Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


L'Atlantide enfin retrouvée après 12 000 ans...?

Publié par MERLIN sur 6 Septembre 2015, 12:49pm

Catégories : #Découvertes Scientifiques...

L'Atlantide enfin retrouvée après 12 000 ans...?

Ou se cache, et ou chercher l'Atlantide...?

Ne tranchant pas le débat, certains scientifiques envisagent que le récit de Platon puisse être partiellement vrai. Au VIe siècle, Proclus interprétait le texte du philosophe comme un mélange de faits historiques et d’allégorie philosophique. Il s’appuyait sur un traité de géographie qui confirmait la version de Platon en démontrant l’existence d’un archipel au large des colonnes d’Hercule (actuel détroit de Gibraltar).

Les grandes expéditions.

Aujourd’hui, certains spécialistes n’excluent pas complètement cette hypothèse : arguments à l’appui, ils envisagent qu’il puisse y avoir un noyau réel dans le mythe. Croisement des textes et des données archéologiques, géologiques et historiques, leurs calculs ont donné lieu à de multiples expéditions : des chaînes de l'Atlas au détroit de Gibraltar, en passant par les pôles, les explorateurs ont cherché l'Atlantide aux 4 coins du monde.

 

Les principales destinations...

L'Atlantide a fait l'objet de spéculations et recherches aux quatre coins du monde, à partir d'hypothèses plus ou moins fondées, et six destinations ont été privilégiées pour tenter sa localisation, voir carte ci-dessus :

- Le pôle sud antarctique : L'océan Antarctique ne serait autre que le "véritable océan" évoqué par Platon.

- La région des pays nordiques : Les Atlantes ont été associés aux peuples guerriers du nord de l'Europe.

- L'Océan Atlantique : L'Atlantide serait un continent disparu au milieu de l'océan.

- La Méditerranée, plus particulièrement Chypre et la Crête

- Les environs du détroit de Gibraltar : Platon situe l'Atlantide au large des "colonnes d'Hercule" (actuel Gibraltar).

- L'Atlas nord-africain : Généralement recherchés au fond de la mer, les Atlantes ont également été assimilés aux habitants de la région Libyenne.

 

L'Antarctique :

Carte dessinée par Piri Reis en 1513

Deux chercheurs canadiens contemporains, Rand et Rose Flem-Ath situent l'Atlantide en Antarctique. En s'appuyant sur la carte de Piri Reis, ils ont constaté qu'en regardant le globe depuis le Pôle sud, tous les océans semblaient appartenir à un seul et même ensemble, soit "le véritable océan" évoqué par Platon.

Au milieu, centre du monde, se trouve l'Antarctique, ou possiblement l'Atlantide. Les Atlantes, qui auraient anticipé le cataclysme, se seraient refugiés sur les terres en altitude, épargnées par le raz de marée : la Cordillère des Andes, les plateaux de Thaïlande et d’Ethiopie.

 

L'Atlantide nordique, une thèse orientée :

Strabon, géographe grec du début de l'ère chrétienne, est le premier à avoir parlé d'une Atlantide nordique : il a établi un lien entre les conquêtes des peuples du Nord (Celtes, Cimbres et Teutons qui ont menacé les Grecs et les Romains au VIe siècle av. J.C.) et les conquêtes atlantes.

Au début du XXe siècle, le pasteur allemand Jürgen Spanuth a repris ses théories à des fins racistes. D’après lui, les Celtes et les Germains, ou "peuples de la mer du Nord", n’étaient autres que les descendants des Atlantes qu’il qualifie de "peuple originel". Il décrit cette civilisation comme fermée, enracinée sur sa terre natale et hermétique aux influences extérieures. Ces peuples qu'il prétend supérieurs seraient, selon lui, purs car non métissés.

 

Colomb découvre l'Atlantide :

Carte représentant l'Atlantide au milieu de l'océan Atlantique

Au XVe siècle, la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb lance la théorie d’une Atlantide atlantique. Dans un texte de 1525, le conquistador Ovidio soutient que Colomb a découvert l’Amérique en cherchant, au milieu de l'Océan Atlantique, les Hespérides, jardin des délices parfois associé à l’Atlantide.

 

La dérive du continent :

Au XIXe siècle, c’est le constat de similitudes entre les sociétés égyptienne et précolombienne qui relance l’hypothèse : un continent aurait occupé pratiquement tout l’Océan Atlantique. En 1925, l’anglais Spence, qui se fonde sur les connaissances géologiques de l’époque, approfondit cette idée.

Il démontre que l’Atlantide se serait disloquée avec le temps et les catastrophes naturelles. La dérive des continents l'aurait partagée entre l’Est (Afrique) et l’Ouest (Amérique centrale et du sud). Les Atlantes auraient ensuite émigré dans ces régions. Spence explique ainsi la ressemblance entre l'architecture égyptienne et andine.

 

Le retour aux colonnes d'Hercule.

La submersion du détroit :

Le détroit de Gibraltar et les 2 colonnes d'Hercule.

Très récemment, un géologue français, J. Collina-Girard, a exploité la piste soulevée par Platon qui écrit explicitement que l'Atlantide se trouve "devant les colonnes d'Hercule" (détroit de Gibraltar). Son actuelle configuration est l'héritage du réchauffement climatique ayant succédé à la dernière glaciation : l'eau est remontée de 135 m en 15 000 ans, submergeant les plateaux continentaux entre 19 000 et 4 000 ans av. J.C.

Hasard ou coïncidence ?

Toute une partie du paysage a disparu sous la mer. Une île, de 14 km de long et de 5 km de large, a été découverte dans les fonds marins, au nord-ouest du Cap Spartel (à Tanger, au Maroc), à moins de 10 km des côtes. Il est probable qu'elle ait été occupée par les populations paléolithiques dont la présence a été attestée sur le littoral marocain, espagnol et portugais. La géologie prouve donc qu'une île a bien été engloutie à l'époque et l'endroit évoqués par Platon. Mais la réalité géologique renvoie-t-elle à la vérité énoncée par le philosophe ? Cette coïncidence suffit-elle à prouver la véracité du mythe ? J. Collina-Girard ne prend pas position.

 

Des Atlantes dans l'Atlas :

L'Atlas marocain

Peu avant Platon, l'historien et géographe Hérodote (484 - 424 av. J.C) avait présenté les habitants de Lybie, vaste région s'étendant de l'Atlas à la boucle du Niger, comme les Atlantes. Ce peuple, ayant atteint un haut degré de civilisation, aurait été exterminé à l'Antiquité par les Troglodytes, un peuple guerrier vivant dans les rochers en Egypte. Bien que Platon ait puisé des éléments dans les textes d'Hérodote pour décrire l'armée des Atlantes, ce dernier n'a jamais fait le rapprochement avec l'Atlantide.

Une justification de la colonisation :

Au XVIIe siècle, un auteur inconnu relance l'idée d'une Atlantide africaine. Elle se situerait à proximité des Canaries et des îles du Cap Vert, bordée au nord par l'Atlas et au sud par le golfe de Guinée. Cette théorie, sans réel fondement scientifique, connaît de nombreux partisans au XIXe siècle, au moment de la colonisation de l'Afrique. Les Européens, qui ne poussent pas vraiment les recherches, justifient leur présence en décrétant que leurs ancêtres étaient Africains.

 

La récupération nazie :

La cité idéalisée de Platon a été récupérée et détournée par le nazisme. S'inspirant de travaux des XIXe et XXe siècles, les nazis ont considéré que l'Atlantide était le berceau de la race aryenne. Adolf Hitler, fasciné par le haut degré de civilisation des Atlantes, faisait remonter leurs origines antérieurement à celles des sémites ; il pouvait ainsi attribuer aux Aryens la paternité des sciences, de l'art, de la technique et de la civilisation. Himmler, le dirigeant des SS et de la Gestapo, était également un "atlantomane" convaincu.

 

L'Atlantide enfin retrouvée après 12 000 ans...?

Justifier l'impérialisme et la hiérarchie entre les peuples

Au XVIe siècle, Olof Rudbeck associait l'Atlantide à la Suède et en tirait une légitimation de l'impérialisme. Au XIXe siècle, les colons européens situaient l'Atlantide en Afrique pour y justifier leur présence. Le mythe continue aujourd'hui à être manipulé à des fins racistes pour justifier une soi-disant hiérarchie des peuples. En 1997, les revues d'extrême droite "Nouvelle Ecole" et "Études indo-européennes", se sont consacrées à l'origine nordique des Indo-Européens évoqués comme des conquérants venus du Nord pour contrôler le reste de l'Europe.

 

Les grandes cités disparues :

Le mythe de l’Atlantide fait partie des grands mystères de l’Histoire. D’autres traditions et légendes, de toutes cultures confondues, évoquent des grandes cités ou îles disparues. Aucune n’a cependant suscité autant de fascination que l’Atlantide.

Avalon : selon la légende celtique, cette île brumeuse appartenant à la légende arthurienne, aurait disparu de la surface de la Terre quand Galahad aurait retrouvé le Graal.

Ys : d'après la mythologie nordique, Dahut, princesse de Cornouailles, se fit construire une ville sur la mer, protégée des vagues et des tempêtes par une porte de bronze. Par amour, elle vola la clé de la ville à son père Gradlon et une immense vague engloutit Ys à jamais.

La Lémurie : la théorie du "continent perdu de Mu", censé se trouver dans l’Océan Indien, remonte au XIXe siècle. Des scientifiques darwiniens ont émis l'hypothèse qu'un continent aurait un jour relié l'Inde du sud à l'Afrique. Certains voient en Mu l'originel jardin d'Eden.

Source : Lintern@ute

 

Nous allons aujourd’hui, regarder plus en détail la partie ou se trouve les colonnes d’Hercule…

La révélation du détroit de Gibraltar :

La date de 10 000 ans marque la fin de la dernière glaciation débutée 100 000 ans auparavant. Le maximum de la glaciation a eu lieu il y a 22 000 ans.

La banquise du pôle nord recouvrait alors l'Angleterre en grande partie. 12 000 ans plus tard, date des sépultures Ibéromaurusiennes, la période glaciaire sera terminée, et le niveau des mers se sera élevé de 135 mètres en 10 000 ans.

Dernière période glaciaire (- 110 000, - 10 000 B.P.)

À l'initiative de A. Bouzouggar, le chercheur qui avait confirmé la parenté des hommes de la Grotte de Taforalt avec Homo sapiens, un géologue français a étudié le détroit de Gibraltar de la fin de la période glaciaire.

Des géologues espagnols ont montré qu'aucun accident géologique ne s'était produit dans cette région sur les 20 000 ans écoulés. Le relief sous-marin n'a donc pas changé depuis 20 000 ans. C'est grâce à des prospections géologiques menées dans le détroit de Gibraltar que le géologue Jacques Collina-Girard a pu reconstituer le profil du détroit pendant la période glaciaire.

Il a suffi pour cela de retirer virtuellement 135 mètres au niveau actuel de la mer. Ce sont alors 7 îles qui émergent dans le détroit.

En beige figurent les zones émergées avec un niveau de la mer plus bas de 135 mètres.

 

La plus grande de ces îles, l'île du Cap Spartel, a une superficie de 70 km², s'étalant sur 14 km en longueur et 5 km en largeur. Son plus haut sommet aurait alors culminé à 80 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le mythe de l'Atlantide ressurgit…

Aujourd'hui, ce sommet est à 56 mètres sous le niveau de l'océan atlantique. Comme le fait observer Jacques Collina-Girard, ces îles se trouvent à l'Ouest des colonnes d’Héraclès (pour les Grecs) ou colonnes d'Hercule (pour les Romains).

Cette étude nous ramène au Royaume de l'Atlantide de la mythologie. Dominique Commelin (C.N.R.S.) rappelle que l'épisode de la submersion de ces îles remonte à 9 600 ans avant J.C. Ainsi Hérodote, Ve siècle avant J.C. aurait relaté un évènement survenu 9 000 ans avant lui, sous la forme d'une légende.

Platon, en évoquant le Royaume de l'Atlantide, aurait mêlé des évènements réels à la mythologie berbère transmise à la mythologie grecque.

Que le peuple de l'Atlantide ait eu un roi nommé Atlas est fort possible. Dans la mythologie grecque, Atlas est l'ainé d'une fratrie de 10 frères appelés Atlantes, fils de Poséidon (Dieu de la mer) et Clito. Par ailleurs, Antée, un roi de Libye (Berbère), serait aussi le fils de Poséidon (sa mère serait Gaia, la Terre).

L'idée que l'on retrouve le tombeau d’Antée dans un tertre au Maroc fait frémir. (Lire l'article : Les Berbères auraient découvert l’Amérique ? )

On sait aujourd'hui que les Ibéromaurusiens, les ancêtres des Berbères, occupaient les cotes ibériques et celles du Maroc actuel vers la fin de la dernière glaciation. Ce qui signifie qu'ils étaient capables de franchir le détroit de Gibraltar, et donc d'occuper les îles qui s'y trouvaient.

Dans ce cas, les Ibéromaurusiens seraient bien le peuple de l'Atlantide. Et certains d'entre eux auraient vécu sous le règne d’Atlas ...

Après tout, les pharaons d’Égypte se considéraient eux aussi comme des demi-dieux. Ibn Khaldoun rattachait l'origine des Berbères à Canaan, le petit fils de Noé. L'Arche de Noé aurait permis à ses occupants de se sauver du Déluge dans la Bible. Ses occupants seraient-ils originaires de l'île du Cap Spartel et des îles voisines ?

Une question subsiste: pourquoi une civilisation aussi avancée que celle de l'Atlantide n'aurait-t-elle pas laissé de vestiges probants sur les terres espagnoles et marocaines ?

Il y a bien au Maroc les vestiges de Lixus (le temple d’Antée) et son tombeau sur le site mégalithique de M'Zora ...

L'Atlantide enfin retrouvée après 12 000 ans...?

Et si les fouilles archéologiques en cours au Maroc nous apportaient de nouvelles indications sur l'origine des Berbères ? Car les zones côtières du Maroc ont été explorées en profondeur et commencent à livrer leurs secrets. Or c'est là précisément que vivaient les peuples disparus.

La grotte d'Hercule fait partie d'un ensemble de grottes sur le site Achakar, au cap Spartel, non loin de Tanger. Des fouilles archéologiques ont mis à jour des céramiques sur 5 niveaux. Elles se poursuivent actuellement.

 

L'Atlantide enfin retrouvée après 12 000 ans...?

Plus d'infos encore sur le site : SOURCE

 

Les informations données par Platon dans le Timée et le Critias sont évidemment les premières à devoir être prises en compte. Ce sont elles qui orientent nécessairement toute la quête.

La localisation initiale de l'Atlantide est faite par rapport au "passage", au "détroit" connu sous le nom de "colonnes d'Hercule".

Depuis la plus haute Antiquité, les "colonnes d'Hercule" sont situées à l'endroit que nous désignons par "détroit de Gibraltar". Même si certains ont imaginé qu'il aurait pu exister d'autres "colonnes d'Hercule" aucune tradition n'en mentionne d'autres que celles que nous connaissons.

Le territoire de l'Empire atlante :

Selon le " Timée ", l'Atlantide avait constitué un immense empire qui se composait des territoires suivants : d'une part, de son île toute entière, de beaucoup d'autres îles voisines, ainsi que de portions du continent voisin, et, d'autre part, de la Libye jusqu'à l'Égypte ainsi que de la partie occidentale de l'Europe.

Une île proche d'un continent…

"Et les voyageurs de ce temps-là pouvaient passer de cette île sur les autres îles et, de ces îles, ils pouvaient gagner tout le continent, sur le rivage opposé de cette mer qui méritait vraiment son nom."

Cette précision permet de bien comprendre que la configuration est clairement expliquée : on trouve l'île Atlantide, d'autres îles peu éloignées, et enfin le continent...et ceci peut importe si on va vers le Sud, ou vers le Nord, on tombe soit sur le continent africain, soit sur le continent européen.

On pourrait donc considérer à la lecture de tout cela que l'Atlantide se trouve bel et bien située dans la mer Méditerranée !

L’histoire étonnante d’une île engloutie devant le détroit de Gibraltar !

« Mais c’est l’Atlantide ! », s’exclame un brin provocateur Jacques Collina-Girard à la vue d’un relief sous-marin sur une carte marine du détroit de Gibraltar. Ainsi débute une enquête extraordinaire qui l’amènera à retracer l’histoire d’un monde disparu. Celle d’un archipel ayant sombré il y a 12 000 ans sous la montée des eaux provoquée par la fonte des glaces. Un séisme et un tsunami d’une ampleur exceptionnelle auraient parachevé sa submersion.

Simple coïncidence ?

Le récit de Platon sur l’Atlantide, pourtant réputé imaginaire, situe le scénario de cette disparition au même endroit et à la même date, constate l’auteur. Tradition orale venue d’Égypte, couchée par écrit pour la première fois par le philosophe grec, le mythe de l’île brutalement engloutie par l’océan recèlerait-il un fond de vérité ?

Est-il alors possible que la mémoire d’événements catastrophiques survenus 12 000 ans avant nous ait pu se transmettre pendant des millénaires ?

Livre ici...

 

Je me suis amusé à comparer le point antipodale du lieu supposé de la localisation de l’Atlantide, et l’on tombe sur la Nouvelle Zélande…Et alors ? me rétorquerons les sceptiques grincheux !

L'Atlantide enfin retrouvée après 12 000 ans...?

 

Et alors, bah quelques ‘’trucs’’ amusants, du style la Nouvelle-Zélande est très isolée géographiquement, et cet isolement a permis le développement d'une flore et d'une faune endémiques très riches et variées.

L’Atlantide était isolée géographiquement, et cet isolement a permis le développement d'une race dotée de technologies très riches et variées.

L'histoire de ce pays (Nouvelle-Zélande) est l'une des plus courtes du monde, car il s'agit d'un des derniers territoires découverts par l'Homme : en effet les Maori y sont arrivés entre 1050 et 13008, tandis que les Européens y débarquèrent en 1642.

L'histoire de ce pays (Atlantide) est l'une des plus anciennes du monde, datant de plus de 12 000 ans, et il s'agit d'un des derniers territoires découverts par l'Homme : en effet en 2015 on en est pas encore sur que ce soit réellement l’Atlantide.

L’Atlantide était très évoluée, l’indice de développement humain devait être très élevé. Ainsi entre 2008 et 2011, alors que la conjoncture économique mondiale était mauvaise, la Nouvelle-Zélande a enregistré une progression record de son indice de développement humain, passant de la 21e à la 3e place du classement mondial, derrière la Norvège et l'Australie.

Le nom de Nouvelle-Zélande, signifie ‘’nouvelle terre des mers’’ on opposition à ‘’l’ancienne terre des mers’’ que représente l’Atlantide !

L'île du Sud (South Island) est la plus grande pour la Nouvelle-Zélande, comme pour l’Atlantide (ile n°7sur la carte )

La Nouvelle-Zélande est la dernière terre habitable avant d’atteindre le continent Antarctique au sud, un continent au combien mystérieux, isolé, froid, et inhabitable.

Alors qu’au contraire, au Sud de l’Atlantide se trouve le continent qui est reconnu comme être le berceau de l’humanité, et chaud.

Plus fort encore, la Nouvelle-Zélande fait partie d'un continent appelé Zealandia, à 93 % … submergé. Pas besoin d’en dire plus avec le rapport sur l’Atlantide.

Une petite remarque un peu tirée par les cheveux, mais je ne peux pas résister, on pourrait dire l’Ancienne Atlantide, en opposition à la Nouvelle-Zélande, ainsi Atlantide commence par un A, et Zélande commence par un Z, la boucle est ainsi bouclée !

Troublant non ?

 

Quelques sujets liés :

L'Atlantide localisée grâce à la pyramide de Khéops !

L'Atlantide retrouvée...et un OVNI englouti...

Ou est vraiment l'Atlantide...?

Les Berbères, gardiens des portes de l'enfer, et des clés du Paradis...!

Etranges structures sous-marines dans les Bahamas…

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

Senpai 30/11/2015 11:53

Ca démarrait bien, jusqu'à arriver vers la fin avec la... Nouvelle Zélande et des comparaisons et hypothèses grottesques.

Dommage, car le début de l'article était intéressant et sérieux. Faut pas oublier que, les grecques auraient rencontrés et fait la guerre contre ces Atlantes. Vous pensez sérieusement qu'ils auraient été jusqu'en Nouvelle Zélande, qui plus ait, elle n'as été découverte par les européens qu'au XVIème siècle comme vous dites...

Au fait, Atlantide veut dire "île d'Atlas"... Donc il faudrait plutôt rechercher du côté du Maroc et de la population berbère d'Afrique du Nord.

Michel 22/11/2015 14:02

Cet article de MERLIN en septembre 2015 collationne un certain nombre d'hypothèses particulièrement celles de Jacques Collina-Girard ainsi que celles d'autres chercheurs.

Ceci ma particulièrement concerné du fait que dans ma jeunesse, vers les années 1960, j'ai eu le grand privilège d'être proche de l'Archéologue Marthe de Chambrun-Ruspoli, amie de la famille à Tanger.
Elle avait déjà publié un livre dans les années 1970 "L'Epervier Divin" qui traitait de ces questions.

Pour ceux qui attendent des réponses dans un seul esprit rationnel et scientifique, je vous propose les éléments suivants:

Concernant l'Atlantide et le Banc de Spartel et cette Thèse, j'avais sur un Forum déjà apporté il y a quelques années réponse que vous pouvez consulter sur:
http://tanqueridatanger.canalblog.com/archives/2007/08/06/5823230.html

Vous pourrez aussi vous reporter à ces discussions:
http://numerus.free.fr/forum/viewtopic.php?id=67

Sur ces mêmes interrogations, j'ai publié "Les Deux Sycomores de Turquoise" en 2008 qui traite des transmigrations de l'Atlantique au Nil depuis le Néolithique jusqu'à nos jours.
Ce livre est totalement téléchargeable gratuitement, il vous suffira de vous reporter à:
http://numerus.free.fr/berberes.php

Une vidéo de 24 minutes en a repris l'essentiel en 2014.
Intitulée "L'Autre Atlantide", elle est consultable sur Youtube:
https://youtu.be/kxoN3z0hdXY

La mythique Atlantide serait-elle le récit d'un continent submergé ou simplement d'une terre submergée par un tsunami par exemple?

Vos éventuelles observations m'intéressent bien évidemment.

Michel.

crami25 27/09/2015 01:30

C'est une histoire sans fin. Chacun y met son grain de sel et sa théorie. On ne sait plus qui croire.
Un point semble cependant immuable : Le déluge de la monté des eaux.

lancelot 10/05/2016 20:50

J'ai lu mu et le continent perdu il a toujours dit que l'aitlantide se trouvais en méditerranée et rien d'autre il suffirait d'écouter les légendes pour le savoir car dans les légendes il y a une part de vérités