Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Le mystère du méthane martien s'épaissit…

Publié par MERLIN sur 3 Septembre 2010, 13:54pm

Catégories : #Mysteres

 

 

Deux planétologues français ont simulé les flux de méthane sur Mars. Selon eux, les connaissances actuelles sur la géologie de la planète ne permettent pas d’expliquer les observations.

 

 

 

Mais d’où peut bien provenir le méthane martien ?

 

Depuis sa détection dans l’atmosphère de la planète Rouge grâce à la sonde Mars Express en 2004, les planétologues s’évertuent à dénicher la source de ce gaz. Il y a quelques mois, de nouveaux résultats obtenus par une équipe américaine ont surpris les spécialistes : alors que l’on s’attendait à ce que la concentration en méthane soit relativement constante, elle varie fortement à la fois au cours du temps et selon la région observée.

 

 

Des simulations menées par deux planétologues français épaississent encore le mystère. Franck Lefèvre, du laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales, et François Forget, du laboratoire de météorologie dynamique, ont tenté de reproduire les données observationnelles à l’aide d’un modèle numérique en trois dimensions de l’atmosphère de Mars. Mais en l’état actuel des connaissances, la présence du méthane et ses variations de concentration restent inexplicables.

 

 

Faible concentration. Sur Terre, le méthane est produit à 90 % par des processus biologiques, le reste étant émis par le volcanisme, à raison de 582 millions de tonnes par an. C’est dire la surprise des spécialistes lorsque la sonde européenne Mars Express a relevé, dans l’atmosphère de Mars, la présence d’une faible concentration de méthane : une dizaine de parties par milliard (soit une molécule de méthane pour cent millions de molécules d’air), environ 150 fois moins que sur notre planète.

 

« D’après nos connaissances sur la photochimie du méthane et la manière dont il est dissocié dans l’atmosphère, sa durée de vie sur Mars ne doit pas excéder trois cents ans, explique François Forget. Donc le fait d’en trouver révèle qu’il existe une source récente, qui produit environ 260 tonnes par an. »

 

De surcroît, cette source inconnue devrait aussi générer les variations locales et saisonnières de concentration – pouvant aller jusqu’à 50 parties par milliard – découvertes récemment par l’Américain Michael Mumma et ses collègues.

 

 

« Ces variations nécessitent, d’après nos calculs, la conjonction de deux phénomènes exceptionnels : d’abord une source bien plus intense que prévu, ensuite un processus de destruction 600 fois plus rapide que la normale », indique François Forget.

 

En effet, les simulations montrent que pour atteindre les fortes variations observées, il faudrait qu’environ 150 000 tonnes de méthane soient émises sporadiquement, l’équivalent de ce qu’émet en un an la longue chaîne de volcans sous-marins qui forme la ride médio-atlantique sur Terre, et que ce méthane soit rapidement détruit, en seulement 200 jours terrestres. Or on ne connaît aucun processus aussi rapide.

 

L’hypothèse d’une destruction par les intenses champs électriques générés lors des tempêtes martiennes a été envisagée mais cela affecterait d’autres gaz, comme l’ozone ou le monoxyde de carbone. Ce qui n’est pas le cas. La fabrication et la perte du méthane martien restent donc énigmatiques. « Comme le disait l’astronome Carl Sagan, “des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires”, souligne François Forget.

 

Observer et quantifier le méthane se révèle très difficile, et il ne faut pas exclure que les dernières observations soient partiellement erronées. » Les prochaines missions – Mars Science Laboratory en 2011, Mars Science Orbiter en 2016 et Exomars en 2018 – devraient permettre d’y voir un peu plus clair.

 

Source : http://www.larecherche.fr/content/actualite-astres/article?id=26645

 

Comparons le méthane Martien, et le méthane Terrien…

 

Les activités humaines influencent l'atmosphère depuis 2 000 ans au moins !

 

Le méthane est un gaz à effet de serre majeur qui est émis soit par les incendies, soit par une activité microbienne anaérobie en agriculture, chez les animaux d'élevage et dans des sources naturelles. A priori, les chercheurs  s'attendaient à voir une augmentation lente de la concentration de méthane jusqu'au début de la Révolution Industrielle vers la fin du 18e siècle.

 

On a réussi pour la première fois à séparer les sources de méthane "pyrogène" (par le feu) et les sources anaérobies par une analyse d'isotopes stables dans les carottes de glace. Les résultats indiquent que les émissions de méthane par le feu avaient diminué d'environ 40% entre l'an mille et 1700, probablement par une baisse des feux de forêts provoqués par les populations indigènes des Amériques, populations décimées par les maladies importées de l'Europe.

 

" Ces résultats nous ont fait l'effet d'un choc ", disait James White, co-auteur. "On voit des traces humaines sur toutes les émissions atmosphériques depuis au moins 2 000 ans. L'homme fait partie du cycle de carbone depuis nettement plus longtemps qu'on ne le croyait."

 

Comme la NASA et autre ESA etc, nous l’affirment, tout le monde sait qu’il n’y a pas d’ hommes sur Mars, ni d’arbres, ni d’agriculture, ni délevage…et pourtant !

 

Le méthane a un pouvoir réchauffant plus de 20 fois plus puissant que le dioxyde de carbone.

 

Selon le GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), environ 60% du méthane atmosphérique trouve ses origines dans des activités humaines.

 

L'augmentation depuis deux siècles sur terre, est due à une intensification du débroussaillage par le feu, l'utilisation du bois pour le chauffage et la cuisson, une activité accrue d'élevage, et la riziculture, sans parler des fuites de gaz à la production des carburants et la décomposition des déchets.

 

Or, à moins que l’on ne nous dise pas tout, rien de tout cela sur Mars n’est possible !?

 

Depuis le 18e siècle, la concentration de méthane a augmenté de presque 300%.

 

Autre résultat surprenant, l'étude montre que la quantité de méthane pyrogène était la même il y a 1000 ans et aujourd'hui. " Il y avait cette idée naive que les activités humaines n'avaient pas d'impacts sur la planète jusqu'à une époque récente ", indique J.White. " Nous avons démontré que ceci n'est pas le cas."

 

Source : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_727_activites_humaines_methane_atmosphere.php

 

Or chose extraordinnaire sur Mars un ‘’ sytème ‘’ mystèrieux, et d’origine complétement inconnu, et complétement innexplicable, détruit ce méthane Martien 600 fois plus rapidement que la normale, on ne connaît aucun processus aussi rapide ni sur Terre, ni ailleurs…

 

Preuve qu’il se passe quelque chose sur Mars, quelque chose comme un activité non humaine, et aussi non naturel… !

 

Le méthane est le principal constituant du biogaz issu de la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l’absence d’oxygène. Il est fabriqué par des bactéries méthanogènes qui vivent dans des milieux anaérobiques c’est-à-dire sans oxygène.

 

Le méthane est ainsi le seul hydrocarbure classique qui peut être obtenu rapidement et facilement grâce à un processus biologique naturel.

 

Le méthane se dégage naturellement des zones humides peu oxygénées comme les marais et certains sols longuement inondées. Il se forme aussi dans l'estomac et le tube digestif de nombreux animaux (de certains invertébrés aux mammifères). Ce gaz est présent en faible quantité dans les flatulences humaines.

 

Des quantités importantes de méthane sont piégées sous forme d’hydrates de méthane (clathrates) au fond des océans (où leur exploitation est envisagée) et dans les pergélisols. Ces deux réservoirs pourraient jouer un rôle important dans les cycles climatiques, et ils semblent commencer à perdre une quantité croissante de méthane dans l'atmosphère.

 

A vous de juger comme toujours…

 

Commenter cet article

ricoman 04/01/2011 11:45



sa veux peut etre juste dire que les martiens sous quelque forme qu ils soit et ben comme nous ils petent peut etre que se n est que des flatulence martiennes un peu d humour que diable



vincent 04/01/2011 06:04



bonjour


je viens de lire un article interessant sur le basculement des poles actuellement ainsi que le ralentissement de la planete 


depuis deja pas mal de temps nous tous nous suivons les ecris de merlin et il faut bien ce rendre compte que pour le moment je ne peux pas dire qu'elle c'est trompée .


aujourd'hui nous allons assister a une eclipse la premiere sur les 4 de cette année qui sont exceptionnelle et depuis aussi le debut du mois nous venons de subir 2 tremblement de terre de plus 7
sur l'echelle de richter en plus celle du 3 janvier et a cote de celle qui as deplacer l'axe de la terre  l'année derniere qui etait elle de 8.8 sur l'echele de richter .


en plus le soleil et entrain de se reveiller nous avons actuellement 6 grosse taches suivi de grosse c.m.e


pour le lien sur le basculement des poles  le voici


http://astrojm.over-blog.fr/article-12201699.html


je vous souhaite a tous une bonne année mais le plus important il faut ce preparer au pire des scenarios que notre monde va subir 


a bientot pour d'autre infos 


vincent



Georges Auger 04/01/2011 02:21



Qu'esce qui vous fait croire que vous ête sur la bonne vois, j'aimerais beaucoup savoir comme vous, mais...!!!!!  voilà tout est là,  il sagit juste de  trouver, la force
est en dedant de nous  même, parce que nous avons tout en nous, sa j'en suis sûre. 



crami25 07/09/2010 03:46



Il faut avant tout confirmer que c'est bien du méthane. Ensuite, il faut faire une bonne interprêtation, sur les tenants et les aboutissants. Et pour conclure, je présume que le message
consiste à penser qu'il y a de la vie sur mars.


 


Tout ceci peut être juste, mais encore une fois, on reste dans le doute. Avant de trouver des certitudes, on risque d'être obligé d'attendre le moment d'une visite sur place. Et encore...
On trouvera bien le moyen de nous cacher, une grande partie de la vérité. Comme d'hab. 


 


Donc, soyons obtimiste mais prévoyant, en jugeant la réalité des choses, sur un max de preuve. Sans trop se précipiter sur des conclusions attivent. Ce qui ne devrait pas trop poser de
problème, pour la majorité d'entre nous.



bofff 06/09/2010 14:02



C'est une histoire de petrole abiotique, peut etre ?;-)



Madvin 05/09/2010 13:44



@porthault : Je vous rassure, je ne suis absolument pas figé sur les vérités du passé ou officielles ! J'ai mes propres théories et croyances moi aussi sur bon nombre de sujets scientifiques,
mais concernant le méthane je n'ai fait que vous donner une constatation avérée... Après bien sûr rien n'empêche le fait que le méthane martien soit d'origine organique, mais sachant qu'il y a
d'autres possibilités comme celle que je vous ai donnée par exemple, tant que nous n'avons aucune preuve sérieuse nous ne pouvons opter pour une solution en particulier... Il faut plus d'éléments
et d'informations... Cela ne va pas plus loin...


Cordialement.



porthault pierre 04/09/2010 20:40



Madvin !   merci pour tes precisions , mais , je te rappelle QUE : titan jupiter etc ..... ont du methane depuis leur " naissance" si je puis m'exprimer ainsi ! Les " telluriques "
n'ont pas le meme regime , alors ta comparaison est un peu " limite" ! Mais je suis un optimiste a tout crain , ce qui fait que , il est evident , que j'ai raison et que tu as tords! lol ! Bref ,
ce que je veux te dire , en ce moment , je ne sais si tu le sens, mais les verite d'il y a 10 ans sont misent au rebut , un exemple Stephen Hawking , annonce dans sont dernier bouquin que le "
BIG BANG" n'a pu etre provoquer par Dieu ! Ce que je veux dire , c'est d'eviter de rester sur le "systeme " classique et etre pret a virer a 180 degres ! Les informations les plus etonnantes et
deroutantes nous assaillent . Alors restons " zen " et essayons de saisir les messages .


 madvin , sans rancune et a plus !                         
pierre



lazaretho 04/09/2010 12:09



excellent sujet ! En effet , ça laisse entrevoir de nombreuses hypothèses ainsi que des applications servant à l'humanité, que cela soit en bien ou en mal.


Je comprend mieux pourquoi, on veut envoyer des hommes là bas et toutes cette agitation dans la communauté scientifique.


merci merlin ! çà se voit que c'est la rentrée tu nous gates!



Madvin 04/09/2010 10:43



@PORTHAULT : Ne faites pas de généralisations douteuses ! Le méthane n'est pas produit EXCLUSIVEMENT par des organismes vivants puisqu'il se trouve également à l'état naturel partout dans
l'univers : Titan, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, et même dans les nuages interstellaires !



PORTHAULT PIERRE 04/09/2010 08:53



  Bonne nouvelle , methane = vie , donc des habitants biologiques sur Mars ! Qu'ils soient animaux , vegetaux , ou Humanoides , on s'en fou , VIE SUR MARS !


    Quand au truc  qui destruit le methane a vitesse grand V , ne serais ce pas , la je delire , une " defense " ou protection pour minimiser la signature de leur presence ?


Donc un grand merci a toi mon cher !


    
bye                              pierre



Volvof. 03/09/2010 21:59



Pfiou exelent Merlin, comme d'hab. quoi...


Nan mais là on est en plein dans la possibilité d'une vrais vie martienne...


Hallucinant...


 


Ps: au fait ou a tu déniché cette photo Merlin ?



kenny 03/09/2010 19:14



Mais que se passe t'il sur mars! quel est cette source qui fait disparaitre 600 fois plus vite que sur terre se méthane! tant de question sans réponse je crois que nous connaissons rien sur mars
ou en tout cas ou qu'on nous le cache?! Ralala a quand les réponses??? super sujet merlin tu me laisse encore scotché et frustré de pas avoir les réponses a ses questions!