Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Merlin...

Le blog de Merlin...

OVNI et toute l'actualité extraterrestre, terrestre, et intraterrestre, toutes les infos cachées et secrètes...


Deux lieux insolites, qui vont vous surprendre… !

Publié par MERLIN sur 20 Novembre 2015, 23:39pm

Catégories : #Insolite

Deux lieux insolites, qui vont vous surprendre… !

Voyons tout de suite le 1er lieu : Les mystères du Colosse de l'Apennin, au milieu du lac…

Le célèbre sculpteur italien Giambologna a créé vers les années 1500 cette gigantesque sculpture qui fait office de symbole dans les montagnes rocailleuses Appenine d'Italie. Cette statue renferme à l'intérieur un magnifique secret…

On peut le voir avec les nombreuses pièces qui la constituent, ce qui maintient en quelque sorte la statue en vie. À noter qu'au tout début le monstre qu’il tient dans sa main gauche crachait de l’eau provenant d'un ruisseau souterrain.

 

Le colosse en 1911…

De plus, l’espace crée dans sa tête fût conçu pour un foyer, qui, lorsqu’allumé, expirait de la fumée de ses narines.

La Villa Pratolino à Vaglia, à 12 km au nord de Florence (Italie) est une villa médicéenne construite entre 1578 et 1599 par l'architecte Bernardo Buontalenti pour François Ier de Médicis (1549-1609) et sa maîtresse vénitienne, la célèbre Bianca Capello, qui devint ultérieurement sa femme.

Au fil des siècles, elle fut abandonnée, tomba en ruines et fut détruite en 1819. Il ne restait rien du bâtiment principal lorsque le prince Paul Pavlovitch Demidoff en fit l'acquisition en 1872 pour 300 000 lires, à la mort du grand-duc Léopold II de Toscane.

Avec sa seconde épouse, il quitte sa villa San Donato pour s'installer dans les communs de la Villa Pratolino qui subsistent encore sous le nom de Villa Demidoff.

La villa Demidoff est toujours entourée de vastes jardins de plus de 30 ha, dans lequel subsistent encore quelques vestiges de la villa des Médicis, dont le fameux Colosse de l'Apennin.

Le Colosse mesure plus de 10 mètres de hauteur…

 

Le colosse vu en coupe…

A l'intérieur, on trouve un réseau de grottes, dans les murs sont parsemés de coquillages, de coraux, de perles et de cristaux, et peint avec des fresques représentant des hommes musclés travaillant à l’extraction de minerais précieux.

Nous entrons ainsi non seulement dans le ventre d'un géant, mais aussi dans le bas ventre de la terre. Il y avait aussi deux fontaines, dont l'une dépeint Thétis.

Cette sculpture colossale rappelle la figure de l'Atlas dans l’Enéide de Virgile.

 

Admirons ci-dessous le magnifique colosse de l’Apennin…

 

Grottes cachées dans ses profondeurs…

Voici à présent le 2e lieu… l’Observatoire du Sphinx.

Si vous vous trouvez près de Berne, vous devez prendre le train pour un trajet de 45 minutes au pied des Alpes, et de là un autre train pour 3 heures de route qui vous conduira à la plus haute structure terrestre en Europe, le Sphinx.

Situé à Jungfraujoch à 3 571 mètres au-dessus du niveau de la mer, l’Observatoire a une plate-forme d’observation qui est accessible aux visiteurs, il est l'un des observatoires astronomiques les plus élevés du monde.

 

Le centre regroupe des astronomes, des physiciens, des géologues et des hydrologues puisque c’est le 14e observatoire permanent plus élevé dans le monde et uniques en Europe. Sphinx est un élément important dans les expériences à long terme car il est utilisé comme un spectromètre solaire pour l’Institut d’astrophysique et de géophysique à l’Université de Liège, en Belgique et à l’expérimentation LIDAR pour l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse.

 

Le sommet de la montagne a été creusé pour adapter un ascenseur qui mène à l'observatoire.

Le Sphinx sert de site de neutrinos ainsi que d'un observatoire des étoiles. Il ne semble pas très grand, mais il abrite quatre laboratoires ainsi qu’une coupole astronomique. Les expériences scientifiques sont également menées sur ses deux terrasses. Il y a même de la place pour une petite station d'observation météorologique.

 

Cet observatoire a été construit en 1937…

Mais le plus haut et le nec plus ultra des observatoires est installé au Chili, à plus de 5 000 mètres d'altitude, il est aussi le radiotélescope le plus puissant du monde, c’est l'observatoire international d'Alma (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) situé dans un décor lunaire, au coeur des montagnes sacrées des Incas dans les Andes chiliennes... comme une sorte de passerelle entre le culte du Soleil et des astres de cette civilisation précolombienne et les sciences de l’Univers.

L'observatoire international d'Alma est cerné par le volcan mythique du Chili, le Licancabur, mais aussi par le Cerro Chajnantor, le Cerro Toco, le Cerro Chascon et enfin le Lascar.

L’observatoire comporte 66 antennes, pesant entre 100 et 120 tonnes chacune, mais elles travaillent en cohérence, comme une seule immense parabole virtuelle de 165 km de diamètre, donnant à Alma une formidable capacité de zoom. Cet univers froid qui était jusqu'ici très énigmatique pour les astronomes, commence à révéler quelques-uns de ses secrets.

Il est situé à plus de 50 km du premier village, San Pedro de Atacama, où se pressent de nombreux touristes venus du monde entier pour visiter les sites archéologiques. L'air y est sec, très sec, peut-être l'endroit de la Terre où il est le plus sec. Une condition sine qua non pour satisfaire les demandes plus exigeantes les unes que les autres des astronomes du monde entier.

Quand les antennes sont disponibles, elles sont encore plus performantes que ce que les concepteurs en attendaient. Techniquement, on peut aujourd'hui tout observer avec Alma. Y compris le Soleil et le système solaire », explique l'astronome système, Denis Barkats, le camp de base très confortable de l'observatoire, est situé à 2.900 mètres d'altitude et à 28 km du plateau de Chajnantor.

Le travail de reconstitution des images est réalisé par le supercalculateur installé à Chajnantor et conçu pour Alma. Il est capable d'exécuter jusqu'à 17 quadrillions d'opérations par seconde. Ce bond technologique fait d'Alma la nouvelle Mecque de l'astronomie mondiale.

Les 66 antennes géantes actuellement en service sont capables de scruter l'univers par tous les temps avec une vision dix fois plus précise que celle du célèbre télescope spatial Hubble...

Les réflecteurs paraboliques sont ainsi réalisés à partir de panneaux en nickel recouverts d'une couche de rhodium et d'une base en fibre de carbone renforcée avec du plastique. La surface de réflexion des paraboles doit être d'une extrême précision, de l'ordre du 25/1000e de millimètre et doit pouvoir résister à toutes les conditions climatiques (vents violents, écarts de températures extrêmes) ou autres contraintes extérieures…

 

 

Quelques sujets liés :

Le fantastique projet : ICE CUBE...

ALICE nous conduit-elle dans un nouveau monde...?

C’est parti, la science "officielle" à la découverte d’univers parallèles… !

LHC les grandes découvertes à venir... ou pas !

Mystères sur le plus grand terrain militaire du monde...

Pine Gap, l' humanité en danger !!

Atteindre le breakeven avec le super Tokamak d'ITER...!

Une génératrice d'énergie renouvelable et non polluante existe depuis 60 ans...

Une nouvelle " force " découverte dans la nature…

La science repousse Dieu aux confins de l'univers…!

Recevons-nous des particules émises par des civilisations ETs… !?

EM Drive, le moteur qui propulse à 724 millions de Km/h…

L'ordinateur le plus rapide du monde...Pourquoi faire ?

Comme toujours c'est à vous de juger...

 

 

Cet article a été vu :

Commenter cet article

crami25 14/12/2015 02:09

Ipnoze.com abuse...