Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Un grand mur surgit du fond de l'océan et signaux inconnus… !

Publié par MERLIN sur 26 Mai 2010, 14:22pm

Catégories : #Mysteres

 

Un grand mur surgit du fond de l'océan et signaux inconnus… !

 

Merci à Emma une membre de notre forum, pour cette info qu’elle nous fait partager, même si ce n’est pas nouveau, ca reste néanmoins surprenant et intriguant…

 

Entre l'Australie et l'Antarctique, une structure de 3 km de haut et 500 km de long.

 

 

« Un mur gigantesque, de 3 kilomètres de haut sur 20 kilomètres de large seulement à la base et 500 kilomètres de long. Orienté sud-ouest nord-est, et pratiquement droit. Comme une sorte d'aileron de requin.»

 

Louis Géli, qui avec Henri Bougault, dirigeait la mission Pacantarctic n'en revient pas: c'est tout à la fin de leur travail, à bord de l'Atalante, le navire amiral de l'Ifremer, que la surprise s'est invitée.

 

Dans l'une des mers les plus dangereuses du globe, entre icebergs et coups de vent. les géologues dressaient cartes sur cartes de cette dorsale qui, venue du milieu du Pacifique, se glisse entre l'Antarctique et l'Australie. Une dorsale se forme là où le plancher océanique s'ouvre, laissant passer le magma chaud des profondeurs de la Terre pour élargir l'océan.

 

A leur actif, en trois semaines, la cartographie d'une surface de près de 1.600 kilomètres de long sur 60 à 600 kilomètres de large le long de l'axe de la dorsale. Le sondeur de l'Atalante leur permet de dresser des cartes dont la résolution peut descendre jusqu'à 10 mètres, avec une précision inférieure à 5 mètres pour le relief.

 

Outre ces cartes, les géologues rapportent plusieurs tonnes de cailloux raclés au fond des océans, entre 2.800 et 3.200 mètres. Parfois juste un petit caillou collecté, mais souvent la drague remplie à ras bord. Une première analyse chimique de ces roches à bord a permis d'orienter les recherches.

 

La routine... jusqu'à cette découverte.

 

«Nous étions guidés par trois observations. Une étude préliminaire de la marine US, qui avait relevé des hauts fonds, baptisés ride de Hollister. Un sismologue, intrigué par des signaux étranges à cet endroit. Et les cartes satellitaires qui montraient, pensait-on, une chaîne de volcans, comme il y en a tant sous les mers.»

 

 Or, pas du tout. «Aucune trace des structures volcaniques attendues avec les cônes caractéristiques, formés par les éruptions.» Mais une sorte de mur: «A son extrémité sud-ouest, par 54$S et 138$W, l'escarpement est extraordinaire.

 

La structure s'élève de 3 kilomètres en 30 kilomètres pour venir jusqu'à 150 mètres environ de la surface. Le sommet du mur reste à cette altitude pendant 100 kilomètres, puis redescend doucement ,en 400 kilomètres, jusqu'au plancher océanique vers 3.200 mètres.» D'où vient-il, quand s'est-il formé ? Louis Géli livre des hypothèses.

 

«Il doit s'agir d'une remontée, pratiquement d'un seul coup, d'un énorme bloc de magma chaud très visqueux. Monté tout droit du manteau supérieur.» Et qui lui aurait donné le coup de pied pour s'élever ainsi ? «Depuis longtemps, nous sommes intrigués par un point chaud, une sorte de panache de magma qui vient de plusieurs dizaines de kilomètres de profondeur.

 

Il y a par ici le point chaud de Louisville... qui semble inactif depuis plus de 10 millions d'années.»

 

D'habitude, ces points chauds semblent fonctionner comme des chalumeaux. Ils percent la lithosphère et forment un volcan au-dessus du trou. Peut-être le point chaud de Louisville était-il un peu faiblard. Alors, sa matière chaude s'est étalée sous la lithosphère, sans parvenir à forer un trou. Et là, elle s'est glissée dans une fissure du plancher océanique, jusqu'à parvenir à sa surface et jaillir violemment pour créer cet étrange mur.

 

Après les hypothèses, reste à établir la composition chimique de la roche récoltée; la comparer aux formes de la dorsale, là où ils ont été recueillis; tenter d'en tirer une leçon sur les relations entre températures du manteau et vitesse d'ouverture de la dorsale; puis de les corréler avec des données sismiques...

 

Bref, à faire parler ces milliers de cailloux.

 

Source : http://www.liberation.fr/sciences/0101174666-un-grand-mur-surgi-du-fond-de-l-ocean

 

Grâce à deux campagnes (dont la campagne PACANTARCTIC1), qui ont échantillonné la ride Pacifique-Antarctique de 66 à 53°S, les études ont montré l’existence d’une limite chimique entre deux larges domaines du manteau Pacifique.

 

Cette limite est située à la latitude de l’île de Pâques... !

 

Mais ces conclusions étaient basées sur un échantillonnage incomplet de la dorsale entre 51 et 41°N. Ceci devint donc l’objectif majeur de PACANTARCTIC2.   

 

PACANTARCTIC2 fut donc une campagne de 33 jours dans le Pacifique Sud à bord du N/O Atalante. Pour la première fois des échantillons ont été rapportés de cette région et une cartographie précise de la dorsale a été effectuée. Des volcans sous-marins ont également été cartographiés et échantillonnés hors de l’axe de la dorsale.   

 

Cette région située dans le secteur inhospitalier des quarantièmes rugissants de la  dorsale Pacifique Antarctique présente un intérêt particulier quant à l’étude de l’histoire et de l’évolution du manteau situé sous l’Océan Pacifique. En effet, la carte des reliefs sous-marins obtenue par altimétrie spatiale indique une dénivellation prononcée entre la profondeur moyenne de la dorsale au nord et au sud de la latitude de l’île de Pâques.

 

Cette observation pourrait être la conséquence d’une différence dans la composition du manteau de part et d’autre de cette latitude ou même révéler la présence de deux systèmes de convection indépendants dans le manteau.

 

La mission PACANTARCTIC2 a cartographié au total 1800 km de structures à l’axe de la dorsale et près de 3200 km hors-axe.

 

Source : IFREMER.

 

L’ile de Pâques, est souvent mentionnée pour ses mystères,qui sont assez nombreux, sur, est autour de l’ile, comme vous le verrez plus bas dans les articles liés.

 

Dans ce sujet on note avec surprise une différence dans la composition du manteau terrestre de part et d’autre de cette latitude, de plus, la carte des reliefs sous-marins a été obtenue par altimétrie spatiale, et  indique une dénivellation prononcée entre la profondeur moyenne de la dorsale au nord et au sud de la latitude de l’île de Pâques.

 

Cela ne manque pas de nous interpeller une fois de plus.

 

Mais revenons en au sujet de départ, ce fameux mur…

 

On nous dit plusieurs choses vraiment incroyable et plus que surprenante, surtout de venant de scientifiques !

 

En effet le scientifque nous dit que ‘’ peut être ‘’ une matière chaude s'est étalée sous la lithosphère, sans parvenir à forer un trou. Et là, elle s'est glissée dans une fissure du plancher océanique, jusqu'à parvenir à sa surface et jaillir violemment pour créer cet étrange mur.

 

jaillir violemment ??!!

 

Un mur gigantesque, de 3 kilomètres de haut sur 20 kilomètres de large et 500 kilomètres de long jaillirait violement de la lithosphère terrestre sans causer un super séisme, et un super tsunami ? de qui se moque t’on ?

 

Ce serait donc comme expliqué, un énorme bloc de magma chaud très visqueux, de 500 Kms de long sur 20 de large et 3 de haut; qui serait remonté d’un seul coup des entrailles de la Terre ? et on nous traite d’illuminés quand on parle d’ovnis et d’extraterrestres ?!

 

Signalons en outre ce passage qui n’est pas dévellopé, et dont on ne nous dit rien pratiquement :

 

‘’ Une étude préliminaire de la marine US, avait relevé des hauts fonds, baptisés ride de Hollister, et à cet endroit précis, un sismologue est intrigué par des signaux étranges. Et les cartes satellitaires montraient, pensait-on, une chaîne de volcans, comme il y en a tant sous les mers, et la, pas du tout ! ‘’

 

Ride de Hollister… Bruit mystérieux dans le Pacifique

 

 

L'un des enregistrements surprenants qui ont tant intrigué les sismologues du CEA. Il s'agit d'un signal continu. Son originalité : toute l'énergie est rassemblée en une seule fréquence (7 Hz). Et ceci persiste dans le temps.

 

Quelle est l'origine d'un tel signal ?

 

Les théories ne sont pas du tout convainquante, bruit mystérieux dans le Pacifique. Entre 1991 et 1992, d'étranges signaux acoustiques sont détectés par le réseau de surveillance sismique du CEA dans l'océan Pacifique. Les chercheurs, qui n'ont jamais rien observé de tel, n'expliquent pas ces enregistrements inattendus.

 

Quelle en est l'origine ?

 

Tremblements de terre, manifestations volcaniques, tirs sous-marins et souterrains, décollages de missiles de submersibles, prospections géophysiques, chutes de météorites, il se passe toujours quelque chose dans le vaste Pacifique.

 

Ces événements, lorsqu'ils sont sous-marins ou proches d'une côte, génèrent des ondes acoustiques ou bruits de fréquences sonores et infrasonores. Dans les mers et océans, ces vibrations, appelées ondes T par les sismologues, se propagent à l'intérieur d'un canal, le SOFAR, et parcourent ainsi de grandes distances sans être fortement atténuées.

 

Des signaux, même faibles, peuvent donc être perçus par des capteurs très éloignés, qu'il s'agisse de récepteurs sous-marins hydrophones ou de sismographes installés sur des îles. Chaque catégorie d'événements est caractéristique.

 

On distingue ainsi aisément une explosion, brève et circonscrite, d'un événement plus lent et plus étendu comme un fort séisme ou un épanchement de lave. Les ondes T sont particulièrement efficaces pour repérer l'activité de volcans sous-marins. Elles sont émises dans ce cas soit par des séismes liés aux transferts magmatiques dans la croûte terrestre et l'édifice volcanique, soit par les nombreux phénomènes qui se produisent à l'interface entre la lave et l'eau de mer lors des éruptions sous-marines peu profondes (dégazage rapide de la lave, vaporisation de l'eau, éjection de matériaux etc.).

 

 En principe, l'analyse temporelle et fréquentielle des ondes permet d'identifier sans ambiguïté leur origine.

 

Quelle ne fut donc pas la surprise des sismologues, du Laboratoire de détection et de géophysique de Tahiti, de recevoir, de mars 1991 à juin 1992, des signaux parfaitement monochromatiques, c'est-à-dire dont toute l'énergie était concentrée en une seule et même fréquence…

 

Des signaux pas comme les autres… Aucun harmonique !

 

En trente ans de surveillance, JAMAIS des signaux aussi purs et aussi différents des ondes T habituelles n'avaient été observés. Et pourtant ils en ont entendu des bruits, on peut en être certains.

 

Et pourtant aucun des nombreux enregistrements ne s'apparentait aux signaux parfaitement monochromatiques que l'on recevait et impossible à interpréter. Ces derniers provenaient d'un point (53,9° sud, 140,3° ouest) proche de l'Antarctique, situé à environ 4 000 kilomètres au sud de la Polynésie.

 

Le caractère le plus original et intrigant de ces signaux, est leur parfait monochromatisme. Comment expliquer cette absence totale d'harmoniques ? Pour l'instant la question reste ouverte, et surtout sans réponses valables.

 

Et depuis 1992, rien de semblable n'a été enregistré dans l'océan Pacifique.

 

Sur les enregistrements surprenants qui ont tant intrigué les sismologues du CEA. Il s'agit d'un signal continu. Son originalité : toute l'énergie est rassemblée en une seule fréquence (7 Hz). Et ceci persiste, comme le montre l'évolution dans le temps.

 

Quelle est l'origine d'un tel signal ? Personne ne peut le dire…

 

Sans vouloir tomber dans la parano, mais je sais que certains commentaires vont être acerbes comme d’habitude, tout cela me fait penser avec cette forme en aileron de requin et ses signaux inconnus et purs, à un vaisseau géant enfouit sous l’océan.

 

Comme pour la vague Belge ou des ovnis triangle furent appreçu, parfois gigantesque, puisque certains furent estimé à plus de 150 mètres de long , et pourtant, bien qu'on ait plusieurs fois mesuré des vitesses supérieures à celle du son, aucune onde de choc n'a été signalée au court des accélérations de ces ovnis.

 

En 1956, l’ovni d’Orly mesurait plus de 150 mètres également.

L’ovni par le commandant Jean-Charles Duboc au dessus de Paris, mesurait 1000 m de diamètre pour une épaisseur de 100 m !

L’ovni géant de Phoenix en Arizona, fut estimé à 1 500 mètres d’envergure.

 

La forme de ces ovnis ‘’ triangle ‘’  n’est pas sans rappeler l’aileron de requin…

 

 

Alors la bien sur on serait dans l’ovni ‘’ gigantesque ‘’, mais cela n’est pas nouveau,  et il en existe près de chez nous comme vu dans les sujets ci dessous.

 

Comme toujours c’est à vous de juger… 

 

Sujets liés :

 

Un trou noir, sous l'océan Atlantique...

 

Des ovnis géants…Des pilotes choqués…

 

Ovnis : … quand les sceptiques réfutent les preuves…

 

Des ovnis géants en orbite terrestre…

 

L'arrivee des vaisseaux geants…

 

Vaisseaux geants dans notre systeme solaire…

 

Les ovnis russes aquatique…Et les créatures étranges…

 

Les nombreux mystères, de l'étrange ile de pâques…

 

Nasa et pentagone sur l’ile de pâques… !

 

De nouveaux mystères sur l'ile de pâques…!

 

SIGNAUX RADIOS RECUS PAR LA NASA...

 

 

 

Commenter cet article

duforest 05/03/2011 20:27



Moi  javais des etendu parle de la vague belge avec les triangles et septembre 2010 à wattrelos dans le nord 59 a 5 à 10 minute de la belgique frontiere mouscron entre 11h30 et 12h
jétai seul je marcher pour rentrer chez moi j'étais pu trés loin et presque fini la route avant prochain tournant , le temp nuageux je fixer ma route puis j'ai a ma droite flash blanc
forte luminosité apparai dans les nuage et je vois un triangle d'une incroyable vitesse qui et presque haut dessus du rond point puis change de direction  en 1s ce retrouve
 vers ma route  juste haut dessus de moi et a ralentis et avancer légerement aprés il était a 20 a 25 metre haut dessus moi  c'est là que j'ai bien vu un triangle mais  pas si
grand que certain on vu i fesai a peu prés 5 a8 metre de long avec une boule lumineux  trés blanche au milieu de l'engin et au extrimité du triangle une lumiere apparait vert qui
s'allume puis s'eteint puis lumiere rouge s'allume tout en clignotant tout les 5 a 8 s  sa durer un petit peu et i commence a avancer je les suivi en couran que jai pu suivre un peu et aprés
disparu doucement lointain du regard  je les vraiment trés bien ce que je raconte et vrais je n'est pa de preuve je n'avai pa de portable caméra pour film  et que si j'aurai eu nimporte
quel appariel d'un bonne qalité video ou photos on n'aurai vu l'engin parfaitement et était vraiment pa haut du tt  la forme et tout  trés bien vu meme si c'etait le soir jaurai pris
une photos saurai était une photos parfait ou la preuve d'engin extraterrestre et qui existe  réelement



ricoman 07/01/2011 09:20



il y a aussi dans le meme genre l antenne d eltanin decouverte dans les annees 60 pres du pole sud a 4000 metre de profondeur si merlin voulais bien developer ce sujet se serais cool merci



Nicolas Berthet 16/12/2010 00:00



Bonjour ,tous d'abord je tien a vous felicité pour votre site .


Au sujet de la vague d ovni en Belgique ,Jean pierre petit fait une petite démonstration a ce sujet .


voir google video


Jean Pierre Petit conférence 2002 ;-))



crami25 16/07/2010 22:09



Je vais fantasmer, à vous de faire la part des choses :





La terre est comme un immense bateau, parsemé de bout de tôle qui en fond un ensemble. Malheureusement pour un bout, les boulons on sauté. hihi !!! On imagine la suite, et les
effets...





Ca reste intriguant et à prendre au sérieux, mais je ne doute pas que pour les élus, là chose soit déjà connue en long et en large, tant aussi bien sur la cause que sur  l'origine.
Vous faites pas de bille la dessus, nous sommes toujours les derniers informés...



porthault pierre 09/06/2010 19:27



Bien vu Quasar ! Un TRES gros poisson ?Il est vrais que les abysses nous sont ( presques ) totalements inconnus ( dixit Soria ! ) .Alors personne ne pense , nous avancons bien , bravo , donc
c'est les soviets ! Mais si le " octobre rouge " , z'avez pas vu ?


Encore un de my  stere a debiter ( joli coup mon pote , bravo !


        
Amitie                                  
pierre



elisabeth 07/06/2010 23:05



Pffffff ! De toute façon.. y'a que Merlin qui me comprend, c'est sûr !



elisabeth 06/06/2010 03:15



Non, non, non et non !


J’ai horreur des murs !!!


Aucun mur avec moi, peut m’importe la dimension, c’est déjà trop carré/fermé à mon sens !


Faut pas me limiter, j’ai besoin de liberté, marcher, nager, voler


C’est toi qui chipotes avec des chiffres, c’est toi qui mesures, c’est toi qui penses pour moi !


C’est moi qui analyse les données et j’en souffre


 


Tu te sens comment Pierre ?


 


« La Femme de Pierres »


 


Elle était là ! L’âme nue, le corps dépouillé, ancrés à la pierre


Amputée des pieds pour ne plus errer vers l’homme


La tête un peu penchée sous l’eau, comme pour cacher un moment de vérité


Les yeux malheureux, accoudée sur la roche, elle reste là…, seule…, à l’abri des regards


 


Là-haut ?… c’était là !



porthault pierre 05/06/2010 20:24



HI les gens ! MA 'sabeth , : cool , pas d'agressivite ( dans la mesure du possible ) .chacun est "LIBRE" .Un mur se dresse , et alors !


     NOUS SOMMES DANS LA PERIODE DES "REVELATIONS ") Arrete de penser en 3 d , nous arrivons en 5d . Et la .......... tout CHANGE !


     le passe , n'existe pas, le futur n'existe pas , il ne reste que le present !


         ce n'est pas de moi , mais de la theorie quantique et des infos extraneennes .Alors fais comme tu veux , car moi je n'explique pas !


A plus ma belle et bon courage
!                                                               
pierre



elisabeth 01/06/2010 20:27



Non,…  Mais…
Attendez !


 


Il s’agit de nous…  des « êtres vivants » en pleine évolution


 


Ne laissez pas dire par ce grand sociologue américain qui disait « Vous prenez 1 français et vous ajoutez 1 français et
ça donne une soustraction »


 


À vous de juger !



elisabeth 01/06/2010 18:23



Cet article est effrayant !  En le lisant, ça m’a foutu la trouille,
j’étais perturbée ! Ensuite, j’ai quand même voulu lire vos quelques commentaires et ça m’a énervé de voir que vous n’étiez aucunement inquiets à propos de ce mur gigantesque sous la mer
froide.


 


C’est vrai que l’expression que j’emploie (Connaisseurs du dimanche) a son côté péjoratif, mais il ne faut pas exagérer ce
n’est pas non plus une insulte ! Ça reste dans des termes corrects !


 


Ha lala !…Quelle susceptibilité !  Il faudra bien accepter mon
franc-parler car la diplomatie et moi, on est fâché !


 


Alors comme ça, vous débattez comme des scientifiques et, apparemment rien ne vous fait peur ?


 


Tant mieux pour vous ! Quant à ma personne, ça fait plus de 20 ans que j’entends parler de tous ces sujets mystérieux
qu’aborde Merlin sur son Blog, sachant que c’est la première fois qu’on me surprend désagréablement avec un monstre de nature sorti des fonds marins.


 


De plus, j’habite en bord de mer et tous les étés, je pars à l’aventure dans les eaux méditerranéennes, munie de mon masque
et tuba pour explorer le grand bleu… Mettez-vous à ma place !!!


 


Coquin de sort !


 


Y’en a pas assez des murs en béton coulé sur nos terres ? Si, les extraterrestres se mettent à bâtir dans nos océans des
murs du genre œuvres artistiques sonores… Alors là, je pète un plomb !


 


On est chez nous ou pas ?



elisabeth 29/05/2010 19:43



Si, je m’étais mal comporté sur le Blog, Merlin aurait prit les dispositions de la sorte que je ne pourrais plus jamais m’exprimer « Ici » !


 


Mais, « Merlin » me laisse m’exprimer et j’en profite à mes heures !!!


 


Le partage, c’est important !


 


Rien à me reprocher, je communique humblement avec des « Internautes » qui se préparent à l’avenir, on est en
avance, c’est clair !


 


Enfin, cela n’empêche que je suis et serai pour quelques années présente et sache que je ne resterai aucunement les 2 pieds
dans le même sabot !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 


Je signe  


ER



elisabeth 29/05/2010 19:02



Je Suis Un
Homme de Cro-Magnon
Je suis un singe ou un poisson
Sur la terre en toute saison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Je suis un seul puis des millions
Je Suis Un Homme au coeur de lion
A la guerre en toute saison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Je Suis Un Homme plein d'ambition
Belle voiture et belle maison
Dans la chambre ou dans le salon
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Je fais l'amour et la révolution
Je fais le tour de la question
J'avance avance à reculons
Oui je tourne en rond, je tourne en rond

Tu vois, j'suis pas un homme
Je suis le roi de l'illusion
Au fond, qu'on me pardonne
Je suis le roi, le roi des cons!

Je fais le monde à ma façon
Coulé dans l'or et le béton
Corps en cage jeté en prison
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Assis devant ma télévision
Je suis de l'homme la négation
Pur produit de consommation
Oui mon compte est bon, mon compte est bon

Tu vois, j'suis pas un homme
Je suis le roi de l'illusion
Au fond, qu'on me pardonne
Je suis le roi, le roi des cons!

C'est moi, le maître du feu
Le maître des jeux,
Le maître du monde et vois ce que j'en ai fait,
Une terre glacée, une terre brûlée,
La terre des hommes que les hommes abandonnent

Je Suis Un Homme au pied du mur
Comme une erreur de la nature
Sur la terre sans d'autre raison
Moi, je tourne en rond, je tourne en rond

Je Suis Un Homme et je mesure
Toute l'horreur de ma nature
Pour ma peine, ma punition,
Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Tu vois, j'suis pas un homme (Je Suis Un Homme et je mesure)
Je suis le roi de l'illusion (Toute l'horreur de ma nature)
Au fond, qu'on me pardonne (Pour ma peine, ma punition)
Je suis le roi, le roi des cons! (Moi je tourne en rond, je tourne en rond)

Moi, je tourne en rond, je tourne en rond



Jonathan 29/05/2010 08:16



Je reviens très souvent sur votre site, et j'arrive souvent a faire des liens avec un des films hollywoodiens dans lesquelles des messages y sont parfois laisser. Votre sujet me fait penser au
film "sphère" La dorsale qui sort du fond des océans était l'aileron dans vaisseau spatial titanesque qui s'était craché, même si la version du film "Abyss" semble plus pausible si (comme vous le
laissez entendre) vraiment cette structure n'est pas naturel.



quasar 28/05/2010 11:02



re


@ elisabeth


LOL tu à craqué


Personne ici ne se prétend le grand connaisseur des mystéres du monde , Personne ne pose des formules mathématiques invérifiable .


Ici on est sur un blog , celui de merlin qui traite de sujet non traité au niveaux des informations mass média ( il n'est pas le seul blog sur ces thèmes mais il reste tout de même un de mes
préférer , ça s"est perso lol ).


Ici tu à des sujets posés par Merlin , et un communauté qui pose ses questions , où qui apporte une pierre , un lien vers quelque chose de similaire , etc ..


Les autosuffisants connaisseurs du dimanche , .... , rien n'est plus humain que de se poser des questions , le jour où on ne se pose plus de question c'est que soit l'on est partit au paradis soit l'on est devenu un mouton
, un zombie , où autre  .


Je préfére être ce que tu dis un connaisseur du dimanche qui se pose des questions , c'est toujours plus sympa
que de ne pas s'en posé , le savoir est une bénédiction même si l'on est pas un spécialiste dans chaque chose , est le partage est un plaisir  .



MERLIN 28/05/2010 10:33



Merci Strato,


 


Ce qui est étonnant c'est que le site de l'Ifremer est pluôt contradictoire, car dans mon article les 2 scientifiques de la
mission pacantarctique précisent bien, que justement il n'y a pas d'activité volcanique par la, comme on le supposait, et le point chaud de Louisville dans cette zone, est inactif depuis plus de
10 millions d'années !! 



L'US NAVY a du donner des consignes de réponses sans doute et tout le monde obéit, comme d'hab


De plus et ca n'est pas
la moindre des contradictions :


" L'émission de sons serait liée à une injection brutale de magma à 1200C° provoquant la formation de colonnes de bulles d'air qui
remontent jusqu'à la surface. "


 


Or nous savons que depuis
plus de 30 ans ils écoutent tous les sons des fonds marins et savent detecter et surtout analyser n'importe quel son, comme vu dans le sujet. Et du magma à 1 200 degrès en contact avec l'eau des
océans, c'est chose plutot courante sur la planète, et ils connaissent parfaitement ce genre de son, or la ca n'est pas le cas du tout ils est totalement inconnu !


 


Ce son est très très
différent de ce que le site déclare à présent, on nous enfume c'est le cas de le dire...


 


Un peu à la manière
des débris de Roswell, présentés le jour même, et le lendemain ce ne sont plus les mêmes qui sont exposés ...



elisabeth 28/05/2010 01:24



Arrêtez, de vous la jouer « presque » les autosuffisants
connaisseurs du dimanche ! Si, au moins… vous aviez mit le pied sur le sol Australien !?


 


Le changement climatique se fait sur tout le « Globe Terrestre » dans sa forme évolutive face à l’Univers, sans
exception, « La Planète Bleue ».


 


Quel mystère pour nous ?


 


Ce mur est naturel, un monstre de nature, aux pieds de l’humanité et à …


 


♪Untoutpetittoutpetitpeut♫rapetitrapetitpetitpéto♪nestrienplusbeauquelaretraiteauxflambeaux♫cestunjeuetquelonterminedanslesruescestmoinsrigolo♪dalidaladitàdadyparplaisenteriefine♫


♫♪… enlan2millllll……


 


Mon Océan


 



strato 28/05/2010 00:39



bonsoir, je suis allé chercher ça sur le site de l'ifremer


"POLYNESIE: Le chant des volcans Alertés par des bruits sous-marins d'origine inconnue, des océanologues ont découvert une chaîne volcanique, jusque-là inconnue, au sud de la
Polynésie. Nommée "la ride de Hollister", elle présente des signes d'activité volcanique récente. L'émission de sons serait liée à une injection brutale de magma à 1200C° provoquant la formation
de colonnes de bulles d'air qui remontent jusqu'à la surface.


Source: Ifremer.fr


j nai pas vu de position, mais pour l'age de la ride ils en parlent en millions d'années



Gilles 27/05/2010 20:56



Es-ce que quelqu'un a pu localiser ce mur sur Google Earth ?


Si oui, quelles sont les coordonnees?



UN chouka 27/05/2010 19:36



mal lu:


13 pieds par jour.



UN chouka 27/05/2010 12:02



Oui, mais d'un autre coté,j'ai entendu dire qu'il a en orbite des radars qui lisent les profiles cachés sous le sol et l'eau,je crois ?


En plus il y a eu un relevé qui indique que je ne sais ou exactement ,le fond en Australie remonte de prés de 100 metre soit un pieds par jour ;si j'ai bien compris .


Il n'est peut etre pas étonant que "des caldéras" se forment a cèrtains endroit (puits )et qu'il y ait des excroissances ayeur?


Je m'imagine la terre comme un ensemble hétérogène qui échange sa stabilité avec son entourage et peut donc vibrer chaques fois que des champs de gravité changent un tout petit peut.La marée,et
le volcanisme en sont les premiers affèctés dans leurs stabilité surement ?


Enfin, c'est mon idée . 



quasar 27/05/2010 09:35



Il est vrai que la date n'est pas mentionné , soit cette chaine s'est formé il y a trés longtemp bien avant que l'ont puissent observer quoique que ce soit , soit elle correspond à ce signal des
années 90 .


il faudrait un lien sur les analyses de datations des matériaux récoltés , tout ceci est vraiement trés intéressant .



MERLIN 27/05/2010 08:57



Je pense que l'on peut supposer que cette apparition de ce gigantesque mur, eu lieu entre 1991 et 1992, date de la reception de ce mystérieux signal reçu par les scientifiques, qui écoutaient
déjà depuis 30 ans tous les bruits possible et imaginable de l'océan.


Mais je peux me tromper bien entendu, on comprendrait mieux également la sois disante  " étude préliminaire " de la marine US dans le secteur, qui ensuite signala l'endroit sur les cartes
marines comme une chaine de montagne volcanique, ainsi tout le monde ni vit rien d'anormal !


Voila ma théorie, qu'en pensez vous ?


 



UN chouka 27/05/2010 08:30



En effet la datation aurait eclairé cet évènement incroyanble d'un jour nouveau ,surtout en ces temps de tremblements de terre a répétion . 



Madvin 26/05/2010 23:36



"Un mur gigantesque, de 3 kilomètres de haut sur 20 kilomètres de large et 500 kilomètres de long jaillirait
violement de la lithosphère terrestre sans causer un super séisme, et un super tsunami ? de qui se moque t’on ?"


Mais qui vous dit que cela n'a pas été le cas ? En tout cas certainement pas l'article qui ne précise aucune information sur la datation de cette structure (ce qui est franchement consternant vue
la primordialité de ce renseignement... selon moi c'est une grosse faute de l'auteur d'avoir pu omettre cela car je trouverais absolument inouï que ces analyses n'eussent pas déjà été
effectuées... )


++



quasar 26/05/2010 22:12



salut à tous


tiens ça me fait penser à une ancienne page que j'avais lu , la fameuse fréquence enregistrée dans ce coin la du pacifique "" LE BLOOP "" dont voici le lien


http://www.paranormalnews.fr/index.php/dossiers/cryptozoologie/le-bloop


Autre chose sur ce mur de 3 KM de haut , j'ai lu il y a  à 2 à 3 jours sur le site "" incapable de se taire "" un sujet sur "" le planché océanique à remonté de mars
2010 à avril 2010 de plus de 100 mètres ""dont voici le lien


 http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:bHi-If-WIgMJ:reinep.wordpress.com/2010/05/16/ocean-floor-rising-by-13-feet-per-day-in-australia/+Oceans+Rise+328+feet+in+24+days&cd=4&hl=en&ct=clnk&gl=ca%3e


à voir maintennnant si tous ça est lié , quand pensez vous ?