Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


La Réincarnation : Croyance ou Certitude... ?

Publié par MERLIN sur 26 Avril 2010, 08:49am

Catégories : #Mysteres

 

La Réincarnation : Croyance ou Certitude ?

par Jacqueline Bousquet

 

 

Ceci est un sujet qui ne laisse personne indifférent.

En effet, le problème qui se pose à l'homme dès qu'il réfléchit au sens de la vie est : d'où venons nous ? Qui sommes-nous ? Où allons nous ?

 

 

 

Pouvons-nous, aujourd'hui, compte tenu de l'irruption de la physique quantique dans la biologie, de la reconnaissance des champs informationnels et surtout des extraordinaires travaux du mathématicien Emile Pinel répondre "scientifiquement" à ces questions ?

 

La réponse est oui. Il importe seulement d'avoir quelques connaissances en mathématique et en physique.

 

Les biologistes doivent d'urgence revoir le programme de physique appris dans l'enseignement secondaire. Ils doivent oublier l'usage qu'ont fait du mot "vibration" les ésotéristes et gourous de tout poil pour revenir à la physique classique qui nous situe dans un continuum d'espace-temps tramé dans "les ondes électromagnétiques constituées de vibrations". David Böhm définit le cerveau "comme un hologramme qui analyse l'hologramme de l'Univers".

 

L'hologramme est l'image obtenue par la superposition de 2 rayons laser, dont l'un a été retardé par passage sur l'objet à représenter. Cette image a pour propriété de restituer l'ensemble lorsqu'elle est coupée en morceaux, autrement dit : la partie est analogue au tout.

 

Le laser est constitué de photons (particules lumineuses) corrélés c'est-à-dire ayant tous la même fréquence donc portant la même information. Nous savons aujourd'hui grâce aux travaux du Biophysicien allemand F.A Popp que les cellules communiquent par des photons corrélés et que le système de réparation de l'A.D.N se fait dans l'ultra violet.

 

Cependant l'information étant par nature immatérielle et les champs morphiques non énergétiques, le photon n'est pas un bon candidat au support de la pensée.

R. Sheldrake et tous les précurseurs depuis Gurwich en passant par E. Pinell l'ont abondamment démontré. Il faut donc trouver autre chose afin que le monde scientifique - réductionniste par nature - accepte de changer de paradigme, donc de concepts.

 

C'est ainsi que des chercheurs - dont L. Kervran - ont été amenés à envisager que ce rôle pourrait être tenu par une particule énigmatique, sans charge ni masse pour l'instant, le neutrino.

 

L'hypothèse est séduisante puisque les photons sont toujours décrits comme accompagnés de neutrinos. L'analyse fine de la lumière, photon par photon permet de mesurer d'un côté, l'énergie du photon de l'autre, la présence d'une onde vide capable, par ailleurs, d'effets matériels. Les expérimentateurs précisent que le cerveau est sensible à ces ondes d'espace.

 

Les photons dont on dit qu'ils sont à eux-même leur anti-particule seraient en réalité doubles (photon, anti-photon) séparés par l'onde du neutrino porteuse de l'immatérialité de l'information.

 

Il nous reste à aborder le problème de la manière dont ces informations viennent structurer la matière et lui donner sa cohérence.

 

Ces ondes vides ou d'espace sont capables d'utiliser la propriété essentielle du vivant à savoir la piézo-électricité pour transformer l'onde (magnétique) à la forme dans l'espace (électrique). C'est ainsi que se constituent les limites des formes autrement dit les membranes constituées de polarités + et -.

 

Nous savons que la piézo-électricité est la première propriété du vivant à disparaître au moment de la mort.

 

D'après E. Guillé - rejoint par la Tradition - c'est au cours de ce processus d'une durée de trois jours que les métaux quittent la cellule et que nous devons laisser le défunt reposer sans le déranger afin qu'il puisse récupérer les informations qui leur sont associées.

 

Puisque le cerveau est sensible à ces ondes, les neurones (cellules cérébrales) transforment la vibration en courant électrique par l'intermédiaire du centriole sorte de centrale énergétique - mémoire relais des médecins quantiques - à l'origine de l'énergie cinétique de la cellule (E. Pinel).

 

Dans cette approche, le cerveau est un transcodeur, il permet l'entrée de la pensée dans la matière justifiant ainsi, au passage, les théories de Hamer et la présence de "fusibles" capables de sauter ou de perturber l'énergie (support de l'information) d'un psychisme perturbé par une information déstructurante.

Cette dernière perdrait son agressivité si elle pouvait être évacuée autrement que par sa manifestation dans le corps sous forme de somatisation.

 

Par exemple par l'expression orale : parler de ce qui nous arrive, partager avec quelqu'un, pleurer - les larmes sont un excellent moyen de réguler un chagrin ou une grande tension psychique. Un autre moyen d'évacuer un stress est l'agressivité. Laborit a remarqué que "l'inhibition de l'action" est un facteur de stress ingérable.

 

La solution idéale est de considérer le stress comme un facteur d'évolution capable de transformer nos concepts et de nous faire muter. Pour E. Guillé "on ne peut guérir d'un cancer ou d'une maladie grave - qu'il considère comme une œuvre au noir - que par un changement de niveau de conscience".

 

Compte tenu de tout ce qui précède, nous ne sommes pas ce que nous croyons. Nous devons cesser de nous identifier au corps matériel qui est seulement le résultat de la manifestation d'un champ complexe contenant tous nos concepts - donc notre psychisme.

 

Afin d'être encore plus précis et sortir de la polémique du "tout psychique" ou du "tout matière" nous devons faire référence aux admirables travaux de J. Charon sur la psychomatière.

 

La première manifestation matérielle est la particule (pulsion-rotation autrement dit mouvement) dont la définition est : une densification de champ.

 

"Dans cette nouvelle sorte de physique, il n'y a aucune place pour à la fois le champ et la matière, car le champ est la seule réalité". A. Einstein

 

Elle est toujours accompagnée d'une onde appelée onde psi qui renseigne sans arrêt la particule - et donc le champ qui lui est associé - de l'état énergétique, donc informationnel - de son environnement.

 

Ceci est à l'origine des différentes lois de la physique (théorème de Bell, Théorie du Boostrap de Chew, hologramme de l'univers) et surtout l'apparition d'une nouvelle vision du monde dans laquelle tout est inter-relié et où "on ne peut cueillir une fleur sans ébranler une étoile ou encore : le battement d'aile d'un papillon peut déclencher un cyclone !"

 

 

Les conséquences de cela sont incalculables pour l'espèce humaine car elle peut enfin réaliser pourquoi on récolte toujours ce que l'on a semé…

 

Nous sommes donc a chaque instant en résonance avec notre environnement et, faute de savoir gérer toutes ces informations nous devons les vivre par une sorte de feed-back ou choc en retour.

 

Cette analyse doit nous conduire à la démonstration que la mort n'existe pas. Elle consiste seulement à la disparition de notre corps physique et permet à l'entité de faire le point sur ses différent concepts, ses acquis et ses erreurs et de survivre dans un champ de lumière démontré par F.A Popp, (corps de lumière de la grande Tradition), dans l'attente d'une nouvelle incarnation pour continuer son évolution.

 

Nous devons absolument partir des travaux d'Emile Pinel parfaitement résumés par un excellent article du physicien Serge Nahon que vous pouvez consulter sur Internet

 

Je me contenterai de citer les conclusions de S. NAHON :

 

Emile Pinel écrit (ref 2.-p.63) :

 

"Il est évident que l'ensemble des champs H constitue un ordinateur [c'est-à-dire un programme] dans lequel le champ d'indice 3 transmet les ordres du champ d'indice 2 au champ d'indice 1".

 

Une définition plus précise des champs H1, H2, H3 est donnée ci-dessous (Ref3-p.138) :

 

"H2 doué de mémoire renfermant toute la programmation cellulaire…

 

H3 de transmission des ordres de H2 au champ exécutant . Ce champ dans le noyau se présente comme un champ de forme.

 

H1 magnétique, exécutant les ordres de H2 qui lui sont transmis par H3."

 

Ces champs sont, pour nous, aussi impalpables que le champ magnétique, pourtant ils agissent sur nous. Mais le plus curieux est qu'à la mort de l'individu, les équations indiquent que deux de ces champs "meurent" mais pas le troisième.

Pour comprendre cette "bizarrerie" il faut se rappeler que le déplacement d'un point à l'intérieur de la cellule se transforme, dans l'analogie électrique, en un voltage E.

 

Il est maintenant possible de donner une présentation simplifiée de l'équation de fonctionnement de la cellule. Cette équation s'écrit :

E= A x H1 + B x H2 + C x (dH3/dt)

 

E correspond à un voltage et H1, H2, H3 sont les 3 champs cités. Le dernier terme, dH3/dt représente la variation du champ H3 en fonction du temps (en fait il s'agit du temps biologique qui est relié au temps ordinaire, en conséquence le raisonnement proposé ici reste valable).

 

A la mort de l'individu, il n'y a plus de voltage, donc E est nul. Il en résulte bien sûr que la partie droite de l'égalité doit être nulle elle aussi. Il se trouve que les coefficients A, B, C ne pouvant êtres annulés il faut alors annuler les quantités H1, H2 et dH3/dt. C'est pourquoi nous disons que les champs H1 et H2 "meurent".

 

Mais le champ H3 ne "meurt" pas, c'est sa variation en fonction du temps qui meurt. Autrement dit, à la mort de l'individu, le champ H3 ne varie plus, il doit donc rester constant. Or il se trouve que ce champ a une composante psychologique, constatée par Emile Pinel sur les malades qu'il a soignés.

 

Il écrit (ref 1-p.188) :

"Il est curieux de constater que, parmi les trois champs intracellulaires, seul le champ H3 subsiste […] Ce champ H3, est un champ psychophysico-biologique ; seules subsistent ses propriétés psychophysiques ; par suite, après la mort, ce que l'on appelle les impondérables subsisteraient dans le flux d'un champ physique, flux aussi impalpable à mon sens que le flux d'un aimant ; il semble bien que les moyens physiques de détection dont on dispose présentement soient impuissants à le mettre à jour "

 

Voici donc une démonstration mathématique de l'hypothèse de la survivance du psychisme constituant les théories mathématiques de la réincarnation.

 

Toujours selon S. NAHON :

 

Il faut reconnaître que ce court extrait est assez difficile à comprendre si l'on n'entre pas dans le détail des calculs, il donne cependant une bonne idée de leur portée.

 

J. Bousquet dans son article (Ref 6-p8) résume fort bien ce résultat en écrivant :

"Toute incarnation implique une mort inéluctable de la forme physique, mais implique également une survivance au niveau du champ de forme contenant les impondérables, donc le psychisme".

 

Ce champ H3 qui se "fige" au moment de la mort physique c'est-à-dire lorsque T=0 correspond bien à ce que dit la Tradition à propos de la mort : "travaillez lorsqu'il fait encore jour car bientôt il fera nuit et vous ne le pourrez plus". Ceci justifie la nécessité impérieuse de faire notre évolution ici-bas.

 

Ce champ figé H3 ou champ de forme devra impérativement trouver un champ de mémoire H2 libre constitué par le génome des futurs parents à la seule et unique condition que le "mort" puisse piloter ce génome sans en être l'esclave.

 

C'est ainsi que les pathologies liées à la généalogie sont des accidents qui peuvent êtres évités, la démonstration sort du cadre de cet article, cependant celles qui sont liées au "Karma" ou choc en retour, donc dues aux écarts des vies antérieures doivent impérativement êtres soldés afin de poursuivre la montée vers plus de conscience donc plus de liberté et d'autonomie :

 

"nous sommes rois dans notre royaume" et "mon royaume n'est pas de ce monde".

 

Notre liberté réside dans la maîtrise de ce que nous acceptons de croire donc du contenu immatériel de notre psychisme.

 

La première conséquence de cette approche est la dédramatisation de la "mort". Nous devrions nous réjouir lorsque l'être diffuse dans un monde dépourvu de lois physiques (E. Pinel) dans lequel la souffrance n'existe pas et où la pensée est traduite instantanément par sa réalisation.

 

Les personnes ayant vécu des N.D.E. (near death experience) nous le décrivent comme un monde féerique où l'amour est roi, d'une douceur infinie et qu'ils ont une grande difficulté à quitter. Ils passeront le restant de leurs jours dans une confiance absolue de son existence et attendent sereinement l'heure de leur propre mort.

 

En guise de conclusion, je voudrais rendre hommage à tous ces précurseurs qui ont œuvré dans l'ombre, souvent dénigrés par leurs pairs et qui ont rendu possible l'explication de cette mutation planétaire que nous sommes en train de vivre. Nous sommes nés pour gagner, encore faut-il savoir quoi et comment !

 

Ce texte est une invitation au changement de paradigme pour que "nous ayons la vie et que nous l'ayons en abondance " !

 

L'auteur :  J. BOUSQUET

Docteur ès Science, Biologie, Biophysique, Chercheur honoraire au C.N.R.S.

Chargée d'enseignement à la Faculté Privée des Sciences Humaines de Paris

Conférencière, Ecrivain Science dans la lumière (épuisé) Au cœur du vivant.

 

Source : par Jacqueline Bousquet /Onnouscachetout.com

 

Sujets liés :

 

Les mystères de la réincarnation...

 

Un vie remplie de miracles, incroyable Philippe de Lyon…

Commenter cet article

francisco cuervo 06/02/2011 23:17



la réincarnation est pour moi une réalité absolue,expliquant nombreuses choses qui seraient incompréansibles autrement ,souvenir  de lieux ,d'objets,de visages ,pour moi ,souvenirs tactiles
d'objets derrière une vitrine ,au musée du caire..,a la maison ,meme pere ,meme mère, l'incroyable différence entre moi et mon frere et mes soeurs ,comme si nous venions de planetes
differentes,et pourtant meme milieu familiale,meme culture,meme ADN,tres jeune il s'est lmposé a moi que nous venions chacun d'une origine differente d'avant notre natssance;a mes 7ans,avec
l'aide de ma grand-mere,j'ai effectué mes premiere sorties du corps ,et la-haut, ils m'ont enseigné beaucoup de choses ,mes differentes vies,le pourquoi de la materialisation ,etc..cela m'a
rempli d'une terreur sacrée et d'une immense humilité,sachant tout cela ,a chaque erreur de ma part ,je suis mille fois plus coupable et responsable,qu'un modeste quidam...le corbeau



Crami25 10/07/2010 01:09



Il est difficile de donner une opinion en rapport à cet article...





La vie dans tout les sens du terme, semble perdurer bien au delà de la mort physique. Mais ça reste encore une grande inconnue. On ne donne que des hypothèses montées aux langages et à la
compréhension de chacun.  



elisabeth 01/05/2010 00:40



Faire toute une science du bouddhisme/réincarnation ?


 


Aucune science n’est exacte, cependant, aucune religion non plus !


 


Même les constantes évoluent ! … Qui peut avoir la certitude qu’une chose de qualité en restera au même
point ?


 



porthault pierre 28/04/2010 08:34



pour ELISABETH
:                                  
ce matin pas trop d'accord avec toi .Tout change , c'est vrais , Mais, il y a des constantes .Il faut savoir que dans la reincarnation, le choix de vie (future ) , le choix du couple et le prenom
sont choisi par nous ! Il parait que nous nous referencont a notre vie precedente par l'intermediaire des Annales Akashiques ( ces Annales sont l'histoire du monde et des etres vivants depuis le
commencement .) De plus , c'est nous qui jugeons de notre vie precedente .Il parait que nous sommes des juges tres durs envers nous meme ! Des conseillers sont la pour nos choix, et trouver la
solution la meilleure pour notre Elevation future .Mais tout sa n'est point dans les Livres Sacres ! Etonnant non ?


  A plus les
potes                                             
pierre


  



Pluto DINGO 28/04/2010 07:27



Merci et à bientôt



elisabeth 27/04/2010 21:17



Voilà mon problème,


 


Je crois en «Tout » !… Car je pars du principe que tout est possible, tout peut exister et qu’il faut de tout pour faire un monde !


 


Ma personne est facilement influençable et naïve à un degré que je ne peux déterminer et en général, je suis d’un côté
passionnée & surréaliste et de l’autre côté réaliste & sensible.


 


C’est très compliqué !


 


Comment donner mon avis sur la réincarnation sans ne choquer personne et sans être informée sur le sujet ?


 


1) Le peu que je sais, c’est que le Bouddhisme est une religion philosophique et qu’elle parle éventuellement de
réincarnation. Et, que la science peut toujours s’accrocher avant de pouvoir me réincarner en quoi que se soit.


 


2) Le texte qui va suivre risque de heurter la sensibilité des croyants bouddhistes et de décevoir les connaisseurs
concernant la réincarnation. Je vous prie de bien vouloir m’en excuser à l’avance.


 


3) J’aurai pu m’informer sur le sujet avant d’écrire ce commentaire, mais, les avis superficiels qui cherchent à interpréter,
un savoir récemment étudié à l’arraché, par des critiques plus ou moins sensées, restent inconcevables pour moi… En bon respect envers les autres, je reste neutre !


 


Un avis « Neutre » qui est le mien :


 


Nous avons tellement, rapidement évolué en 20 ans que ces histoires classées authentiques commencent à me lasser, j’ai
presque envie de dire qu’elles sont obsolètes, n’ayant pas peur des mots.


 


L’évolution transforme toutes choses en direction d’un avenir certain. Donc, puisque elle va de l’avant de manière
exponentielle, en transportant certains composants restants (modifiés/transformés) d’un certain passé, des éléments vitaux toujours en évolution constante, il me paraît évident que la respectable
réincarnation  est en voie de disparition ou n’existe déjà plus ou a évoluée elle aussi.


 


Dans un cas contraire, cela voudrait dire que l’évolution ne sert à rien et
que nous sommes toujours et encore recyclables en tout et en n’importe quoi ! Stagnants à perte de vue dans les temps,  le passé, le présent et
le futur.


 


Dans le cas où la réincarnation aurait évolué, ce serait de s’abstenir de nous retenir prisonnier dans un corps quelconque,
 en respectant la liberté de notre esprit,  et donc de prévoir son autodisparition !


 


C’est peut-être enfantin de penser comme ça, mais vous l’avez bien compris les histoires anciennes dans les bons vieux
bouquins très attachants demandent une « mise à jour » car l’évolution change le cours de notre histoire !


 


Et, ce que je suis en train d’écrire ici même à l’instant, évoluera dans le temps !!! Et, comme dirait,
« Personne » (C’est le pseudo d’un internaute qui aime beaucoup le Blog de Merlin), même dans le « Coran » il est précisé que ce livre et tous les écrits qu’il comporte ne
sera plus valable dans l’avenir !


 


PS : pensez à lire ces 2 articles : - Les Alliés de
l’Humanité (en 4 parties), - L’Homme Cosmique, qui n’ont rien à envier aux vielles traditions !!!



Michel 27/04/2010 20:46



Est-ce que la physique quantique peut tout expliquer? Doit-on en attendre les réponses?    Quelques observations: les ondes, la télépathie, l'adn, (code génétique ou programme
individuel capable de recevoir des instructions et de les exécuter?), ce qui reviendrait à dire le cas échéant qu'une force invisible pourrait s'amuser à donner des instructions au code
individuel  selon son gré et nous de les subir. Notre nature animale nous est trompeuse, au point où l'on nous a convaincu que nous étions une espèce humaine pour nous
différencier....et pourtant les chimpanzé possède 99.4% de notre code génétique, mais il ne pourrait comprendre la physique quantique. Comme beaucoup de physicien et de scientifique
qui n'ont jamais voulu reconnaître cette branche de la physique ne pouvant accepter qu'un individu obtient un résultat différent par rapport à un autre en exécutant la même
expérience.    



Dwarf 27/04/2010 17:23



En effet dans toutes mes recherches métaphysiques, la réincarnation est un élément qui est souvent paru comme une évidence.


Quel intérêt de naître si l'on doit mourir ? Naître sans l'avoir demandé et être condamné à mourir ... sans aucune autre possibilité ?


Et si finalement l'on n'était que condamné à vivre ? Et si justement le but de la vie c'était d'expérimenter la vie ? Pas LA Vie mais la vie que l'on a, celle que l'on vit ... en sachant que lors
de la mort, l'on aura la possibilité d'expérimenter une autre existence ?


Alors le samsara (cycle de vie et de mort Hindou) prend tout son sens et les enseignements de Cassiopéens se révèlent exacts. Les avantages de la réincarnation sont énormes ! On peut alors se
concentrer sur la vie que l'on vit actuellement sans se soucier des autres vies, on peut alors se libérer de toute sorte de contraintes car l'on sait que l'on aura droit à une autre chance,
on peut prendre son temps pour comprendre LA Vie, on peut aussi se libérer des ... religions !



porthault pierre 27/04/2010 08:17



Ave z'abeth ! Eh oui 2 semaines et demi dans le comte de Victoria, et 2400km au compteur du camper van ! Gens adorables , paysages grandiosent , dans les Alpes , et puis de merveileux musees
d'avions ( notre passion commune ! ) Enfin a peu pres 1500 photos en un mois , merci le numerique ! Mais se sera notre dernier voyage dans l'est du monde. Le prochain les USA et le grand prochain
, le Japon . Soixantes barreaux au compteur et plein de projets ! C'est sa la Vie !


  A plus
Elisabeth                                    
pierre



mika 27/04/2010 01:45



Salut Merlin et heureux de ton retour sur le blog!


Super article, totalement en cohérence avec une vidéo que j'ai vu sur google vidéo "what the bleep do we know" que je vous encourage à regarder ("que savons nous de la réalité?").


Le cerveau est un hologramme qui analyse l'hologramme de l'univers, car la matière n'existe pas donc.... notre cerveau n'existe pas! Dans la vidéo dont je parle il y a une explication la dessus.
C'est très simple à comprendre, même si c'est en même temps assez difficile à imaginer...


En tous cas vivement de nouvelles lectures qui font du bien à la tête!


 


Merci. Mika.


 



elisabeth 27/04/2010 00:13



En lisant le début de l’article, j’ai aussitôt pensé à « Code Quantum », la série télévisée.


En 1999, le docteur Samuel Beckett, scientifique de génie, termine une expérience temporelle... et son esprit disparaît dans le
passé. Désormais, il voyage
dans le temps en sautant d'époque en époque, d'endroit en endroit, dans la peau de personnes plus ou moins ordinaires, hommes, femmes, parfois animaux, afin de corriger des erreurs
plus ou moins graves dans la vie des gens. Il n'a aucun contrôle sur le lieu et la date de son prochain saut dans le temps.


Dans sa mission qui à son avis lui a été confiée par Dieu, il est secondé par Al, un collègue qui est présent sous forme « d'hologramme ». Al tient dans sa main un terminal (une grosse
calculatrice illuminée) qui le met en contact avec Ziggy, l'ordinateur "à architecture parallèle" (dixit le monologue d'introduction de la série) conçu par Sam alors
qu'il commençait à travailler sur son projet.


Hologramme : image obtenue par holographie


Holographie : méthode photographique permettant de reproduire le relief des objets grâce aux interférences de deux
rayons laser.


 


David Böhm définit le cerveau "comme un hologramme qui analyse l'hologramme de l'Univers" ?


 


Il va falloir que quelqu’un d’entre vous m’explique le sens de cette phrase (SVP) !


 


Et puis, excusez-moi, mais :


 


Si l’information est immatérielle, si les champs morphiques ne sont pas énergétiques et que le photon (particule d’énergie
lumineuse) est un mauvais candidat au support de la pensée, …


 


… Le neutrino (particule de masse négligeable qui se déplace à la vitesse de la lumière), sans charge, ni masse et
énigmatique qui accompagne toujours les photons (en doubles) ainsi qu’il sépare le photon et l’anti-photon avec son onde porteuse de l’immatérialité de
l’information, me paraît un peu léger dans sa contribution.


 


J’aurais expliqué une chose certaine peu liée au sujet, mais beaucoup plus simplement :


 


L’intelligence est matérialisée par le cerveau et au dessus de celle-ci, il y a la conscience qui est non matérialisée et que
l’on compare souvent par déformation à l’intelligence. Ce qui est loin d’être le cas !


 


Si les scientifiques pouvaient trouver le processus qui a permis l’éveil de la conscience chez l’homme, qui nous différencie
des autres espèces vivantes, animaux, végétaux, qui eux n’ont pas conscience qu’ils sont intelligents, on en saurait déjà un peu plus sur le fonctionnement du cerveau !


 


Enfin, j’ai mon idée sur le sujet concernant l’article, mais je me demande comment je vais la mettre par écrit (?)



elisabeth 26/04/2010 17:44



Bien le bonjour à Merlin et bon retour parmi nous !


 


Hello Pierre,


 


Ça fait plaisir de savoir que tu as fait un tour en Australie ! J’ai grandie là-bas à « Sapphir près de
Rockampton » dans le bush australien (Queensland) et une partie de ma famille vit à « Hervey Bay » à 8 heures de route en voiture de Brisbane.


 


Bon, je sais que ça n’a rien à voir avec l’article ci-présent, mais concernant la petite plaisanterie que je me suis permise
envers Merlin dans le lien « Blog en vacances », ça l’est !


 


Eh oui ! Dans le Bush, je me suis retrouvée face à face avec un Varan de 2,5 mètres de long alors que je n’avais que 8
ans et à l’âge de 15 ans avec un Iguane dressé sur ses pattes à 1 mètre de distance de moi et il faisait à peu près ma taille et mon poids.


 


Donc, c’est pour cela que j’ai dit à Merlin de faire attention aux reptiliens en vacances !


 


À plus tard, je vous donnerai mon avis sur cet l’article qui a enrichi une de mes idée des plus complexes !!!



porthault pierre 26/04/2010 16:43



Les vacances furent bonnes ? Et pour moi c'est aussi le retour , NZ et Australie  ! Que du bon ! Et ben t'attaque fort mon neveu ! Desole mais je n'ai pas tout compris dans tes expliquations
, je manque de connaissances , n'ayant pas ete tres loin dans ces fameuses etudes ! Mais ce que je crois , c'est que nous avons des vies pour apprendre et eviter les erreures .Les Indous
, ou Indiens, on un tres ancien savoir sur ce sujet . Et je m'en refere . Merci pour ce tres bon texte, a plus les
potes                                     
pierre                                               


 



quassy 26/04/2010 14:06



BON RETOUR "MERLIN"


MERCI encore pour cet article qui est en quelque sorte un message d'ESPOIR...


La constitution de l'ETRE-HUMAIN est tres COMPLEXE, c'est d'ailleur "l'element" le plus COMPLEXE a definir dans le monde des MORTELS....Car l'ETRE-HUMAIN disons en general les ETRES sont
constitues d'une partie physique VISIBLE et d'une autre partie INVISIBLE(faite d'Energie)....


Je ne cesse de me poser la meme que a savoir: "