Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Les mystères du manteau inférieur de la Terre…

Publié par MERLIN sur 5 Mai 2009, 13:33pm

Catégories : #Terre Creuse...


Les mystères du manteau inférieur de la Terre…

 

La Terre est composée d'un coeur métallique et, l'entourant, d'un manteau de silicates. Des géophysiciens du Tokyo Institute of Technology (Japon) ont découvert que le silicate de magnésium, supposé être un constituant majeur du manteau inférieur, subissait une transition de phase à de hautes températures et pressions.



 

Cette découverte pourrait aider à comprendre la nature d'une discontinuité sismique située à environ 200 kilomètres au-dessus de la frontière coeur-manteau.

 

Le manteau terrestre est habituellement divisé en trois parties : le manteau supérieur, qui s'étend à une profondeur d'environ 410 kilomètres en dessous de la surface; la zone de transition, entre 410 et 670 kilomètres; et le manteau inférieur, qui s'étend jusqu'à une profondeur de 2898 kilomètres.

 

Les caractéristiques minéralogiques du manteau supérieur et de la zone de transition sont relativement bien connues. Celles du manteau inférieur demeurent en grande partie un mystère, aucun échantillon de matière en provenance de cette région n'étant disponible.

 

L'exploration du manteau inférieur est indirecte. Les chercheurs l'étudient grâce à la technique de la tomographie sismique, qui permet de produire des images en 3D des densités et vitesses sismiques. Y ont ainsi été décelés des phénomènes non encore expliqués. Le plus connu d'entre eux est cette discontinuité sismique située à 2700 kilomètres de la surface.

 

Motohiko Murakami et ses collègues ont analysé, par diffraction des rayons X, à des pressions supérieures à 134 gigapascals et des températures supérieures à 2600 kelvins, le silicate de magnésium artificiellement synthétisé. Dans ces conditions, qui sont celles régnant au niveau de la discontinuité sismique précitée, le silicate de magnésium subit une transition de phase.

 

L'énigme de la discontinuité ainsi que d'autres caractéristiques du manteau inférieur pourraient être expliquées sur cette base.

 

Source : CIRS

 

L'observation directe de l’intérieur du globe est limitée…

 

Les plus profonds sondages ne dépassent pas une dizaine de kilomètres, ou tout au plus de mémoire les 24 km, alors que le rayon terrestre avoisine 6370 km.

 

Les scientitfiques ont donc recours à des méthodes indirectes pour connaître la structure et la composition de l'intérieur de la Terre. Les géologues utilisent des méthodes physiques comme la sismologie, qui est l'étude de la propagation des ondes sismiques. Il existe 3 sortes d’ondes :

 

-Les ondes P (Premières), ondes premières, sont de plus faible amplitude. Ce sont des ondes longitudinales ou de compression-décompression. Elles se propagent dans tous les milieux.

 

-Les ondes S (Secondes), ondes secondes, sont des ondes transversales ou de cisaillement. Elles ont la particularité de ne pas traverser les liquides.

 

-Les ondes L (Love) sont tardives et de forte amplitude. Elles sont à l'origine des principaux dégâts et ne se déplacent que dans les couches superficielles du globe.

 

Et l'analyse des temps d'arrivée des ondes P et S à des stations situées à diverses distances de l'épicentre d'un séisme montre qu'elles arrivent aux stations éloignées plus rapidement que si leur vitesse de propagation était constante.

 

Or ces ondes se propagent dans la profondeur du globe et non en surface comme les ondes L. Les rais sismiques (analogie avec les rayons lumineux) atteignant les stations éloignées ont parcouru des profondeurs plus grandes que ceux arrivant aux stations proches de l'épicentre.

 

En conséquence, on peut dire que la vitesse de propagation des ondes P et S augmente avec la profondeur et que la Terre n'est pas homogène. La vitesse de propagation des ondes sismiques augmente avec la densité des matériaux dans lesquels elles se propagent.

 

On peut supposer que la densité s'accroît avec la profondeur...

 

Mais cela reste de la supposition bien entendu !

 

Les ondes P ne sont pas reçues aux stations situées entre 11 500 km et 14 500 km de l'épicentre d'un séisme, soit entre 103° et 142° de distance angulaire. On parle de zone d'ombre. Pour les ondes S, la zone d'ombre est plus importante car elles ne sont pas enregistrées au-delà de 103°.

 

Ces zones d'ombre ne s'expliquent pas avec un modèle de Terre dont la densité ne fait qu'augmenter régulièrement avec la profondeur.

 

Il faut donc imaginer la présence en profondeur d'une discontinuité importante séparant deux milieux dont les propriétés sont très différentes. À la traversée de cette discontinuité, les rais sismiques doivent subir une réfraction importante, à l'origine de la non-réception des ondes P entre 103° et 142°.

 

Cette déviation des rais sismiques à la discontinuité implique une chute de la vitesse de propagation des ondes. Les ondes S, ondes transversales, ne se propagent pas dans les milieux liquides. Leur disparition, au-delà de 103°, indique qu'au niveau de cette discontinuité, on passe d'un milieu solide à un milieu liquide.

 

Ainsi,la zone d'ombre révèle l'existence de deux enveloppes terrestres très différentes: le noyau et le manteau.

 

Ca c’est la version que l’on nous enseigne, mais l’existence de deux enveloppes très différentes pourrait être : du VIDE.

 

Du vide, confirmant ainsi l’existence pourtant soupçconnée depuis toujours, que notre Terre est creuse, mais pas seulement notre Terre mais toutes les planètes.

 

A partir du traitement mathématique des temps de trajet des ondes sismiques enregistrées à des stations réparties sur le globe en réseaux, les géophysiciens ont déterminé le profil des vitesses des ondes Pet S en fonction de la profondeur.

 

Ce profil aboutit à un modèle sismologique du globe caractérisé par l'existence d'enveloppes concentriques séparées les unes des autres par des discontinuités.

 

L'enveloppe la plus externe et de loin la moins épaisse est la croûte (continentale et océanique). Elle est séparée du manteau par une discontinuité appelée Moho (discontinuité de Mohorovicic) située en moyenne à 30 km sous les continents et à 6 km sous les océans. Au franchissement de Moho, la vitesse des ondes sismiques augmente brusquement: celle des ondes P passe de 7 à 8 km. S-l.

 

Le manteau est l'enveloppe s'étendant de Moho jusqu'à une profondeur de 2900 km. La vitesse de propagation des ondes augmente plus ou moins régulièrement avec une exception importante toutefois: entre 100 km et 250-300 km de profondeur en moyenne, il y aune diminution de vitesse des ondes P et encore plus des ondes S; c'est la couche à moindre vitesse.

 

Les géophysiciens ont l'habitude de distinguer le manteau supérieur (du Moho jusqu'à 670 km) et le manteau inférieur (de 670 à 2900 km) ; la discontinuité située à 670 km est marquée par une augmentation de vitesse des ondes Pet S de l'ordre de 0,3 à 0,5 km. S-l.

 

La discontinuité de 2900 km (discontinuité de Gutenberg) ou frontière noyau-manteau est une discontinuité majeure de la Terre, interface entre un milieu solide, le manteau, et un milieu liquide, plus dense, le noyau.

 

Toutefois, le noyau n'est pas liquide dans sa totalité: la partie centrale du noyau, ou graine, est solide et s'étend depuis la profondeur de 5150 km (discontinuité de Lehmann) jusqu'au centre de la Terre.

 

Voilà pour la théorie officielle, encore une fois, ce qui me surprend beaucoup c’est que comme le précise le Centre International de la Recherche Scientifique ( CIRS) Les caractéristiques minéralogiques du manteau inférieur demeurent un mystère, car aucun échantillon de matière en provenance de cette région n'est ou n’a jamais été disponible.

 

Donc la, malgré les termes pseudo scientifiques employé pour noyer le poisson, on se rend vite compte que ce ne sont que des suppositions, qui restent de plus bien hasardeuse car par exemple, si on regarde la densité de la Terre, on est obligé d’augmenter la densité du noyau pour faire correspondre les chiffres, et ceci en  se basant sur les astéroides !

 

Jugez vous même :

 

La densité moyenne de la Terre est de 5,5; celles des croûtes continentale et océanique respectivement de 2,7 et de 2,9 celle du manteau en moyenne de 4,5. Cela conduit à penser que la densité du noyau doit être nettement supérieure à 5-6. Par le calcul, on arrive à une densité de l'ordre de 12, voisine de celle du fer.

 

L'idée que le noyau est constitué de fer métallique est confirmée par les météorites. Ces pierres tombées du ciel sont dans leur grande majorité des fragments d'objets rocheux du système solaire, les astéroïdes, compris entre les planètes Mars et Jupiter.

 

Tous les objets rocheux du système solaire s'étant formés à partir des mêmes matériaux au cours de la formation du système solaire, l'analyse des météorites peut renseigner sur la composition interne des planètes. La grande majorité des météorites (85 %) sont des chondrites formées par un assemblage de silicates ferromagnésiens (olivine, pyroxène) et de fer métallique.

 

Et voilà une fois de plus les théories tirées par les cheveux de nos scientifiques, en effet comment affirmer que les astéroides soient issus du noyau d’une planète ?

 

Ceci est bien aventureux, et pas très plausible, tout comme l’age du système solaire estimé par nos scientifiques prête à sourire, cette estimation de la composition  du noyau de notre Terre par l’observation d’astéroides est infondé, et pas du tout convainquante ne trouvez vous pas ?

 

De plus, mais la c’est une autre histoire, ces fameux astéroides composant la ceinture d’astéroides entre Mars et Jupiter, ne sont pas placé la par le fait du hasard, ni de façon désordonnée, et cela même reste une fameuse énigme !

 

Notons au passage que cette ceinture comme par hasard, sépare les 4 planètes dites telluriques que sont Mercure- Vénus- Terre- et Mars, des 4 planètes dites gazeuses que sont Jupiter- Saturme- Uranus- et Neptune. Pluton n’étant pas une gazeuse, elle fait tache, et dérange les scientifiques qui l’ont rétrogradé en ‘’ plutoide ‘’.

 

Revenons en à nos astéroides qui confirment pour nos scientifiques la composition du noyau Terrestre. Pendant le début du système solaire, les astéroïdes ont subi un certain degré de fusion, permettant à leurs éléments d'être partiellement ou complètement différenciés par masse.

 

Certains corps initiaux pourraient avoir connu une période de volcanisme explosif et des océans de magma. Cependant, du fait de leur petite taille, cette période de fusion fut brève (par rapport aux planètes) et s'est généralement terminée il y a 4,5 milliards d'années après avoir duré entre quelques dizaines à une centaine de millions d'années.

 

La ceinture d'astéroïdes comprend principalement trois catégories d'astéroïdes. Dans la partie externe, près de l'orbite de Jupiter, les astéroïdes riches en carbone prédominent. Ces astéroïdes de type C incluent plus de 75% de tous les astéroïdes visibles. Ils sont plus rouges que les autres astéroïdes et possède un albédo très faible.

 

Leur composition de surface est similaire aux météorites chondrites carbonées. Du point de vue chimique, leur spectre indique une composition analogue à celle du système solaire primitif, sans les éléments légers et volatils, comme la glace par exemple.

 

Vers la portion interne de la ceinture, aux alentours de 2,5 UA du Soleil, les astéroïdes de type S (silicates) sont plus courants. Le spectre de leur surface révèle la présence de silicates et de quelques métaux, mais aucun composé carboné significatif. Ils sont donc constitués de matériaux profondément modifiés depuis les débuts du système solaire.

 

Leur mécanisme de formation supposé inclut une phase de fusion qui a provoqué une différenciation de masse. Ils possèdent un albédo relativement élevé et forment 17% du total.

 

Une troisième catégorie, regroupant 10% du total, est celle des astéroïdes de type M (riches en métaux). Leur spectre ressemble à celui d'un alliage fer-nickel, avec une apparence blanche ou légèrement rouge et aucune caractéristique d'absorption.

 

On pense que certains astéroïdes de type M se sont formés dans les noyaux métalliques d'objets plus gros qui ont été fragmentés par collision. Cependant, certains composés silicates peuvent produire une apparence similaire ; par exemple, l'astéroïde de type M Kalliope ne semble pas être composé principalement de métal.

 

À l'intérieur de la ceinture, la distribution des astéroïdes de type M culmine à 2,7 UA du Soleil. On ignore si tous les astéroïdes de type M ont une composition similaire ou s'il s'agit d'un label regroupant plusieurs variétés n'appartenant pas aux classes C et S.

 

La ceinture d'astéroïdes ne contient que peu d'astéroïdes de type V, basaltiques, un fait dont on ne connait pas la raison, encore un grand mystère. Les théories de formation des astéroïdes prédisent que des objets de la taille de Vesta ou plus grands devraient former des croûtes et des manteaux, lesquels seraient principalement composés de roche basaltiques.

 

Plus de la moitié des astéroïdes devraient alors être composés de basalte ou d'olivine. Les observations suggèrent que 99% du basalte prédit n'existe pas.

 

La plupart des scientifiques considèrent que la ceinture d'astéroïdes est composée de résidus du système solaire primitif qui n'ont jamais formés de planète.

 

À l'origine, il avait été avancé que la ceinture proviendrait de la fragmentation d'une planète (nommée Phaéton). Cette hypothèse est tombée en désuétude à cause d'un certain nombre de problèmes…

 

Le premier concerne l'énorme énergie nécessaire. Un autre est la faible masse totale de la ceinture, qui n'est qu'une fraction de celle de la Lune. Enfin, les différences de composition chimique entre les astéroïdes sont difficiles à expliquer si tous proviennent du même corps…

 

Comme on peut le voir la Terre et l’espace nous laissent, ainsi que les scientifques avec beaucoup d’interrogations et de mystères, et ils repondent à ces interrogations par des suppositions qui se contredisent les unes les autres, mais bon en y regardant vite et en noyant les théories avec des propos sois disant scientifiques, tout le monde n’y voient que du feu.

 

Souvenons nous des incohérences flagrante concernant déjà la Lune, il en va de même pour les astéroides, pour le Soleil, et pour toutes les planètes ici ou ailleurs et même de la notre la Terre.

 

Il y aurait encore beaucoup à dire sur les incohérences concernant notre planète, sur nos océans, etc etc, mais pour aujourd’hui, restons en la.

 

Les mystères terrestres sont déjà trop nombreux, et non résolus, aussi bien en ce qui concerne la composition interne de la Terre, que de ce qu’il y a au dessus, comme les océans par exemple, et l’on veut nous persuader de notre intelligence et de nos sois disant connaissances de l’univers !!

 

Comme je dis toujours, un belle théorie d’aujourd’hui et toujours remise en cause par une découverte de demain.

 

Et l’on constate que trop souvent une théorie scientifique d’aujourd’hui, contredit une autre théorie d’aujourd ‘hui hélas, preuve s’il en fallait une, de notre ignorance, et de notre prétention.

 

A chacun de juger…
Commenter cet article

crami25 11/05/2010 05:48



Je ne sais pas si on peut se fier convenablement à des expériences d'ondes différentes pour savoir si la terre est creuse. Ca me parait tiré par les cheveux. Mais à faute de ne pas savoir
quoi faire, c'est un début.


Cette article est un peu trop ambigu pour bien le cerner à mon goût. Ou trop scientifique. On a du mal de tirer des conclusions.


Mais si je reprends les propos de Pierre, on a une terre qui pête d'un côté, et qui rote de l'autre. hihi !! C'est une manière de voir les choses.


En attendant, il en faudra plus pour changer les mentalités sur cette réalité qui certes et bien intrigante.



bombi 01/12/2009 20:46


Je suis arrivé par hasard sur ce site, et je suis tout de suite allé sur cet article dont l'ennoncé me troublait. J'ai lu l'article dans son intégralité, et ce qui me frappe c'est les conclusions
tirées dans le but d'approuver la théorie de la terre creuse, ce n'est pas une démarche scientifique, il faut assembler des indices pour aboutir a une conclusion une théorie, et non
selectionner les données qui répondent à une théorie toute faite. Tu parles de tous de rien, rien ne colle je trouve inadmissible ce genre d'article qui vise a faire admettre sans démonstration,
sans bases, sans rien, des idées sorties de nulle part. Merlin t'es un ptit malin, merci de m'avoir enchanté avec tes belles histoires.


Elf 10/06/2009 19:38

Pour ma part, je crois aux extraterrestres eect... Mais la quand meme y'a des gens qui poussent loin ! La Terre creuse ? Elle inspire et elle pete ! N'importe quoi...

alain 25/05/2009 23:52

pourquoi dieu c  si casser la tete  a ce que l on cherche  la verité  .il doit bien avoir un raison .  . l homme va  ou il pense  .  plus on avance vers la verité et plus la verité s eloigne   la verité joue a cache cache  . ce qui ce  passe dans ma tete c n es meme plus des theories. il en as trop .. a la seule  a  ce que je pense   c comment on as apparue  dans qu elle endroit ce touve   notre esprit   d avoir voulu vivre ..depuis l age de 8 ans je me suis dit  si on met  l univer dans un carton et  ce carton il faut bien  qu il es un endroit ou le metre..  si on le met sur une table  il faut bien que les pied de la table   ce pose a un endroit  voila  ..meme si c une pensée il faut bien que c ette pensée a un commencement  ...un objet il faut bien qu il soi tenue par une pensée  autrement il ne reste pas a l endroit ou on le pose.. peut etre que tous les deplacement  des voitures  sa fatigue  dieu  ..les mouvement trop rapide fatigue  dieu  . une plante pousse doucement  .... on parle toujour  de l espace temp  et si il en avé des milliard de temp .un temp pour  chaque cellule  . la terre es surement creuse  si les extraterrestre ce deplacer  de planete en planette  par l eau   comme des portes du temp   .je pense qu on es encore a la préhistoire  lol.. tous  les espece qui as sur terre  vienne d une  planette  par l eau  .aller  on reve c beau il reste que ca a faire    alain

Leynx 21/05/2009 11:12

Artivision une vision d'artisteIl est dur de prendre les photos d'Artivision au serieux. Prenons exemple des ces photo de megalithes prises a divers endroits du globe. Les commentaire du genre: "Les pierres de plusieurs tonnes sont si bien ajustees qu'il est impossible d'y glisser une lame de rasoir" sont contredits par la vue des "jours" visibles entre les pierres sur certaines photos. De plus on peut voir les lignes de jointures entre des pierres qui sont visiblement de meme couleurs et constitutions. Ne serait-ce pas la, une forme de joints naturels ou artificiels.Les photos des trous aux poles sur Artivision sont discutables aussi. La theorie de la terre creuse est une theorie qui a ete tres prisee par les nazis aux relents de pan germanisme.Un univers organise de lui meme par des forces naturelles n'est pas incroyable. Il suffit de voir l'organisation des cristaux metallique d' atomes, les alveoles des abeilles etc..L'article demontre tous les problemes qu'on les scientifiques a creer des modeles d'hypotheses avec les moyens technologiques actuels. Ce sont des hypotheses pas des dogmes. Certaines de ces hypothese sont enseignees ou accessibles au public grace a la diffusion des informations et a la generalisation de l'education.On veut retourner a l'epoque des elites qui garde le savoir et de l'obscurantisme?NB: Si la terre etait creuse, les ondes sismiques pourraient t-elles traverser ces zones dites creuses? Si oui alors il y faudrait que les gaz soient super compresses, voir liquefies a cause de la pression ce qui annule le postulat de terre creuse. Si non les ondes sont donc reflechies par une couche de densite et de durete tellement elevee comme un noyau metallique (comme l'hypothese de l'hydrogene metallique pour les geantes gazeuses).Vae Victis

porthault pierre 09/05/2009 21:21

mon cher Bob , il faut que je t'explique . Tous les corps de l'univers sont  vivant .Comme toi ils respirent .La Terre ne fait pas exeption a la regle .Donc , il sensuit que le Pole nord " inspire" , et le pole sud " expire " . Ce qui fait que la Terre en inpirant dilate le Pole nord , et la reciproque est vrai pour le Pole sud .D'ailleur de tres belles photos ( provenance NASA ) se trouvent sur ARTIVISION .Sur le sud on voit meme le Soleil central , qui est le " regulateur" de notre Terre . Je te comprend , tu te dit " j'ai affaire a des " loufs " . Comme dit notre Ami MERLIN , vas et fouilles , tu sera surpris des choses que l'on nous cachent ! Pour ma part je suis au courant de la theorie de " la terre creuse "depuis 1971 . Amuse toi bien   , amicalement             pierre

Merlin 06/05/2009 09:17

Oui c'est vrai que ce semble délirant, mais cette histoire de Terre creuse n'est pas nouvelle elle a plus d'un siècle déjà.Si ce n'est fait je te conseil cet article pour commencer : ...Notre terre : creuse, ou pas creuse ? Ensuite si tu veux approfondir RDV ici : http://www.artivision.fr/, c'est un des meilleur site sur la question mais il y en a d'autre également fais des recherches, et tu seras surpris...Moi aussi, la 1ere fois que j'ai entendu parler de cette histoire il y a 2 ans je medisais c'est qui ca ??!! Ils sont fou !Puis après enquete et lecture de plusieurs heures sur le sujet, j'ai regardé cela avec un oeil nouveau et convaincu.Il faut juste faire la démarche d'étudier avec sérieux et rigueur ce sujet, et pas seulement le survoler, sinon c'est certain on y croit pas 1 seconde.Voila merci pour ton commentaire...

bob 06/05/2009 01:03

j'ai une simple question... d'où peut bien venir cette idée que la terre est creuse...??? ca parait quand même incroyable avec la pression exercée par les couches sucessives comment est-ce que du vide pourrait subsister là dessous...? et pour ce qui est des "trous" aux pôles, ya quand même de nombreux explorateurs qui ont atteint le pôle nord... sont-ils tombés dedans..? nan voilà j'aimerais simplement savoir ce qui est à la base de cette théorie...    merci

porthault pierre 05/05/2009 18:30

                  Ventre saint gris ! Qu'elle belle analyse mon Cher ! Comme dirait Dutronc " on nous cache tout , on nous dit rien "! Mais si , ils en disent des ...........conneries ! Essayons d'etres logique . Ou se trouvent les volcans ? Sur les lignes de failles . Arretez moi si je deconne . Donc , le "magma " se trouve au meme endroit . Frottement et pression donne des roches "liquides" , non ? Bon changeons de sujet , Tu nous parle de " Phaeton " , je croyais qu'elle s'appelait hautrement , bref , je croyais qu'elle avait explose pour une "petite guerre entre amis " , comme nous savons faire . Et les " caillous " sont disposes "joliement " , encore un truc que je ne connaissais pas ( merci Merlin ! ) , alors , vous ne trouvez pas que sa fait beaucoup de choses qui suggerent que notre " univers " est , un peu , organise pour notre bonheur ? Et que le merveilleux est a notre porte ? Etant donne que la " boite de Pandore " fut ouverte , il ne reste qu'a pousser la dite porte , CQFD ! Alors laissons ces " clowns " ( tous ne le sont pas , heureusement ! ) nous raconter que le soleil est bleu-cerise , que la glace nous rechauffe , et faisons en sorte de nous "retrouver" !                Desole , j'ai laisse passe ma " gourme"  , merci pour cette belle prose .                     amicalement                         pierre

nabel 05/05/2009 15:54

le noyau terrestre n'est pas liquide dans sa totalite, le vide existe  la terre est creuse mais les scientifiques cherchent et se contredisent comme il est dis ici donc ils devraient revoir le domaine "  sur la gravité"  et sans doute ça les contrarie un peul'intérieur de la terre est une découverte énorme et innexplorable tout aussi passionnante que de découvrir les autres planètes " creuses "tout comme les trous aux pôles la science par elle même s'y opposent mais elle admet s'être trompée lorsqu'elle a découvert que la terre est en expension ce qui a dû remettre en cause leurs théories et encore ils ne sont pas encore d'accord entre eux sur tous les points mais le seront-ils un jour?merci Merlin pour ce sujet :)