Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Quand la science nous prouve que la vie existe ailleurs…!

Publié par MERLIN sur 19 Octobre 2009, 14:58pm

Catégories : #Infos cachées


Un ancien système lacustre découvert sur Mars…

 

Trois anciens lacs interconnectés ont été découverts dans l'hémisphère sud de Mars, ont annoncé mercredi à Moscou les chercheurs américains Peter Buhler, Caleb Fassett et James Head lors d'un colloque international à l'Institut russe de géochimie Vernadski.


 

"Un système de trois anciens lacs a été découvert dans la vallée Érythrée (Erythrea Fossa, 31,5° longitude Ouest, 27,3° latitude Sud), à l'est du cratère Holden. La position des lacs démontre qu'ils étaient alimentés, du moins en partie, par des chutes de neige ou de pluie.

 

Des cônes de dépôt de sédiments bien préservés ainsi que des lits de rivières ramifiés indiquent qu'il y a eu plusieurs phases de processus fluviaux actifs dans cette région", lit-on dans un rapport présenté par les deux chercheurs au colloque.

 

La longueur totale des trois lacs enchaînés - Oriental, Moyen et Occidental - dépasse 40 km et leur largeur atteint 10 km. Le lac Occidental, le plus grand, pouvait être de quelque de 100 m de profondeur et contenir 32,7 km3 d'eau. Sa superficie s'étend sur 271 km2.

 

Les traces d'érosion fluviale dans la vallée Érythrée étant plus jeunes que le cratère Holden, elles sont donc apparues il y a environ 3,5 milliards d'années au plus tôt. Les autres anciens lacs découverts sur Mars datent aussi de cette époque. Les chercheurs affirment avoir découvert des traces géologiques des courants d'eau et des glaciers.

 

En juin dernier, les chercheurs de l'Université du Colorado ont rapporté avoir repéré les bords d'un ancien lac dans la vallée Shalbatana Vallis grâce à une caméra à haute résolution installée à bord de la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter.

 

Le lac Shalbatana avait une superficie de quelque 1.200 km2 et sa profondeur pouvait dépasser 450 m. Les scientifiques ont également découvert des traces de rivières qui se jetaient dans le lac. Selon les estimations, le lac s'est formé il y a 3,4 milliards d'années, à une époque où les scientifiques pensent généralement que Mars s'était déjà convertie en une planète froide et sèche.

 

Source : Ria Novosti 14 octobre 2009.

 

Le lac Shalbatana s'est formé il y a 3,4 milliards d'années, à une époque où les scientifiques pensaient que Mars était déjà une planète froide et sèche, et il n’en est rien, et la vie est apparue sur Mars, comme elle est apparue sur la Terre.

 

Quand la science nous apporte les réponses…

 

Les lacs, berceau de la vie… ?

 

On imaginait que les formes de vie complexes étaient apparues dans les océans primitifs. Ce serait également le cas dans les lacs.

 

En 1946, le géologue australien Reginald Sprigg explorait les collines d'Édiacara, à 650 kilomètres au Nord d'Adélaïde, en Australie, et mettait au jour les plus anciens fossiles d'organismes complexes. Datée de quelque 600 millions d'années, cette faune d'Édiacara précède l'explosion du Cambrien, 60 à 70 millions d'années plus tard, qui marque l'apparition des grands groupes d'animaux (vertébrés, arthropodes, mollusques...) que l'on connaît aujourd'hui.

 

On a longtemps cru que l'évolution des animaux de la faune d'Édiacara s'était déroulée dans un environnement marin, un milieu réputé plutôt stable. Thomas Bristow, de l'Université de Californie, à Riverside, et ses collègues, remettent en cause cette idée.

 

Les paléontologues se sont intéressés à la formation Doushantuo, dans les gorges du fleuve Yang-Tse, en Chine, qui abrite des fossiles, d'embryons pour la plupart, bien préservés et datant de 600 millions d'années. L'analyse géologique des sédiments, notamment par diffraction des rayons X, a révélé quelques surprises.

 

D'abord, l'abondance d'argiles (des silicates d'aluminium) de type saponite étonne, car dans les roches de cette époque, ces argiles ont d'ordinaire été transformées en d'autres formes (chlorite, corrensite...).

 

Cette composition atteste d'un milieu d'origine très alcalin (le pH est supérieur à 9). Ensuite, la composition en argiles des sédiments de même âge varie d'un endroit à l'autre du bassin sédimentaire, un résultat incompatible avec les conditions physico-chimiques uniformes d'un environnement marin : les conditions alcalines de Doushantuo régnaient dans une région restreinte, non marine.

 

De ces informations, l'équipe de Th. Bristow déduit que les organismes de la formation Doushantuo évoluaient dans un environnement lacustre, ou au moins lagunaire. Cependant, ce résultat n'exclut pas la présence d'autres organismes dans des milieux marins.

 

Aussi, les premières formes de vie complexes seraient apparues et auraient évolué dans divers types d'habitats. Qui plus est, les lacs étant des milieux plutôt clos, des évolutions parallèles de groupes d'organismes isolés ont peut-être été la règle très tôt sur la Terre. Dès ses débuts, la vie fut buissonnante !

 

Source :pourlascience.fr

 

On le voit donc très clairement, la vie sur Terre est également apparue sans problème aucun, dans les lacs, il en est de même également pour Mars, qui peut en douter ?

 

Comme on peut le constater de nouveaux élèments, et pas des moindres, viennent étayer la thèse d’une vie ‘’ passée ‘’ pratiquement certaine sur Mars.

 

En effet, des lac formé sur Mars, il y a 3,4 milliards d'années, prouvent en 1er lieu que Mars n’était pas une planète froide et sèche, comme on nous le disait jusqu’à maintenant, et en second lieu, que comme sur Terre des formes de vie complexes sont apparues et ont évolué autant sur Mars que sur la Terre.

 

Et cette vie sur Mars, dès ses débuts fut buissonnante… !

 

Il en est de même pour la Lune, et pour toutes les planètes de notre système solaire et d’ailleurs, je tiens à le préciser également.

 

Mais qu’est devenu cette vie sur Mars, et ou son les preuves… ?

 

Pour les preuves, celui qui cherche trouve, nombre de photos pourtant passées au crible, et au tamis de la censure NASA, nous le prouvent.

 

Un article futur apportera quelques révélations à ce sujet bientôt.

 

Mais regardons tout d’abord quelques extraits d’articles déjà traités sur ce blog pour nous en convaincre :

 

La NASA sait pertinement et depuis longtemps qu’il y a de l’eau et de la vie sur Mars, voir : Des scientifiques dévoilent les secrets de la NASA...

 

Un zoom éffectué sur une formation rocheuse, ou l’on voit nettement un trou en forme d'entrée ! Cette '' Porte ou l'Entrée '' dans cette formation rocheuse fait au bas mot : 50 Mètres !!

Voir ici ces photos : Sur mars : une statue, un lac, des avalanches, etc...

 

Voici un exemple sur Terre, qui n’interdit en rien qu’il en soit de même pour Mars : Un organisme animal multicellulaire vieux de 1,2 milliards d'années … !

 

L'empreinte fossile d'un animal ayant vécu il y a 1,2 milliards d'années aurait été découverte dans de la roche sédimentaire par des chercheurs australiens.

Si cela était confirmé, il s'agirait du plus ancien animal multicellulaire trouvé. Il aurait ressemblé au ver d'aujourd'hui.  

 

Jusqu'à présent, les scientifiques pensaient que les organismes animaux multicellulaires, les métazoaires, étaient apparus il y a 600 millions d'années environ. Le moulage fossilisé offre un aperçu du monde primitif.

 

Les scientifiques pensaient pourtant qu'à cette époque la Terre était essentiellement habitée par les algues et les microbes. La vie animale aurait brusquement jailli plus tard, il y a environ 600 millions d'années, au Cambrien, comme en attestent les restes fossiles. Cette découverte,  remet en question cette vision.

 

Mars, la lune, la terre, comparaison de vue aérienne !

 

Avec Hubble 1 pixel d’image représente 12 kms en réalité pour la planète Mars.

Pour la lune cela représente au meilleur des cas 80 mètres.  

 

Avec un télescope terrestre on obtient 550 mètres pour la lune avec 1 pixel d’image, et avec le télescope de 5m du Mont Palomar on peut espérer voir au mieux des détails de 20 m , alors pour répondre aux critiques par avance, pas facile de prétendre que nos astronomes du monde entier seraient au courant de ville sur la lune et sur mars, tout simplement ils ne peuvent pas les voir avec précision. 

 

Mais les vues avec beaucoup d’angles droits, ne sont pas courante dans la nature, et la, il y en a sur mars et sur la lune à profusion !!

 

À cette distance  350,000 km au mieux pour la lune, 1" représente 1.7 km. Même si pendant de rares moments on peut obtenir une résolution de 0.33", cela correspond à plus de 550 m à cette distance.

 

Les vestiges sont trop petits pour être reconnus à partir de télescopes terrestres. Même Hubble, avec son objectif de 2,4 m et sa résolution théorique de 0.05" ne pourrait pas voir des objets plus petits que 80 m sur la Lune. Le véritable problème de Hubble est que la Lune est trop brillante pour ses instruments et donc ça pourrait "cuire" les caméras !

 

Voir ici : Bases et villes alien, sur mars et sur la lune...

 

Une grande partie des hautes terres du sud de Mars a été baignée par de l'eau pendant des millions d'années, créant un environnement théoriquement capable d'abriter la vie, indiquait une étude dans la revue britannique Nature.

 

Des traces de phyllosilicates, minéraux du type argiles témoignant de l'action chimique de l'eau, ont été observées par un instrument de la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter en des milliers de points des plateaux sud de la planète, sur des dunes, dans des vallées ou des cratères, selon les auteurs de l'étude, de l'Université Brown (Rhode Island).

 

 

Voir plue en détail ici : De la vie sur mars dans un lointain passé ! (c’est évident)…

 

 

L'exploration de Mars a révélée de nouveaux détails très intéressants, la NASA admet la découverte d’une autre preuve de la vie sur cette planète.  

 

Une équipe dirigée par Mikki Osterloo de l'Université d'Hawaii, Honolulu, a découvert des dépôts de sel dans 200 lieux différents au sud de Mars.  

 

Cela signifie qu’avant il y avait une grande quantité d'eau sur Mars et il devait exister même de la vie martienne.

 

La nouvelle découverte scientifique donne un autre bâton pour s'appuyer sur leurs constatations et des suppositions au sujet de la vie sur Mars.  

 

Sur Terre, le sel conserve la matière organique… 

 

Des bactéries ont été relancées en laboratoire après avoir été conservés dans des dépôts de sel pendant des millions d'années. Voir ici : La nasa découvre une autre preuve de la vie sur mars...

 

Nul doute que cette vie a évoluée, et des être doué d’intelligence ont vécu sur Mars,mais elle a du trouver une solution pour survivre ensuite, et donc tout naturellement, comme toute civilisation avancée digne de ce nom, elle a migrée à l’intérieur de la planète, tout comme sur la Lune, et toutes les planètes de l’univers pour la plupart.

 

Pour ce qui est de la Lune voir ici : Révélation... Enfin de l'eau sur la Lune...

 

D’ailleurs même notre civilisation actuelle y songe depuis bien longtemps. Les avantages sont bien sur plus qu’évident, on évite ainsi : les innondations, les tempêtes, cyclones, et autre tornades, un climat qui varie trop, un bombardement cosmique, ultra violet etc, les sécheresses, etc etc…

 

D’ailleurs notons au passage que même sur Terre d’anciennes villes souterraine ont été découverte et reste encore a découvrir.

 

En 1963, un habitant de Derinkuyu (Turquie), démolit un mur de sa maison-grotte, il y découvre derrière, une chambre dont il ignorait l’existence, puis encore une autre, et encore une autre, etc… C’est une véritable ville souterraine qui vient d’être découverte.

 

Les archéologues ont commencé à étudier cette fascinante construction, et ont été en mesure de traverser 40 mètres de profondeur, même si l’on pense que la ville descend à 85 mètres de profondeur pour une population de plus de 10 000 personnes. Seulement huit niveaux sont accessible et peuvent être visités, les autres sont partiellement obstruée ou réservés à des archéologues et des anthropologues qui étudient l’histoire de Derinkuyu.

 

La ville a été utilisé comme refuge, notamment par les tout premiers chrétiens, mais également par des milliers de personnes qui vivaient dans ce sous-sol pour se protéger des invasions fréquentes que Cappadoce subissait il y a des centaines d’années.

 

A l’intérieur, les galeries souterraines étaient inaccessible pour l’ennemi, en effet, de grosse pierres servant de portes empechaient quiconque de pénétrer dans la galerie. Ces portes-rochers font de 1 à 1,5 mètres de hauteur, environ 50 centimètres de largeur pour un poids de 500 kilos.

 

Derinkuyu possède un tunnel de près de 8 kilomètres de long qui mène à une autre ville souterraine de Capadocia, Kaymakli. La ville a profité de l’existence d’une rivière souterraine, de puits d’eau et d’un magnifique ventilateur naturel (52 puits de ventilation) qui étonne encore les ingénieurs à notre époque.

 

Il y a dans cette région plus de 36 villes souterraines…

 

Nos dirigeants et scientifiques font semblant d’étuier la question pour notre civilisation actuelle, mais des villes des cités, et des bases militaire souterraine existent depuis bien longtemps un peu partout dans le monde.

 

Voyons un peu ce qu’il en est :

 

Le sud-ouest des Etats-Unis abrite des millions de personnes venus s’installer avec la confiance d’être abreuvés par le puissant fleuve Colorado. Mais les sécheresses de plus en plus fréquentes ont détruit cet espoir et forcé les villes à construire des réserves d’eau souterraines.

 

D’après une récente étude, le sud-ouest des Etats-Unis devrait opérer une transition dans ce siècle vers une sécheresse perpétuelle en raison des changements climatiques. L’exposition Sans Eau – Technologies Innovantes en Climat Aride, de l’Université de Toronto (Canada), présente une solution surprenante.

 

Le projet Sietch Nevada est un prototype d’urbanisme conditionné par la collecte, le stockage et l’utilisation d’une eau devenue rare. Cette eau deviendrait la première condition de la forme et de la performance de ces villes.

 

Pour vivre heureux, vivons caché…

 

A l’inverse des programmes actuels du sud-ouest des Etats-Unis, dispersés et à ciel ouvert, Sietch Nevada est un urbanisme dense et enterré.

Source : futura-sciences

 

Ceci n’est absolument pas nouveau, dans sa nouvelle de 1958, qualifiée de « première nouvelle d’écologie planétaire », Frank Herbert décrit une planète, Dune, où l’eau est si rare qu’elle a structuré profondément toute la société. Ses habitants habitent dans des villages-réservoirs, les « sietches », véritables oasis souterraines.

 

Et que dire de l’intérieur de notre Terre, qui est habitée depuis des milliers d’années, par plusieurs civilisations différentes, et ceci à différents niveau de profondeur ?

 

Plus on descend en profondeur, plus la civilisation est évoluée, et inversement !

Vous voyez donc ou nous en sommes, en terme d’évolution ?

 

La Théorie bouddhiste par exemple affirme qu’il existe une race de super-hommes et de super-femmes qui viennent de temps en temps à la surface pour surveiller le développement de la race humaine. Elle affirme également que ce monde souterrain a des millions d'habitants et beaucoup de villes, dont la capitale est Shambala.  

 

La philosophie antique déclare que l’Agartha existe depuis des milliers d’années. Le peuple a une connaissance et une expérience scientifiques bien supérieures à celles de notre civilisation. D’ailleurs les moines Tibétains et le Dalaï Lama sont en relation avec ce peuple selon de très fortes présomptions, souvent avérées.  

 

En Inde, le Ramayana, un des textes les plus célèbres de l'Inde, raconte l'histoire du grand avatar Rama. Il décrit Rama en tant qu’ "émissaire d'Agartha", et arrivé sur un véhicule aérien.

 

Voir l’article en détail ici :

D’énormes secrets… aux pôles Nord et Sud de la Terre… !

 

Voir également à ce propos le livre ‘’ Le monde perdu de l'agartha ‘’ de Alec MacLellan.

 

‘’ Depuis des siècles, divers chercheurs ont continuellement voulu connaître la vérité sur l'ancienne légende d'un royaume souterrain et secret, qui serait relié à tous les continents de la Terre par l'intermédiaire d'un vaste réseau de tunnels et de galeries.

 

Les habitants de ce royaume digne d'une utopie sont censés ne plus avoir de lien avec le monde connu depuis des temps immémoriaux, et seraient les gardiens d'une énergie secrète appelée "Vril" qui leur assurerait la maîtrise de l'homme et de la nature. 

 

Des déserts empreints de mystère de l'immensité asiatique aux jungles d'Amérique du sud, en passant par diverses légendes plus proches de nous touchant aux mondes souterrains - sans oublier les parcours de certains personnages pour qui l'aventure représentait un mode d'existence -, se croisent ici les figures d'une même "famille" comme, entre autres, Joseph Alexandre Saint-Yves d'Alvevdre, Lord Edward George Earle Bulwer Lytton, Helena Petrovna Blavatsky et Louis Jacolliot d'une part - et Ferdinand Ossendowski et Nicholas Roerich d'autre part.  

 

Immense succès de librairie dans le monde anglophone, "Le monde perdu de l'Agharta" a été traduit dans de nombreuses langues, à l'exception du français toutefois - choses qui est maintenant faite, à l'adresse de tous ceux qui cherchent et pour leur plus grand plaisir.  

 

Libérez-vous de vos idées reçues et laissez-vous emporter dans un voyage après lequel vous ne verrez plus jamais cette planète comme avant ! ‘’

 

Voir ici  le livre : Le monde perdu de l'Agharta : le mystère de l'énergie vril

 

Comme le dit, je ne sais plus qui, c’est Robert Dean je crois, on nous révèle doucement mais surement les choses actuellement, d’abord l’eau présente sur Mars, la Lune etc, pour admettre une présence de vie passée et possible, puis on nous signalera la découverte d’anciennes cités ou constructions sur Mars, la Lune etc, mais on nous précisera bien qu’elles sont abandonnées, mais qu’une vie extraterrestre a bien été présente en des temps reculés, puis enfin, on nous dira : oups, ils sont toujours la !

 

C’est à vous de juger bien entendu, comme toujours…

 

D’autres sujets liés ici :

 

Bientôt l'annonce de la découverte de vie sur mars...?

 

Découverte de gigantesques glaciers enterrés sur mars...

 

Mars attaquée...

 

Le mystérieux trou noir sur mars est un gouffre …

 

Le fameux crane sur mars...
Commenter cet article

crami25 26/07/2011 01:26



Teledampoule,


 


Ca m'inquiéte ce que vous dite là.


 


Vous avez des liens ou le moyen de nous convaincre d'avantage ?


 


Je suis curieux, et j'aimerais approfondir la véracité de cet article, si c'est possible. Merci



tetedampoule 25/07/2011 19:59



affligeant. L'auteur melange des parties de faits reels avec des canulars et hoax que le retrouve sur la toile, et ce qui lui manque...il l'invente.


Quand trouverais-je des sites serieux sur ces themes?? je desespere...



crami25 08/09/2010 14:12



La cotentine a bien résumé, je n'ai rien à rajouter.



la cotentine 01/11/2009 20:25


les civilisations souterraines sont présentes partout et encore aujourd'hui..bien sur, elles ne sont pas flamboyantes, elles sont même issues de la misère, mais elles sont organisées et se
développent de plus en plus en dehors des lois de dessus..
si on le fait de nos jours, il me semble évident qu'on le fit autrefois et partout..
quant à Mars...qui vivra verra...


sacaab 20/10/2009 11:04


bonjour merlin ,

comment pourrait-il en être autrement ?? une telle immensité , et nous , seuls à vouloir comprendre et parcourir cet univers ?? allons soyons lucides il n 'a jamais été dit dans aucune de nos
anciennes civilisations , que " l ' homme " était aussi prodigue de miracles , le seul " vrai " miracle" sur notre bonne vielle terre c'est que la folie des  "hommes " actuelle , ne se
soit pas encore disséminée partout ailleurs que sur notre planette .
nous avons , je le crois , un devoir de respect pour ce qui nous entoure , tout autant que pour tout ce qui nous a précédé et ce qui éspérons - le , nous succèdera .

soyons vigilants et prudent dans notre démarche , car ne l'oublions jamais , la nature aime l 'équilibre , mais il demande quelques notions de prudence et d' apprentissages .

j'ai mis il y a quelques jours un petit texte sur le forum , il se nomme
 "la légende" ...
amicalement  sacaab.