouvais enfin apercevoir mon corps tel qu’il est en réalité. C’est un des côtés abscons du rêve, d’après moi !


 


Le réel :


 


J’ai ouvert mes yeux  paisibles d’un bon repos et  j’étais effectivement dans mon lit. C’est vrai !


Si, … en sortant de mon sommeil, ce sourire était encore là ? Eh oui ! Je souriais de manière assez intense
d’ailleurs, en me disant…  « Quelle expérience extraordinaire » !


 


C’était complètement hallucinant de faire un rêve pareil, … à vrai dire,
c’est inoubliable !


 


J’ai raconté ce rêve à quelques copines dès le lendemain et elles ont tout simplement souri.


 


Le rêve phase fin : (Simulation)


 




elisabeth 19/04/2010 17:28



Cher(e)s Ami(e)s,


 


Permettez-moi de partager avec vous,  le beau rêve  que j’ai fait, il y a 26 ans de ça. Et, qui a ressurgie énergiquement dans ma mémoire, grâce à  cet article que j’ai trouvé sur Internet :


 


« L’Homme cosmique »


 


J’aimerai tant que « l’homme cosmique » soit pris en compte par les maisons de production de films, producteurs,
réalisateurs, scénaristes et écrivains. (Mr Luc Besson et Mr Roland Emmerich ont été contactés par mes soins)


 


Le réel :


 


C’était le plein été en France, j’étais jeune et venais à peine d’avoir 18 ans. À la tombée de l’obscurité, j’étais
 allongée sur mon lit …


 


… Et, j’ai fait le plus beau rêve de ma vie (Quoique un peu kamikaze) !


 


Le rêve :


 


Apparemment, je survolais la fenêtre de ma chambre entrouverte, sans mon corps, reste à savoir si j’avais pris la peine de
l’ouvrir plus amplement, en tous cas, sans mes mains. D’un coup, sans comprendre ce qu’il m’arrivait, j’étais au pied du lampadaire qui éclairait ma rue. Par déduction, environ 3 mètres à la
descente, avec une petite remontée en boucle d’au moins 50 cm. À partir delà,  je voyais tout en même temps, le goudron, les voitures garées et leurs
roues, le lampadaire et son poteau de béton  de à peu près 8 mètres de haut, son ampoule lumineuse, les clôtures et portes des maisons voisines et par
dessus tout le ciel étoilé dominant. En bas, en haut, tout autour et tout ce qui se trouvait là. Oui ! Oui ! Tout un champ visuel non troublé par cette réalité !


 


J’apercevais une sorte de  bulle flexible dans ses arrondis et translucide qui
me collait aux pupilles. Elle m’accompagnait délibérément pour atteindre mes objectifs visuels, au moindre déplacement et était sous tension constante alimentée par une énergie indéfinissable, à
ma connaissance. Ça  ressemblait étrangement à une petite sphère protectrice dans laquelle mes yeux claustrophobes étaient confinés. Vifs et curieux,
mes très précieux étaient prêts à la transpercer  pour y voir de plus près !


 


C’était moi (ou) tout au moins, le reflet singulier de ma personne flottant dans l’air qui s’accrochait à l’un des deux seuls
 sens, apparemment, pouvant subsister hors site corporel. C’est-à-dire le sens de la « Vue » en avant premier et l’autre celui de la
« Vie » à l’état pur ! Dès fois que ça pourrait exister ailleurs que dans un rêve, j’offrirai bien volontiers mon corps et mon âme à la science pour prendre une telle forme et
 m’envoler, quitte à recevoir quelques comètes sur la tête et me retrouver face à face avec l’Univers. Ça fait un peu peur, mais, je prendrai le
risque ! Ceci dit, J’entrevoyais, douée d’un œil rêveur, ma légèreté dans l’apesanteur, sans en avoir vraiment conscience jusque là. Enfin, je supposais les possibilités de mon aisance dans
les mouvements, question de bouger, « sans doute » élaborées d’un sentiment conquérant,  …me connaissant.


 


D’un sourire enfantin, sans pouvoir définir mon visage, ma joie de vivre se faisait ressentir et mon regard était attiré vers
toutes choses ici et là, malgré moi. Mais quand même, d’un élan naturel, je savais vers quoi je me dirigeais … En fait, c’était 
aléatoire !


 


Dans un premier temps, je tournais autour du poteau électrique, lentement, avec une « curiosité absolue » et en
m’amusant  un peut aussi. Petit à petit, je m’habituais à cette liberté hors du commun. Étant donné que je pouvais tout situer avec mon œil perçant,
je voulais atteindre l’ampoule lumineuse du lampadaire, … atteinte &nbs



personne 07/04/2010 16:56



Aucun doute la dessus, et je respecte ta franchise et ton courage.



elisabeth RUIS 07/04/2010 16:00



Salut,


 


Je respecte ton opinion ! Et, j’espère que tu n’as aucun doute la dessus ! Ça me fait plaisir que tu débattes le sujet,
après tout la communication sert à cela !


 


Tu m’as l’air d’être bien informé sur beaucoup de choses. Mais cela n’empêche pas que personne ne détient la vérité.


 


Si j’aime bien cet article de « l’homme cosmique » c’est que j’ai mes raisons qui vont « peut-être » te paraîtrent
assez surréalistes, mais, c’est ma personnalité qui est comme ça.


 


En aucun cas, je me permettrai d’essayer de convaincre qui que se soit !


 


Donc, pour tout te dire … Lorsque j’étais plus jeune, j’ai fait un rêve inoubliable et très marquant. Celui-ci se rapproche de
« l’être cosmique » uniquement dans sa forme hors site corporel et capacités liées.


 


Je me suis vu survoler la fenêtre de ma chambre sans mon corps, je pouvais voir à 360° (En haut, en bas et tout autour). Je me suis
vite habituée à cette liberté hors du commun en flottant dans l’air. Je pouvais me déplacer à la vitesse de la pensée, mais également en maîtrisant les petits parcours. Ce n’est que lorsque je
suis montée vers le ciel étoilé, partie à une vitesse phénoménale que ça m’a fait très peur car je pouvais distinguer toute une vue schématique de la ville. Je savais que je partais trop loin et
trop vite, donc je suis redescendue pour aller me pauser sur le port face aux bateaux et après un instant, j’ai fait un come-back quasiment instantané, un retour sans souvenir et, j’étais de
retour dans mon lit en gardant une sensation éolienne inconnue.


 


Petit détail : je ressemblais à une petite sphère flexible dans ses arrondis et sous tension constante alimentée par une énergie
indéfinissable, à ma connaissance et dans laquelle mes yeux vifs et curieux étaient protégés. C’était beauauauau !


 


Passionnée ma personne ? Eh oui, bien évidement ! Mais, quand même ce n’est pas donné à tout le monde de faire un voyage
cosmique dans un rêve !


 


Alors, tu comprends bien que lorsque j’ai trouvé cet article « l’homme cosmique » sur Internet, ce beau rêve que j’ai fait à
ressurgie dans ma mémoire et il m’a fait encore plus rêver, mais en étant éveillée cette fois-ci !


 


Voilà, maintenant tu sais pourquoi je me suis prise de « Passion » pour « l’homme cosmique ». Ça m’a donné espoir
et confirmé que nous avons bien une âme vivante en nous et j’en suis fière !



strato 07/04/2010 13:42



94% des gens se disent croyants. Par chance, ils ne croient pas tous a la même chose, car alors, ils formeraient une masse si lourde qu'il pourrait devenir dangereux d'afficher sa divergence ou
son athéisme.



personne 07/04/2010 13:30



Je suis bien consceint aussi que tout le monde peu decouvrir Dieu mais si je vous dit tous sa c'est que j'ai vu leur plan se dessiner. Pour detourner des gens mauvais c'est facile, mais pour
detourner des gens bien vous vous y prendré comment vous ? de toute maniere que demande la religion ? combattre son ego, aider et aimer son prochain, combattre son envie de dominer les autres, sa
jalousie, son animalité en quelque sorte, croire en Dieu et ses envoyé, faire la priere, donner l'aumone, et etre sur la voie de la verité le plus possible en essayant de ne pas blesser autrui.
Si nous sommes une ames, sa veut dire que nous somme incarner, et si l'on devient l'homme cosmique on sera toujours incarner dans un corp certe different mais un corp quand mm alors que apres le
jugement nous sommes sencé sortir de ce cycle des incarnation. Ne croyer pas que le 21/12/2012 soit la date du jugement dernier, non ce n'est pas possible aucun homme, prophete, esprit,
extraterrestre ou autre ne peu connaitre la date et l'heure de fin de notre univers. Car c'est tous l'univers qui est jugé et dans toutes ses dimension. Des univers il doit en exister un nombre
infini avec des particularité differente toute aussi nombreuse, mais pour ce qui est de notre univers on nous a bien dit qu'il y a 7 Ciel ou dimension. Donc notre planete se trouve dans un
systeme solaire qui lui est dans une galaxie qui elle est un grain de sable dans notre dimension. 7 dimension. Qui vous dit que dans notre dimension, on est pas mis en quarantaine. Pas bisar que
des pseudo extraterrestre se montreré au grand public seulement avec l'approbation de l'etat qui lui meme a vendu son ame au diable. Alors soit il ne savent pas faire la difference entre le bien
et le mal tes extraterrestre, soit ils sont de meches avec les gouvernement. Moi si j'ai fait quelque chose de mal durant toute mes vie je suis pres a en payer le prix car seul Dieu est un
parfait juge et c'est a lui de nous retribuer car il a savoir sur tout, est partout, et a pouvoir sur toute chose. Comment des extraterrestre pourait t'il nous jugés et nous comprendre, nous ne
nous comprenons meme pas nous meme. J'aurai pu encore soulever tout un tas de question mais sa commence a faire là puis sa devré suffir a te montrer que tout ne colle pas si tu melange tout
n'importe comment. L'homme cosmique peu etre, mais alors la fin des temps commenceré a partir de là......



personne 07/04/2010 11:59



dsl si je t'ai offensé Elisabeth car sa n'etait pas mon intention. Je ne dit pas que les extraterrestre n'existe pas mais simplement que se n'est pas eux que l'ont risque de voir dans les année a
venir mais plutot les etres extradimensionel qui sont deja venu dans le passé. Pour moi la doctrine new age est une maniere d'egarer les gens qui aspire a la paix et a un monde meilleure. Le
message des prophetes est le suivant: Dieu donne naissance a nos ame et nous envoi dans un corp, nous apprenons se que nous avons a apprendre, fesons nos oeuvres, puis mourront. Nous somme jugé
par rapport a ce que l'on aura accompli dans cette vie afin d'etre réincarner dans un nouveau corp et ainsi desuite jusqu'au jugement dernier. Sa veut dire que nous somme jugés tous combien nous
sommes sur l'ensemble de nos vies et que a la fin nous nous somme rétribuer pour nos fautes ou bonnes actions. Sa c'est la justice. 2012 marquera surment un renouveau pour l'homme mais sa ne sera
en aucun car le jugement dernier annoncé par Dieu a travers les prophetes car seul Dieu connait la date et l'heure exacte et celle ci nous prendra a l'improviste. Maintenant le message religieux
est tres claire donc tu peu l'interpreter comme tu veut et dire que c'est métaphorique et beh moi je te repond que non, c'est tres clair. Mais je ne vous juge pas loin de là, je vous rappel juste
que vous vous eloignez du message des envoyés apres libre a vous de les croire ou pas !!!!



personne 07/04/2010 10:12



dsl elisabeth je n'ai jamais soutenu que les extraterrestre n'existe pas. Comme tu dis la création de Dieu est sans limite, ce qui sous entend que tout est possible. Peu etre que nous allons
devenir l'homme cosmique, en tous cas certain d'entre nous, Mais je vois tres bien la croyance qu'il y a derriere le mouvement new age. Nous ne sommes pas des prophete n'est ce pas ? Aucun de
nous n'a parler a Dieu que je sache.C'est sur que si vous lisez la bible de Saint paul (un hitler de l'epoque chasseur de disciple de jesus reconverti par une soi disante apparition) vous n'y
trouveré que des incoherence



Elisabeth 06/04/2010 21:07



Bonjour à tous ! J’use parfois d’un langage assez évasif pour écrire et je vous prie de bien vouloir m’en excuser. Mon merci d’un
8 horizontal ci-dessus, veut dire tout simplement  « merci infiniment ». (Signe mathématique)


 


Mais pour aujourd’hui, je m’exprimerai normalement pour que l’on me comprenne bien, car je sais faire aussi !


 


« L’Homme Cosmique », est un article qui ne met aucunement en concurrence la religion, bien au contraire, c’est un message
d’espoir qui associe, avec une immense ouverture d’esprit et très respectueusement, science, croyance et devenir de l’homme.


 


Il faut avoir vraiment beaucoup d’amour pour les autres, c’est-à-dire aimer les gens,  pour prendre un tel risque de communication sur ces sujets des plus complexes.


 


D’ailleurs, je renouvelle mes remerciements auprès de Merlin qui lui aussi a pris ce même risque de partager avec nous une
« hypothèse » sur l’éventuelle évolution de l’homo sapiens, autrement dit : l’homme moderne.


 


Les livres saints parlent sous forme de métaphore, les sciences sont beaucoup trop compliquées, alors,… quelques bonnes pensées venant
de braves citoyens tels que nous sont loin d’êtres négligeables !!!


 


Ben ! Dites donc…


 


Qui s’est permis de critiquer nos amis extraterrestres, « ici », à tord et à travers ?


 


Alors, comme cela, d’après toi, Dieu créa l’Univers et tout ce qui va avec dans tes petites pupilles, l’homme fait d’un corps
biologique et d’une âme, un Paradis et un Enfer et … toujours selon toi, toutes races des autres galaxies et autres planètes sont un « Pur Hasard » qui ne serviraient à rien.


 


C’est fou de penser ça ! 


 


La main de Dieu est tellement puissante que si tu devais te prendre une claque par lui de l’avoir sous-estimer avec ton esprit
géocentrique/égocentrique, tu te retrouverais « seul » durant des millénaires dans un néant absolu. Heureusement pour toi que rien ne se perd dans notre mystérieux Univers !


 


Tu as fait éclabousser mon encre rouge ! Que le buvard éponge ma maladresse coléreuse et que le papier reste modeste richesse à
tout jamais !


 


Crois-tu vraiment que notre « Dieu » a des limites dans sa création ?


 


Pourquoi le romarin possèderait-il un parfum d’une beauté succulente aromatique, en bonne association, avec le milieu marin, le sable,
la roche, la viande, le poisson, le végétal et notre palet ? C’est également un médicament actif, utile dans les douleurs intestinales et crises d’asthme, c’est un tonic du foie et en
général, mais aussi un anti-oxydant !


 


Dieu est « Grand » dans sa création !


 


Nous sommes des milliards de personnes sur Terre à faire la relation entre tout ce qu’il y a de présent dans nos yeux et nos
cœurs  (Science et Religion) et ta personne ose briser notre espoir en commun !


 


Les cinéastes, eux au moins, nous offrent le rêve, en bons professionnels de l’image et en « Grands Visionnaires » !
J’ai confiance en toutes, professions, races, religions et sciences !!!


 


Nous sommes « Tous  pour la Vie » !


 


Bien sûr !… que d’autres espèces vivantes avancées viendront nous donner un coup de mains en cas de catastrophe, et, même ceux
qui parmi nous ont atteint un niveau de conscience élevé ! …c’est leur devoir !




bille2 06/04/2010 21:03



 Là Merlin, je suis un peu déçu, je viens de voir le film Home sur ton site.


Tu sais que je lis depuis longtemps le blog -hum 1 an... ;)-


Et que jusqu'à présent le parcours me semblait sans faute ... Mais pas "Home", pas ici. ou alors c'est que l'on marche sur la tête.


 


N'hésite pas à me répondre en privée si tu souhaites discuter sur le sujet.



personne 06/04/2010 11:53



dsl merlin mais pour moi tout ceci est contraire au message de Dieu rapporté par les prophetes (paix et miséricorde sur eux). On nous dit Dieu crea l'univers. Puis la terre et "les ciels" au
nombres de 7.On nous dit aussi que Dieu crea l'homme et les djinns (genies ou esprits) et que tous somme formés dans differentes matries a aquerir un certain comportement et un certain etat
d'esprit. Les messages des prophetes doivent etre pris comme guidance pour les homme et les djinns car tous seront jugés a l'heure du relèvement. Donc si nous arrivons a la fin des temps sa veut
dire que tous nous avons eut un laps de temps pour faire nos preuves homme comme esprit. On nous dit que apres le jugement les adhérent ( a la religion ) seront rematricié et que les fraudeur
iront dans la matrice de tous les etres oubliés (l'enfer). A votre avis ou ira t'on si l'on suit les extraterrestre , que l'ont croit que l'ont es un dieu, et qu'on se depeche de sauver nos pti
cul . C'est sa pour vous la justice, on fait des connerie et puis les extraterrestre viennent nous sauver. Ne recherchez pas le pouvoir, il ne vous ménera nul part. Dieu est le matriciant, le
matriciel et est l'esprit qui es en toute chose et le messie qui viendra a la fin des temps sera jesus, pas d'apparence, mais l'ame du prophete. Et on parle aussi de l'antéchrist qui sera le
trompeur et qui illusionera l'homme avant l'heure du jugement. Si vous croyez que vous allez devenir des "dieux" alors vous finirez par vous ennorgueillir comme satan et vous suivrez un santier
qui n'est pas celui de Dieu. A vous de choisir. Les messagers de Dieu ou les messagers des djinns, qui voulez vous croire ??



Elisabeth 02/04/2010 03:05



Savais-tu que "Dieu" nous a fait à son image ?



gad 01/04/2010 20:10


Un peu tiré par les cheveux car dire que les hommes sont des dieux c'est trop pour mon esprit, la je ne suis plus d'accord avec vous, tous les livres saints ne sont pas de votre avis et ou sont les
preuves de ce que vous affirmez ?.


bidulechose 01/04/2010 19:19



Quand je vois les jeunes d'aujourd'hui, ou quand je plonge en moi-même, je me dis que certains ne sont vraiment pas encore prêt pour y arriver :p


Enfin desolé pour debiter des evidences :p



Div's 01/04/2010 04:42



Merci pour ton blog Merlin, j'y viens tres souvent pour lire tes articles qui sont vraiment tres interessant !!! merci aussi a Elisabeth de nous avoir fait partager cet article, et cela fait
plaisir de savoir que nous sommes plusieurs (d'ailleurs je pense que l'on sera de + en + nombreux) à s'interesser a ces sujets...


Je me permets de vous conseiller deux livres: LE POUVOIR DU MOMENT PRESENT et NOUVELLE TERRE de Eckhart Tolle.


Pour finir je vous invite à écouter une artiste qui a beaucoup de talent, qui a des textes sinceres,parfois sombres mais toujours teintés d'espoir et d'amour, elle s'appelle KENY ARKANA. Voici
quelques titres : les chemins du retour ; cinquieme soleil ; pachamama ; terre mère n'est à vendre etc...et pleins d'autres à decouvrir (3 albums dispo: L'ESQUISSE , ENTRE CIMENT ET BELLES
ETOILES , CINQUIEME SOLEIL)  " enfant du quinto sol, le soleil est en toi, fais briller ta lumière intérieure pour éclairer le chaos de leur monde, car on n'est pas là par hazard, les
pléiades nous désignent, comprend entre les lignes, la VIE est grande, ouvre GRAND ton coeur, désobéissance, car la VERITE est en nous, car la SOLUTION est en nous, PARCE QUE LA VIE EST EN NOUS
!!!!!



Elisabeth 01/04/2010 03:31



En ma secouant un peu la tête, je crois bien avoir fait le plus beau rêve de ma vie !


Merci, d'un 8 horizontal !!!